Que faire à Milwaukee : bières, Harley Davidson et Happy Days…

On ne pense pas toujours à Milwaukee. Dans l’esprit des voyageurs et sur leur « bucket-list », la plus grande ville du Wisconsin (Madison en est la capitale) est en deuxième division et vit dans l’ombre de la tentaculaire et passionnante Chicagoà seulement 1h30 de route au sud. Et pourtant, également sur les rives du lac Michigan, Brew City, comme on l’appelle, pétille, change, évolue. Nous avons pu le constater en 2018 lors de notre roadtrip dans le Midwest. alors que nous quittions Chicago pour rallier, plus au nord, le Door County, péninsule qui semble transpercer le lac.

Selon nous, la 25e plus grande ville du pays (600 000 habitants) constitue une étape parfaite avant ou après Chicago. Et, si vous êtes fans de motos, et plus particulièrement de Harley Davidson, si la bière vous parle, c’est une option à considérer vraiment, pour passer un ou plusieurs Happy Days.

Que voir ? Que faire ? Où manger et où dormir ? Que visiter ? On vous dit tout pour réussir votre découverte de Milwaukee avec ce mini city-guide.

 

 

 

 

 

Notre guide de Milwaukee, Wisconsin, sur les rives du lac Michigan

 

Entrer dans le temple de la Harley Davidson

 

C’est l’immanquable, le numéro 1, le truc ultime à faire à Milwaukee. Voilà c’est dit. On ne fait pas de moto, JP ne supporte même pas tout ce qui a deux roues, mais voilà, nous avons fondu dans ce musée juste parfait.

C’est à Milwaukee que sont nées les mythiques HD, créées en 1903 par Messieurs William Harley et Arthur Davidson. Après, vous connaissez l’histoire : la légende Harley, L’Equipée Sauvage, Easy Rider, Terminator 2… Et puis, je n’ai besoin de personne en Harley Davidson en plus de ça.

 

 

Le musée, au bord de la Menomonee River, n’est pas très ancien et a été inauguré en juillet 2008. Voir arriver des tas de mecs en Harley pétéradantes qui voient ça comme un pèlerinage, ça pose le décor. L’ensemble est magnifique, la muséographie et la mise en lumière parfaites. Et des centaines de bécanes rutilantes à reluquer : de la première datant de 1903 (qui ressemble presque plus à un vélo), celles des militaires, les customisées, les stars de cinéma (« Terminator 2 », « Easy Rider »…). On peut faire vrombir les moteurs, poser en biker pour une photo souvenir… C’est du velours.

 

 

Pensez aussi au restaurant, « Motor Bar », si vous avez un creux. Petit bémol sur le gift-shop, où tout ou presque coûte un bras.

 

> Adresse : 400 W Canal St, Milwaukee. Site et horaires. Prix : 22$, 8$ pour les 5-17 ans, gratuit jusqu’à 5 ans. Gratuit pour les H.O.G. Member

 

 

 

 

Visiter la brasserie Miller

 

Milwaukee est une ville houblonnée jusque dans ses entrailles. Et là, on ne parle pas seulement de mignonnes micro-brasseries surfant sur la mode du 21e siècle, on parle des gigantesques brasseries historiques du Midwest, qui ont épanché la soif de millions d’Américains. La Joseph Schiltz, la Pabst et bien sûr le mastodonte, la Miller Brewing Company (MillerCoors).

Et c’est cette dernière que nous avions décidé de visiter lors de notre passage. A l’époque gratuite (héhé), elle coûte désormais 10$ (pour les 21 ans et plus) gratuite pour les plus jeunes. Cap sur la Miller Valley et ses installations monstres, entièrement dédiées à la marque. Miller produit plusieurs des bières les plus connues du pays (et des célébrités étrangères) : Miller, Coors, Blue Moon, Foster’s, Grolsch, Leinenkugel’s, Pilsner Urquell…

 

 

Le tour guidé dure 80 minutes. Production, packaging, l’Inn, la Brew House et les anciennes caves où était rafraichie la bière, alors que des hommes ramenaient de la glace du lac Michigan… Et bien sûr, il y a des samples pour goûter tout ça à l’Inn et à la Brew House (et un verre offert). La ligne de prod’ est impressionnante, des bouteilles transitent par une passerelle au-dessus de la route (qui n’appartient pas à Miller), entre deux bâtiments. C’est Miller Land ici. 10 millions de barrels sortent d’ici chaque année, 400 000 packs par jour… Ils ont six autres usines, celle-ci dessert le Midwest (principalement l’aire de Chicago). Chaque camion qui part d’ici chargé de packs, il faudrait 22 ans à quelqu’un qui boit un pack de 6 par jour pour en venir à bout !

