Notre Route 66 en Arizona

L’Arizona est sûrement l’état le plus marqué par la Route 66. D’Holbrook à Oatman, sur plus de 600 km, la Mother Road dévoile ses plus beaux atours dans une ambiance particulière. Ce n’est pas un hasard : c’est le territoire d’Angel Delgadillo, le barbier de Seligman, qui a réveillé la 66 dans les années 90.

Vous y trouverez la plus grande portion de Route 66 encore utilisée, le seul parc national de l’axe, des dinosaures géants, des trading-posts où le temps s’est arrêté. Les créateurs de Cars ne s’y sont pas trompés. C’est ici qu’ils ont pioché le plus d’inspiration.

La Route 66 traverse trois fuseaux horaires. L’Arizona en marque l’une des limites. Situé dans la Mountain Time zone, l’Arizona a la même heure que le nouveau-Mexique, mais il faut reculer sa montre d’une heure lorsque l’on entre en Californie.

 

AZ001000

 

> Route 66 : grandeur, décadence et renaissance

> Pourquoi la Route 66 s’appelle Route 66 ? 

> #1 : notre Route 66 en Illinois, Missouri, Kansas et Oklahoma

> #2 : notre route 66 au Texas

> #3 : notre route 66 au Nouveau-Mexique

> #5 : notre route 66 en Californie

> #6 : 10 indices qui prouvent que vous êtes sur la Route 66

> #7 : Cars, une ode animée à la Route 66

> #8 : Ludo Bonnet, le plus 66ter de nos Roadies

 

LA ROUTE 66 EN ARIZONA

 

 

Petrified Forest and Painted Desert : le seul parc national de la 66

IMG_7107 IMG_7061

 

Ce double parc (Petrified forest et Painted desert) est le seul du réseau des national parks à inclure une partie de la 66. Au-delà du désert aux collines multicolores et de spécimen de bois pétrifié, les amoureux de la Mother road pourront s’arrêter à un monument où passait jadis la route et au Painted Desert Inn, ancien hôtel emblématique où le temps semble s’être arrêté…

> Voir la fiche complète du Petrified Forest & Painted Desert National Park

 

Painted Desert Indian Center : arrêt pipi et tipis

IMG_7288

 

Tout proche du parc national de Petrified Forest & Painted Desert, ce « centre » indien n’est rien de plus qu’un autre trading-post, qui vend notamment des souvenirs en bois pétrifié. Ah si : des tipis et des dinosaures géants, qui méritent un arrêt-photo. L’Indian center promet aussi des « sparkling restrooms« , des toilettes étincelantes (un argument de poids puisqu’il n’y en a pas tous les kilomètres sur la route et qu’elles ne brillent pas toujours).

> Voir la fiche du Painted Desert Indian Center

 

Stewarts Petrified Wood Shop : fossiles et ferme à autruches

IMG_7241

 

C’est notre préféré dans le secteur, en tout cas le plus fou. Le Stewart’s Petrified Wood Shop a créé de drôles de dinosaures pour être inratable de l’autoroute. La colline est un véritable capharnaüm, avec des mannequins de cire, des tigres roses et une ferme à autruches. A l’intérieur, les produits en vente (bois pétrifié en tête) sont garantis 100% artisanaux.

> Voir la fiche complète du Stewart’s Petrified Wood Shop

 

Holbrook : dinos géants… 

IMG_7400

 

Holbrook est célèbre pour ses dinosaures géants, installés un peu partout devant les magasins pour attirer l’attention des automobilistes, en particulier devant ceux de bois pétrifié et de fossiles. Le plus célèbre du centre-ville est le Rainbow Rock Shop, qui aligne 7 dinosaures herbivores le long de Navajo boulevard. Attention, il faut payer pour poser avec eux.

> Voir la fiche complète du Rainbow Rock Shop

 

 … et motel-tipis Wigwam

IMG_6830

 

Si l’attraction principale d’Holbrook reste son Wigwam Motel, l’un des trois survivants de la « chaîne » en forme de tipis, toute la ville porte l’empreinte de la 66 : magasins de fossiles et de pierres avec des dinosaures géants, trading posts, panneaux mythiques… Il y a aussi quelques bars et restaurant authentiques. On peut encore dormir dans trois motels Wigwam aux Etats-Unis : celui de Cave City (le 2e de l’histoire, dans le Kentucky) et dans deux le long de la Route 66 : celui d’Holbrook (Arizona) et celui de Rialto, aux alentours de San Bernardino (Californie).

