Dans quel quartier dormir à Los Angeles ?

Lorsqu’on s’attaque à l’organisation d’un roadtrip dans l’ouest américain, Los Angeles est un passage obligé et souvent même un point de départ, les compagnies aériennes ayant fait des efforts énormes à destination de cette ville. Mais, est-ce qu’il est difficile de choisir son hébergement dans la Cité des Anges ? Oui et non. Si les prix sont moins élevés que dans sa voisine du nord, San Francisco, c’est surtout le gigantisme de la Cité des Anges qui refroidit parfois les roadtrippers. LA, c’est pas loin de 20 millions d’habitants, si l’on prend l’aire métropolitaine et celle de Long Beach. Ce sont des dizaines de villes ou de quartiers et pas loin de deux heures de route, suivant les célèbres bouchons de la 405, entre Malibu, au nord, et Newport Beach, au sud. Vertigineux.

Où dormir si je veux aller à Universal Studios ? Plutôt océan ou Hollywood ? Les deux ? Telles sont les questions que l’on reçoit le plus souvent. Pour vous faciliter la tâche, comme nous l’avions fait pour San Francisco et Seattle, voici notre guide de l’hébergement à Los Angeles, issu de nos expériences sur place. Les quartiers que l’on conseille, ceux qu’il faut éviter, les meilleures options suivant votre programme ou encore quelques pépites méconnues. Quel quartier choisir pour la farniente ? Pour le shopping ? Pour les stars ? Ou tout simplement pour rester tranquille et ne pas se fader trente touristes au m2. Voici nos bons plans et une radiographie des quartiers de la Cité des Anges.

 

 

 

 

> Où dormir à San Francisco ?

> Où dormir à Seattle ?

> Trouvez des choses à voir et à faire à Los Angeles sur notre carte interactive

 

Et surtout : donnez-nous vos bonnes adresses en commentaires pour aider les autres Roadies ! On met à jour cet article régulièrement.

 

 

 

 

Où dormir pour visiter Los Angeles ? 

Avant de dérouler les différents quartiers, petit point sur le prix de l’hébergement à Los Angeles et les quartiers à oublier.

 

 

A quel prix ? 

Capture d’écran 2018-10-22 à 23.58.13

Vous trouverez ci-dessus les tarifs moyens des hébergement à Los Angeles en 2017 en dollars. Comme vous pouvez le voir, LA n’est pas une ville bon marché. Néanmoins, contrairement à San Francisco où c’est devenu rarissime, il est encore possible de faire des bons coups. Surtout, si l’on compare encore à SF qui est très contrainte par sa géographie, Los Angeles est étendue, les points d’intérêt sont plus éclatés et l’on peut s’éloigner plus facilement pour adoucir la note. Généralement, tous les roadtrippers ou presque misent, à juste titre, sur une voiture. Le grand jeu sera alors d’organiser au mieux ses visites pour optimiser ces déplacements.

A quels prix ? Les hôtels côté océan sont souvent plus chers que ceux que l’on trouvera à l’intérieur des terres. La barre des 100-150 euros la nuit est souvent dépassée en haute saison, que ce soit à Santa Monica, Venice Beach ou Hermosa Beach pour ne prendre que ces exemples. A l’intérieur, on peut encore trouver quelques bonnes options, dans West Hollywood par exemple, avec des tarifs autour de 100 euros. Dans d’autres quartiers moins côtés, possible de passer en dessous.

 

 

Pour les budgets plus modestes ou les voyageurs solos en backpack, quelles solutions ? Il existe de nombreuses auberges de jeunesse. Dans le secteur d’Hollywood Boulevard, citons le Tropic Hollywood, le Walk of Fame, le USA Hostels Hollywood, le Melrose Hostel, le Orange Drive Hostel ou les Banana Bungalow, Hollywood et West Hollywood. Sur le front de mer, vous pouvez miser sur une valeur sûre : le HI Santa Monica Hostel. Sinon, le Samesun (Venice Beach), le Surf City (Hermosa Beach) ou le HI Los Angeles South Bay (San Pedro), mais bien plus excentré.

Et AirBNB ? Autant nous sommes plus mesuré sur San Francisco, autant Los Angeles propose de belles locations courte durée à des prix attractifs. Vérifiez bien que le parking est inclus si vous avez une voiture et attention aux frais de ménage, frais de service et à la taxe locale (14% quand même). Mis bout à bout, ça peut grimper vite pour une location qui semblait en premier lieu intéressante.

Enfin, camping ou pas ? Il en existe quelques-uns, en pleine ville ou en pleine nature. On aime bien le Malibu Beach RV Park ou le Malibu Creek campground. Pour avoir une vue d’ensemble, jetez un oeil sur Campendium ou iOverlander.

 

 

 

 

 

Des secteurs à éviter ?

 

Comme toute métropole, Los Angeles a des quartiers qui “sur les bords, au milieu, c’est vrai qu’ils craignent un peu“. Alors y dormir… On déconseille le Watts, Compton, Inglewood, Florence, South Central ou encore East Los Angeles… La liste n’est pas exhaustive. Du côté des quartiers touristiques, la faune de Venice Beach (front de mer au niveau de Windward Ave) peut être pesante, comme l’ambiance nawak d’Hollywood Boulevard (Walk of Fame), entre costumés, vendeurs, SDF…

 

 

 

Combien de temps consacrer à LA ?

 

Grande question. Vous le verrez, LA a une côte d’amour très variable chez les roadtrippers. Pourquoi ? Selon nous, cela vient de la manière d’aborder la ville. Immense, LA ne se bâcle pas, on ne peut pas en profiter en deux jours au pas de charge entre Universal Studios, Santa Monica et Hollywood Blvd. LA est une ville qui se vit, plus qu’une ville qui se visite (façon San Francisco). Alors, plus vous pourrez y passer du temps, plus vous profiterez du Los Angeles way of life.

Vos déplacements entre les quartiers seront aussi moins crevants. Nous, on adore. On aime s’y promener, s’arrêter dans un quartier et le visiter à pied, prendre un verre en bord d’océan, spotter quelques graffs, avant trouver les hauteurs. D’un côté, on le sait aussi, vous êtes tenus par le temps, par votre planning. Selon nous, trois nuits est un minimum (mais vraiment le minimum). Quatre, cinq, six voire sept nuits, why not ! Vous trouverez toujours de quoi faire, et des quartiers à découvrir. Croyez nous !

 

 

 

Les villes et les quartiers de Los Angeles la tentaculaire

Tout d’abord, une petite carte pour se repérer. Vue la taille de la ville, on vous conseille d’ouvrir cette map dans un autre onglet et d’y revenir régulièrement pour vous rendre compte.


LA_map_Main2

 

On vous le répète, LA est immense, et l’aire urbaine est composée de quartiers (Venice Beach, Hollywood, Downtown, San Pedro…) et de villes indépendantes (Santa Monica, Hermosa Beach, Beverly Hills, Redondo Beach…).

Les roadtrippers optent souvent pour l’une de ces deux options : côté océan (Santa Monica et Venice en tête) ou côté ville (Hollywood et West Hollywood en tête). C’est pourquoi on a coupé cet article en deux. Peut-on faire les deux ? Oui. Au-dessus de trois nuits, cela peut le faire. Mais changer tous les jours pour changer, bof bof. Mais il y a d’autres options intéressantes qu’on vous détaille plus bas.

Pourquoi choisir l’un ou l’autre ? Cela va dépendre de votre budget (l’océan est un poil plus cher en moyenne) mais aussi de vos visites. Il y a trois règles à LA plus qu’ailleurs : emplacement, emplacement et emplacement… Réfléchissez à vos déplacements, à bien coupler les activités proches les unes des autres et tout ira bien.

Comment vous déplacer en ville ? Vraiment, vu la taille, la voiture est reine à LA mais les bouchons sont un véritable plaie. La 405, qui traverse la ville, est souvent au ralenti. Pour une ville de cette taille, le métro est sous-représenté (voir les lignes ici). Il existe néanmoins une ligne bien pratique entre Santa Monica et le downtown, la ligne Expo. Voici un plan pour plus de clarté.

 

8f0fe43e-da3b-4a10-bd8e-4cfd54e30eb3 - copie

 

Sinon, il y a le système de bus, ou plutôt les système de bus : le Metro, le Dash et le Flyaway. Plus d’infos iciEt sinon, taxi, Uber ou Lyft

 

 

 

 

 

On va le faire du nord au sud.

 

Malibu Beach, la bling

 

Première ville de la Los Angeles Metropolitan Area en arrivant du nord sur la highway 1, bienvenue dans la mythique Malibu. Vous comprendrez rapidement que la série aux célèbres maillots rouges n’a pas été tournée ici mais quelques miles au sud, où les plages sont plus vastes. Malibu n’est pas vraiment organisée autour d’un centre, il s’agit surtout d’un enchaînement de villas plus bling les unes que les autres en bord d’océan (ce qui empêche d’accéder facilement à ce dernier, grrrrrr) et sur les hauteurs. Bref, ici, il y a de la star au square meter.

Niveau ambiance, c’est un peu mou. Niveau hébergement, il y a en a peu. Notons, à des prix abordables le M Malibu et le Malibu Country Inn.

 

Densité d’hébergements : faible

Prix : $$$$

A proximité de : Carbon Beach, Zuma Beach, Malibu Pier, Getty Villa, Malibu Creek SP, Topanga SP, Santa Monica…

Conseillé pour : ceux qui veulent être à l’écart de la grosse métropole, ceux qui souhaitent se projeter rapidement vers le nord, ceux qui veulent rendre visite à leurs potes Leonardo di Caprio, Gwyneth Paltrow ou Halle Berry

Voir les hébergements du secteur sur Booking ou Hotels.com

Nos conseils : M Malibu et Malibu Country Inn

 

 

 

Santa Monica, la valeur sûre

 

Passons sur Pacific Palisades (où feu-Johnny avait sa maison), qui n’est qu’un quartier résidentiel, pour arriver à Santa Monica. Santa Monica, c’est le choix numéro 1 pour les roadtrippers. Et il faut l’avouer, ce n’est pas par hasard. Articulée autour de sa magnifique pier, Santa Monica est une destination touristique de premier choix et permet de se projeter rapidement dans le coeur de la ville. Depuis l’aéroport, on peut y arriver en prenant la 101. Et une ligne de métro extérieur mène au downtown. Que demander de plus ? Moins de touristes peut-être. Pour ceux qui veulent un spot à la plage et plus de tranquillité, continuez la lecture.

 

 

Côté hébergement, le choix est large et les prix très variés (le front de mer est assez cher). Big up à l’Hostel (auberge de jeunesse), très bien placé pour les petits budgets. Le Bayside a un bon rapport qualité/prix. On vous conseille d’autres hôtels plus bas.

 

Densité d’hébergements : élevée

Prix : $$$

A proximité de : Santa Monica Pier, fin de la route 66, Venice…

Conseillé pour : ceux qui découvrent la ville pour la première fois, qui souhaitent se poser après leur vol, les familles

Voir les hébergements du secteur sur Booking ou Hotels.com

Les conseils de Roadies : Shore Hotel(validé par Armelle), HI Santa Monica Hostel, Bayside Hotel

 

 

 

Venice Beach, la décalée

 

Venice, c’est les rollers, les skates, la frime, les magasins de cannabis, les graffs et aussi pas mal d’originaux ou de SDF. Malheureusement, la promenade n’est pas toujours agréable sur le front de mer. Néanmoins, la plage est magnifique, comme les canaux. Notre conseil, c’est de ne pas s’installer au coeur du quartier (vers Windward) mais de plutôt miser, comme on l’avait fait, sur un hôtel un peu à l’écart. Le nôtre était le Venice on the beach, à la frontière avec Marina del Rey. L’accueil était adorable, et le café sur le toit-terrasse avec vue sur les palmiers un vrai bonheur. Et les canaux à quelques mètres. Banco. A noter aussi plusieurs auberges de jeunesse pour les petits budgets.

