Page, le hub de l’Ouest américain

A ceux qui préparent leur premier roadtrip dans l’Ouest américain, Los Angeles, Las Vegas, San Francisco, ça vous parle bien sûr. Page, Arizona, peut-être beaucoup moins. Et pourtant, vous apprendrez ce nom. Oh oui.

Au bord du Lake Powell, cette petite ville en plein désert jouit d’une position hautement stratégique et vous comprendrez vite pourquoi la nuit d’hôtel en plein été est presque aussi chère qu’à San Francisco (on vous en parle ensuite). Sortie de terre dans les années 1950 lors de la construction du barrage de Glen Canyon, Page n’est pas une ville qui donne envie d’y poser ses valises. Pas de végétation, aucun bâtiment remarquable, des rues larges et sans charme, culturellement morte… Des villes plus mignonnes que Page, nous en avons croisé des milliers. Bref, la ville est moche.

 

IMG_4358

 

Mais voilà, tout les chemins mènent à Page. Tout est à plus ou moins deux heures de route de la ville : le Grand Canyon, Monument Valley, Bryce Canyon ou Zion. Ainsi, Page est le hub de l’Ouest. En plus, la ville a ses propres points d’intérêts naturels : Antelope Canyon, Lake Powell ou Horseshoe Bend. Et vu que les villes (dignes de ce nom) les plus proches sont à des dizaines ou des centaines de miles, cette communauté sans prétention attire des dizaines de milliers de touristes toute l’année. Voilà pourquoi, en plein été, elle frôle l’implosion. Voilà pourquoi la demande de nuitées dépasse l’offre et que les établissements imposent des prix déments. Un cas quasi unique dans l’Ouest. Seul Moab, en Utah, s’en approche quelque peu.

Pour toutes ces raisons, nous avons choisi de faire cette article. Comment aborder Page ? Que faire là-bas ? Où manger ? Où dormir ? On vous dit tout.

 

IMG_77981 copie

 

 

 

Notre guide de Page, Arizona

 

 

C’est l’histoire d’un barrage

Aerial_view_of_the_Glen_Canyon_Dam,_1965,_US_Bureau_of_Reclamation

 

La naissance de Page remonte aux années 1950. L’état américain souhaite construire un barrage ici et négocie un échange de terres avec les Navajos. 44 km2 sont récupérés. En 1957, la construction du barrage de Glen Canyon sur la rivière Colorado peut commencer. Elle doit servir à alimenter en eau toute une partie du sud-ouest américain (Californie, Nevada, Arizona) et à bien répartir les besoin entre les états en amont et ceux en aval. Les ouvriers, ingénieurs et leurs familles s’installent sur place dans une ville qu’on appelle alors Government Camp. Ce n’est que plus tard qu’elle deviendra Page, du nom de John C. Page, un commissaire du Bureau of Reclamation.

La barrage est achevé en 1964, entraînant la formation du lac Powell en amont. Depuis, Page n’a cessé de grandir, atteignant 7500 habitants aujourd’hui.

 

 

 

Page, carrefour de l’Ouest

IMG_4362

 

Mais si Page, non loin de la frontière avec l’Utah, est si populaire aujourd’hui, ce n’est pas pour son barrage mais bien pour sa situation géographique et les merveilles naturelles qui l’entourent. Antelope Canyon, Horsehoe Bend et le lac Powell sont à proximité directe (on vous en parle plus bas) mais ce n’est pas tout. Visez plutôt. Page est à :

Sans oublier les Vermilion Cliffs (The Wave, White Pocket, Edmaiers Secret…).

 

Capture d’écran 2016-10-30 à 19.37.44

 

 

 

Ou dormir à Page ?

Cette situation idyllique dans un secteur désertique où les villes se font très rares se répercute de manière assez folle sur les prix des nuitées en été (de 120 à 500 euros, argh). Et, à notre sens, Page mérite au moins deux nuits si l’on compte découvrir sans se hâter les Antelope Canyons, Horsehoe Bend, le lac Powell et quelques sucreries aux alentours.

Alors qu’offre Page en termes d’hébergements ? Quelles sont les solutions ?

Il y a un peu de tout à Page, du motel de chaîne (Days Inn, Motel 6, Best Western, Rodeway Inn…), du motel indépendant, de l’hôtel soit-disant haut niveau, du camping, du resort pour golfeurs, du grand luxe… On peut, en étant un peu débrouillard, trouver son bonheur et ça ne vous coutera qu’un avant-bras au lieu d’un bras entier.

 

  • Nos expériences : lors de nos séjours à Page, préférant les indépendants, nous avons dormi deux fois au Page Boy Motel (voir la fiche) et une fois au Debbie’s Hide-a-Way (voir la fiche). Le premier est l’un, voire le seul indépendant, du N Lake Powell Blvd, là où se concentre la plupart des motels. C’est aussi l’un des moins chers. Chambre assez grande et bien équipée donnant sur la piscine. Le second fait partie de ce qu’on appelle la rue de petits motels. On avait un appartement avec chambre, cuisine, salon et un jardin commun avec BBQ, où l’on a sympathisé avec deux Canadiens pour une soirée. Vraiment très sympa. Et pour 115 $.

 

DSC00029 IMG_7713

 

  • Le bon plan : la rue des petits motels. En plus du Debbie’s Hide-a-Way, il y a le Red Rock Motel ou le Lulu’s Sleep Ezze. Et enfin le Lake Powell Motel qui a très bonne réputation avec un propriétaire sympa comme tout, Jake (à contacter par mail, voir la fiche sur la rue des petits motels). Bien sûr, ils ne sont pas aussi proprets que les motels de chaîne. Mais pour le reste, ils sont dix crans au-dessus. Sinon, le Page Boy Motel est selon nous une bonne solution de repli.

 

IMG_7680 IMG_7664

 

  • Le plan camping : plusieurs campings à Page dont un au sud du centre-ville, qui ne fait pas rêver (Page Lake Powell Campground). Non, pour nous, il faut choisir soit celui de la Wahweap Marina (Wahweap RV & Campground) au nord de Page, soit le camping primitif de Lone Rock Beach encore un peu plus au nord. A la Marina, les prix commencent à 26 $ pour un emplacement de tente. A Lone Rock, c’est 14 $.

 

IMG_4370

 

  • Le plan luxe : envie de craquer le PEL ? L’Amangiri, à Canyon Point (25 minutes de Page), est fait pour vous. 1700 $ la nuit (prix de base) pour dormir dans un bâtiment d’architecte en plein coeur du désert.

 

amangiri_amangiri_suite_desert_lounge_office_3153 amangiri_swimming_pool_dusk_1_office_3265

 

  • Le plan moins cher « à peine plus loin » : la seule ville pas trop éloignée de Page et qui propose deux motels s’appelle Big Water. A 22 minutes au nord-ouest (en allant vers Kanab), ce village, que l’eau a abandonné, a deux établissements, le High Desert Lodge ou le Lake Powell Manor. Les prix sont largement moins chers qu’à Page.
  • Le plan AirBNB : comme partout, AirBNB s’est frayé un chemin. Mais ne vous réjouissez pas trop, les prix sont calés sur ceux du secteur. Il y a quand même moyen d’économiser quelques $. Première sur AirBNB ? On peut vous faire économiser quelques dizaines de dollars en vous parrainant. C’est par ici

 

 

 

Que faire à Page ?

 

 

 

 

 

Voir la lumière percer dans les Antelope Canyons

IMG_8791-1024x683

 

Les clichés des Antelope Canyons, puisqu’il y en a deux (Upper et Lower), illustrent souvent l’Ouest américain : des nappes et volutes de pierre ocre. Ces deux slots canyons, situés à quelques kilomètres du centre-ville de Page, sont deux merveilles de la nature. Gérés par les Navajos, vous pouvez les découvrir seulement à l’occasion d’une visite guidée. Pour Upper, il faut prendre un 4×4 avec un guide. Pour Lower, pour lequel nous avons une petite préférence (mais visiter les deux, c’est aussi bien), la visite se fait à pied. Les amoureux de la photo seront comblés. On vous conseille de lire notre comparatif pour en apprendre un peu plus sur les deux canyons.

Il faut savoir qu’ils sont très prisés. Envie de fuir la foule ? On a une solution de repli : les Waterholes Canyon. A 10 km au sud de Page, après Horsehoe Bend. 10$ le permis (a obtenir au Tribal Parks Office, à côté de la Leche-e Chapter House, 5 km au sud de Page le long de Copper Mine Road).

 

IMG_8649-1024x683 IMG_8656-1024x683 IMG_4646-1024x1024

 

> Adresse : le parking d’Upper Antelope Canyon se trouve à l’est de Page sur la highway 98, non loin de la centrale thermique. Il faut environ dix minutes pour faire le trajet depuis le centre-ville. Le parking de l’autre Antelope Canyon, Lower, se trouve de l’autre côté de la route.

> Tarifs : à partir de 20 $ pour le Lower, à partir de 32 $ pour le Upper. Ajouter 8$/personne pour le Navajo Nation Fee Réservations conseillées.

> Upper ou Lower Antelope Canyon, le comparatif

> La fiche de Lower Antelope Canyon

> La fiche d’Upper Antelope Canyon

 

 

 

Voir le Colorado se courber à Horsehoe Bend

IMG_7821

 

La deuxième merveille naturelle à quelques kilomètres au sud de Page. Un parking, une petite marche (2,4 km aller-retour, 45 minutes – 1h minimum avec les photos) et vous voilà devant Horseshoe Bend. Le Colorado trace ici une courbe parfaite dans la roche rouge. A rester pantois. Le matin, le Colorado sera très vert. En soirée, avec le coucher de soleil derrière la courbe, il sera plus sombre avec un reflet plus marqué. Ah, et bien sûr, le site est très prisé aussi (bataille de selfies). Peu importe, un must de Page.

 

IMG_7771 IMG_7864

 

> Adresse : sur la Highway 89 à 8 kilomètres au sud de Page, entre les mile markers 545 et 544.

> Tarif : gratuit. Pensez à prendre de l’eau. 

> La fiche d’Horseshoe Bend

 

 

 

Visiter le géant, le Glen Canyon Dam

IMG_4432

 

Page est né grâce à lui, le barrage de Glen Canyon. Une belle bête de 475m de long pour 7,60m d’épaisseur. 216m plus bas, la rivière. Il est très facile de le voir en étant à Page. Il est situé sur la 89 en partant vers l’ouest (direction Wahweap, Big Water, Kanab). Il y a des parkings des deux côtés du pont de Glen Canyon, ce qui permet de faire un arrêt facilement pour l’observer (bon, la circulation est quand même assez constante à cet endroit donc attention…). A son extrémité ouest, vous trouverez le Carl Hayden Visitor Center. De là, vous pouvez prendre part à une visite guidée du barrage pour 5 $, via un ascenseur qui vous descend 160m plus bas. Le tour dure 45 minutes et vous emmènera dans les entrailles du Glen Canyon Dam. Rappelez-vous, vous êtes sur un site sécurisé. Donc pas de sacs, de nourriture, d’appareils photos…

 

IMG_7552 IMG_7560

1280px-Glen_Canyon_Dam_2522

 

> Adresse : US 89, à la sortie ouest de Page

> Tarifs : gratuit pour le voir. 5$/personne pour les tours. Horaires et détails

 

 

 

Découvrir le Lake Powell et se baigner

IMG_4387

 

Logiquement, la construction du barrage a entraîné la formation du lac Powell, le Colorado sortant de son lit pour noyer les vallées alentours. Après des années d’abondance, le niveau du lac a dramatiquement baissé en 2006. Il a eu un autre épisode délicat en 2014 avec la sécheresse qui a frappé l’ouest. Il est clairement sous surveillance aujourd’hui.

Quoiqu’il en soit, le lac est devenu avec les années un lieu de loisirs. Vous pouvez simplement profiter d’une baignade et là on vous conseille d’aller à Lone Rock Beach (Pass America The Beautiful accepté). Autre possibilité : Wahweap, dont on parle après.

Il y a également deux marinas. L’une à l’est de Page, l’Antelope Point Marina (qui est gérée par les Navajos), et l’autre au nord-ouest, beaucoup plus connue, Wahweap. Cette dernière est un bon point de départ pour partir à la découverte du lac. D’une part, il y a un camping, un resort, des restaurants… Et puis surtout, vous pouvez y réserver des tours en bateau (dont Rainbow Bridge, voir plus bas) et y louer tout plein de jouets  : bateaux, houseboats (très cher mais permet de dormir où vous le souhaiter sur le lac), kayaks, paddleboards, jet-skis…

 

IMG_4399 IMG_4425 IMG_7398

 

> Adresses : l’entrée de Wahweap Marina est au nord-ouest de Page sur la route 89. Lone Rock Beach est un peu plus loin. Antelope Point Marina est au bout de la route 222, celle où est située Lower Antelope Canyon

> Tarifs : Pass America The Beautiful accepté. Sinon, voir ici. Voir les locations et les tours proposés par Wahweap et les tarifs

 

 

 

Se sentir minuscule au pied du Rainbow Bridge

IMG_7280

 

Le lac Powell abrite un monument national, le Rainbow Bridge. Une merveille de la nature, la plus grand pont naturel au monde : 84m de long, 90m de haut. C’est un lieu sacré pour les Premiers Peuples : les Anasazis, les Païutes puis les Navajos pour qui c’est l’ « arc-en-ciel en pierre » (Nonnezoshe). « Découvert » par les explorateurs en 1909, il devient monument national l’année suivante.

Lors de notre seconde visite à Page, c’était l’un de nos objectifs. Deux manières d’y arriver : un trail de 22,5 km aller (permis indispensable) ou le bateau. On a réservé notre tour en bateau (125$/personne, ouch !) pour un départ matinal depuis Wahweap. Pas de bol, on s’est retrouvé avec un bateau rempli de Hollandais jusqu’à la gueule. En fait, on était que 5 ou 6 à ne pas faire partie de leur groupe. Et le trajet a été infernal entre leur razzia sur l’eau, la distribution de sandwichs et le bruit. Hormis ça, la balade est géniale pour découvrir  le lac depuis l’eau avec différents points d’intérêt comme Warm Creek Bay, Padre Bay ou Dangling Rope Marina (on y trouve de bonnes glaces en haute saison). Au total, 80 km sur le lac.

A une certaine époque, le bateau pouvait vous amener juste à côté de l’arche. De nos jours, il faut s’arrêter plus tôt et marcher 2,4 km (aller) pour y arriver. Elle se découvre peu à peu, et l’on prend la mesure de sa taille une fois arrivés devant. On vous rappelle que c’est un lieu sacré et il est strictement interdit de passer dessous.

Durée de la croisière : 5 heures (mais peut varier suivant le niveau de l’eau).

 

IMG_7048 IMG_7339 IMG_6964 IMG_7167 IMG_7268

 

> Adresse : sur le lac Powell. Départ depuis la Wahweap Marina. Le site du NPS 

> Tarif : 125 $/personne. Accès au monument inclus 

 

 

 

Prendre de la hauteur à Wahweap Overlook

IMG_4436

 

Pas le temps de prendre le bateau ou de se baigner ? Petite solution pour les gens pressés, Wahweap Overlook. Un point de vue qui permet d’avoir un panorama sympa sur le lac. Ça ne vaut pas Lone Rock Beach. Nous y avons passé une soirée en 2015 pour observer l’éclipse total et la lune rousse. Un très bon moment.

 

IMG_4449 IMG_4434 IMG_4444

 

> Adresse : sur la 89 en direction du nord ouest (Big water, Kanab). Tourner à droite avant d’arriver à l’entrée de Wahweap Marina

> Tarif : gratuit

 

 

 

Rouler sur Church Row, la rue des églises

IMG_9058

 

Comme nous l’avons dit, Page n’a pas grand chose à offrir, hormis une curiosité : Church Row (« la rangée des églises »). Douze lieux de culte sont construits sur le long de Lake Powell Blvd sur une toute petite distance. Les Baptistes, les Méthodistes, les Mormons, les Luthériens, les Catholiques… Toute la collection. Bon, c’est simplement une curiosité car l’architecture des bâtiments est quelconque.

 

 

> Adresse : sur S Lake Powell Blvd entre le 213 et le 455. 

> Tarif : gratuit

 

 

 

Se faire un BBQ Texan

DSC09923

 

A Page, le bonheur n’est pas souvent dans l’assiette. Les restaurants de qualité se compte sur les doigts d’une main. Nous avons déjà testé un sushi (Blue Buddha), un classique US plutôt très bon (Bonkers) et enfin un BBQ pit, le Big John’s Texas BBQ. Ce dernier est installé dans une ancienne station service et on vous conseille vraiment d’y faire un tour pour l’ambiance et la simplicité du lieu. Quand au BBQ, il est plutôt bon mais on est quand même loin de ce qui se fait au coeur du Texas (et vous savez que c’est notre dada). En tout cas, on recommande, comme le Bonkers d’ailleurs.

 

IMG_7581 IMG_7632 DSC09916 DSC00121 DSC09969

 

> Adresse : Big John’s Texas BBQ, 153 S Lake Powell Blvd. Le site

> Tarifs : à partir de 7$. Voir le menu

> La fiche du Bonkers

 

 

Et un peu plus loin…

Vermilion Cliffs & more

On a fait le tour à Page. Mais en plus des très beaux sites naturels à proximité directe de la ville, il y a également tout le secteur des Vermilion Cliffs. Pour l’exploration, Page et Kanab (Utah) sont les camps de base traditionnels.

On y trouve des merveilles comme Coyote Buttes South, Coyote Buttes North (The Wave), Edmaiers Secret, Buckskin Gulch, Wire Pass, White Pocket. Ces sites sont accessibles via Horse Rock Valley Rd (entrée de la route à 36 minutes de Page), une piste dont il faut vérifier l’état à la Paria Contact Station. Un 4×4 est plus que recommandé. Attention, The Wave nécessite un permis, très prisé. Thousand Pockets est un autre secteur des Vemrilion Cliffs, plus proche de Page.

En 2015, nous sommes allés faire un tour à Buckskin Gulch, Wire Pass et Edmaiers Secret, dont voici quelques clichés.

 

IMG_6441 IMG_6486 IMG_6504 IMG_6412 IMG_6329 IMG_6318

 

 

Sinon, plus simple à découvrir, deux autres sites sympas.

  •  Toadstool Hoodoos (Paria Rimrocks), facilement accessible. Le parking, sur la droite, est à 30 minutes de voiture de Page sur la 89. 2,4 km aller-retour. environ 1 heure de marche

 

IMG_5972 IMG_5943 IMG_6030

 

  • Old Paria Townsite Movie Set. Un site magique où ont été tournés des films (malheureusement, les décors sont partis en fumée). L’entrée de la piste qui y mène (8km de piste) est à 65 km (40 minutes) de Page. Les montagnes aux strates colorées sont particulièrement spectaculaires au coucher du soleil. Pour tout savoir sur le site, voir notre fiche détaillée.

 

IMG_9228 DSC09884 IMG_6209

 

Voilà pour notre guide sur Page. Vous avez d’autres conseils, n’hésitez pas à les partager !

 

Photos : toutes Lost In The USA sauf Amangiri (Amangiri), Glen Canyon Dam (Wikipedia) et photo noir et blanc de Page (Wikipedia)

13 responses à “Page, le hub de l’Ouest américain

  1. Nous avons dormi en tente au camping de Wahweap cet été. C’était très bien : un accueil très sympa, des emplacements grands au milieu des lièvres et une superbe vue sur le lac Powell.

    En effet, le camping du Centre ville de Page est super moche ! Heureusement qu’il n’y avait plus de place, ça nous a permis de découvrir celui de Wahweap !

  2. Si je repasse par Page, certes je referai Antelope Canyon, mais surtout, je retournerai à Alstrom Point. Peut-être avec un 4×4 cette fois, mais on l’a fait sans, hein ! 40 km de piste aller et 40 km encore pour le retour … si l’on en revient. Des passages très techniques, avec du slickrock, mais mon chauffeur à moi que j’ai s’est entraîné en Afrique. De la haut, la vue sur le lac est à couper le souffle.

    Et pour quitter Page vers Kodachrome puis Bryce, la piste de Cottonwoods est absolument merveilleuse, et sans difficulté. Garder à l’esprit que selon les contrats habituels de location de voiture, on n’est jamais assuré hors des routes « numérotées ». Le moindre incident peut grever un budget.

    Horseshoe Bend, pour moi, c’est un lieu de tournage de la planète des singes, comme le Lake Powell pour l’amerrissage de la capsule.

    Merci pour ces géniales photos qui font remonter tant de bons souvenirs et donnent envie de repartir encore et encore.

  3. Salut ! Bon c’est vrai que c’est pas Végas mais jai bien aimer Page, pas l’architecture mais plutôt l’ambiance dans le Pub en centre ville et surtout la gentillesse des gens, puis c’est vrai que si on dors sur Page cest surtout pour les alentours ( Antelope canyon, Lake Powell, horseshoe Bend etc )
    J’étais au Quality inn super rapport qualité / prix.

      1. Le pub ou j’ai eu l’occasion d’aller plusieurs fois le Dam Bar and Grille. C’était un coup de cœur ( totalement subjectif donc ! ;) )
        Oui le gens sont vraiment sympa quasiment partout. Jai du etre déçu de l’attitude des gens 1 ou 2 fois mais dans l’ensemble c’est que du bonheur.
        Prochain RoadTrip en mai juin pour découvrir Yellowstone GrandTeton et finir plus au sud avec Arches Zion etc …
        Au plaisir :)

  4. J’ai adoré Page… La plage est impressionnante, on a quand même réussi à se retrouver embourber dedans :-) Enfin, un super souvenir, au final puisque les Américains nous ont remorqués avec leur gros pick-ups. C’était très drôle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *