Decouvrir

Texas : nos incontournables à Dallas et Fort Worth y’all !

Article rédigé le 4 juillet 2023 , mis à jour le 10 novembre 2023

Vous connaissez l’expression texane : « Everything is bigger in Texas » ? C’est en substance ce que vous allez vous dire quand, devant vos yeux, sur la carte du Lone Star State, apparaîtront Dallas (1,3 million d’habitants), Fort Worth (1 million) et Arlington (400 000). Un ensemble gigantesque appelé The Metroplex pour une population totale de 7,5 millions d’habitants, sur un territoire aussi grand que trois états cumulés (Connecticut, Delaware et Rhode Island). Un monstre comme seul le Texas sait en produire.

Mais au milieu de ce gloubi-boulga d’autoroutes et de suburbs, que visiter ? Est-ce que ça vaut le déplacement ? Combien de temps rester dans la mégalopole ? Où dormir ? On va tenter de répondre à ces questions en vous parlant surtout de Dallas (et de son univers impitoyable), et de Fort Worth, les plus intéressantes, et un peu des autres.

Que faire à Dallas ?

Dealey Plaza et Six Floor Museum, là où JFK est tombé

IMG_6528

Dallas est connu pour un évènement historique majeur aux Etats-Unis. Le 22 novembre 1963, le président John Fitzgerald Kennedy est abattu alors que sa décapotable avance à faible allure sur Dealey Plaza. Il est 12h30. Il décèdera quelques minutes plus tard à l’hôpital Parkland Memorial.

Les coups de feu, tirés par Lee Harvey Oswald, un ancien marine, proviennent du 6e étage d’un entrepôt non loin de là. Ce dernier est arrêté quelques heures plus tard… avant de mourir, abattu par Jack Ruby moins de 48 heures après son arrestation. Cet épisode de l’histoire américaine a donné lieu à tous les fantasmes, toutes les interprétations. Le mieux, pour aborder cette histoire, est de se rendre au Sixth Floor Museum.

IMG_6535

Le musée, situé donc au 6e étage de cet ancien dépôt de livres scolaires, est une pépite : le genèse du voyage au Texas de JFK, le contexte politique et social, le minute par minute du cortège et de l’assassinat, le profil détaillé d’Oswald, qui avait des accointances avec la Russie en plein guerre froide, son arrestation mouvementée et même les différentes pistes et fantasmes…

Vous verrez aussi là où le tireur était placé ainsi que le coin où a été retrouvé sa carabine. Petit conseil : il y a beaucoup de lecture en anglais. Si jamais vous ne maîtrisez pas la langue de Shakespeare et Katy Perry, demandez un guide en français à l’accueil. La visite peut prendre 2 à 3h.

Bien sûr, n’oubliez pas de faire un tour sur Dealey Plaza, au pied du musée. Classée, la place a été remise dans l’exact état de 1963. Des croix sur la route marquent les endroits exacts des impacts de tirs. Au-dessus du trottoir, il y a « grassy knoll », « le talus herbeux » ou la palissade. Certaines théories faisaient état d’un tireur derrière cette palissade.

Il y a souvent sur Dealy Plaza des gens exposant leurs théories (parfois farfelues) sur l’assassinat de JFK. Jetez un oeil juste à côté de Dealey Plaza au très beau Old Red Museum (100 S Houston St, Dallas). Fermé, il va redevenir une courthouse (il est visible plus bas, dans le paragraphe sur le downtown).

IMG_6563

Suivre les traces de Lee Harvey Oswald au Texas Theatre

Restons sur l’assassinat de JFK et mettons le cap sur Texas Theatre, Il se trouve à 6 km environ de Dealey Plaza et c’est ici, à l’intérieur de cette salle, que Lee Harvey Oswald a été arrêté. Après être repassé chez lui, après avoir abattu l’officier de police J. D. Tippit, qui souhaitait le contrôler, Oswald est entré dans le Texas Theatre. Prévenue par l’ouvreuse, la police procède à son arrestation, non sans mal, à 13h50. Le cinéma est magnifique. Malheureusement, son panneau n’était pas allumé quand nous sommes passés.