 

 

Densité d’hébergements : assez élevée

Prix : $$$

A proximité de : Muscle Beach, canaux de Venice, Santa Monica…

Conseillé pour : ceux qui veulent une ambiance alternative, les couples

Voir les hébergements du secteur sur Booking ou Hotels.com

Les conseils de Roadies : Venice on the Beach (validé par Lost In The USA), Inn at Venice (validé par Hélène)

 

 

 

Marina del Rey, au calme

 

Pas grand chose à dire sur Marina del Rey. Le quartier est calme, très calme, c’est une marina et puis basta. L’avantage, c’est le proximité de Venice Beach et de l’aéroport… Mais il y a aussi quelques hôtels au calme donnant sur les bateaux. On conseille le Jamaica Bay Inn.

 

Densité d’hébergements : faible

Prix : $$$

A proximité de : Venice Beach, aéroport

Conseillé pour : ceux qui veulent une position centrale et au calme

Voir les hébergements du secteur sur Booking ou Hotels.com

Les conseils de Roadie : Jamaica Bay Inn

 

 

 

Manhattan Beach, la branchée

Photo Pedro Szekely – Flickr

 

On poursuit notre route au sud avec Manhattan Beach. Reconnaissable par la proximité de la central vapeur et son immense cheminée, Manhattan Beach est devenue depuis quelques années un repaire de branchés. On adore son front de mer et sa jetée, avec une “roundhouse” à sa pointe. Côté hébergements, ils sont plutôt rares. Quelques-uns, assez chers, dans le coeur de la ville et d’autres, moins chers et moins cotés, sur N Sepulveda Avenue. La plage est à 20 minutes à pied.

 

Densité d’hébergements : faible

Prix : $$$

A proximité de : Manhattan Pier, Venice Beach, Hermosa Beach, aéroport…

Conseillé pour : amoureux, branchés, ceux qui veulent avoir une cité balnéaire moins touristiques que Santa Monica ou Venice

Voir les hébergements du secteur sur Booking ou Hotels.com

Les conseils de Roadies : Best Western, Seahorse Inn, Hi View Inn, le Shade Hotel (pour un gros caprice)

 

 

 

Hermosa Beach et Redondo Beach, les pépites

 

En 2016, nous avions eu la chance de passer quelques jours à Hermosa Beach, très gentiment accueillis une Roadette et sa famille. Nous sommes assez vite tombés en amour pour le coin. Même si elle est un peu plus loin des grandes zones touristiques que Santa Monica ou Venice, elle a d’autres avantages : plage tranquille, calme, ambiance typique… Tous les avantages d’une petite ville balnéaire. Il y a une série d’hébergements non loin du Strand, la balade, et autour de la jetée. Et il y en a pour toutes les bourses : du très chic Beach House à l’auberge de jeunesse Surf City, en passant par les deux très bien placés Grandview Inn et Sea Sprite Motel.

 

 

Si Hermosa a notre préférence, Redondo, à peine plus au sud, a aussi des arguments avec sa jetée toute biscornue, sa marina et une ambiance assez proche de sa voisine. Côté hébergements, c’est très variable. De la grosse chaîne (Crowne Plaza), de l’hôtel stylé (Redondo Beach Hotel, Shade) et du motel bas prix (et parfois moyen) sur Pacific Coast Highway, plus au sud (misez sur le Redondo Inn).