> Voir la fiche du Wigwam Motel d’Holbrook

 

Joseph City : des trading-posts de légende

IMG_7442

 

Depuis les années 1950, deux trading-posts, espacés d’à peine une vingtaine de kilomètres, se livrent une concurrence effrénée pour faire s’arrêter les automobilistes de la 66.

Quand on arrive de l’Est, on tombe d’abord sur le Geronimo Trading Post, fier d’exhiber, sur son parking, ce qu’il présente comme le plus gros morceau de bois pétrifié du monde, haut de plus de trois mètres. A l’intérieur, on retrouve les classiques d’un magasin de souvenirs, avec une belle collection de bois pétrifié.

> Voir la fiche complète du Geronimo Trading Post

 

IMG_7530

 

C’est l’une des icônes de la Route 66 : le lièvre du Jackrabbit Trading Post de Joseph City. La silhouette de ce lièvre noir aux yeux jaunes a été implantée sur des panneaux le long de toute la 66 jusqu’au final : « Here it is » (pour faire face à la concurrence du Geronimo). Toujours ouvert, ce trading post vend un peu de tout, a son petit musée et est l’un des seuls à proposer de l’alcool.

Voir la fiche complète du Jackrabbit Trading Post

 

Winslow : un hôtel historique et les Eagles au coin de la rue

DSC09219

 

Grande ville au temps du chemin de fer, Winslow a commencé à dépérir à la création de l’I-40. Ce sont les Eagles qui l’ont ressuscitée, en la mentionnant dans leur premier tube, « Take It Easy« . La Ville a recréé le coin de rue dont ils parlaient et accueille chaque année 10 000 visiteurs, en musique.

>Voir la fiche complète du Standin’ On The Corner Park

 

Il y a aussi la Posada, à l’Est : un hôtel-restaurant haut de gamme qui était une auberge aux grandes heures du Santa Fe Railroad, avec ses Harvey girls en noir et blanc.

> Voir la fiche complète de La Posada

 

IMG_7590 Harvey+Girls+screenshot

 

Two Guns et Twin Arrows : les villes fantômes

IMG_6638

 

Two Guns (« deux pistolets« ) a une double histoire, faite de ville-fantôme, de malédiction, d’Apaches, d’un promoteur sans scrupules… Passionnant. Elle remporte la palme de la photogénie.

> Voir la fiche complète de Two Guns

 

Twin Arrows (« les flèches jumelles« ) n’est pas tout à fait une ville-fantôme, mais un complexe abandonné. Ouvert à la fin des années 1940, célèbre pour ses flèches géantes de 6 mètres de haut, il a fermé en 1998 et est resté de longues années en ruines avant d’être rénové dans les années 2000. Il est accessible au public, mais plus difficilement qu’avant.

> Voir la fiche complète de Twin Arrows

 

IMG_6382

 

Flagstaff : quand la 66 s’élève

IMG_2319

 

Flagstaff, ville étudiante bouillonnante à plus de 2000m d’altitude, base de départ pour partir à la découverte du Grand Canyon, d’une belle portion de Route 66 ou encore de Sedona, est bien plus qu’une « ville 66″. Elle rassemble néanmoins plusieurs points d’intérêt pour les 66-lovers en pèlerinage : le Museum Club (photo), ancien musée de taxidermie devenu honkytonk est certainement le plus emblématique. Mais il y a aussi le quartier de la gare et celui des diners et motels des années 1950 très photogénique. Ne manquez pas celui du Western Hills motel, cultissime.

A l’entrée ouest, le Pine Resort motel & garage est abandonné. La petite communauté de Winona est souvent oubliée. C’est aussi à Flagstaff que l’on trouve la brasserie de la Mother Road Brewery.