Et pour finir, le splendide gift-shop dont il sera difficile de repartir sans une babiole avec le logo historique de Miller, une jeune fille sur une lune. A l’époque, on avait eu une photo-souvenir marrante avec des emojis… A noter, il y a un tour plus long (21$50, 2h30) axé sur l’histoire Miller, avec en plus, la visite des étables et de la Gettelman Farmhouse (1850).

Avec une trentaine de brasseurs en ville, d’autres proposent des tours guidés dont la Lakefront ou la Pabst.

 

> Adresse : 4251 W State St, Milwaukee. Site et horaires. Prix : 10$ pour les plus de 21 ans. Gratuit (mais soda) pour les plus jeunes

 

 

 

 

Chercher le Bronze Fonz sur le Riverwalk

 

C’est l’un des grands projets qui a changé l’image de Milwaukee. A travers trois quartiers (Beerline B, Downtown et le branché Third Ward) sur vingt blocks, le Riverwalk suit la Milwaukee River. Il y a de jolis points de vue, des tables, bancs et chaises pour accueillir les visiteurs. Vous pouvez aussi (et ça, c’est à notre programme pour la prochaine fois) louer un paddle ou un kayak pour découvrir la ville autrement. Repéré aussi, ce bateau-taverne.

Et puis, Milwaukee, c’est aussi « Happy Days« . Oui, oui, la série mythique, celle qui rythmait vos dimanches, se déroulait à Milwaukee (mais aucune scène n’y a été tournée). Vous vous souvenez ? « Sunday, monday, happy days… » Fonzie, sa coupe impec’ et son peigne, Richie, Howard…

 


 

 

Et bien, la ville rend hommage à la série avec une statue sur le riverwalk, le « Bronze Fonz », un Fonzie pouces dehors, avec son jean, son perfecto et son t-shirt blanc. Où la trouver ? Là où la Milwaukee River croise E Wells St. La statue est côté Est (à l’opposé du Rock Bottom). Pour les photos, à vous de jouer.

Allez, on se met le générique pour le plaisir.

 

 

> Adresse : le Riverwalk longe la Milwaukee River de Beerline B à l’Historic Third Ward via le downtown

 

 

 

 

Street art dans la Black Cat Alley

 

Bon forcément, entre notre amour pour le street-art et un nom de chat (même noir), nous n’allions pas rater ça. Direction le nord du Lower East Side, non loin de la jolie « water tower » (2288 N Lake Dr), pour découvrir une allée bien colorée. Un stop sympa.

 

> Adresse : garez-vous vers le 2021 E Ivanhoe Pl, Milwaukee

 

 

 

 

Pépouze dans l’Historic Third Ward

 

C’est un grand classique des villes US. Ancien quartier industriel fourmillant de hangars, l’Historic Third Ward s’est transformé ces dernières en pole d’attraction avec magasins, bars et restaurants. Inscrit au Registre National des Lieux Historiques, il abrite 450 enseignes au sud du downtown, le long de la Milwaukee River. Pour manger, allez faire un tour au Milwaukee Public Market (400 N Water St) ou au DanDan, un très bon chinois (360 E Erie St). Une gigantesque fresque, « The Unsung Hero » se trouve sur la face nord du P.H. Dye House building (320 E. Buffalo St). Le quartier accueille aussi le Milwaukee Institute of Art & Design et le Broadway Theatre Center.

Tant que vous êtes dans le coin, à l’est du Third Ward, profitez-en pour aller voir le Milwaukee Pierhead Lighthouse, qui se trouve dans le Henry Maier Festival Park, là où se tient un festival célèbre, le Summerfest, le plus grand festival de musique au monde (certifié par le Guinness, hein).