 

Densité d’hébergements : faible

Prix : $$$

A proximité de : Manhattan Beach

Conseillé pour : amoureux, ceux qui veulent avoir une cité balnéaire moins touristiques que Santa Monica ou Venice, ceux qui veulent de la détente

Voir les hébergements d’Hermosa Beach sur Booking ou Hotels.com, ceux de Redondo Beach sur Booking ou Hotels.com

Les conseils de Roadies : pour Hermosa Beach HouseSurf City HostelGrandview InnSea Sprite Motel. Pour Redondo, Redondo Beach Hotel, Shade, Redondo Inn

 

 

 

Long Beach et San Pedro, les industrieuses

 

On saute Ranchos Palo Verdes qui est très jolie mais très peu pourvue en hôtels pour arriver à Long Beach et San Pedro. Désormais, nous sommes clairement dans le sud de Los Angeles, orientés vers San Diego. De prime abord, ce ne sont pas les deux villes les plus excitantes sur secteur, organisées autour du port de Long Beach. Elles ont tout de même l’avantage de proposer des logements à bas coût sur la Pacific Coast Highway. On garde un mauvais souvenir d’une nuit à Long Beach mais on peut y trouver aussi de chouettes options vers le port avec, et ça c’est exceptionnel, la possibilité de passer un dodo dans le mythique Queen Mary. Une expérience. Pour le reste, beaucoup de chaînes de qualité supérieure (Hilton, Marriott, Hyatt…).

 

 

Densité d’hébergements : forte

Prix : $$

A proximité de : Queen Mary, Korean Friendship Bell

Conseillé pour : ceux qui veulent dormir dans un paquebot mythique, ceux qui veulent filer vers le sud

Voir les hébergements de San Pedro sur Booking ou Hotels.com, de Long Beach sur Booking ou Hotels.com

Les conseils de Roadies : Queen Mary, Maya Hilton

 

 

 

Huntington Beach, le surf spot

Wikimedia

 

Avant-dernier stop, Huntington Beach, la Mecque du surf à Los Angeles. Et l’on peut ajouter encore une fois une jetée superbe. Cela peut être un bonne option en arrivant/partant vers le sud et San Diego. Citons l’Ocean Surf Inn et, plus central, le Sun’n Sands Motel.

 

Densité d’hébergements : moyenne

Prix : $$$

A proximité de : plages pour surfer, Queen Mary, Disneyland…

Conseillé pour : les surfeurs, ceux qui filent vers le sud

Voir les hébergements du secteur sur Booking ou Hotels.com

Les conseils de Roadies : Ocean Surf InnSun’n Sands Motel

 

 

 

Newport Beach, sur la route de San Diego

 

C’est parti pour le dernier stop sur la Pacific Coast Highway avant d’être vraiment lancé sur San Diego. Newport Beach, c’est un mélange entre station balnéaire et quartier chic. A noter une grande plage le long de la Balboa Peninsula, qui forme un lido. Là aussi, il y a un spot de surf connu, The Wedge, et un remarquable bâtiment, le Balboa Pavillion. De Newport Beach, on peut embarquer pour l’Île Santa Catalina visible à l’horizon. Niveau hébergements, quelques spécimens un peu chers mais très bien placés sur la péninsule, comme le Newport Beach Hotel. Moins cher mais hors lido, le Newport Channel Inn.

Si vous avez aussi l’occasion, sur le route de San Diego, Laguna Beach et La Jolla valent vraiment le détour et même une nuit.

 

Densité d’hébergements : moyenne

Prix : $$$$

A proximité de : Santa Catalina Island, Disneyland Anaheim

Conseillé pour : les surfeurs, les flâneurs, ceux qui veulent embarquer pour Santa Catalina

Voir les hébergements du secteur sur Booking ou Hotels.com

Les conseils de Roadies : Newport Beach Hotel, Newport Channel Inn

 

 

 

 

Notre bilan, nos préférences, côté océan

 