Si vous voulez poursuivre l’aventure sur le thème JFK, vous pouvez vous rendre à l’hôpital Parkland Memorial, où JFK et LHO sont morts (5200 Harry Hines Blvd, Dallas) ou devant la maison qu’habitait le tireur au moment de l’assassinat (1026 North Beckley Avenue). Enfin, vous trouverez la tombe de Lee Harvey Oswald à Fort Worth (lire plus bas).

  • L’adresse : 231 Jefferson Blvd, Dallas

Visiter un Downtown qui renaît

IMG_6589

Ne vous emballez pas quand même. Le downtown de Dallas a été pendant de nombreuses années un centre d’affaires, très minéral, peu accueillant. Mais ça change peu à peu… Depuis le début du siècle, il se dynamise et retrouve des habitants. Le central business district est passé de 1600 habitants en 2000 à 14 000 en 2020 ! Et la ville prévoit encore l’arrivée de nouveaux downtoners.

Un oeil géant…

Ceci posé, on y fait quoi ? Vous pouvez aller jeter un oeil sur Main St pour en voir un géant, d’oeil. C’est le Giant Eyeball (1601 Main St). D’ailleurs, tant que vous y êtes, levez les yeux pour voir la piscine-balcon du Joule Hotel juste à côté.

Deux Pégases

Ne manquez pas l’icône de Downtown, le Pegasus, la mascotte de Dallas depuis 1934 et le choucou de Delphine. L’emblème de la Magnolia Petroleum Co puis de Mobil est posé au sommet du Magnolia Building, désormais un hôtel (1401 Commerce St, Dallas).

Le cheval rouge star de la skyline menaçait de s’effondrer en 2022. Un grand plan de restauration a été lancé et il se pourrait qu’il ne soit pas visible. Pas grave, un autre, l’historique (qui a été au sommet du Magnolia building de 1934 à 1999) trône à terre devant l’hôtel Omni (555 S Lamar St), après avoir été perdu dans les entrepôts pendant 15 ans. L’immense canasson tourne doucement (une rotation complète toutes les 5 minutes) sur un petit derrick.

Une plateforme d’observation

Autre activité, prendre de la hauteur. Même si c’est pas les observatoires de New York, vous pouvez monter au sommet de la Reunion Tower (300 Reunion Blvd E). La drôle de tour et sa géode pimentent la skyline depuis 1978. La plateforme d’observation (GeO-Deck), à 143m de haut, est l’une des attractions les plus visitées. Vous pouvez profiter d’une vue à 360° sur la ville depuis l’intérieur, ou en plein air. L’accès est compris dans le Dallas CityPASS avec trois autres attractions. Sinon, retrouvez les tickets sur Viator ou le site de la Reunion Tower

Pause gourmande au Dallas Farmer’s Market

On valide pas du tout cet intertitre car on dirait le lancement d’un sujet du 13h de TF1 mais bon, c’est la réalité. Depuis 1941, le Dallas Farmers Market est un des plus grands de l’état avec 150 vendeurs de douceurs et de produits locaux (920 S Harwood St).

Dans le downtown, vous trouverez aussi une tonne de musées (voir plus loin) en plus du Sixth Floor Museum, un aquarium (1801 N Griffin St, site), un parc apprécié des locaux, le Klyde Warren Park et le Dallas Arts District avec opéra, musées, théâtre et salles de concert.

Des musées à la pelle

Dallas est une ville de musées, un peu à l’image de Houston. En dehors du musée dédié à l’assassinat de JFK, vous avez l’embarras du choix. N’ayant pas pu tous les visiter, on ne sera pas d’une grande aide. On vous conseillera quand même le Museum of Art (1717 N Harwood St). Pourquoi ? Il est reconnu et surtout gratuit !

Les autres musées de référence sont le Perot Museum of Nature and Science (2201 N Field St), compris dans le Dallas CityPASS, comme le Musée présidentiel George W. Bush (2943 SMU Boulevard) et le Dallas Holocaust and Human Rights (300 N Houston St). Citons enfin le Musée des Illusions (701 Ross Ave, tickets).

Deep Ellum, pour l’amour des graffs

Envie de quitter le downtown pour passer en mode branché ? Passez sous l’autoroute pour arriver à Deep Ellum. Sur Main St, mais aussi Commerce St et Elm St, c’est un festival de bars, de graffs géants, de petites boutiques, de tatoueurs et de salles de concert. Un endroit qu’on aime beaucoup.

Allez faire un tour chez Sneaker Politics pour les fans de baskets (2822 Main St) ou chez Warstic (2900 Main St), pour les amoureux de baseball. Le magasin de Main St est la propriété du joueur de baseball Ben Jenkins et du rocker Jack White (The White Stripes, The Raconteurs…).

Pour manger, il y a tout ce qu’il faut, comme Serious Pizza (2807 Elm St) ou le Pecan Lodge, un des meilleurs barbecues de la ville (2702 Main St). Sinon, une petit boisson maltée à la Deep Ellum Brewery (2823 St Louis St) et le tour est joué.

IMG_6720
IMG_6767
Galerie : photo 8
Galerie : photo 5
Galerie : photo 30
Galerie : photo 38

L’arboretum et le jardin botanique

Pour prendre l’air et un peu de vert, allez sur les rives de White Rock Creek pour visiter l’arboretum et le jardin botanique de Dallas. C’est l’un des plus réputés du pays. Attention, son prix varie suivant la période de l’année.

  • L’adresse : 8525 Garland Rd

Rallier le ranch de « Daaaaallaaaas, ton univers impitoyable ! »

On s’éloigne un peu du centre ville, à une quarantaine de minutes au nord, pour arriver à Parker, au Southfork Ranch. Oui, LE ranch de Dallas, la série. Le ranch que l’on voit au générique avec la mythique musique, le ranch des Ewing, qui a servi au tournage de 1979 à 1989. Ensuite, une réplique en Californie a été utilisée.

Pour 20$, à prendre sur le site du ranch, vous pouvez faire une visite guidée du ranch confortablement installé dans un tracteur. La ranch propose d’autres activités (cheval, etc..).

  • L’adresse : 3700 Hogge Dr, Parker. Site
  • Réservations sur le site du Parker Ranch. Pour une visite guidée au départ du centre, voir chez Viator ou GetYourGuide

Les tombes de Bonnie and Clyde

A chacun ses célébrités. Ici, les enfants du pays, ce sont Bonnie Parker et Clyde Barrow. Le couple de criminels le plus célèbres des US est made in Texas. Elle est née à Rowena, non loin de San Angelo, lui à Telico, tout près de Dallas. Leurs familles se sont installées à Dallas quand ils étaient encore des Texans en culotte courte. Le gang Barrow est accusé des meurtres de quatorze hommes, de 1931 à 1934.

Le 23 mai 1934, leur fuite mortelle s’est achevée dans le sang sur une route de Louisiane, après une embuscade de cinq agents de police réunis par le Texas Ranger Frank Hamer (regardez The Highwaymen sur Netflix).

Alors que leur souhait était d’être enterrés ensemble, les amoureux de 23 et 25 ans n’ont pas eu ce privilège. La tombe de Clyde se trouve au Western Heights Cemetery (Neal St, Dallas), un minuscule cimetière. Entrez et filez sur la gauche pour trouver sa tombe, dans un carré un peu à l’écart. Il est enterré avec son frère Marvin, alias Buck.

La tombe de Bonnie Parker est quant à elle au Crown Hill Memorial Park (9178 Webb Chapel Rd), qui a une touche mexicaine. Sa sépulture est plus difficile à trouver, sous un arbre, dans le sud-ouest du cimetière (ici).

Encore un peu de branchitude au Bishop Arts District

Deep Ellum ne vous a pas suffi ? On vous présente le Bishop Arts District, à 6 km au sud-ouest du downtown. Un coin tranquille, où il est facile de se garer (gratuitement) et c’est mignon. L’endroit est un peu plus classe que Deep Ellum (mais moins d’ambiance) et nous fait un peu penser à Ballard (Seattle) ou Abbott-Kinney (Los Angeles). Visez N Bishop Avenue pour shopper, boire un verre ou manger un morceau.

  • L’adresse : N Bishop Avenue

Admirer les lunettes au Barney Smith’s Toilet Seat Art Museum

C’est un musée unique au monde. Pendant des décennies, Barney Smith, décédé en 2019 à 98 ans, a collectionné et décoré des lunettes de toilettes, 1400 au total. Nous avions pu le rencontrer et voir son incroyable collection dans son garage en 2016 à San Antonio. Peu avant sa mort, sa collection a déménagé à Dallas, ou plus exactement à The Colony, dans la banlieue nord, dans un ensemble appelé Truck Yard (où vous trouverez aussi à boire et à manger en admirant ces chiottes).