 

> Adresse : l’Historic Third Ward est délimité à l’ouest et au sud par la Milwaukee River, au nord par E. St Paul Ave. et à l’est par N Jackson St. 

 

 

 

 

Bière et fish fry à la Lakefront Brewery

 

Si vous n’avez pas craqué dans le Third Ward, voilà une bonne adresse authentique, bien locale, pour se restaurer. Une salle immense, une terrasse donnant sur la Milwaukee River et des visites de la brasserie organisées régulièrement : c’est la Lakefront Brewery. A l’extérieur, c’est un foodtruck qui assure le miam miam. Dedans, c’est la cuisine avec une spécialité, le fish fry, typique du Wisconsin. Habituellement, tradition chrétienne, on ne le sert que le vendredi. Au fait, ça ressemble à quoi ? A un fish & chips accompagné de pancakes de patates, de rye bread (seigle) et de coleslaw.

 

> Adresse : Lakefront Brewery, 1872 N Commerce St. Le site

 

 

 

 

Dormir dans une ancienne brasserie

 

Donc, Milwaukee, c’est la bière jusqu’au bout des ongles. Pour faire les choses bien, nous avions dormi dans une ancienne… brasserie. Direction le Brewhouse Inn, qui n’est autre que l’ancien vaisseau amiral de Pabst. Cette compagnie légendaire de Milwaukee produit une bière, la Pabst Blue Ribbon, qui est un peu (ou a été) la boisson des hipsters depuis le début du 21e siècle. Si elle a été vendue et revendue, produite à Milwaukee mais aussi au Texas et en Californie, il reste ce quartier de sept blocs, le Pabst Complex. La brasserie a fermé ses portes en 1996 et a pourri dix ans avant qu’un promoteur ne mette la main dessus.

En 2013, le Brewhouse Inn ouvrait ses portes. C’est une pépite. Joli décor dans le lobby et que dire des gigantesques cuves rutilantes qui ont été conservées. Chambre impeccable, quartier très tranquille et pour manger, un pub sur place, le Jackson’s Blue Ribbon, de l’univers Pabst. Delphine avait dévoré un de ses « favorites », les chicken waffles. Sinon, tout près, la  Captain Pabst Pilot House (très stylée aussi, 1037 W Juneau Ave) et, pour les concurrents, la Milwaukee Brewing Company (1128 N 9th St, Milwaukee).

 

> Adresse : Brewhouse Inn, 1215 N 10th St, Milwaukee.  Voir et réserver

 

 

 

 

Et aussi

Il y a d’autres choses à voir et à faire à Milwaukee. Des petits trucs que l’on avait noté. En premier lieu, la ville a le baseball dans le sang. On avait vu un match à Chicago quelques jours avant donc on a fait l’impasse mais les Brewers (les « Brasseurs », et oui) évoluent en Ligue Nationale.

Ensuite, vous trouverez sur les rives du lac Michigan quelques bons spots comme Bradford Beach (2400 N Lincoln Memorial Dr, Milwaukee), proche du Lake Park, ou, un peu plus au nord, Atwater Beach (4000 N Lake Dr, Shorewood).

 

Enfin, le Milwaukee Art Museum (700 N Art Museum Dr, Milwaukee) est un classique de la ville. Remarquable avec son architecture extérieure futuriste signée Santiago Calatrava et sa collection de 25000 peintures et objets.

 

 

 

LA CARTE D’IDENTITÉ DE MILWAUKEE

Etat : Wisconsin

Habitants : environ 600 000 habitants (Milwaukéen-ne)

Nom : le nom Milwaukee vient d’un mot algonquin Millioke, signifie « belle/magnifique/plaisante terre ».

Surnom : Brew City, Milwacky, Miltown, Mildoggy, Ma-waukee, Cream City.

Particularités : en bordure du lac Michigan. Plus grande ville du Wisconsin, elle n’en est pas la capitale (Madison, 250 000 habitants)

Villes les plus proches : Chicago (Illinois, 1h25), Madison (Wisconsin, 1h15), Green Bay (Wisconsin, 1h40)

Festivals : Summerfest (juin-juillet), German Fest (juillet), Festa Italiana (juillet), Irish Fest (août)…

Personnalités liées à la ville : Jeffrey Dahmer (tueur en série), Heather Graham (actrice), Al Jarreau (musicien), Colin Kaepernick (footballeur américain)

 

 

Accès et situation dans un roadtrip

L’aéroport international de Milwaukee, General Mitchell, est à une vingtaine de kilomètres au sud. Mais les liaisons avec l’Europe sont plus nombreuses avec Chicago O’Hare. La ville a également une gare.

Où placer Milwaukee dans un roadtrip ? Plusieurs options. Si jamais vous vous lancez dans un roadtrip route 66, que ce soit au départ de Chicago ou Santa Monica, Milwaukee, à portée de Chicago, est un détour facile et agréable. Autre possibilité, le roadtrip Midwest. Vous pouvez accrocher Milwaukee depuis Chicago avant de vous rendre à Madison ou avant d’aller prendre l’air dans le Door County, en remontant le long du lac Michigan.

 

 

La météo

Avec la proximité du lac, c’est un climat bien particulier. L’été, il y fait plus chaud que dans d’autre régions un peu à l’intérieur des terres (25-28° en moyenne). Et l’hiver, il y fait bien plus froit, avec bourrasques de neige et blizzard. En janvier, les températures moyennes sont en dessous de zéro. Sur les cinquante plus grandes villes aux États-Unis, Milwaukee a les températures moyennes les plus basses après Minneapolis. Favorisez donc l’été pour visiter la ville.

Combien de temps ?

Une nuit. Voire deux. Cela devrait suffire.

 

 

Le budget

Budget moyen. Milwaukee n’est pas une ville très chère. En tout cas, elle l’est moins que sa voisine Chicago et bien moins que les références de la côte ouest. Le logement, bien placé (downtown, Third Ward, rives du lac), peut néanmoins voir ses prix s’envoler un peu. Il reste tout de même des options à moins de 100 euros un peu plus loin.  A 150 euros, on se rapproche du centre.

Où dormir ?

Dans quel quartier de Milwaukee dormir pour profiter de la ville ? L’offre n’est pas pléthorique pour une ville de cette taille. La plupart des hébergements se situent dans le downtown (East Town et West Town). Quelques-uns dans le Third Ward. Voir les hôtels de Milwaukee

 

 

Où manger ?

La scène culinaire de Milwaukee est hyper variée et vous trouverez, en dehors des classiques américains, de l’Italien, du Deli, de l’Ethiopien, du Chinois (le DanDan dont on parle plus haut, dans le paragraphe sur le Third Ward), du Mexicain, etc… Et de l’Allemand bien sûr avec Mader’s (1041 N Old World 3rd St.), créé en 1902 et immanquable avec son bâtiment unique à Milwaukee.

Sinon, on vous a déjà donné plusieurs options, à commencer par la Lakefront Brewery, à l’emplacement hyper sympa (1872 N Commerce St). Il y a aussi la brasserie du Brewhouse Inn, le Jackson’s Blue Ribbon (1203 N 10th St), ou celle du musée Harley, le Motor Bar & Restaurant (401 W Canal St). Il y a aussi la Good City Brewing (2108 N Farwell Ave). Et enfin, c’est un peu plus loin (à Glendale) mais c’est un grand classique : Kopp’s Frozen Custard, qui ne fait pas seulement des glaces typiques du Wisconsin (les Frozen Custards) mais aussi des burgers XXL à tomber (5373 N Port Washington Rd, Glendale).

 

 

Et voilà pour la découverte de Milwaukee, les Roadies. On espère que ça vous a plu. N’hésitez pas à commenter et à poser des questions !

4 responses à “Que faire à Milwaukee : bières, Harley Davidson et Happy Days…

  1. Merciiiii pour cet article qui nous fait rêver à une époque où on pouvait voyager, alors qu’on est sur le point d’être deconfinés…. Bref, restons positifs, je vais bosser chaque jour en train et j’ai ressorti mon lonely planet. Parce qu’il faut y croire. Bon courage à vous 👍😍

  2. Comme dis les autres commentaires, super article.

    Hâte de pouvoir être à nouveau libre et voyager…. Au passage c’est vous qui prenez les photos ? Elles sont vraiment très belles.

    Continuez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.