Vous l’avez vu, les options sont très nombreuses côté océan. Pour une première découverte de Los Angeles, Santa Monica est clairement une valeur sûre, tout comme Venice Beach, mais seulement par endroits. Pour une plage plus tranquille, une plongée dans l’ambiance angelina, nous conseillons Hermosa Beach et sa jetée rendue célèbre par La La Land. Enfin, les surfeurs seront emballés par Huntington Beach. Vous cherchez un hébergement insolite côté océan, misez sur le Queen Mary

 

 

 

 

 

 

 

Hollywood et West Hollywood, le classique

 

Basculons à l’intérieur des terres. Si Santa Monica est le classique côté océan, Hollywood et West Hollywood sont les classiques de ce côté là. Le choix des hébergements est large et on trouve de tout, y compris du motel honnête et au fort bon rapport qualité/prix. On vous déconseillera tout de même de dormir sur la partie la plus fréquentée d’Hollywood Boulevard pour éviter la foule, les cars de touristes, les Spiderman de pacotille et l’armée de vendeurs de billets pour des tours de maisons de stars dont vous ne verrez que les portails.

 

 

Enfin, West Hollywood sera plus cher qu’Hollywood, où l’on trouve des auberges de jeunesse. Mais c’est un quartier formidable, jeune, décontracté et très ouvert. On valide cent fois.

 

 

Densité d’hébergements : forte

Prix : $$ pour Hollywood, $$$$ pour West Hollywood

A proximité de : Chinese Theater, Walk of Fame, Sunst Blvd, Griffith Observatory, Hollywood Bowl, Universal Studios…

Conseillé pour : ceux qui veulent se rendez rapidement sur downtown, Griffith observatory ou Universal

Voir les hébergements d’Hollywood sur Booking ou Hotels.com, de West Hollywood sur Booking ou Hotels.com

Les conseils de Roadies : Magic Castle (validé Caro et Agnès), Highland Gardens Hotel (validé par Francis), Banana Bungalow Hollywood et West Hollywood (validé par Sandrine)Hollywood Celebrity Hotel (validé par Agnès)Orange Drive Hostel (validé par Ludo et Maelle)

 

 

 

Beverly Grove, le coin shopping

Wikimedia

 

Coincé entre West Hollywood et Beverly Hills, voici Bervely Grove, un petit quartier qui s’articule autour de The Grove, un mall à ciel ouvert. Le quartier, plutôt riche, abrite aussi le Farmer’s Market historique de Los Angeles, créé en 1934. Ce n’est pas toujours le quartier qui vient à l’esprit lorsque l’on cherche un hébergement à LA. Pourtant, son emplacement a de sérieux atouts. Les hôtels, eux, ont un standing certain.

 

Densité d’hébergements : faible

Prix : $$$$

A proximité de : Beverly Hills, Hollywood, Walk of Fame, La Brea Tar Pits

Conseillé pour : ceux qui aiment le shopping, ceux qui veulent une situation centrale

Les conseils de Roadies : Elan Hotel, Beverly Laurel Motor Inn

 

 

 

Beverly Hills, le chic

 

Je vais pas vous faire un dessin : Beverly Hills, Rodeo Drive, les Walsh… Bref, on boit pas du Kiravi dans le secteur. Nous sommes dans le triangle d’or de Los Angeles (avec Holmby Hills et Bel Air) et les stars apprécient particulièrement le quartier. Côté hébergements, c’est du très haut de gamme : Wilshire, Waldorf Astoria, Montage, Beverly Hills Hotel… Sortez les liasses…

 

Densité d’hébergements : faible

Prix : $$$$$

A proximité de : célébrités 😉 , Hollywood, Santa Monica, Sunset Boulevard

Conseillé pour : ceux qui veulent se faire un gros plaisir

Voir les hébergements du secteur sur Booking ou Hotels.com

Les conseils de Roadies : Beverly Hills Hotel

 

 

 

Westwood, home of the Bruins (UCLA)

Photo Alex Beattie – FlickR

 

A mi-chemin entre Hollywood et Santa Monica, il y a Westwood. Le quartier est connu pour abriter le campus de UCLA. Niveau ambiance, c’est estudiantin avec un soupçon de LA chic (et oui, Beverley Hills est juste à côté). Un savoureux mélange. Sympa pour manger, faire du shopping et sortir.