  • L’adresse : 5959 Grove Ln, The Colony

Voir la plus grande des foires au Fair Park

A l’est du downtown de Dallas, il y a le Fair Park, un ensemble art deco construit en 1936 pour l’exposition internationale Texas Centennial Exposition. On y trouve une grande roue, des musées, des salles de spectacles, un stade, le Cotton bowl Stadium, qui n’a pas d’équipe attitrée. C’est ici que ce tient chaque année, en octobre, la State Fair of Texas, la plus grande foire d’état du pays (plus de 2 millions de visiteurs). Ne manquez pas la mascotte, Big Tex.

  • L’adresse : 3809 Grand Ave, Dallas
  • Programme

Un peu de sport

Dallas est la maison de plusieurs équipes professionnelles.

  • Baseball : les Rangers du Texas au Globe Life Field à Arlington
  • Basket : les Dallas Mavericks de la superstar Luka Doncic à l’American Airlines Center de Dallas
  • Football : le FC Dallas au Toyota Stadium à Frisco
  • Hockey sur glace : les Dallas Stars à l’American Airlines Center, comme les basketteurs
  • Football Américain : les Dallas Cowboys, vainqueurs de cinq Super Bowl (1972, 1978, 1993, 1994, 1996) au ATT stadium à Arlington. Pour visiter le stade

Vous cherchez des places pour les matchs ? Rendez-vous sur Ticketmaster. Astuce, si vous avez des soucis à accéder au site sur un ordi en Wifi (ça peut arriver avec certains FAI), tentez avec le téléphone

Et aussi…

Dallas a également un zoo, qui est compris dans le Dallas CityPASS. Vous avez d’autres bons plans, commentez !

Que faire à Fort Worth, alias Cowtown ?

Devenez un cowboy et une cowgirl aux Stockyards

Si il y a un seul endroit à visiter à Fort Worth, c’est bien celui-ci. C’est un authentique (et touristique) bout de Texas. Les Fort Worth Stockyards sont les anciens marchés aux bestiaux ouverts en 1866. Un site immense, foisonnant, désormais inscrit au registre national des lieux historiques.

Le marché ne fonctionne plus mais célèbre maintenant le rôle de Fort Worth dans l’industrie du bétail, la culture cowboy. Bars, restaurants, magasins, musées, animations, vous pouvez y passer quelques heures comme une journée.

Le défilé est un must

Le must, c’est The Herd, le défilé des longhorns, ces vaches typiquement texanes, en pleine rue (sur E Exchange Avenue). C’est gratuit et, hormis 2-3 jours fériés, la parade a lieu deux fois par jour, à 11h30 et 16 heures. Et c’est très impressionnant. Pour un petit pourboire, on peut même monter sur certaines installées toute la journée le long de E Exchange…

Avant le show, vous pouvez aller voir les longhorns depuis une plateforme d’observation (129 E Exchange Avenue). Au même endroit, il y a une animation gratuite les vendredis, samedis et dimanches (entre 13 et 14h) pour échanger avec les « drovers » qui mènent le troupeau. Ils s’occupent des démonstrations.

Que faire d’autre ici ? Plein de choses. On vous conseille un tour dans Fort Worth Stockyards Station, avec tous ses magasins. Le meilleur selon nous est KO Trading avec une collection impressionnante et drôle d’animaux empaillés.

Un labyrinthe et plusieurs musées

Pour s’amuser un peu, vous pouvez vous perdre dans un labyrinthe de barrières en bois, le Cowtown Cattlepen Maze. Il y a aussi deux musées. Impossible à manquer dans la rue principale, le Stockyards Museum (ouvert de 10h à 17h, lundi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi) retrace l’histoire des lieux pour deux petits dollars. L’autre, un peu plus loin (2515 Rodeo Plaza), appelé Texas Cowboy Hall of Fame, rend hommage, pour 4$, aux hommes et femmes qui ont fait l’histoire du rodéo. En parlant de rodéo, si vous voulez en voir un, jetez un oeil au programme du Cowtown Coliseum (121 E Exchange Ave).