> Voir la fiche complète du Museum Club, du Quartier de la Gare, du Western Hills Motel et du Galaxy Diner

 

Williams : dernier bastion de la Route 66 

IMG_7943

 

Célèbre pour avoir été la dernière ville traversée par la Route 66 (elle a fermé en 1985), Williams est très dynamique et touristique grâce à sa proximité du parc national du Grand Canyon. On peut même y aller à bord d’un authentique train, le Grand canyon railway, qui fait le voyage à la journée. Ou juste « Getter ses kicks » sur la 66, dans ses magasins, diners ou la superbe station rénovée de Pete’s Gas Station… Ou encore s’essayer à la tyrolienne.

> Voir la fiche complète de Williams

 

Ash Fork : plusieurs fois abandonnée

IMG_8212

 

C’est loin d’être un must-stop et il n’y a clairement plus grand chose à y voir, mais si vous faites la 66 entre Williams et Seligman, vous y passerez de toutes façons. Ash Fork est une toute petite communauté qui a souffert de plusieurs abandons et d’un énorme incendie. Il reste quelques bâtiments d’époque, un monument, un petit musée… C’est aussi là qu’a été tourné « Universal Soldier » avec Jean-Claude Van Damme…

> Voir la fiche complète d’Ash Fork

 

Seligman : le barbier et ses acolytes

IMG_8642

 

Seligman est le berceau officiel de la renaissance de la Route 66. C’est ici que son leader reconnu, Angel Delgadillo, a commencé à fédérer pour relancer l’historique Mother Road dans les années 90. Ça se sent : ici flotte encore un vrai parfum d’authenticité. Très dynamique, Seligman rassemble une dizaine de motels, autant de restaurants et plein de magasins de souvenirs qui sont autant de musées à ciel ouvert. Un régal pour les photographes. Arrêtez-vous absolument au Delgadillo’s Snow Cap.

> Voir la fiche complète de Seligman

 

Grand Canyon Caverns : des grottes sèches et un grand complexe

IMG_8980

 

A partir de Seligman, la Route 66 décroche au nord pour un long tronçon. Sur celui-ci, vous trouverez les Grand Canyon Caverns. C’est une curiosité naturelle : des grottes sèches, dont le réseau, le plus long du monde, s’étend jusqu’au Grand Canyon. Leur site, à Peach Springs, est un complexe avec motel, diner, mini-golf et station-essence vintage. Le point de départ le plus proche pour partir sur la mythique randonnée des Havasu Falls (à 100 kilomètres quand même). Le « centre-ville » de Peach Springs se trouve 20 kilomètres plus loin…

> Voir la fiche complète des Grand Canyon Caverns

 

Peach Springs : bienvenue à Radiator Springs

IMG_9034

 

Il n’y a pas grand chose à voir (deux bâtiments classés) dans cette petite communauté indépendante, siège de la tribu des Indiens Hualapai. Mais c’est elle qui a inspiré la célèbre « Radiator Springs » du film d’animation « Cars« , de Pixar-Disney !

> Voir la fiche complète de Peach Springs

 

Truxton : le Frontier Motel va renaître

IMG_9054

 

On a eu un véritable coup de foudre pour le panneau de ce motel, sur lequel on est tombés par hasard sur la route de Peach Springs. Le Frontier Motel and Cafe, qui a connu les beaux jours de la 66, a fermé. Racheté, il est encore en cours de rénovation en 2016.

> Voir la fiche complète du Frontier Motel

 

Hackberry General Store : le plus beau magasin de la 66

IMG_9245

 

C’est l’un des endroits mythiques de la 66, et l’un de nos préférés aussi. Ce general store, qui fait office de musée, de magasin et de visitor center, dans une communauté deux fois ville-fantôme, sent bon l’authenticité et le temps semble s’y être arrêté. Un must-stop, au milieu de nulle part.

> Voir la fiche complète du Hackberry General Store

 

Kingman : la Mother Road à coeur

IMG_9264

 

Kingman est l’une des grandes villes de la Route 66 en Arizona, et elle n’hésite pas à se revendiquer comme son « coeur ». Moderne, pratique, elle y allie une histoire très intéressante avec beaucoup de stars… Plusieurs dizaines de bâtiments sont classés, il y a plein de possibilités pour dormir (l’historique El Trovatore s’affiche avec la plus grande fresque du monde dédiée à la Mother road) et manger, et de jolis magasins d’époque (ou presque).

