Roadtrip de miel dans l’ouest américain 2019 : le bilan

 

 

 

Les awards

Dernière partie de ce bilan : les awards. Ce qui s’est fait de mieux et de pire lors de notre voyage. On commence par les hébergements.

 

 

 

Les meilleurs hébergements

  • 1. Madonna Inn (San Luis Obispo, Californie) : le summum en confort. Une expérience en elle-même. On a testé la chambre Gipsy Rocks, taillée dans la roche. Quelle piscine aussi ! Mini remarque sur l’accueil un peu mou-marshmallow. Voir et réserver

 

 

 

  • 2. Inn of the Lost Coast (Shelter Cove, Californie) : un coin de paradis, le calme absolu face à l’océan. Voir et réserver
  • 3. Planet Hollywood (Las Vegas, Nevada) : forcément quand on met le prix, on a du lourd. La penthouse Batman (5161) a une vue splendide sur les fontaines du Bellagio. Voir et réserver
  • 4. Conestoga Ranch (Garden City, Utah) : du glamping (camping glamour) dans un chariot. Kit de S’m’ores, feu de camp, restaurant excellent et petit chauffage d’appoint. Seul bémol, un peu loin du lac. Voir et réserver

 

 

  • 5. Togwotee Mountain Lodge (Moran, Wyoming) : meilleure cabane ever, hyper équipée, chauffé, décorée. Le domaine, dans un secteur à grizzlys, a un resto, un magasin, une station. Voir et réserver
  • 6. Mc Menamins St Francis School (Bend, Oregon) : la touche McMenamins comme on l’aime. Chambre finement décorée, cadeau de bienvenue, cinéma, plusieurs bars, piscine chauffée en sous-sol, parking, bar à cigares et propre bière. On aurait juste aimé avoir une terrasse (il y en a). Voir et réserver

 

 

  • 7. Hollywood Hills Mansion (Los Angeles, Californie) : si vous supportez l’odeur de marijuana (à déconseiller à des enfants oui), c’est un bon shot à Los Angeles. On ne le trouve plus sur les sites de réservations mais il y a des trucs aussi sympas dans les collines. Voir et réserver dans le secteur
  • 8. Beck’s Motor Lodge (San Francisco, Castro, Californie) : une chambre immense par rapport au standard SF, très propre, un parking. Manque juste le petit-déj. C’est vraiment une bonne option pour dormir à San Francisco. Voir et réserver
  • 9. Lakeview Motel (Lake Isabella, Californie) : un motel vintage à souhait, vraiment charmant avec ses petites loupiotes. Et 78 euros. Voir et réserver
  • 10. Silver Gate Lodging (Silver Gate, Montana) : on a dormi dans la Schoolhouse, cabane bien équipée mais pas de Wifi. Accueil au top par l’équipe. Voir et réserver

 

 

On a aimé aussi : Farmer’s Daughter (Los Angeles, Californie, voir et réserver), Mizpah (Tonopah, Nevada, voir et réserver), Overland (Pioche, Nevada, voir et réserver), Triangle C Cabins (Stanley, Idaho, voir et réserver), Riverside BW (Boise, Idaho, voir et réserver), Crescent Beach Motel (Crescent City, Californie, voir et réserver), Wharf’s Master inn (Point Arena, Californie, voir et réserver)

 

 

 

Les pires hébergements

  • 1. Motel 6 (Wendover, Utah) : c’est compliqué de trouver où dormir dans cette ville frontière un week-end. Trop cher dans les casinos (plus qu’à Vegas!), presque pas assez ailleurs (on se méfie…). La chambre était propre mais rien ne marchait : frigo, wifi, le téléphone de notre chambre qui a sonné plusieurs fois, pas de petit déjeuner (dans un Motel 6!).
  • 2. Hotel 1110 (Monterey) : rien ne va dans cet hôtel à part leur rooftop (qui était fermé les deux jours où l’on était là). Chambre trop petite, système de clé archaïque, petit-déj trop tardif (raté en cas de croisière à baleines) et maniéré, parking minuscule (4 voitures), pas de clim, toilettes si engoncées qu’il était difficile d’opérer. Plus un manager d’un autre temps qui traîne dans sa Jaguar…

 

 

  • 3. Shilo Inn (Idaho Falls) : c’est un petit « pire ». Une terrasse payée en supplément mais en travaux et inaccessible. Petit déjeuner et salle de petit déjeuner d’un autre temps. Au moins, cet hôtel un peu daté est propre et bien placé.

 

 

 

Les meilleurs repas

 

Comme toujours on a testé beaucoup de choses lors de ce voyage. Et nous avons eu quelques coups de coeur : la glace à la patate du musée de la patate (fixette !), les frites au crabe, les tater tots, les donuts de Randy’s à LA se défendaient bien, les milkshakes à la framboise de Garden City, les poke bowls, les fish tacos (grosse fixette de JP) et les poissons et fruits de mer sur la côte. Delphine en amour avec les crabes.

 

 

On a (re)testé aussi des restos emblématiques : le célèbre Peggy Sue à Yermo (Californie), le barré Little A’le’inn à Rachel (Nevada), le cher à notre coeur Bridge St Grill à Stanley (Idaho), le « million dollar view » Nepenthe à Big Sur (Californie), le Madonna Inn (Californie) et cette expérience de « cookout »au Yellowstone. Vous voulez nos meilleures adresses ? Les voici.

 

 

 

Les meilleurs restos

  • 1. Fisheterian (Bodega Bay, Californie) : une poissonnerie-restaurant dans la petite ville de Bodega Bay.  Un régal : ahi poke au thon, fish tacos de rock fish et sandwich au crabe. Bave.

 

 

  • 2. Old Fisherman’s Grotto (Monterey, Californie) : bon, c’est l’une des très grosses notes du roadtrip mais on voulait se faire plaisir. Delphine y pense encore.  Excellente clam chowder dans un sourdough bread, plateau de fruits de mer excellent et bread pudding à tomber.  Petit moins sur les calamars frits.

 

 

  • 3. Fork (Boise, Idaho) : temple du manger local à Boise, Fork a tout pour plaire. Super emplacement, super service (en tout cas pour nous), et nourriture au niveau : asperges frites, sandwich au pulled pork, salade au saumon, tout local.

 

 

  • 4. Campfire Grill, Conestoga Ranch (Garden City, Utah) : trouver un si bon restaurant au fond d’un hébergement à Garden City, Utah, c’était pas garanti. Pizza délicieuse, burger au wagyu et la spécialité du coin, le raspberry shake, pour arroser le tout.
  • 5. Seaquake Brewing Co (Crescent City, Californie) : gros crush sur cette brasserie. Pour les cheese curds, la bonne bière à la goyave, les tacos au calamar et le burger.
  • 6. San Pedro Fish Market (San Pedro, Californie) : 2500 couverts dans ce temple du poisson pour les locaux. Tout Los Angeles s’y rejoint le WE. A ne pas manquer, le world famous shrimp tray, un plateau, mais littéralement un plateau de crevettes. Sublime. Mariachis en supp.

 

 

 

  • 7. Maruya Ramen (Los Angeles, Californie) : on voulait tester les California rolls là où ils ont été inventés, à Little Tokyo. Allez y les yeux fermés et la bouche bien ouverte tellement ils sont énormes.

 

 

  • 8. Golden Road Brewing (Los Angeles, Californie) : une bonne brasserie et un lieu sympa et sans chichi à LA. Flight de bières et burgers.
  • 9. Cascade Lake Brewery (Bend, Oregon) : l’une de nos brasseries favorites à Bend. Si le lieu n’est pas le plus fou, la bouffe y est toujours bonne (ahi poke, tater tots, tacos variés) et la Blonde Bombshell désaltérante.
  • 10. Red Rock Brewing Co (Salt Lake City, Utah) : et une nouvelle brasserie pour finir. Un bel endroit à SLC. On a testé, avec succès, le sandwich à la dinde et la saucisse au brie.

 

 

 

MentionsSawtooth Hotel (Stanley, Idaho) pour la finesse des plats (bowl à la truite fumée et saumon d’Alaska), Nepenthe (Big Sur, Californie) pour la vue, pas pour les prix, Santa Barbara Shellfish Company (Santa Barbara, Californie) pour l’emplacement, les tacos, même si le rock crab n’était pas le meilleur choix (beaucoup trop long à décortiquer), Great Basin Café (Great Basin NP, Nevada) pour la nourriture simple et bien faite, rare dans un parc national, Bridge St Grill (Stanley, Idaho) : pour la terrasse de légende.

 

 

 

 

Les meilleurs petits-déj

Notre top des breakfast :

  • Tart (Los Angeles, Californie) : le resto du Farmer’s Daughter. Juste parfait pour débuter le voyage.

 

 

  • Mizpah (Tonopah, Nevada) : délicieux petit-déjeuner (en supplément) à l’hôtel. Excellents french toasts, top cadre.

 

 

  • Riverside (Boise, Idaho) : le petit-déj était déjà bon, le brunch était complètement fou, et pas seulement pour la foule.

 

 

  • Flore on Market (San Francisco, Californie) : qui pensait qu’une tartine philadelphia-miel avec des tranches de pêche était délicieuse ? Le Flore apparemment. Et nous aussi depuis.

 

 

 

Les meilleurs burgers

On a été plutôt sages sur les burgers cette année. Quelques bonnes adresses pour un bon gros burger bien juteux : Tart (Los Angeles), Mary’s Hamburger (San Francisco, Castro), Campfire Grill (Garden City, Utah), Deschutes Brewery (Bend) et la Golden Road Brewing (Los Angeles).

 

 

Les pires repas

Car on ne vous cache rien, voici les pires repas de notre voyage (hors dînettes improvisées-ratées tirées du sac).

  • 1. Pier Chowder House (Point Arena, Californie) : un ratage de bout en bout. Huîtres hyper laiteuses, clam chowder liquide et linguine alfredo catastrophiques. Une cata de commande.

 

 

  • 2. Cafe Milano (Peppermill, West Wendover, Nevada) : service le plus déplorable ever, on va pas revenir dessus (lire plus haut).

 

 

  • 3. Pizza Factory (Three Rivers, Californie) : quand on n’a pas le choix, on atterrit souvent dans les petites villes dans un Pizza Factory. Bah, c’était pas bon.

 

 

  • 4. Silver Café (Pioche, Nevada) : pas emballés par le prime rib à la consistance bizarre. Et puis cette clim scandaleuse !
  • 5. Breakfast à l’hotel 1110 (Monterey, Californie) : trop maniéré, pas à l’aise, un mauvais moment à passer. Et vous découvrirez le popover (vas-y, va regarder sur Google)
  • 6. Copper Cafe, Madonna Inn (San Luis Obispo, Californie) : aïe aïe aïe, on n’a pas pu tester le très bon restaurant qui venait de fermer, on s’est rabattus sur le Copper Cafe. L’erreur : commander un Monte Cristo, une sorte de sandwich club-pain perdu au sucre glace. Un massacre.

 

 

 

 

Les boissons du roadtrip

Avant de parler de boissons, on va parler d’un endroit qu’on a beaucoup aimé. Atomic Liquors, le premier bar de Las Vegas, un peu à l’écart de Fremont. Le panneau est magnifique et l’ambiance tranquille. Excellent choix de drinks.

 

 

Comme toujours, on a testé beaucoup de brasseries. La palme à Bend comme toujours, le fameux Beervana. Sinon, frozen margarita à Las Vegas, Coca light fraise goyave et Coca orange vanille au magasin Coca à Vegas encore (bah, c’est pas bon), granité à la myrtille dans les stations (le truc bleu fluo), le vin du Madonna Inn (et sa bouteille rose) et enfin le café « pumpkin spice » de Starbucks…. Qui boit cette horreur ?

 

 

Les meilleures bières :  Wild Huckleberry Wheat (Delphine) de la Great Northern Brewing (Montana), la Guava Dia (Delphine) de Golden Road (Californie) et la Blonde Bombshell (JP) de la Cascade Lakes Brewing (Oregon).

 

 

 

 

 

Notre top des villes

Sur ce voyage, voici notre classement des villes. Il n’est pas figé dans le marbre, c’est seulement notre ressenti sur ce trip précis…

  • 1. Bend (Oregon). Pour nous, elle a tout. La taille idéale, la nature, les magasins sympas, les bières. Bref, vous avez compris, allez à Bend

 

 

  • 2. Los Angeles (Californie). A chaque fois, on l’adore un peu plus. En trois voyages, JP est passé de « bof, ça me dit moyen » en « on y retourne quand ? » Cette ville est tentaculaire, bigarrée, multiple et surtout passionnante.

 

 

 

  • 3. San Francisco (Californie). Plus « européenne » dans son profil, SF plaît souvent au premier abord. Malgré la pression touristique, parfois pesante, la City by the Bay est toujours aussi belle et prenante. Castro nous a donné l’envie d’y retourner plus longtemps.

 

 

  • 4. Las Vegas (Nevada). Inclassable. Indispensable. La ville qu’on aime détester, qu’on déteste aimer.

 

 

  • 5. Boise (Idaho). Notre première dans la capitale de l’Idaho ne s’est pas faite au meilleur moment (Labor Day) mais on a aimé ce qu’on a vu et ce qu’on a mangé.
  • 6. Salt Lake City (Utah). Ben, c’est la deuxième fois.  Ben, ça nous emballe pas des masses. Delphine n’est pas d’accord. C’est son côté mormon.

 

Les meilleures « petites » villes : Gold Point (Nevada), Goldfield (Nevada), Tonopah (Nevada), Pioche (Nevada), Garden City (Utah), Cooke City (Montana), Arco (Idaho), Stanley (Idaho), Shelter Cove (Californie), Mendocino (Californie), Jenner (Californie), Bodega Bay (Californie), Bolinas (Californie), Avila Beach (Californie).

 

 

 

Les plus beaux murals

Voici sur ce trip, les meilleurs secteurs à graffs que l’on a croisés.

  • Los Angeles (Californie) : direction Venice Beach (avec Schwarzy ou le Venice Mural), Fairfax-Melrose (oh des ailes), Abbott-Kinney (sur les rues perpendiculaires), Sunken City (à San Pedro, dans le genre barré et… illégal) et bien sûr l’Art District, dont nous avons profité à l’occasion d’une visite LA en Français. Il y a des tonnes d’oeuvres monumentales, c’est sublime. D’expérience, le seul plus grand secteur de murals que nous avons vus, c’est Wynwood à Miami. Et enfin, California Dreaming. On nous a beaucoup demandé où se trouvait ce graff. Voici l’adresse : 3431 S La Cienega Blvd

 

 

 

  • Newberry Springs (Californie) : le Lake Dolores Waterpark. Bon c’est plus pour le côté Urbex que graff de qualité. Mais l’endroit est assez fou (et c’est illégal de s’y promener).

 

 

  • Goldfield (Nevada) : c’est un peu la même chose pour l’International Car Forest à Goldfield. Des voitures et des bus plantés dans le sol et graffés. Poésie d’armageddon…

 

 

  • Boise (Idaho) : pour notre première visite à Boise, on a pris la direction de la Freak Alley Gallery. Une belle allée graffée sur toutes la longueur. Avec de beaux spécimens…

 

 

  • Point Arena (Californie) : il n’y a qu’un mural dans cette petite ville côtière. Oui, mais avec des hummingbirds, l’oiseau préféré de Delphine (sur un dispensaire à cannabis!).

 

 

  • San Francisco (Californie) : moins bien équipée que Los Angeles, il y a tout de même quelques beaux murs dans le City by the Bay. A Clarion Alley et Balmy Alley, des murals très hispanisants, à Haight-Ashbury le Summer of Love, à Castro les luttes (avec un joli Harvey Milk). A chaque fois, de beaux spécimens bien rétros.

 

 

 

 

Happening animal, le top

Toujours sur notre route (mais pas sous nos roues, hein), les animaux rythment nos roadtrips. Si les mule deers se sont faits plus discrets cette année, si les ours nous ont boudés à Sequoia, on retient quelques beaux moments.

 

 

Avant tout, il y a le Yellowstone. Les immanquables bisons, les wapitis de Mammoth Hot Springs, les loups et grizzlys, certes via une longue vue, qui se repaissaient d’une carcasse de bison dans la Lamar Valley, un ours, inoubliable, au Mont Washburn, un trio de coyotes

 

 

Et pour le reste, on retient une rencontre improbable avec les wapitis sur la route de Fern Canyon. Comme l’impression d’être dans un songe… Nous pensons aussi aux baleines à Monterey puisque c’était la première fois que nous testions une croisière dans cette ville, et à Izzy, le chat, gardien de la ville fantôme de Bodfish, Silver City.

 

 

Sinon, des chiens, des chiens, des chiens…. Cette passion pour les chiens, tellement forte en Oregon et en Californie du Nord. Il y en a même un qui a niaqué JP à Goat Rock SP (Californie).

 

 

 

 

Les plus belles routes

Impossible des les classer. Mais on vous donne quelques pistes pour rendre votre voyage encore plus scénique :

  • CA-245 (Californie) : peu connue, c’est l’une des routes qui se prend peu après la sortie du Sequoia NP côté nord (Grant Grove). Nous l’avons prise pour repartir en direction du sud. Beaucoup de virages, de très beaux paysages et, au milieu, Badger, mini-ville photogénique.

 

 

  • CA-178 (Californie) : celle-là, vous avez un peu plus de chances de la prendre si Sequoia est à votre programme. C’est la route qui coupe la Sierra Nevada à son extrémité sud en passant par Lake Isabella. On aime particulièrement la partie Est entre les ranchs et les arbres de Josué.

 

 

  • Extraterrestrial Hwy (Nevada) : entre Warm Springs et Crystal Springs, la NV-375 longe la zone 51. Ambiance garantie.

 

 

  • US-89 (Utah, Idaho, Wyoming) : pour monter de Salt Lake City à Grand Teton, nous privilégions toujours cette route scénique qui passe par Logan, le Bear Lake puis Afton. Agréable pour les yeux…

 

  • Grand Loop Rd (Yellowstone) : la route qui fait le tour du parc de Yellowstone est un must. Nos portions préférées : Hayden Valley, Dunraven Pass… A ajouter aussi : la superbe US 212 qui traverse la Lamar Valley et se transforme en Beartooth Hwy.

 

 

  • ID-75 (Idaho) : entre Challis et Stanley, le long de la Salmon River. Un bonheur

 

 

  • Cascade Lakes Scenic Bwy (Oregon) : en quittant Bend, cap à l’ouest pour découvrir les Cascade Lakes. La route serpente entre le Mont Bachelor et les Three Sisters.

 

 

  • Route 1 (Californie) : vous savez, à force de nous lire au fil des années, que notre portion préférée de la Pacific Hwy se trouve en Oregon. Mais il y a toujours dans nos coeurs Big Sur et en particulier la partie entre Carmel et San Simeon : virages, vues sur l’océan, ponts… La crème…

 

 

 

 

Sequoias vs redwoods, le match

 

De retour au Sequoia NP et dans le secteur des redwoods (Californie du Nord), on peut trancher. Que choisir entre ces deux arbres géants ?  (oui, je sais, ça ressemble à « qui est le plus fort, l’hippopotame ou l’éléphant ? »). Le premier se trouve dans la Sierra Nevada, à Sequoia NP, Kings Canyon et dans certains coins plus au nord (dont au Yosemite, à Mariposa Grove notamment). Le second est commun sur la côte pacifique, au Redwoods NP & state Parks ou à Muir Woods par exemple, plus proche de San Francisco. De base, le redwood est plus grand mais plus effilé et ressemble plus à un conifère. Le Sequoia plus lourd, plus large à sa base, avec de plus grosses branches et peut atteindre 3200 ans (contre « seulement » 2000 pour le redwood, qui a donc connu Michel Drucker).

Notre préférence (for the record, tout le monde s’en tape) va au sequoia. Voilà, c’est dit, c’est définitif. Allez à Sequoia NP…

 

 

 

La playlist

Parce qu’on aime partager, voici une petite liste country à se caler sur les routes scéniques ou lors des longs trajets dans les montagnes… Mettez votre stetson, accrochez votre attrape-rêves et mettez-nous cette playlist…

 

 

 

 

 

Et quelques photos de plus pour le plaisir : 

 

 

 

11 responses à “Roadtrip de miel dans l’ouest américain 2019 : le bilan

  1. Haha !! Ça me rassure, on est pas les seuls à avoir galéré comme des fous pour payer une amende en ligne ! Après une vingtaine d’essais, un mail écrit (auquel nous n’avons jamais eu de réponses), 2 jours avant la date, notre carte à fini par passer….Va comprendre !

    1. Oui, c’est horrible ces trucs. On a échangé des mails avec le tribunal mais c’était impossible de payer. Dieu merci, on avait des amis là-bas.
      A plus

  2. Yep ! Je prends mes billets. Je me calque sur votre trajet Salt Lake-LA. 15 jours, Aout 2020. Merci, comme toujours pour toutes ces infos
    You are the best !
    Rudy

  3. Quel plaisir de lire ce récap’ !

    J’avais suivi en direct sur vos stories et sur le blog et revoir ça m’a donné un étrange arrière-goût, comme si je revoyais mes propres photos de vacances. Preuve que vous nous faites voyager.
    En attendant mon roadtrip annuel, vivement dans deux semaines que vous partiez en Louisiane pour me faire patienter. Et n’oubliez pas les stories sur Instagram, haha !

    Oh et puis un petit détail. Il y a désormais 62 parcs nationaux (vous avez dit 61 dans l’article) : White Sands National Monument a été reclassé fin décembre 🙂 Alors, vous l’avez celui-là ou à rajouter sur la bucket list ?

    Pierre

    1. Hello Pierre ! Un grand merci pour ton message. Et oui, on sera en story sur la Louisiane. Rendez-vous le 17 février.
      Merci pour ta remarque sur White Sands. On avait lu que c’était dans les tuyaux mais on ne savait pas quand. Et franchement, tant mieux. Nous y sommes allés deux fois, c’est un super parc et c’était assez incompréhensible qu’il ne soit pas classé comme parc !
      Encore merci, on a pu changer les textes.
      A très bientôt
      JP

  4. Bonjour,
    Merci pour toutes les infos sur votre voyage qui en met plein les yeux.
    Avez vous dormi à Cooke ? Si oui quel était votre logement ?
    Vous parlez également d’un guide à Yellowstone, pouvez vous me transmettre son contact ?
    Merci.
    Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.