A boire et à manger

Pour compléter, on vous met dans le panier le bar de « Walker Texas ranger », le White Elephant Saloon (106 E Exchange Ave), parce que Chuck Norris. Il y a aussi le honkytonk Rodeo Exchange (221 W Exchange Ave) pour une soirée animée. Côté miam, il y a de quoi faire. Nous avions testé le très correct Riscky’s BBQ (140 E Exchange Ave) mais il y a aussi la Second Rodeo Brewing (122 E Exchange Ave), le restaurant de l’hôtel Drover, le 97 West Kitchen & Bar (200 Mule Alley), le classe Lonesome Dove Fort Worth (2406 N Main St) ou le Provender Hall (122 E Exchange Ave).

Et pour dormir ?

Si les Stockyards sont au centre de votre voyage dans la Metroplex, pourquoi ne pas dormir sur place. Le Hyatt Place Fort Worth Historic Stockyards est hyper bien placé, l’Hotel Drover fait rêver, le Stockyards Hotel est très apprécié. Il en existe quelques autres (Springhill Suites, Stonehouse, etc…). Voir ici

Danser dans le plus grand honkytonk au monde

Pour poursuivre dans la même veine western, rendez-vous chez Billy Bob’s Texas, dans le quartier des Stockyards, qui se présente comme « le plus grand Honky Tonk du monde ». Presque 10 000m2, 30 bars, jusqu’à 6000 personnes à la fois pour cet établissement ouvert depuis 1981. Un honkytonk, c’est un bar typiquement western, typiquement texan. Et Billy Bob’s, avec sa taille, propose des tonnes d’animations : concerts, bull riding (oui oui, il y a une arène), line dance, two-step, billards… Mettez votre Stetson, votre jean et c’est parti.

  • L’adresse : 2520 Rodeo Plaza, Fort Worth. Le site

Voir la tombe de Lee Harvey Oswald

Retour dans un… cimetière. Après Bonnie & Clyde, enterrés à Dallas (voir plus haut) cherchons la tombe du tristement célèbre Lee Harvey Oswald. L’assassin de John Fitzgerald Kennedy, lui-même refroidi par Jack Ruby, a été enterré au Rose Hill Park. A l’ouest du cimetière, c’est juste une petite plaque dans l’herbe, avec « Oswald » dessus…

A côté, son « voisin », Nick Beef, a défrayé la chronique. Car la tombe est en réalité complètement vide… L’historie est sortie en 2013. C’est un comédien qui, à 18 ans, a acheté l’emplacement à côté d’Oswald dans les années 70 pour 17,50 $ et 16 mensualités de 10$. En 1997, il y a fait apposer son nom de scène, Nick Beef. C’est un repère. A l’accueil du Rose Hill Cemetery, on refusait de révéler aux visiteurs l’emplacement de la sépulture d’Oswald. Alors, les curieux demandaient celle de Nick Beef. Le plus drôle ? Nick Beef, alias Patric Abedin, est bien en vie. Mieux, il ne sera jamais enterré là, il préfère la crémation.

  • L’adresse : Rose Hill Park, 7301 E Lancaster Ave, Fort Worth

Visiter Sundance Square et downtown Fort Worth

Si le downtown de Dallas va mieux, celui de Fort Worth a toujours été un peu en avance. Ralliez Sundance Square, son architecture western classieuse et ses routes en briques rouges. 37 blocs pour manger ou shopper, profiter des fontaines et des ombrelles, écouter un concert sur la plaza.

A noter, le Sid Richardson Western Art Museum (309 Main St), ou le magnifique Bass Performance Hall, pour des spectacles et concerts (525 Commerce St).

Entrer dans le Cowgirl hall of fame

Retour au western parce que c’est la base à Fort Worth. Dans une autre partie de la ville, qu’on appelle Cultural District, se trouve le National Cowgirl Museum and Hall of Fame, créé en 1975, et qui honore les femmes de l’Ouest américain, d’hier et d’aujourd’hui. Un angle différent et intéressant, tant les femmes ont souvent été invisibilisés dans la conquête de l’ouest. Au passage, regardez la série Godless sur Netflix.

Le coin regorge de musées et de salles : le Will Rogers Memorial Center, qui héberge rodéos et compétitions équestres (3401 W Lancaster Ave, site), le Musée d’art Kimbell et ses collections d’Europe, d’Asie et précolombiennes (3333 Camp Bowie Blvd, site), le Modern Art Museum of Fort Worth (3200 Darnell St, site) et l’Amon Carter Museum of American Art (3501 Camp Bowie Blvd, site)…

  • L’adresse : 1720 Gendy St, Fort Worth. Le site. A partir de 12$

Assister au plus ancien rodéo du pays

En parlant du Will Rogers Memorial Center, c’est ici que se tient chaque année le Fort Worth Stock Show & Rodeo, plus ancien spectacle de bétail et rodéo. Il se tient de mi-janvier à début février chaque année depuis 1896. Plus d’informations 

Et aussi…

Parmi les top attractions de Fort Worth, il y a aussi le Fort Worth Zoo (1989 Colonial Pkwy, site), le Fort Worth Botanic Garden (3220 Botanic Garden Blvd, site) ou le Texas Motor Speedway (3545 Lone Star Cir, site), à découvrir pendant ou hors compétition. Vous pouvez même entrer en piste pour une expérience 100% Nascar.

Et à Arlington ou ailleurs ?

En dehors de Dallas et Fort Worth, c’est beaucoup plus mince. A Arlington, notons le Choctaw Stadium (Texas Rangers) et le AT&T Stadium (Dallas Cowboys) mais aussi le parc d’attraction Six Flags (site).

A Grapevine, vous pouvez monter dans un train historique pour une expérience sympa. 1h30 dans des wagons des années 20 le long de la Cotton Belt Route pour rejoindre les stockyards de Fort Worth. C’est le Grapevine Vintage Railroad (707 S Main St, Grapevine).

A Irving, il y a un autre honkytonk, appelé le Mama Tried (340 W Las Colinas Blvd.).

La carte d’identité de Dallas et Fort Worth

Etat : Texas

Habitants : environ 7,5 millions d’habitants pour l’aire urbaine Metroplex. Les habitants sont des Dallasiens ou Dallasiennes. A Fort Worth, pas évident, ce sont des Fort Worthians.

Nom : pour Dallas, l’origine du nom reste un mystère. son fondateur John Neely Bryan, a indiqué qu’il la baptisait du « nom de mon ami Dallas », sans que l’on sache de qui il s’agit. Pour Fort Worth, elle a été fondée en 1849 comme un camp militaire nommée en l’honneur du général William J. Worth.

Surnom : Big ‘D’ ou D-Town pour Dallas, Cowtown pour Fort Worth

Particularités : l’immense particularité, ce sont les stockyards dont on parlait plus haut. C’est l’endroit à visiter à Fort Worth

Villes les plus proches : Austin (Texas, 3h), Houston (Texas, 3h30), Corpus Christi (Texas, 6h), Waco (Texas, 1h30), Amarillo (Texas, 5h30), Oklahoma City (Oklahoma, 3h15)

Festivals : State Fair of Texas en octobre, le Dallas International Film Festival, le Fort Worth Stock Show and Rodeo en janvier-février

Personnalités liées à la ville : pour Dallas, Selena Gomez, Vanilla Ice, Luke et Owen Wilson, Demi Lovato, Robin Wright, Usher, Aaron Spelling, Stevie Ray Vaughan. Pour Fort Worth, Bill Paxton, Larry Hagman, John Denver, Kelly Clarkson

Accès et situation dans un roadtrip

L’aéroport international de Dallas-Fort Worth est situé à mi-chemin entre les deux villes, à une trentaine de kilomètres des deux downtowns. Les gares sont reliées à Los Angeles, Chicago et La Nouvelle-Orléans. Enfin, les autoroutes sont nombreuses : l’I-35 traverse la ville et mène, à Austin et San Antonio au sud et Oklahoma City au nord. L’I20 permet de rallier la Louisiane ou l’ouest du Texas.

Dans un roadtrip, Dallas et Fort Worth s’accordent très bien avec une découverte d’Austin, de San Antonio ou du Hill Country. C’est un point de départ intéressant pour un roadtrip Texas, un roadtrip dans l’ouest ou un départ vers la Louisiane. N’hésitez pas à commenter si vous souhaitez des conseils.

La météo

A Dallas et Fort Worth, c’est un climat subtropical humide. A vous les hivers doux et les étés brûlants. Le mois le plus froid est janvier (13 C°) et les mois les plus chauds juillet et août (36 C°). Les précipitations sont constantes dans l’année (entre 4 et 8 jours par mois). La ville est située à l’extrémité sud de l’allée des tornades (attention en avril-mai).

Combien de temps ?

Deux nuits minimum. Pour une découverte correcte de Dallas et Fort Worth, il faut au moins un jour pour chacune. Bien sûr, si vous avez une grosse envie de musées, vous pouvez rallonger tout ça.

Un planning correct serait de faire les Stockyards et Sundance Square à Fort Worth en finissant chez Billy Bob’s. Deuxième journée : Sixth Floor Museum, Downtown Dallas et Deep Ellum. Le ranch de Dallas en option.

Le budget

Budget moyen plus. Dallas et Fort Worth, de par l’immensité de l’aire urbaine, se situent dans une fourchette moyenne. L’hébergement peut être assez abordable si l’on s’éloigne un peu. En revanche, si vous voulez dormir dans les Stockyards, ça peut grimper.

Un pass activités

Il existe un pass pour Dallas, le Dallas CityPASS. Il comprend le Perot Museum of Nature and Science, le Reunion Tower GeO-Deck et deux attractions parmi ces trois : Dallas Zoo, George W. Bush Presidential Museum ou Dallas Holocaust and Human Rights Museum. Voir ici

Où dormir ?

D’abord, faut-il choisir Dallas, Fort Worth ou une autre ville pour rayonner ? Dites-vous bien, vous aurez certainement besoin d’une voiture pour aller de points d’intérêt en points d’intérêt. Il y a environ 40 minutes de route entre Fort Worth et Dallas. Nous avons testé plusieurs solutions. Vici nos recommandations (cliquez sur les noms pour voir les hôtels).

Si les Stockyards de Fort Worth sont au centre de votre visite, y dormir peut être une bonne solution. Vous aurez des soirées sympas et des endroits où sortir et manger à portée de main. Donc le Hyatt Place Fort Worth Historic Stockyards, l’Hotel Drover, le Stockyards Hotel ou encore d’autres. Le downtown de Fort Worth propose aussi quelques hôtels de classe comme l’Ashton ou le Worthington.

A Dallas, nous avions testé le Nylo South Side, devenu le Canvas avec une très chouette piscine sur le toit. Vous pouvez aussi vous tourner vers les nombreux hôtels de downtown comme l’Indigo, le Renaissance, le Guild, le très classe Joule, le plus abordable Magnolia, l’Adolphus ou le Statler. Cela ne manque pas.

Enfin, nous avions tenté une position médiane, entre les deux villes avec une petite pépite texane tout en détente à Irving, le Texican Court. Avec une jolie piscine en rond, une grande chambre finement décoré et un bon restaurant. Très pratique si vous bougez beaucoup.

Si votre budget est plus serré, éloignez-vous des downtowns. Il y a une de très nombreux motels de chaîne le long des highways. Surveillez tout de même les commentaires…

Où manger ?

Il y a vraiment du choix. Aux Stockyards, vous trouverez votre bonheur (ou alors chez Billy Bob’s), tout comme dans le secteur de Sundance Square. A Dallas, Deep Ellum est une valeur sûr pour bien manger (regardez le chapitre). Pour un bon BBQ, direction le downtown et Main St avec une star du genre Terry Black’s (3025 Main St, Dallas). Pour un burger, un peu à l’écart, un classique de Dallas, Burger House (6913 Hillcrest Ave, Dallas), le plus vieux restaurant de la ville, un mexicain, El Fenix (1601 McKinney Ave Downtown #1, Dallas) ou un diner iconique, Norma’s Cafe (1123 W Davis St, Dallas).

Et voilà pour cette découverte de Dallas et Fort Worth, en espérant que cela vous ait servi les Roadies et que vous avez envie de mettre votre stetson et d’aller voir les longhorns. N’hésitez pas donner vos bons plans en commentaire.

Vous aimez ce qu’on fait ? Cet article vous a été utile ? Offrez-nous un petit pourboire ou payez nous un café sur Tipeee ou soutenez-nous en organisant votre roadtrip

Photos : toutes Lost In The USA et Depositphotos

Publier mon commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.