> Voir la fiche complète de Kingman

 

Cool Springs : une station trop cool

IMG_9241

 

Cette station, au milieu de nulle part, est née et a vécu avec la Route 66. Abandonnée dans les années 1970, à l’état de ruines, elle a ressuscité quelques semaines avec le tournage d' »Universal Soldiers » avec Jean-Claude Van Damme, dans les années 1990. Il a fallu attendre les années 2000 pour qu’elle renaisse vraiment, rénovée avec soin. Aujourd’hui les pompes à essence ne sont plus qu’une décoration mais l’arrêt est obligatoire.

> Voir la fiche complète de Cool Springs

 

Sitgreaves Pass : la plus belle portion ?

IMG_9151

 

C’est l’une des plus belles portions de la Route 66, panoramique et vertigineuse. A son ouverture, tous les véhicules ne pouvaient pas passer le col qui monte jusqu’à plus de 1000 mètres d’altitude (certains ne le passaient qu’en marche arrière). Sur la route d’Oatman, il y a aussi un petit cimetière.

> Voir la fiche complète du Sitgreaves Pass

 

Oatman : au royaume des mules

IMG_8950

 

Les stars de cette ville western sont les ânes, descendants directs des mules des prospecteurs qui cherchaient de l’or au début du XXe siècle. Très touristique mais malgré tout authentique, Oatman mérite vraiment une halte (plutôt que de filer direct vers Las Vegas). Il paraît que même les fantômes de Carole Lombard et de Clark Gable rôdent encore dans l’hôtel qui a accueilli leur voyage de noces…

> Voir la fiche complète d’Oatman

 

IMG_8991

 

 

 

NOS CONSEILS

IMG_8926

 

Combien de jours ?

De 4 à 5 jours

 

Les villes d’étape qu’on vous conseille

Holbrook, Flagstaff, Williams, Seligman, Kingman

 

S’il faut choisir

Seligman, le Hackberry General Store et Oatman…

 

Le budget

Petits motels à foison en Arizona : vous trouverez facilement de quoi vous loger autour de 50$ la nuit. Idem pour la nourriture. Et la plupart des endroits listés ci-dessus sont gratuits.

 

Le petit détour qui va bien

Le Grand Canyon Rive Sud depuis Williams (ou les Havasu Falls pour les courageux)

 

Evénements spéciaux

Calendrier régulièrement mis à jour sur ce lien

 

IMG_6629

IMG_7260 IMG_7329 IMG_7486 IMG_7511 DSC09209 IMG_7654 IMG_7960 IMG_8055 IMG_8285 IMG_8514 IMG_8542 IMG_8589 IMG_8574 IMG_8671 IMG_8889 DSC05643 IMG_9106 IMG_8803 IMG_8811

 

N’hésitez pas à commenter voire à nous faire découvrir des lieux 100% 66 en Arizona.

 

 Pour aller plus loin

> Route 66 : grandeur, décadence et renaissance

> Pourquoi la Route 66 s’appelle Route 66 ? 

> #1 : notre Route 66 en Illinois, Missouri, Kansas et Oklahoma

> #2 : notre route 66 au Texas

> #3 : notre route 66 au Nouveau-Mexique

> #5 : notre route 66 en Californie

> #6 : 10 indices qui prouvent que vous êtes sur la Route 66

> #7 : Cars, une ode animée à la Route 66

> #8 : Ludo Bonnet, le plus 66ter de nos Roadies

 

Photos : LITU sauf carte postale (DR)

9 responses à “Notre Route 66 en Arizona

  1. Bonjour nous sommes des fanatiques des USA, nous aimerions savoir dans quelle boutique et quel endroit de la 66, la photo où vous êtes avec les plaques US « you are lost.. » a été prise? Juste pour que l’on ne loupe pas ce shop
    Merci beaucoup et continuez de nous faire rêver

    Vanessa

    1. Bonjour Vanessa ! Ravis d’avoir avec nous des fans absolus des USA. Pour la photo, nous sommes certains qu’elle a été prise à Williams, Arizona. Pour le magasin, c’est plus difficile, mais on pense au Cruiser’s Gift Shop, qui est juste à côte du diner Cruiser’s. A vérifier.
      Très bon WE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *