10 indices qui prouvent que vous êtes bien sur la Route 66

Des diners au carrelage noir et blanc, des dinosaures géants, des panneaux vintage dignes d’oeuvres d’art, une ambiance fifties qui peine à s’éteindre complètement, des attractions de bord de route, des villes fantômes, des mules en pleine rue principale, des panneaux Burma Shave qui déroulent leurs slogans qui riment le long de dizaines de panneaux… Comme l’impression d’avoir remonté le temps ou d’être dans un film (normal, plein y ont été tournés)… C’est tout cela la Route 66. On vous y emmène. Voici 10 choses qui prouvent indiscutablement que vous êtes bien sur la Mother Road. « Get your kicks on » !

 

> Pourquoi la Route 66 s’appelle Route 66 ?

> Route 66 : grandeur, décadence et renaissance

>#1 : notre Route 66 en Illinois, Missouri, Kansas et Oklahoma

> #2 : notre route 66 au Texas

> #3 : notre route 66 au Nouveau-Mexique

 >#4 : notre route 66 en Arizona

> #5 : notre route 66 en Californie

> #7 : Cars, une ode animée à la Route 66

> #8 : Ludo Bonnet, le plus 66ter de nos Roadies

 

Comment savoir que vous êtes sur la Route 66 ?

66-postcard

 

 

1. Les panneaux vintages et « neon signs »

IMG_7946

 

Si vous aimez ça, vous ne saurez plus où donner de la tête. Les bords de la Route 66 regorgent de vieux panneaux vintage, les « neon signs« , de toutes les tailles et de toutes les formes. Un grand nombre a pu être sauvegardé et certains s’allument de nouveau/encore. D’autres font partie de ghost towns (villes fantômes).

Mention spéciale à celui du Roarin’s 20’s de Grants, à celui du Western Hills de Flagstaff mais aussi à toute la rue qui traverse Tucumcari et à la Central avenue d’Albuquerque.

 

IMG_7960 IMG_0857 IMG_9201 IMG_7654

 

 

2. L’architecture « Googie » ou « Doo-wop »

Amboy, Kalifornien, USA

 

La Route 66 est encore bordée de centaines de bâtiments à l’architecture si typique : motels, stations-services ou de lavage, diners, drives-in… Ce style architectural (inspiré de la conquête spatiale) porte plusieurs noms rigolos : « Googie« , « Doo-Wop« , « Coffee shop modern« , « Populuxe« … Né à la fin des années 1940 à Los Angeles, il n’a finalement été utilisé qu’une vingtaine d’années. Mais il reste quand même de beaux spécimen (en photo : le Roy’s Cafe & motel d’Amboy). On retrouve aussi ce style à Las Vegas.

 

696779028_9e0140d84b_bLe Sparkle Car Wash de San Bernardino (Source : DR Flickr)

 

 

3. Les diners à l’ancienne

DSC05643

 

Ce sont des mythes à eux seuls. Les diners sont nés dans des préfabriqués, des wagons de train… au bord des routes. Familiaux (généralement des « pop and mom businesses » tenus en famille), rapides, ils sont reconnaissables à leurs comptoirs en aluminium et souvent à leurs banquettes en sky couleur bonbon. D’époque ou reconstitués, ces restaurants, comme le Mr D’Z Diner (ci-dessus), servent généralement une nourriture pas très chère, au petit-déjeuner, au déjeuner et au dîner, une carte bien remplie, y compris de classiques : burgers, soupes, salades, sandwiches, glaces (sundaes)… Certain ont une « soda fountain » et servent des sodas et des « soda floats » (glace + soda). Tous ne servent pas d’alcool.

 

DSC05534

IMG_9005

DSC06031

IMG_8559

DSC05544

 

 

4. Les écussons 66 sur la route

IMG_8271

 

Cet écusson (le « 66 shield ») est l’emblème de la Route et est au moins aussi célèbre qu’elle. Là, dès la première heure, on le trouve sur le sol, à même la route. Il est peint devant des institutions ou aux intersections, au début où à la fin d’une section de l’Historic 66. Où en voir ? Par exemple à Kingman, Cool Springs, Seligman, Winslow (Arizona) ou à Adrian (Texas)…

 

 

5. Des roadside attractions à foison

Route_66_Attractions_Map

 

Une roadside attraction est, comme sa traduction l’indique, une « attraction de bord de route« . Même s’il y en a un peu partout aux Etats-Unis, le concept est étroitement lié à celui de la 66. Ces attractions ont été ouvertes pour occuper et attirer les familles lors de leurs longs trajets sur la route, et pour mettre en lumière un site ou une localité. Il y a (eu) la célèbre baleine bleue (Oklahoma), plusieurs grottes, des dinosaures géants…

Les plus célèbres sont indiquées par ce panneau ci-dessous. C’est une initiative des hôtels Hilton avec un programme qui a connu une certaine popularité : le « save-a-landmark program« .

 

DSC06110

1280px-Rt_66_Blue_Whale_Highsmith

 

 

6. Des trading posts, des antiquités et des babioles par milliers

IMG_8164

 

Il y en a un peu partout, y compris dans les lieux célèbres de la 66 : des magasins de souvenirs. Chaque secteur a sa particularité : « trading-posts » en Arizona, magasins d’antiquités à Amarillo… Si vous voulez être habillés de la tête aux pieds en 66, vous allez être servis ! Beaucoup de Made in China, un peu de Made in USA. Attention aux tarifs à quelques endroits (sinon, les prix restent plutôt corrects).

 

IMG_7530

DSC06004

DSC06055

DSC05966

IMG_7489

DSC05995

IMG_1328

IMG_7495

 

 

7. De la musique partout

IMG_8857

 

La Route 66 est baignée de musique. La plupart des diners d’époque ont encore leur vieux juke-box, qui crache du rockabilly. Elle a inspiré de nombreux musiciens, Bobby Troup en tête avec l’hymne « officiel », « (Get your kicks on) Route 66« , repris plusieurs dizaines de fois. Une partie de la route joue de la musique (à Tijeras, quand on roule sur une bande rugueuse, « America the Beautiful » résonne dans l’habitacle) et elle compte aussi une petite place en hommage à « Take it easy« , la chanson des Eagles, à Winslow (Arizona).

 

IMG_9220

8. Muffler men et Burma Shave, des monuments de publicité

IMG_4979

 

Que serait la Route 66 sans sa publicité ?! A la grande époque, c’était à qui aurait le plus gros panneau, celui qu’on verrait de plus loin. Les rois en la matière sont les « Muffler men » : des bonshommes géants (et « silencieux« ). Il en reste quelques spécimens. Sur la 66, il y en a en Illinois (cosmonaute, hot-dog géant), un historique à Flagstaff (Arizona), au Texas…. Ils sont les icônes d’une architecture dite « canard » (inventée pour un café baptisé le « Big duck« ), utilisée avec un objectif publicitaire. Ailleurs que sur la 66, il y en a plusieurs centaines.

 

IMG_8327

 

Les autres stars de la pub, ce sont les panneaux Burma Shave. Vous en verrez certainement des répliques partout, mais les « vrais », implantés les uns après les autres sur plusieurs dizaines de mètres de route, se font plus rares (ceux-ci ont été pris à l’entrée de Seligman en Arizona).

Par exemple : « If our road signs/Catch your eye/ Smile/ But don’t forget to buy…Burma Shave ! « .

Ces slogans (« jingles« ) qui riment ont révolutionné la pub de bord de route (chaque phrase était implantée sur un panneau, et le slogan défilait au fil du trajet). Cette crème à raser (sans balai) a été lancée dans les années 1920 et a fait faillite dans les années 1960. Revendue, une gamme a été ressortie à la fin des années 1990 pour les nostalgiques. Très populaire, surtout en raison de ses slogans pleins d’humour, Burma Shave a marqué les générations. Les Américains pouvaient soumettre leurs slogans et, s’ils étaient retenus, empochaient un petit pécule. Il y a eu plusieurs milliers de panneaux. Tous les slogans (de 1927 à 1963) sont recensés ici.

 

IMG_9151

 

 

9. Des voitures Pixar Cars, mais surtout de belles bagnoles

IMG_8439

 

Vous aimez les belles voitures, des années 1920-1970 ? Vous allez être gâtés, il y en a absolument partout. Certaines sont encore rutilantes (comme celles garées devant les tipis du motel Wigwam d’Holbrook), d’autres sont plantées dans le sol et font partie d’une oeuvre qui évolue en permanence et à laquelle vous pouvez apporter votre patte (Cadillac Ranch d’Amarillo et son petit frère en coccinelles VW à Conway). Plus généralement, il y en a devant de nombreux commerces et des rassemblements de clubs d’automobiles d’époque ont régulièrement lieu le long de la Mother Road.

Depuis quelques années déjà, elles voisinent avec de curieux véhicules vintages à gros yeux peints sur le pare-brise : les personnages du film d’animation « Cars » de Pixar Disney, sorti en 2006. Ce dessin animé est en fait une grande ode à la 66. Ses créateurs ont parcouru l’axe à la recherche d’inspiration et en ont trouvé. De nombreux personnages ont été inspirés de « vrais » habitants et commerçants de la Route et les paysages de plusieurs localités. Quant à Martin, le meilleur ami du héros, Flash Mc Queen, il existait déjà, garé à côté du café « 4 Women on the Route » (devenu « Cars on the Route ») à Galena (Kansas).

 

IMG_6795 IMG_0897 IMG_1146

 

 

 

10. Il y a des motos partout

IMG_8772

 

Depuis le début de son histoire, la Route 66 a été parcourue par tous les moyens de transport imaginables  : voitures bien sûr, mais aussi en patins à roulettes, en échasses, en brouette… Mais un véhicule est toujours particulièrement présent : la moto. Et de la belle. Le rêve (fantasme) de nombreux motards est de parcourir la Route 66 (en Harley Davidson ou en Indian, voire en trike). On sait qu’il y en a beaucoup parmi vous les Roadies, si vous pouvez nous expliquer pourquoi…

Les auteurs, motards, d’ « Eternelle Route 66 » vont même jusqu’à dire : « Il y a deux sortes de motards : ceux qui ont fait la Route 66… et ceux qui rêvent de la faire« . Les plus célèbres sont les bikers d’ « Easy Rider« , le film mythique de Dennis Hopper (avec lui, Peter Fonda et Jack Nicholson) sorti en 1969. Cette frénésie vient-elle de là ?

De nombreux organismes proposent d’organiser le voyage de A à Z. C’est un budget, beaucoup plus important qu’en voiture. On vous en reparlera.

 

IMG_8842

IMG_8597

dt.main.ce.Stream

 

La Route 66 vous évoque autre chose encore ? N’hésitez pas à commenter et à partager !

 

 Pour aller plus loin

> Pourquoi la Route 66 s’appelle Route 66 ?

> Route 66 : grandeur, décadence et renaissance

>#1 : notre Route 66 en Illinois, Missouri, Kansas et Oklahoma

> #2 : notre route 66 au Texas

> #3 : notre route 66 au Nouveau-Mexique

 >#4 : notre route 66 en Arizona

> #5 : notre route 66 en Californie

> #7 : Cars, une ode animée à la Route 66

> #8 : Ludo Bonnet, le plus 66ter de nos Roadies

 

 

Photos : toutes Lost In The USA sauf deux (DR Wikipedia et Flickr)

8 responses à “10 indices qui prouvent que vous êtes bien sur la Route 66

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *