Roadtrip 2018 dans le Midwest, le bilan

Le Midwest. En préparant ce roadtrip 2018 il y a quelques mois, nous nous sommes rendus compte que ce mot, Midwest, faisait ressurgir de nos esprits et de ceux que l’on croisait (hormis le tradtionnel “quoi, vous partez encore aux US ?”) tout un tas d’images. Les lignes droites, les champs de maïs, le Magicien d’Oz et la Route de Madison, les rednecks à salopettes aussi, les miles, beaucoup de miles, les grandes plaines, le grenier à blé de l’Amérique, des miles (on l’a dit, non ?)… Et c’était le cas ? Genre “Take me home, country roads…” ? Un peu, mais pas seulement.

Déjà, c’est quoi le Midwest ?  Une immense région située à l’est des Rocheuses jusqu’aux Grand Lacs. Ce n’est pas vraiment le “milieu-ouest”, si l’on prend la traduction au pied de la lettre, mais plutôt le nord du centre (vous suivez toujours ?). Huit états le composent : Illinois, Indiana, Iowa, Michigan, Minnesota, Missouri, Ohio, Wisconsin. Auxquels on rajoute souvent, à l’ouest, les deux Dakotas, le Kansas et le Nebraska. Douze états au total. De ceux-là, nous en avons parcouru dix plus quelques autres sur la route (Texas, Oklahoma, Wyoming, Colorado, Nouveau-Mexique).

Avec l’idée chevillée d’aller découvrir une partie du Midwest, un morceau d’Amérique authentique, bien éloigné, pour certaines parties, des circuits habituels, on a pris la route pendant plus d’un mois. On pensait rouler beaucoup, on a roulé plus que ça. On pensait aimer, on a adoré. Nous y avons trouvé des villes passionnantes, des villes surprenantes, des lieux qu’on attendait, d’autres beaucoup moins. Et surtout, on a aimé les gens. Leur sympathie, leur simplicité, leur accueil et on a aimé voir leur tête se figer parfois lorsqu’on leur disait qu’on était Français. “Mais qu’est ce que vous venez foutre au Nebraska ?” Franchement, on ne savait pas trop quoi leur répondre à part un classique “Mhhhhh, visiting…” (“on visite”).

Un peu plus de deux mois après notre retour, voilà notre bilan de ce roadtrip. Au calme, à tête reposée, on vous donne nos coups de coeur, nos coups de gueule, les moments WTF (particulièrement gratinés cette année), les traditionnels awards, et tout un tas d’informations pour vous aider à préparer, qui sait, un voyage dans cette région. Car honnêtement, il faut voir au-delà des champs de maïs (qu’on n’a pas entendu pousser, blague de l’Iowa)… Voilà, c’est long, c’est dense, c’est parfois drôle (on essaie). Servez vous un verre ou une bouteille, prenez le temps, même en plusieurs fois. On espère que vous allez aimer ce roadtrip “The Lost States”.

 

 

 

IMG_69852

 

 

 

Roadtrip “The Lost States” dans le Midwest, notre retour d’expérience

 

Objectif et préparation du trip 

De retour de notre voyage de l’an dernier dans le nord-ouest et à Hawaï, en voyant une année chargée se profiler, on s’était dit : “On a envie d’un roadtrip que l’on prépare à l’arrache, un roadtrip où l’on va rouler, où l’on n’a pas à s’inquiéter des réservations, de la nuit d’après“. Et un roadtrip un peu meilleur marché. Sur ce point, on a un peu dérapé, comme souvent. Vous le savez, il y a toujours un moment où l’on se prend pour des flambeurs.

 

IMG_9786

 

Bref, l’idée de base, c’était le Midwest. Puis, nous avons commencé à bûcher. Nous voulions repartir du Texas pour voir les amis (et revoir le Texas et un bon brisket, non mais oh), poursuivre vers Caddo Lake, l’un des rares endroits que l’on ne connaissait pas au Texas, nous voulions finir la portion de route 66 qui nous manquait (Lebanon-Chicago), nous voulions revenir à Chicago, après un premier round un peu foiré en 2012, nous voulions accrocher quelques parcs nationaux qui nous manquaient (Isle Royale, Voyageurs, Roosevelt et Wind Cave…). Oh et oui, pourquoi pas retourner dans les Black Hills du Dakota du Sud et finir en apothéose aux Frontier Days, le plus grand festival de rodéo à ciel ouvert des US, à Cheyenne (Wyoming). Les idées étaient là. Le 26 mars 2018, on prenait les billets d’avion pour un départ trois mois plus tard.

Après, on a enchaîné. Etait-il difficile à organiser ?  Non, pas franchement. Il y avait juste quelques étapes plus difficiles que d’autres et notamment la visite d’Isle Royale National Park, situé sur île sur le lac Supérieur. Réservation de la croisière, appels aux US pour l’hébergement. Le reste, c’était bien plus simple que ce que nous avions fait l’année d’avant avec nos trois ou quatre bateaux et huit vols.

 

 

 

Le timing et le parcours

Au total, nous avons parcouru 15 états en 35 jours. Cela peut paraître énorme mais pour dix d’entre eux, nous y avions déjà mis les pieds. Alors, on a essayé d’équilibrer tout ça avec les distances, souvent importantes sur des routes parfois ennuyeuses, et les visites. Nous sommes restés deux ou trois nuits à cinq endroits différents, ce qui permet de souffler et de ne pas toujours courir avec les bagages.

 

IMG_1583

 

Deux fois dans le voyage, nous avons eu des périodes de “roulage”. Le début, la remontée Texas-Nebraska puis la fin avec quatre journées pour faire Cheyenne (Wyoming)- Austin (Texas), non sans quelques sucreries (et gros détours) sur la route.

En résumé, c’est un roadtrip intense, aux multiples visages, calibré pour les gros rouleurs. Bien sûr, il est possible de faire autrement (et plus court), on vous l’explique après. Voici d’abord les états et le parcours.

 

Les états traversés : 15.  Texas (5 nuits au Texas, 3 à Austin dont 1 au retour, 1 à Jefferson, 1 à Snyder au retour), Oklahoma (1 nuit à Tulsa),  Kansas (0 nuit), Nebraska (3 nuits, Lincoln deux et Gering au retour), Iowa (1, à Des Moines), Missouri (3 nuits, deux à KC, une à Saint Louis), Illinois (3 nuits à Chicago), Wisconsin (3 nuits, 1 à Milwaukee, 1 à Sturgeon Bay, 1 à Ashland), Michigan (2 nuits, 1 à Copper Harbor, 1 à Isle Royale), Minnesota (3 nuits, 1 à Saint-Paul, 1 à Duluth, 1 à International Falls), Dakota du Nord (3 nuits, Fargo, Bismarck, Medora), Dakota du Sud (3 nuits, Deadwood, Rapid City, Interior), Wyoming (2 nuits à Cheyenne), Colorado (1 nuit, Montrose), Nouveau-Mexique (1 nuit, Santa Fe) puis retour au Texas

 

IMG_7102

 

 

 

Le parcours en détail

La remontée vers Chicago et Chicago

IMG_5718

 

 

  • J1. Arrivée à Austin (Texas), récupération de la voiture. Nuit à Austin chez des amis
  • J2. Austin. Visite. Nuit à Austin chez des amis
  • J3. Courses. Route jusqu’à Jefferson. Nuit à Jefferson (Texas) au Kahn Hotel
  • J4. Caddo Lake. Route vers le nord vers l’Oklahoma. Nuit à Tulsa (Oklahoma) au Best Western Plus Downtown Tulsa Route 66
  • J5. Route vers le nord à travers l’Oklahoma, le Kansas et le Nebraska. Nuit à Lincoln (Nebraska) au Graduate
  • J6. Fête nationale à Seward et Lincoln. Nuit à Lincoln au Graduate
  • J7. De Lincoln à Des Moines via Omaha. Nuit à Des Moines (Iowa) au Staybridge Suites Downtown
  • J8. De Des Moines à Kansas City via le comté de Winterset. Nuit à Kansas City (Missouri) au AC Westport by Marriott
  • J9. Visite de Kansas City. Nuit à Kansas City (Missouri) au AC Westport by Marriott
  • J10. Route vers le sud, récupération de la Route 66 à Lebanon. Route 66. Nuit à Saint-Louis (Missouri) au Red Roof Plus Forest Park
  • J11. Route 66 de Saint-Louis à Chicago. Nuit à Chicago (Illinois) au Ray’s Bucktown
  • J12. Chicago, les classiques et un musical. Nuit à Chicago (Illinois) au Ray’s Bucktown
  • J13. Chicago, les moins classiques et un match de baseball. Nuit à Chicago (Illinois) au Ray’s Bucktown

 

 

Capture d’écran 2018-10-02 à 23.37.38

 

Le live jour après jour d’Austin à Chicago et le live Chicago

Le parcours sur la carte Lost In The USA

 

 

 

Wisconsin, Minnesota et Michigan

IMG_9498

 

  • J14. Chicago puis Milwaukee. Nuit à Milwaukee (Wisconsin) au Brewhouse Inn
  • J15. Milwaukee puis route pour le Door County. Nuit à Sturgeon Bay (Wisconsin) au Holiday Music Motel
  • J16. Door County puis route vers le nord. Nuit à Copper Harbor (Michigan) au Bella Vista Motel
  • J17. Départ en bateau pour Isle Royale NP. Visite de l’île. Nuit à Isle Royale NP (Michigan) au Rock Harbor Lodge
  • J18. Visite de l’île puis retour en bateau. Route vers l’ouest. Nuit à Ashland (Wisconsin) au Super 8
  • J19. Visite de Bayfield puis route vers le Sud pour Saint-Paul. Nuit à Saint-Paul (Minnesota) au Covington Inn
  • J20. Visite de Saint Paul et Minneapolis. Route vers le nord. Nuit à Duluth (Minnesota) au Voyageur Lakeway Inn
  • J21. Visite de Duluth. Route de Duluth à Voyageurs NP. Visite. Nuit à International Falls (Minnesota) au Voyageur Motel
  • J22. Visite de Voyageurs NP puis route vers le sud-ouest. Nuit à Fargo (Dakota du Nord) au Donaldson

 

Capture d’écran 2018-10-02 à 23.42.42

 

Le live jour après jour dans le Wisconsin, le Minnesota et le Michigan

Le parcours sur la carte Lost In The USA

 

 

Dakota du Nord, Dakota du Sud et Wyoming (et un petit bout de Nebraska)

IMG_1133

 

  • J23. Visite de Fargo puis route pour Bismarck. Nuit à Bismarck (Dakota du Nord) au Everspring Inn & Suites
  • J24. Visite de Bismarck puis route vers l’ouest et Theodore Roosevelt NP. Visite. Musical. Nuit à Medora (Dakota du Nord) au Badlands Motel
  • J25. Visite de Theodore Roosevelt NP puis route vers le sud pour les Black Hills. Nuit à Deadwood (Dakota du Sud) au Mineral Palace
  • J26. Visite dans les Black Hills de Deadwood, Mont Rushmore, Crazy Horse Memorial et Wind Cave. Nuit à Rapid City (Dakota du Sud) au Best Western Ramkota Hotel
  • J27. Visite Rapid City, Wall Drug et Badlands NP. Nuit au Badlands NP (Dakota du Sud) au Cedar Pass Lodge
  • J28. Visite Custer SP puis route vers le Sud. Nuit à Gering (Nebraska) au Arcadia Hotel
  • J29. Visite Scottsbluff NM puis route pour Cheyenne. Frontier Days. Nuit à Cheyenne (Wyoming) au Hampton Inn
  • J30. Frontier Days et concert. Nuit à Cheyenne (Wyoming) au Hampton Inn

 

Capture d’écran 2018-10-02 à 23.46.21

 

Le live jour après jour dans le Dakota du Nord, le Dakota du Sud et le Wyoming

Le parcours sur la carte Lost In The USA

 

 

Retour vers le Texas en mode express

IMG_2881

 

  • J31. Route vers le sud. Fort Collins, Denver puis route vers l’ouest. Nuit à Montrose (Colorado) au Super 8
  • J32. Black Canyon od the Gunnison puis Million Dollar Highway. Nuit à Santa Fe (Nouveau-Mexique) au Cottonwood Court (on ne le conseille pas)
  • J33. Turquoise Trail, route 66 jusqu’à Santa Maria puis route vers le sud-est. Nuit à Snyder (Texas) au Purple Sage Motel
  • J34. Route pour Austin via le Hill Country. Nuit à Austin (Texas)
  • J35. Derniers spots à Austin. Avion à 18h30
  • J36. Arrivée en France

 

Capture d’écran 2018-10-02 à 23.49.47

 

Le live jour après jour entre Cheyenne et Austin 

Le parcours sur la carte Lost In The USA

 

 

 

 

Et si c’était à refaire ? On a manqué de quelques jours pour profiter de certains endroits, c’est évident. Parfois, on connaissait déjà donc c’était moins grave. Le timing à Chicago était bon, avant également. Cela s’est gâté un peu ensuite au nord de Chicago où l’on aurait bien pris un ou deux jours de plus pour profiter du Door County ou des rives du lac Supérieur. Le timing était plutôt bon dans le Dakota du Nord, le Dakota du Sud et le Wyoming même si une nuit de plus dans les Black Hills (même pour une deuxième visite) n’aurait pas été de trop. Enfin, le retour du “poulet sans tête” entre Cheyenne et Austin a été trop violent et il nous aurait fallu une nuit de plus. Y-a-t-il des endroits où nous avons passé trop de temps ? Non. Des endroits que l’on aurait pu zapper pour nous simplifier la vie ? Sûrement, comme Caddo Lake, Minneapolis ou Des Moines. Mais ces endroits ont des atouts et nous voulions les voir.

 

IMG_2539

 

Je veux faire le même trip. Comment faire ?  C’est un roadtrip que l’on peut grandement simplifier en n’ayant pas le même caprice que nous : partir du Texas. Une boucle au départ de Denver ou de Chicago, voire de Kansas City, est tout à fait jouable et fait gagner plus d’une semaine de route. Et on peut raboter encore quelques villes pour rentrer dans un trip de trois semaines. Quoiqu’il en soit, si c’est dans vos projets et que vous avez déjà une petite idée, nous sommes là pour vous les Roadies : contact@lostintheusa.fr

 

IMG_0181

 

 

 

Le budget

Après un trip cher en 2017, on voulait baisser un peu la note. Nous y sommes parvenus mais cela a été plus ardu que prévu sur le logement. Explications : finalement, nous sommes restés souvent dans des grandes villes du Midwest, surtout dans la première partie (Tulsa, Lincoln, Des Moines, Kansas City, Saint-Louis, Chicago, Milwaukee, Saint Paul…), puis le secteur en bord des lacs affiche des prix assez élevés (sans parler d’Isle Royale, au lodge très cher). Après un break, nous sommes arrivés dans les Black Hills, secteur prisé, puis à Cheyenne en pleins Frontier Days. Et en plus, nous avons choisi parfois des logements originaux (brasserie, bateau…) pour envoyer un peu de rêve. Mais pour le reste, les prix sont doux (nourriture, activités, cadeaux, essence…) et il est facile de trouver des motels peu chers en périphérie. On vous en parle après.

 > Lecture utile : combien coûte un roadtrip aux USA ? 

 

IMG_0406

 

Selon notre méthode, avec tous les postes de dépenses (14), absolument tous, voici notre budget.

  • ESTA : 24 euros
  • Avion : 2080 euros (Lyon-Austin x2) + 140 euros en excédent bagages
  • Locations de voiture : 1276 euros pour 35 jours de location de SUV. Via Carigami
  • Essence : 820 euros
  • Uber/taxis : environ 80 euros, essentiellement sur Chicago
  • Ferry : 215 euros (Isle Royale)
  • Assurance : 277 euros via Chapka avec nos 5% de réduction
  • Hébergement : 34 nuits au total, 31 dans des hôtels/motels, 3 chez des amis.  3800 euros soit 122 euros/jour. Dans certaines régions, nous avons été invités à l’occasion d’un partenariat. Pour garder la cohérence du budget, nous avons mis les prix pratiqués à jour-J dans l’hôtel. Nous avons également dormi trois nuits chez des amis à Austin
  • Nourriture/boissons/courses : 2000 euros soit 27,7 euros par jour et par personne
  • Activités  : 800 euros environ (concerts, comédies musicales, match de baseball, musées, canoë…)
  • Parcs nationaux et state parks : 100 euros (un pass America The Beautiful et quelques state parks)
  • Téléphone : 170 euros avec Sim USA Mobi. Deux forfaits en 4G illimité de 30 jours. Aucun souci, activation en ligne 24h avant. Le prix a baissé depuis
  • Frais bancaires : 50 euros (à cause d’une de nos banques qui a mis trois plombes à encaisser un chèque, sinon, c’était 0)
  • Cadeaux : c’est secret ^^

 

Soit 11 032 euros. Soit 157 euros par jour et par personne (35 jours). On remarque bien qu’on est dans la fourchette haute donnée dans notre article sur le budget en roadtrip. Mais rassurez-vous, vous savez qu’on organise toujours nos trips avec deux axes :

  • Trouver un maximum de lieux et d’expériences. Du coup, on teste beaucoup, on roule beaucoup. Et du coup, ben, on paye un peu plus qu’un voyageur traditionnel
  • On se sert de nos vacances comme d’un immense défouloir… Mais bon, vous faites surement ça aussi ^^

 

IMG_2993

 

Comment alléger la note ? Facile. Comme dit plus haut, on a organisé ce trip pour être le plus efficace possible (pour vous conseiller sur un maximum de lieux) donc on a misé sur les coeurs de ville. Ce qui ne se justifiait pas toujours tant certaines villes permettait de rouler facilement (Des Moines, Lincoln, Saint Louis…). Le Midwest regorge de petits motels avec des prix très doux, idem dans la partie Dakota du Nord, Dakota du Sud. De même, on a chargé sur les activités (pour certaines, nous étions invités). Enfin, notre caprice de partir d’Austin nous a coûté en temps et en essence. Enfin, on s’est surpris à manger parfois deux fois par jour au restaurant (la vieillerie sûrement…).

 

 

Combien de kilomètres ?

IMG_7563

 

Beaucoup ! Louée pour 35 jours à Austin via Carigami (loueur Alamo), nous avons récupéré à l’aéroport une Nissan Murano rouge immatriculée en Oklahoma. Prise à 10044 miles, rendue à 18270. Donc 8226 miles soit 13238 kilomètres, ce qui équivaut à 378 km/j. En moyenne, c’est plus de 4 heures de route par jour. Mais beaucoup plus de route au début et à la fin pour partir et revenir à Austin.

Hormis les voitures, nous avons également pris plusieurs bateaux (Chicago, Isle Royale…), des canoës, quelques Uber à Chicago…

 

IMG_6742

 

Essence ? Avec le refill payé à l’aller au loueur et 25 pleins entre 25 et 45 $, on arrive à 950 dollars d’essence sur le roadtrip.

  • Prix de l’essence : entre 2,50 au Texas et 3,50 $ à Chicago ou dans le Colorado. En moyenne, le gallon vers 2,80 $
  • Nos stations : Buc-ee’s, Casey, Conoco, Sinclair et Philips, Holiday et All Sups sur la fin. Notre chouchou : Buc-ee’s bien sûr avec ses stations géantes

 

DSC08883

 

 

 

Météo et températures

IMG_3679 2

 

Il fait quel temps dans le Midwest ? Très simple. C’est un climat continental. Très chaud en été, très froid en hiver. Le grand écart permanent. D’Austin (toujours cette chaleur humide) à Chicago, nous avons bien crevé de chaud. Cela s’est un peu calmé ensuite dans le Wisconsin, le Michigan (frais à Isle Royale) et le Minnesota, au plus près de la frontière canadienne. Le temps a été assez changeant ensuite lors que nous avons basculé dans les Dakotas et le Wyoming avec un peu de pluie. Mais nous n’avons jamais eu une journée entière de pluie, à nous empêcher d’avancer. Quelques alertes orages et tornades sans que nous n’y soyons vraiment confrontés.

Températures. Nous étions souvent entre 80 et 95 degrés Fahrenheit en journée (26 et 35°C). Dans le nord, nous étions plus autour de 20 degrés.

  • Le plus chaud : 105 degrés F (40 C°) en Oklahoma et à Seward (Nebraska) pour le 4 juillet
  • Le plus froid : 49 °F (9 C°) sur la route de Montrose dans le Colorado

 

IMG_8676

 

Fuseaux horaires. Trois fuseaux horaires au total. Nous avons passé 85 % du temps sur Central Time, un mini passage dans le Michigan calé sur Eastern Time et la fin du voyage (ouest du Dakota du Nord, ouest du Dakota du Sud, Wyoming et retour) sur Mountain Time.

 

 

 Parcs nationaux et autres merveilles

IMG_1226

 

Nous avons découvert plusieurs parcs qu’on ne connaissait pas, dont deux parmi les plus difficilement accessibles des US, Isle Royale et Voyageurs. Le compteur est à 40 parcs nationaux désormais (sur 59).

Au rayon des merveilles naturelles.

  • Six parcs nationaux : Isle Royale NP (Michigan), Voyageurs NP (Minnesota), Theodore Roosevelt NP (Dakota du Nord), Badlands NP (Dakota du Sud), Wind Cave NP (Dakota du Sud), Black Canyon of the Gunnison NP (Colorado)
  • Deux monuments nationaux : Mount Rushmore (Dakota du Sud), Scottsbluff NM (Nebraska)
  • Quelques state parks : Caddo Lake SP (Texas), Custer SP (Dakota du Sud), Peninsula SP (Wisconsin), Fort Abraham Lincoln SP (Dakota du Nord)
  • Et aussi : Cave Point County Park (Wisconsin), Whitefish Dunes State Natural Area (Wisconsin), Crazy Horse Memorial (Dakota du Sud), Chimney Rock (Nebraska)

 

IMG_5482

 

 

 

Qu’est ce qu’on ramène dans ses valises ?

IMG_3605

 

Ben, oui, niveau cadeaux, on ramène quoi ? Hormis les traditionnels, stickers, magnets, mugs, on peut trouver quelques belle pièces dans les antiques de la route 66 (coucou les plaques d’immatriculation rouillées) ou aux Frontier Days (chez Wrangler ou dans le parc). On peut ramener aussi quelques spécialités comme le “wild rice” que l’on trouve dans le Minnesota, un riz indien noir et très fort en goût. On a ramené aussi une quille de bowling, une couverture de Buc-ee’s, quelques belles pièces texanes, des bijoux (ils sont toujours très créatifs), des t-shirts (big up à Raygun à Des Moines) et quelques jolies affiches que l’on va s’empresser d’encadrer.

 

 

Les moments blog

IMG_5181

 

On voulait vous remercier de nous avoir encore suivis dans ce voyage. C’était clairement un pari. Nous pourrions vous emmener chaque année dans l’ouest, amasser des tonnes de likes et de nouveaux abonnés, mais non, c’est pas le style de la maison. Hormis Chicago et les Black Hills, ce roadtrip n’avait pas les atours sexys de l’ouest ou d’Hawaii. Mais voilà, on voulait vous faire voir autre chose et on croit que cela a un peu marché. La seule leçon : tous les états ont des choses à offrir.

Sur place, on a assuré les lives jour après jour sur le blog, un concours, des Insta stories (à la place de Snapchat cette année), quelques directs (dont le 4-Juillet et la croisière à Chicago). Vos commentaires, malgré l’algorithme de Facebook qui nous chasse de plus en plus de vos fils d’actualité, ont été nombreux. Merci pour ça.

Dites-nous ce qui vous ferait plaisir lors des prochains voyages, si vous voyez des informations manquantes ou des choses à améliorer.

 

> Retrouvez nous sur Facebook, Instagram ou Twitter

 

 

 

 

On a aimé

IMG_9012

 

Le sas de décompression texan. Vous le savez, le Texas, c’est notre came. Sevrés en 2017, nous voulions vraiment revenir à Austin pour retrouver le Lone Star State et les amis. Formidable idée comme toujours. L’aéroport d’Austin, même en travaux, est toujours pratique (vols direct depuis Londres) et commencer par deux bières au Bungalow sur Rainey Street avant de se retrancher dans le cocon des copains, c’était idéal. Ce nouveau passage nous a aussi permis de poursuivre notre découverte d’Austin (Mont Bonnell, Franklin BBQ…), toujours en ébullition, et du reste du Texas.

 

IMG_5575

 

L’est du Texas, nous voilà enfin. Et oui, même après quatre roadtrips passant par l’état, il nous manquait quelques coins (ben, c’est grand comme la France quand même les loulous). Cette fois, on a visé l’est et on n’a pas été déçus. Nacogdoches a beau être imprononçable, c’est vraiment mignon. Tout comme Jefferson. En fait, plus on tire à l’est, plus cela a des airs de Louisiane. Bon, en même temps, c’est normal, on s’en rapproche. Mais voilà, les bâtiments en brique rouge, les balcons, la moiteur, les petites fontaines… Et avec le Caddo Lake, son bayou magnifique (mais sans trop d’alligators), c’est un tiercé gagnant.

 

IMG_6213 IMG_6250 IMG_0457 IMG_0456

 

Finir la route 66. L’autre objectif du roadtrip, c’était de boucler la route 66. On l’a croisée trois fois lors du trip. En montant, cap sur l’Oklahoma et la baleine de Catoosa, notre arrêt favori. Puis après, Kansas City, c’était parti pour la partie manquante entre Lebanon (Missouri) et Chicago (Illinois), via Springfield (le barrio d’Abraham Lincoln) ou Saint Louis. A noter de chouettes arrêts comme le Munger Moss Motel (Lebanon, Missouri), le Devil’s Elbow Bridge, le Wagon Wheel motel (Cuba, Missouri), le Pink Elephant Antique Mall (Livingston, Illinois), le Henry Rabbit Ranch (Staunton, Illinois), le Cozy dog drive-in (Springfield, Illinois), Pontiac ou le Gemini Giant (Wilmington, Illinois). Mother road.

 

IMG_2640

IMG_3711 IMG_3677IMG_2922 IMG_2780

 

Tagada, tagada, voilà les Dalton. En faisant le trip, on avait envisagé de nombreux parcours pour faire Texas-Nebraska. L’un passait par Coffeyville, Kansas. Et on ne l’a pas regretté. C’est ici que la route du véritable gang des Dalton (qui a inspiré les BD de Morris) s’est arrêté. Récit passionnant et des lieux bien préservés.

 

IMG_7241

 

Laura Ingalls rencontre le magicien d’Oz sur la route de Madison. Le Midwest n’est pas un no man’s land culturel comme certains le pensent. On peut parler de Wamego (Kansas), ville du magicien d’Oz (avec un musée dédié), Sedan et son chemin de brique jaune, d’Independence (Kansas) et la petite maison dans la prairie de Laura Ingalls Wilder. Que dire du comté de Winterset (Iowa) et de ses ponts couverts, théâtre du tournage du mythique “Sur la route de Madison”. Ajoutons Lincoln (Nebraska) et son stade, où des scènes de “Yes Man” (avec Jim Carrey et Zooey Deschanel) ont été filmées, Winnetka (Illinois), où se trouve la maison de “Maman, j’ai raté l’avion” ou encore Chicago (et là, on va pas vous faire de liste, c’est juste énorme).

 

IMG_7444 IMG_1247

IMG_1417

 

Vivre le 4 juillet sur place. Après 2012 à Seattle, 2014 à Portland et Cannon Beach. Troisième 4th of July pour nous sur le sol américain. Et on avait choisi la petite cité de Seward, Nebraska, connue pour être l’un des villes qui le fête le plus. Et on a adoré malgré une chaleur de fou : voitures anciennes, parades (avec pas mal de tracteurs), concert…

 

IMG_8615

 

Lincoln, Omaha : le Nebraska au poil. Une belle surprise du roadtrip : le secteur est du Nebraska et les villes de Lincoln et Omaha. On avait entendu du bien de la première, la ville des Cornhuskers, équipe de footam mythique, et c’était assez justifié, même si le moment où l’on y était n’a pas aidé (pas un chat pour le 4 juillet).  Pour Omaha, même si la visite n’a duré que quelques heures, on y retournera avec grand plaisir. Clin d’oeil au quartier d’Old Market.

 

IMG_7911 IMG_0113

 

Des Moines, future cool. D’habitude, on n’est pas trop mauvais, on sent bien les choses. Et Des Moines tourne cool. De beaux endroits, de chouettes magasins (Raygun ^^), des sculptures barrées (Pappajohn Sculpture Park), des quartiers cools (East Village), des graffs et des restaurants magiques comme Fong’s ou Zombie Burger (on en parle après). Des Moines défroquée.

 

IMG_1074 IMG_0699 IMG_0670 IMG_0775

 

Saint Louis, plus que la 66. Saint Louis vaut mieux que la Mother Road et sa Gateway Arch. The Grove, Forest Park, Campton Height, West End, Loop, ou Cherokee St. On vous balance les noms, profitez des quartiers.

 

IMG_3045IMG_3221

 

Scenic Roads. Un roadtrip sans “scenic roads”, ce n’est pas un roadtrip. On valide ou re-valide : Western Skies Scenic Byway (Iowa), Enchanted Highway (Dakota du Nord), Million Dollar Highway (Colorado), Needles Highway (Dakota du Sud), Iron Mountain Road (Dakota du Sud), la 66 (Oklahoma, Missouri, Illinois, Nouveau-Mexique), le Turquoise Trail (Nouveau-Mexique)…

 

IMG_7539

 

Les World Largest. Bon, on ne peut plus se cacher. On adore les “roadside attractions” et tous les “le plus grand du monde”. Albert the Bull (Audubon, Iowa), le plus grand rocking chair (en fait, il est numéro deux maintenant, Cuba, Missouri), la plus grande diligence avec Lincoln devant (Lincoln, Illinois), la plus grande vache Holstein, Salem Sue (Salem, Dakota du Nord) ou le plus grand bison, Dakota thunder, (Jamestown, Dakota du Nord). Et on en oublie sûrement plein, qui sont “les plus grands” à l’est ou à l’ouest du Mississippi/Pecos/Missouri (rayer les mentions inutiles).

 

IMG_7399 IMG_0367

DSC01109 IMG_4003

 

Milwaukee. Des fois, on ne s’y attend pas mais on est immédiatement connecté à une ville. Cela a été le cas avec Milwaukee. Notre passage ne s’est résumé qu’à des moments agréables. Dormir dans une ancienne brasserie, dévorer le musée Harley, découvrir la Miller Brewery, aller voir le Bronze Fonz au centre, tomber sur Bastille Day puis se remplir la panse à la Lakefront Brewery. Royal.

 

IMG_8467 IMG_8508 IMG_8951

 

Rencontrer Isa et voir Kansas City. On est sûr que vous connaissez Isa, qui blogue depuis des années sur From Side 2 Side. Et bien, elle habite à Kansas City, Missouri. Il y a quelques années, on lui avait fait la promesse de venir la voir. Promesse tenue autour d’un bon BBQ. On a profité de l’occasion pour visiter la ville, entre les classiques, le quartier dingo d’inspiration sévillane de Plaza, et le cool Crossroads.

 

IMG_2376 IMG_2040 IMG_2307

 

Faire le plein de graffs. Beaucoup de villes dans le trip, donc beaucoup de graffs. Des Moines (Iowa), Kansas City (Missouri, dans Crossroads), Bismarck (sublime Sitting Bull, Dakota du Nord), Hot Springs (un bison mignon, Dakota du Sud), Minneapolis (Minnesota), Saint Louis (Missouri) ont des arguments. Chicago (dont le Vivian Maier signé Kobra) a la palme.

 

IMG_6084 IMG_7881

 

Le Door County, la péninsule des vacances. Au nord de Milwaukee, on a mis le cap sur le Door County, une péninsule qui s’enfonce dans le lac Michigan. On a beaucoup aimé l’ambiance “week-end trip” du coin. Sister Bay, Bayley’s Harbor, Ephraim, Cave Point SP, on aime.

 

IMG_9469 IMG_9777

IMG_0335

 

Le gros coup de coeur, Chicago. Windy City a tout balayé sur son passage. Après un premier passage mitigé en 2012 (merci la flotte), on a été happés par la ville. Que du positif (si on oublie les bouchons). De notre camp de base à Bucktown (super quartier), on a refait les classiques (Cloudgate, Millenium Park, Hancock Tower, Art Institute…), saupoudrés d’insolite et nappé d’expériences. Une croisière architecturale, un match des White Sox, un musical (Cher Show),  une deep dish pizza chez Gino’s East, un match des Bleus à la Billy Goat Tavern (maudite !), ou encore un tour au Shedd Aquarium. Coup de coeur ! On vous fait un city-guide complet bientôt.

 

IMG_7010 IMG_6547 IMG_6048 IMG_5617 IMG_5135 IMG_2098 DSC09894

 

Isle Royale, le solitude.  C’était un moment attendu du trip : découvrir Isle Royale, l’un des parcs nationaux les moins visités des US, perdu au milieu du lac supérieur. Bon, maintenant, on veut y retourner. La solitude sur ce bout de terre, l’insularité qui protège et libère l’esprit, la tranquillité, les animaux (élans, huards plongeurs…). Et nous y avons fait de belles rencontres comme Ted, avec qui nous avons partagé un moose (élan)…

 

IMG_1132 IMG_1786 IMG_1848 IMG_1931

 

Saint Paul. On se demandait bien laquelle des Twin Cities nous allions préférer. Minneapolis la moderne ou Saint Paul la défraichie. Avantage Saint Paul en ce qui nous concerne. Notre nuit sur un bateau, le Covington Inn, avec un groupe d’anciens chantant au bord des eaux du Mississippi, y a probablement fait beaucoup. Oui, la ville est moins moderne, mais plus décontractée. Une chouette brasserie (Dark Horse), un magasin fou-fou (AxMan Surplus) et le tour était joué. On a fondu.

 

IMG_3391 IMG_3285

 

Duluth, like a rolling stone. Delphine est moins catégorique mais JP, c’est son truc. Duluth, en bord du lac Supérieur, la ville de naissance de Bob Dylan, a un charme suranné. Un petit côté Astoria (ville des Goonies) ou Aberdeen (ville de Kurt Cobain). Bref, pas de hasard.

 

IMG_4521 IMG_4578 IMG_4470

 

Frontier Days, cowboy paradise. On a déjà raconté notre expérience aux Frontier Days dans un article complet. Le plus grand rodéo à ciel ouvert des US nous a vraiment séduits. On avait peur de trouver un ensemble trop calibré, peu authentique. Mais ce n’est pas le cas. Et le niveau de la compétition était tout bonnement bluffant.

 

IMG_9364 IMG_8991

 

Fargo. Taille cool, bon hôtel (Donaldson), super magasins, excellents restos… Que demander de plus ? Etape idéale pour un trip dans le Dakota du Nord.

 

IMG_6539 IMG_5561

 

Retourner dans certains endroits. Vous le savez, on a aime bien mixer “jamais vu” et “déjà-vu”. Alors, cette année, retour à Tinkertown (Nouveau-Mexique), Madrid (Nouveau-Mexique), Range Cafe (Bernalillo, Nouveau-Mexique), baleine de Catoosa (Oklahoma), Chicago (Illinois), Austin (Texas), Mont Rushmore, Custer SP, Deadwood (Dakota du Sud)…

 

IMG_6959 IMG_6846 IMG_3640

 

Musicalllllllls et concert. Le Cher Show à Chicago (en préview avant new-York), l’un des hots spots des comédies musicales aux USA, puis le Medora Musical en pleine nature à deux pas du Theodore Roosevelt NP et enfin le concert de Dierks Bentley aux Frontier Days. Delphine valide (ba-be-bi-bo-bu).

 

IMG_8602 IMG_0444 IMG_5468 IMG_0692

 

Black Hills, le gros morceau. Ahhh, les Black Hills. On dirait que ce secteur du Dakota du Sud a été délicatement posé là pour soulager les roadtrippers engagés dans une longue traversée “coast to coast”. Sur un secteur assez réduit, c’est un festival. Deadwood la cowboy, Spearfish Canyon, Mont Rushmore, le Crazy Horse Memorial (on s’interroge encore sur le sujet), les routes sublimes du Custer SP, Wind Cave NP… Et plein d’autres choses dont on vous parlera dans un article dédié. Et on oublie pas les Badlands voisins, le Wall Drug ou Devils Tower un peu plus à l’ouest… Bref, allez-y, prenez votre temps, vous ne le regretterez pas. C’est aussi un secteur important pour l’histoire du pays et des natifs, comme les Lakotas.

 

IMG_4757 IMG_4319 IMG_3551 2 IMG_1153 IMG_0624 IMG_0310

IMG_1308

 

Ajouter de nouveaux parcs à la collection. Theodore Roosevelt NP, check, Isle Royale, check, Voyageurs NP, check, Wind Cave NP, check et Scottsbluff NM, check. La collection grandit. On a adoré la nature brute du Roosevelt, la solitude à Isle Royale et les animaux à Wind Cave. Pour Voyageurs, il faudra un deuxième avis. Pour le coup, retours agréables au Badlands NP (quelle tuerie au coucher de soleil) ou au Black Canyon de Gunnison, que l’on avait effleuré en 2014.

 

IMG_9626 IMG_1657 IMG_1594

 

Hip, hip, hip, Ouray. Sur la mythique Million Dollar Highway dans le Colorado, blottie dans une vallée, voilà Ouray. On aime cette petit cité pleine de charme, qu’on a eu plaisir à retrouver cette année. Faites un tour à la brasserie, qui a un rooftop très sympa. On y a croisé Jessamy, qui parlait un français parfait, et son ami, sosie de Shemar Moore (“Les Feux de l’amour”, “Esprits criminels”…).

 

IMG_2051 IMG_2025 IMG_1991 IMG_1965

 

L’accueil. On rabâche mais on a encore été accueillis comme des princes. Des gens simples, toujours avenants dans le Midwest, bien loin des caricatures de rednecks bourrus et repliés sur eux-mêmes, puis dans les Dakotas. A Chicago, on a trouvé des gens tellement fiers de leur ville, tellement heureux de la faire découvrir, que c’en est prenant. Et bien sûr, peu de touristes sur ces routes, hormis à Chicago et dans les Black Hills, là où nous avons le plus souvent entendu parler français.

 

IMG_9307 IMG_3732 IMG_3878

IMG_6237

 

Les chiens de prairie. Ben ouais, c’est trop cute.

 

IMG_8098

IMG_3145

 

 

 

 

 

 

On n’a pas aimé

DSC02354

 

Regretter les Apostle Islands. En fait, ce n’était pas prévu de passer par là au départ. Et puis, en quittant Isle Royale et Copper Harbor (Michigan), il nous fallait un point de chute sur la route de Minneapolis-Saint Paul. Alors, on a coché Ashland. Et le lendemain, nous sommes passés à Bayfield. On n’aurait pas dû : c’est le premier regret du trip. On a adoré la ville côtière et c’est le point de départ pour les Apostle Islands. Imaginez quand on a appris que ces îles étaient la sixième concentration d’ours du pays. We’ll be back.

 

IMG_2615

 

Minneapolis, le doute. Autant on a pleinement apprécié Saint Paul, autant Minneapolis nous a fait souffrir. Bouchons monstres, travaux partout, galère pour se garer ou visiter des lieux. Comme toujours, on lui donnera une seconde chance. Car pour le moment, le jugement de JP est juste “Put… de sa mère, c’est la ville la plus horrible dans laquelle j’ai eu à conduire”. Bon, il avait dit la même chose d’Honolulu.

 

IMG_3860

 

Le Walmart de Sante Fe. On n’aime pas trop Santa Fe et cela s’est vérifié de voyage en voyage. La ville est mignonne, même charmante, avec ses bâtiments en adobe. Right… Mais le côté ville-musée et galerie d’art pour bourgeoisie blanche âgée et aisée nous déprime clairement. Pire, on a l’impression que cette ville nous rejette d’elle-même maintenant. Magnifique exemple cet été. Il est tard, nous arrivons en ville et il nous faut à manger. On se dirige donc vers le Walmart de la ville. Une expérience parallèle. Déjà, une voiture Securitas qui tourne sur le parking, puis un vigile à l’entrée qui demande de lui laisser notre sac (“t’as raison mec, je vais te confier nos passeports et notre matos photo”), une section bière fermée (°_°), pas un humain en caisse, et enfin une vérification du ticket de caisse en sortant. NON MAIS OÙ VA-T-ON !? JE VOUS LE DEMANDE.

 

Tomber malade vite. Merci la clim, qui nous a piégés dès le Texas. On s’est retrouvé à se faire la courte échelle pour fermer les aérations de clim de l’hôtel à Jefferson.

 

Courir un peu trop. On voulait refaire un roadtrip très road, on a été servis. On a couru et même un peu trop, particulièrement à la fin. Finalement, on a eu recours à quelques extrémités rares : la “power nap” (sieste éclair) sur le parking de la station service et quelques canettes de Red Bull…

 

DSC02499

 

Fusillade dans notre quartier à KC. Il était sympa notre petit quartier à Kansas City. On avait décidé de dormir deux nuits dans le très animé Westport. La deuxième nuit, alors que l’on a fait un tour dans le quartier un peu plus tôt, on entend de l’animation en pleine nuit. On a appris le lendemain au petit dej qu’il s’agissait d’une fusillade : deux personnes blessées.

 

Voyageurs NP. Comme dit plus haut, il faudra revenir. On a raté notre Voyageurs. Le temps était pas top, on n’avait pas trop le goût et les moustiques et mouches noires ont grignoté ce qu’il nous restait de motivation. Du coup, nous nous sommes cantonnés à quelques courtes randos… Décevant. Un ranger nous a rassurés en nous expliquant qu’il était plus adapté à un voyage d’hiver.

 

DSC00934

 

Les lifesavers verts. Voilà. Si vous ne connaissez pas encore ces bonbons, ce sont nos compagnons en roadtrip depuis des années. Sauf les verts, beurk (goût pastèque).

 

College Station, Texas. Sorry Thierry. On sait que College Station a vu naître de grands hommes (comme toi) mais ce campus géant est tout de même assez repoussant.

 

Ne pas réussir à entendre pousser le maïs. Hahahaha… très drôle Fred. Tu nous as bien eu avec ce classique de l’humour US made in Iowa. Donc, non, on n’entend pas clairement le maïs pousser. En revanche, on vient bien les lucioles. Et ça, c’est magique.

 

Rater beaucoup de sunsets. Quelque chose qui a le don de nous énerver. Quand le timing est mauvais, quand il est impossible de trouver un bon spot… On a parfois raté nos couchers de soleil cette année. Parfois non (Badlands NP).

 

IMG_3738

 

La cloque de l’espace. Aux US, nous sommes toujours surpris par la variété d’insectes qui n’ont qu’une envie : vous faire souffrir dans une démonstration que vous ne connaissiez pas de ce côté de l’Atlantique. D’où une cloque de l’espace dans les doigts pieds de JP. On vous épargne la photo.

 

L’étrange vacuité des conversations entre Américains. On ne peut s’empêcher de tendre l’oreille. Mais quand ça parle taille de piscine, superficie de jardin en mode compét’, scolarité des enfants, temps de la veille, match de foot…. les banalités sont reines.

 

La circulation dans certaines villes. Chicago et Minneapolis nous ont régalés cette années. On a eu le temps de lire plein de “bumper stickers”.

 

Des feux, encore des feux. Comme l’an dernier, c’est terrible. Les feux nous ont accompagnés pendant notre roadtrip. La fumée des incendies canadiens  nous a parfois rendu visite, comme à Bemidji.

 

IMG_5438

 

Perdre le calepin et tout réécrire. Le cauchemar de Delphine. Perdre le calepin dans lequel elle écrit tout, les plats, les anecdotes, toutes les dépenses à Chicago… Si jamais vous le retrouvez, il y a une sirène dessus.

 

Prédominance des chaînes dans le Midwest profond. On aime les motels indépendants mais dans le Midwest, les chaînes sont reines et il faut batailler pour trouver autre chose. On sait, il y a un côté parfois rassurant avec ces franchises. Pas faux, mais on aime bien être surpris. On profite de ce paragraphe pour saluer le Quality Inn de Gunnison (Colorado), capable de nous sortir un tarif à 163 $ à une heure du matin… Et ça, c’est un autre problème avec les chaînes, qui n’ont aucun pouvoir de décision sur leurs prix (surtout que pour l’accueil de nuit, c’est rarement le couteau le plus aiguisé du tiroir qui s’y colle….).

 

IMG_7402

IMG_3950

 

 

 

 

 

 

Les moments WTF

DSC00010

 

Vous les attendiez ? Au cours de roadtrips, il y a toujours des moments particuliers, bizarres, décalés. On les a rassemblés ici.

On est World Champions. Ça a été un peu le fil rouge de notre mois aux USA. Car les Bleus n’ont rien trouvé de mieux que d’aller au bout en Russie. On a suivi le 8e de finale dans un bar à Austin, le quart dans notre chambre d’hôtel à Des Moines puis la demi-finale à Chicago, dans une taverne bien connue, la Billy Goat. On faisait pas les fiers car le créateur de cet établissement a porté la poisse aux Cubs de Chicago pendant des décennies. Et la finale ? Et bien, on ne l’a pas vue. JP s’en mord encore les doigts. On devait prendre un bateau pour Isle Royale, on avait un logement réservé. Bref, on perdait 600 euros en changeant nos plans. Sur le bateau, pas de réseau, sur l’île, une mini-barre de Wifi. Le temps de voir le score à la mi-temps puis l’alerte pour le but du 4-1. On a été world champions aussi, mais dans le trou du cul des Etats-Unis.

 

IMG_5230

 

Tomber sur un demolition derby à Salem. Les Américains savent s’amuser avec peu. Prenez un trou, de la boue, des voitures. Faites les se rentrer dedans. Voilà un demolition derby, croisé à Salem, dans le Dakota du Nord.

 

IMG_7453

 

Faire la queue presque deux heures pour un BBQ. Ouais, mais c’était hyper bon (Franklin BBQ, Austin)

 

DSC08706

 

Le plein d’essence WTF à Kansas City. Pas de liquide pare-brise. On va lui demander. “Ah bon, il y en a pas ?”, il en sort de sous le frigo à bières (?!) et, véridique, ça sentait le caca.

 

Le service cinq étoiles. Arriver au Fitger’s, institution de Duluth, trois minutes avant la fermeture de la cuisine et être servis comme des rois. Dans le genre bizarre, on a eu aussi l’Happy Hour à Omaha, mais seulement autour du bar. Sur les tables, c’était tarif normal.

 

Fong’s Pizza et Zombie Burger, merci Des Moines. Deux concepts étonnants dans une même ville. Bravo Des Moines. Dans le coin droit, Fong’s Pizza. Les propriétaires avaient racheté un restaurant chinois pour y faire une pizzéria. Mais n’avaient pas l’argent pour redécorer ou racheter de la vaisselle. Donc ils sont partis sur le concept capillotracté de pizzéria asiatique. Et c’est génial. Certaines pizzas intègrent des ingrédients asiatiques et on a un fortune cookie avec l’addition. Dans le coin gauche, Zombie Burger + Drink Lab. Des burgers bien juicy pour les fans de zombies.

 

DSC09548 DSC09422

 

Se faire draguer et obtenir des tickets de rodéo à Deadwood. Alors que Deadwood se préparait à un rodéo, on a décidé d’aller voir les préparatifs. Enfin Delphine seule car il était impossible de se garer. Et elle est revenue, comme une fleur, avec des places pour le rodéo du soir. “Offert par le cowboy à l’accueil“. C’lover.

 

IMG_0792

 

S’endormir à la laundry de Cheyenne. Quand tu as un programme trop chargé, ça se finit mal. Delphine s’est endormie dans la laverie de l’hôtel. Mauvais programme (tu l’as ?!)…

 

Cannelle, l’overdose. Il y a quelques fixettes US qu’on a du mal à comprendre : le fudge, les glaces (dont la frozen custard), et cette sacrée cannelle. Bon, on a fait un sondage sur Instagram et la #teamCannelle était au taquet. Nous, plus vraiment.

 

Uff-da ! Dans l’upper Midwest, c’est une expression que vous verrez souvent. D’origine norvégienne, elle est arrivée avec les migrants de Scandinavie, nombreux dans ce secteur. On a demandé plusieurs fois. On peut traduire ça par “Oh my”. On la trouve aussi en Nouvelle-Angleterre ou dans le Pacific Northwest, mais ça nous avait moins sauté aux yeux.

 

Bienvenue dans une autre dimension. D’année en année, on en a vu des trucs bizarres, mais là…. Vous savez, on aime les lieux un peu décalés et souvent… ils sont faits par des gens un peu décalés aussi. Alors, les originaux, même en VO, on a l’habitude. Mais quand on tombe dessus, on est toujours surpris. Là, nous étions sur la route 66 et nous avions noté un petit arrêt au Larry Baggett’s Trail of Tears Memorial qui se trouve à Jerome, Missouri. Pour préciser, la “piste des larmes” est le nom donné à la déportation, entre 1831 et 1838, de plusieurs peuples amérindiens, dont les Cherokees, par les États-Unis. Des milliers sont morts sur la route alors qu’ils rejoignaient l’ouest du Mississippi. Un sujet sérieux donc. Et là, nous sommes arrivés au mémorial avec des babos en salopettes complètement perchés (et probablement sous psychotropes) qui se faisaient des tresses en buvant une décoction aux plantes, nous parlaient d’énergie et force, avant de nous câliner à coups de gros hugs et de nous quitter avec un “may the peace be with you“. C’était top… mais on ne s’attendait pas à ça.

 

IMG_2744

 

Les boots de bière. “Je sais pas, ça les fait marrer”, nous glisse un serveur dépité. Retrouvez vous dans un bar à Fargo, avec une volume sonore de fou et des Ricains, se passant de mains en mains, d’immenses bières en forme de santiags. Boots.

 

Les alertes “j’ai perdu”. Ce moment, car il y en a toujours un, où vous pensez avoir perdu quelque chose. Nous, c’étaient les passeports… à trois jours du vol retour, à Fort Collins. Il faut que vous sachiez que Delphine est un jedi en la matière. Elle perd tout : ses cahiers, ses lunettes, ses vestes, ses chapeaux, son téléphone (qui est une fois sur deux sous son postérieur)… La plupart du temps, on retrouve ça vite. Parfois, non. On s’est donc retrouvé à courir après un chapeau à Springfield, Illinois. A appeler plusieurs restaurants pour finalement le récupérer sous les pieds d’une big lady au restaurant une heure plus tard.

 

Expliquer à 23h comment est fait le foie gras à un réceptionniste à Milwaukee. Pas facile. Mais “France represent”.

 

King. Quand tu vas dans un hôtel immense avec un waterpark, tu t’attends pas te retrouver avec quinze mioches installés côté piscine dans le jacuzzi. Tu peux pas t’empêcher de te dire intérieurement : “Put……., t’as douze toboggans, huit plongeoirs, des fontaines à quinze mètres et tu viens me faire ch… dans MON jacuzzi”. Globalement, on trouve que l’enfant roi aux US, c’est assez usant… et pas forcément très malin.

 

“A Belto”.  Sur Isle Royale, au gré des échanges, le personnel  était majoritairement asiatique, de Chine, de Taïwan ou de Thaïlande… des étudiants venus pour la saison. Et absolument adorable si bien qu’on a échangé souvent. On a même essayé de leur apprendre quelques mots de français avant de lâcher le morceau. Si un vous dit “A belto”, vous saurez d’où ça vient. A bientôt.

 

Le feu d’artifice de l’enfer. 4 juillet, c’est feu d’artifice et basta ! On a vu ça à Seward. Rien ne pourra empêcher des Ricains de faire feu. Même la tempête qui arrive ? Le vent se lève, tout s’envole, le ciel devient noir. BALEC ! On tire avec 30 minutes d’avance puis on s’enfuit.

 

IMG_9040

 

Chris Barbee et ses boules. Chris Barbee collectionne les boules de bowling au fin fond de l’Oklahoma (Nowata) et en fait de l’art. Voilà.

 

IMG_7139

 

Revenir à Paris, Texas. Paris, Texas, Wim Wenders, Nastassja Kinski, une tour Eiffel surmontée d’un stetson et Jésus en santiags au cimetière.

 

IMG_6653 IMG_6707

 

Bière partout, eau nulle part. Encore une fois, on a pu constater la toute puissance de la beer en ce moment aux US. Dès qu’une ville atteint 1000 ou 2000 habitants, elle a sa microbrasserie. C’est culturel. Et au Texas, c’est encore plus. Ainsi, on s’est fait offrir une bière en entrant dans un magasin de vêtements ou l’on a vu des gens embarquer pour un vol intercontinental gobelet de bière à la main… Sinon, au niveau des bières “dominantes” du voyage (pas les meilleures, les plus commerciales de la région), la Miller, produite à Milwaukee, comme la très hipster Pabst.

 

DSC01932 DSC00075

 

Tester le Horseshoe Sandwich ou Ponyshoe. Ouille. On vous conseille pas. En gros, de bas en haut : un pain, un steak, des frites, de la garniture (bacon par exemple), de la sauce… C’est juste écoeurant, sauf si vous avez prévu de ne pas manger les trois prochaines semaines. C’est la spécialité de Springfield, Illinois, et elle existe en petit, le Ponyshoe…

Au rayon des repas bizarres, ajoutons la pizza congelée, la boîte de harengs et les crackers au cheddar avalés à Ranier (Minnesota). Mais l’endroit était si beau. Parlons aussi encore des moules, sur des nouilles avec du parmesan et un bouillon… Weirdo… (au Crate, Sturgeon Bay, Wisconsin).

 


DSC09717

DSC00217

 

 

La mini-tour de Pise à Niles. Pas la peine d’aller en Italie. T’as les gondoles au Venetian à Las Vegas et la tour de Pise à Niles, Illinois. Et on vous a fait un classique…

 

IMG_8238

 

Se faire servir des moules par le sosie de Freddie Mercury. Kamoulox. A Kansas City. Another one bites the moules marinière.

 

DSC09623

 

Un match de baseball ou un immense food court ? Qu’on vous explique. Vous n’allez pas voir un match de baseball. Vous visitez un food court et à côté, se déroule un match. C’est juste épatant. Testé à Chicago.

 

IMG_7154

 

Les commandes bouffe de Delphine. Revenons à la bouffe (bon, on y était déjà avec le baseball). Avec Delphine, plus la carte est fournie, plus le choix est difficile. Et de l’autre côté, JP choisit vite et nous avons une règle : “Tu peux refouler un serveur une fois (“two minutes please”), tu peux le refouler deux fois, mais si tu le refoules une troisième fois, tu ne le reverras plus.” Ce qui aboutit parfois à des dramas culinaires. On pense au tartare de thon microscopique à Minneapolis au Stella’s, au burger double steak énorme à la Boomtown Brewery à Hibbing, à une “turkey leg” qui ressemble à une patte de velociraptor. Ou alors à cette situation : elle pense commander des pâtes avec des “zucchinis” (ben quoi, ça finit par i) mais qu’en fait, ce sont des courgettes (comme ça, vous le saurez).

Notons aussi cette commande de l’espace à Denver, au Linger, une ancienne morgue. Delphine commande une salade au quinoa. “Mais sans les cacahuètes si possible…“. Le gars hésite, accepte finalement, et revient avec une salade ridicule… sans quinoa. A 16 ou 17 $, ça fait mal. “Ben, il est où le quinoa ?”  demande Delphine. “Ben, il était mélangé avec les cacahuètes, du coup, on l’a enlevé”…” On se regarde… “On va vous demander de ramener le quinoa, alors“. Il a mis trente-deux minutes à arriver… dans un dé à coudre. RI-DI-CU-LE

 

DSC00745

IMG_7046 IMG_5226

 

Un petit-déj bien tendu. Parfois, la proximité d’un B&B, c’est trop pour nous. Sur notre bateau à Saint-Paul, la patronne Liz vient saluer les clients qu’elle sert au petit-déj. Là, son chien Gigi débarque. JP le voit lécher la jambe du voisin. Et apparemment, Gigi est très content. Je répète, IL EST TRÈS CONTENT… ET C’EST UN MÂLE ^^ Bref, dix minutes à contenir un fou rire, c’est long (surtout que Delphine ne comprenait pas qu’on parlait du chien).

 

Le Wall Drug. Wall Drug (Dakota du Sud), le magasin-ville, est la définition même du WTF donc il a sa place, non ?

 

DSC01741 2 DSC01730 2

 

Locals only. 20h30, Badlands National Park. Le restaurant du parc ferme devant nos yeux juste après notre check-in. Notre dernière chance : Interior, à deux kilomètres. On passe devant un bar, puis un autre. De l’extérieur, les deux ne sont guère engageants. On mise finalement sur le Horseshoe bar. Pour vous résumer, c’était hyper long, dégueulasse mais vraiment cool. La décoration est folle. Les billets sur les murs (traditionnel), des crânes de longhorns et des soutifs un peu partout (moins traditionnel)… Tommy (ou Tony) de Port Charlotte (Floride), là pour aider les amis, nous raconte quelques blagues en nous servant des bières. On en tente une en français (vous connaissez la grenouille à grande bouche?). Un burger mais il n’ont pas deux steaks hachés. JP se tape dont un burger au steak (pas haché). Bref, pas de la grande bouffe mais ça dépanne. Et on s’est bien marrés.

 

DSC01859 DSC01863 2 DSC01862 2

 

Hymnes. Il n’y a pas à dire, ça surprend toujours. Hymne national le 4-Juillet (ok), hymne avant un match, hymne avant un spectacle, hymnes partout… Comment faire ? Quand ça part, levez-vous, enlevez votre couvre-chef, mettez la main sur le coeur et regardez le drapeau le plus proche….

 

Le happening animal improbable. Réussir à avoir au même moment face à nous un bison, des chiens de prairie, un coyote et deux badgers. Merci Wind Cave NP

 

IMG_5099 IMG_2027 IMG_1961

 

Fou d’Irène. Quelques miles avant d’arriver à Santa Fe, il fait nuit et on tombe sur un barrage de police. Trois ou quatre voitures, gyros allumés. On ne voit rien, on ne sait rien, personne ne nous parle. Quelques minutes s’écoulent et l’on entend plusieurs coups de feu. Une voiture bouge, un homme sort avec une corde. Le véhicule se déplace encore et tire une masse vers le bas-côté. Sueurs froides. Le barrage s’écarte et l’on a compris alors qu’il s’agissait d’un animal, probablement une vache, qui avait été percutée par un véhicule et achevée par la police. Vous avez Fou d’Irène ? C’est un film fétiche pour JP et il y a une scène mythique. Quand Jim Carrey, policier de son état, tombe sur une vache qu’il croit morte au milieu de la route. Elle ne l’es pas et il tente de l’achever par tous les moyens… sauf qu’elle ne meuhhhhhrt jamais. Voilà.

 

“Je sais pas, je suis jamais venu”. La phrase de notre roadtrip. ” Tu penses qu’il y a un resto par ici ?” “Tu penses que ça sera ouvert ?” “Tu penses que la route débouche sur X” “Je sais pas je suis jamais venu…” Gimmick.

 

Les incompréhensions incompréhensible. C’est un classique de nos WTF, l’incompréhension incompréhensible. Vous savez, quand les Américains font semblant de ne pas comprendre ce que vous leur dites malgré tous vos efforts au niveau de l’accent et que ça coule juste de source. Cette année, prime à “parking” (pardon “Porking“), “beer“, et “forty“. Galère

 

L’accueil au motel de Gering. On débarque à Gering, au Nebraska, tard dans la nuit, dans un petit motel sans prétention. Le propriétaire a pris le temps, avec un sourire jusqu’aux oreilles, de nous expliquer toutes les subtilités, nous expliquer la ville, là où nous pourrions trouver à manger. Il est limite venu nous border. Un amour

 

IMG_5409

 

“Vous transportez des armes à feu ?” Ceux qui nous suivent sur Facebook la connaissent. C’est le retour. L’Austin-Londres se passe bien. A Londres Heathrow, deuxième vol, le passeport de JP sonne dans tous les sens à l’embarquement. “Monsieur, vous transportez des armes à feu ou des munitions”. “Euh, non, c’est pas notre truc”. Il nous explique qu’ils ont vu quelque chose au scanner, que notre bagage est là, à l’extérieur de l’avion (qui part dans 30 minutes put…), qu’il faut attendre la police pour la fouille… Super, se dit-on intérieurement. On n’est pas trop inquiets mais on se demande : “et si quelqu’un avait caché quelque chose dans notre valise…”. Non, on regarde trop Enquête Exclusive spécial République Dominicaine “Drogues, violences et nuits chaudes”. On commence à avoir un doute. Les policiers arrivent, on dépiaute notre sac. Et là, on sort, la plaque en métal que l’on avait acheté quelques jours plus tôt à Cheyenne. “We don’t dial 911” avec une plaque en forme de pistolet, grandeur nature. Avec les agents, on est pliés mais on n’a même pas le temps de faire une photo. Finalement, on aura notre avion…

 

IMG_5771

 

 

 

 

Retrouvez la suite du bilan en page 2 avec les Awards

 

38 responses à “Roadtrip 2018 dans le Midwest, le bilan

  1. Merci, merci, merci pour ces conseils et ces jolis photos. Un jour, je ferai un roadtrip c’est sûr, donc pour l’instant je me contente de lire – ou plutôt dévorer – vos articles.

    J’ai lancé “take me home, country roads” pendant la lecture, c’était parfait. Sinon, j’ai également souris quand j’ai lu “Mais qu’est ce que vous venez foutre au Nebraska ?”. J’ai eu droit à cette question 58020 fois quand je suis partie 4 mois dans le Wyoming (à la fac).

    Sinon pour le carnet perdu, je ne sais pas si tu le fais déjà Delphine, mais j’écris tous mes petits cahiers de voyage “If found” suivi de mon nom, prénom, numéro de téléphone (+33 xxx of course), adresse mail et adresse postale, sait-on jamais.

    Belle journée à vous (j’attends avec impatience le bêtisier, s’il n’est pas sorti. Si c’est le cas, je l’ai loupé, mince)

    1. Hello Maëva,
      Merci merci pour ton message. “Take me home, country roads”, on est fans ! Quelle chanson. C’est tellement roadtrip. Et oui, es gens étaient souvent surpris de nous voir, comme si leur état ou leur ville ne méritaient pas d’être visités. Et pourtant, si !
      C’est très malin pour le carnet, je suis sûr qu’elle y pensera la prochaine fois. Surtout que les Américains se feront sûrement un plaisir de nous aider ^^
      Des bises et à bientôt

  2. Des photos superbes, drôles et un style d’écriture inimitable… Ça y’est je suis une groupie ! J’ai encore adoré vous lire… Vous ne doutez de rien et c’est ce qui fait la lecture de vos aventure si savoureuse ! On ne peut qu’attendre notre tour pour suivre vos traces… Je réfléchis déjà à notre prochain en m’inspirant de vos coups de cœur… Merci merci pour ces partages … Une vraie source d’inspiration qui aide à surmonter les semaines de boulot… Vivement les prochaines vacances Us et longue vie à votre blog !

    1. Hello Ingrid ! Merci merci merci et merci ! C’est tellement motivant d’avoir des retours comme le tien. Ca prouve qu’on est (parfois) dans le vrai. Merci encore de nous suivre et on te souhaite des roadtrips à la pelle.
      Des bises

  3. Putain les gars, qu’est-ce que j’adore vos bilans. Toujours un plaisir à lire et, à cause de vous, le regret de ne pas avoir exploré le Dakota du Nord quand j’y suis passé. Du coup, va falloir aussi que je bosse sur Chicago, vous m’avez trop fait envie.

    A bientôt !

    PS : Mention spéciale pour le réceptionniste de nuit qui a besoin d’être aiguisé. J’ai beaucoup ri.

    1. Hello Cédric ! Merci merci. Le Dakota du Nord, ça nous a un peu coupé la chique. Le secteur de Medora est juste superbe et Fargo nous a fait passer un bon moment. C’est aussi un lieu historiquement très important pour les US. Bref, plus que des lignes droites (même si il y en a beaucoup ^^).
      Pour Chicago, gros kiff cette année après une première plus difficile. Là, tout nous a réussi et je crois que ça nous a fait du bien d’aller dans les quartiers et de ne pas faire uniquement le Magnifiscent Mile.
      JP (pas le couteau le plus aiguisé du tiroir non plus)

    1. Merci Lydie. Nous sommes absolument trop cruels. On pose ça en octobre, quand tout le monde ou presque est rentré. Gniark, gniark, gniark ^^

      1. On attends avec une impatience (non dissimulée) votre récap sur Chicago ! À nous les meilleurs troquets pour boire une bonne bière (la base) ! Oh d’ailleurs ! Connaissez-vous le podcast “binouze USA” ? Deux français habitant en Louisiane qui boivent de la bière en parlant des US…bref que des sujets passionnants 😀
        Ça pourrait peut-être vous plaire ! Bises !

  4. Un énorme merciiii pour cet article qui m’a fait bien rire , j’adore votre humour.
    Nous vous suivons maintenant depuis un bout de temps et c’est toujours un plaisir !
    Nous vous recommandons toujours aux futurs Road trippers.
    On a vraiment quelques points communs intéressants

    1. Hello Caro,
      Oiu, on regarde vos trips aussi et on voit qu’on aime les mêmes choses. J’ai beaucoup aimé le fil rouge “mural de villes” que vous avez fait. On vous souhaite le meilleur. De grosses bises

  5. Hello, merci pour ce bilan. Puisque vous parlez de Chapka, quel est le code de réduction, déjà ? Je ne l’ai pas retrouvé sur votre site. Et Chapka, vous en êtes contents pour ce qui est du rapport qualité/prix ? Merci d’avance !

  6. Et ben…ayé, j’ai fini de vous lire !
    Quel travail !
    Les photos sont juste sublimes.
    Le récit, ma foi, vous me faites rire, et quelque part, on se retrouve toujours un peu dans vos aventures !
    Allez hop hop hop, on planche sur le prochain !!!
    Bisettes

    1. J’adoooore. “Ayé, finiiiiii !” En fait, on va pas plancher sur le prochain…. mais les prochains ^^ Surprise.

      Bon, c’est quand qu’on se fait un petit Aznavour (RIP) au karaoké ?
      Des bises

  7. Comment dire…Vous êtes juste le MEILLEUR site francophone pour un projet road trip US. Bravo et merci pour toute cette mine d’infos.
    Vive l’Amérique et vive votre site !

  8. Ouah vos photos sont géantes ! magnifiques ! et merci pour notre photo aussi : quelle soirée hyper sympa, nous avons passés : mais j’ai le vertige de voir tous les km que vous avez avalés.. battus à plat de couture et encore le moyen de découvrir un truc que nous ne connaissions pas à KC : la prison .. et en plus, il faut que je vous demande des tuyaux sur Independence KS, car nous y allons dans 3 semaines .. bisous les amis .. la prochaine fois à Lyon !ou ailleurs d’ailleurs .. qui sait …

    1. Coucou Isa !
      Merci pour ton petit mot, c’était super de se croiser et d’échanger. Enfin !!! On a vraiment trop roulé cette année mais on est indécrottables ^^ Pour Independence, hésite pas à nous mettre un petit mail. Même si notre passage était rapide, on sait jamais. A bientôt où que ce soit !
      Bises

  9. Waouh !!
    Comme toujours un bilan complet, instructif, rigolo, magique et l’envie de suivre vos traces.
    Chicago a été mon coup de coeur lors de mon voyage aux États Unis en 2014
    Je vous ai suivis pendant le roadtrip sur les réseaux sociaux, merci pour tous vos partages.
    Continuez vous êtes formidables

  10. Hello
    Super road-trip encore une fois ! Amoureux des US que je suis, vous me faites rêver avec un tel voyage. Le Midwest est dans ma to-do list dans un futur proche et vous m’avez encouragé à y allez le plus vite possible !
    Le PCT c’est pour l’année prochaine JP alors ? ^^

    1. Hey Rémi ! Mais le Midwest, ça va pas marcher assez pour toi. Tes mollets vont dépérir ! Alors, le PCT, c’est pas pour tout de suite malheureusement ! Mais toujours dans un coin de la tête <3

  11. Awesome! Merci pour tous vos conseils et vos super photos, et j’espère que vous continuerez les lives pour vos prochains road trips, ça égaye mes pauses déjs 🙂

  12. Avez-vous déjà vécu ce moment de solitude où votre interlocuteur ne semble pas réceptif à votre récit de voyage dans l’Ouest Américain (ou Midwest ou n’importe où ailleurs aux USA) ? Genre : “ah oui ça a l’air joli” (…) et puis il se met à vous raconter ces dernières vacances dans le nord de l’Espagne (vous savez ce coin ou on rencontre à peu près plus de belges et Français que d’Espagnols 🙂 ). Dans le genre pas sur la même longueur d’onde du tout…
    Je ne connais qu’une infime partie du trajet que vous avez suivi dans ce dernier roadtrip, et pourtant vous m’avez donné envie de le faire moi aussi !!
    Car vous avez ce don pour écrire avec votre cœur (et vos tripes) et, ça, c’est qui a de mieux pour partager une passion avec d’autres.
    Alors encore merci pour cet article génialissime et, encore une fois, longue vie à vous 🙂

    1. Hello Olivier ! Mais bien sûr que ça arrive. Bon, à force, les gens ne nous lancent plus trop sur les vacances aux US car je suis capable de leur raconter 12 000 trucs et ils sortent saoulés ^^
      Un grand merci pour ton message qui nous fait encore hyper plaisir. Ce roadtrip dans le Midwest nous tenait à coeur et on est hyper heureux qu’il ait plu !
      A très bientôt pour de nouvelles aventures

  13. Magnifique !!! Vous suivre au jour le jour sur instagram a été un vrai plaisir, et votre compte rendu est super !!
    Je n’ai qu’une envie partir sur vos traces ! j’aime les USA, et encore plus à travers vos voyages !!
    Nous avons déjà envie de visiter ces états du midwest !

    Merci beaucoup !!!

    1. Hello Pascale !

      Un grand merci pour ton message. Si tu as envie de prendre un billet de suite et de filer sur les routes, c’est qu’on a réussi notre pari ! De grosses bises 😉

  14. Super !!! Encore une fois top votre road trip. Votre blog nous a beaucoup aidé cet été quand nous avons fait le notre. Et j’avoue que le nord nous tente beaucoup. Alors on va suivre vos aventures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.