Densité d’hébergements : faible

Prix : $$$$

A proximité de : The Getty, Beverly Hills, Santa Monica

Conseillé pour : ceux qui aiment une position centrale

Voir les hébergements du secteur sur Booking ou Hotels.com

Les conseils de Roadies : W Los Angeles

 

 

 

Downtown, le sous-côté

 

Parlons un petit de downtown LA. Oui, oui, le coeur de la ville. Depuis quelques années, le quartier évolue formidablement bien et je n’ai pas peur de dire que, maintenant, ça déchire. Le Grand Central Market, le Broad, le Disney Concert Hall, l’Angels Flight… Il y a des coins franchement formidables comme l’Arts District ou, un peu plus loin, Echo Park. Par contre, pensez à éviter Skid Row, sauf si vous cherchez du crack ou des ennuis.

 

 

Côté hôtels, il y a du lourd et c’est la fête de la piscine sur le rooftop. Citons en vrac le Freehand, le Figueroa, l’Ace Hotel, le NoMad. Pour les petits budgets, il y a des établissements sympas dans l’Arts District comme l’American Hotel ou (sur le mode des pods) Podshare.

 

Densité d’hébergements : moyenne

Prix : $$$

A proximité de : Walt Disney Concert Hall, Broad, Bredbury Building, Angels Flight, Echo Park, Elysian Park, stade des Dodgers, Museum of Contemporary Art

Conseillé pour : ceux qui ont une envie de downtown, qui veulent voir une autre facette de LA

Voir les hébergements du secteur sur Booking ou Hotels.com

Les conseils de Roadies : FreehandTuscan Garden Inn (validé par Christina)American Hotel

 

 

 

LAX, l’aéroport

 

Rien à dire, c’est le quartier de l’aéroport. Avantage : c’est près de l’aéroport. Inconvénient : c’est près de l’aéroport.

 

Densité d’hébergements : forte

Prix : $$

A proximité de : l’aéroport (logique ?!)

Conseillé pour : ceux qui vont prendre l’avion (logique encore)

Voir les hébergements du secteur sur Booking ou Hotels.com

Les conseils de Roadies : H Hotel

 

 

 

San Fernando Valley, avec Glendale et Burbank

 

Voilà un coin qui peut représenter un bon petit plan pour ceux qui n’ont pas un budget extensible. La vallée de San Fernando, The Valley pour les intimes, se trouve au nord-ouest du downtown de LA. Elle permet de se projeter assez rapidement en ville, surtout vers le Griffith Observatory, Hollywood et Universal Studios. Pour les plages, c’est un peu plus loin (une heure de route environ pour Santa Monica). Dans ce secteur, on recommande principalement Glendale et Burbank, les plus proches de LA. Et il y a de quoi faire niveau logements.

 

 

Des roadies recommandent aussi Sherman Oaks ou North Hollywood

 

Densité d’hébergements : moyenne

Prix : $$ ou $$$

A proximité de : Warner Bros Studios, Universal Studios, Hollywood, Griffith Observatory

Conseillé pour : ceux qui veulent un point de chute alternatif, éloigné mais pas trop

Voir les hébergements de Glendale sur Booking ou Hotels.com, ceux de Burbank sur Booking ou Hotels.com

Les conseils de Roadies : Best Western Carriage Inn à Sherman Oaks (validé par Chris)Beverly Garland à North Hollywood (validé par Hélène)

 

 

 

Anaheim et Orange County, chez Mickey

U.S. Air Force photo/Staff Sgt. Bennie J. Davis III

 

Vous allez à Los Angeles pour Mickey et son gang ? Disneyland est là pour vous. C’est Anaheim, dans l’est de Los Angeles, qui abrite le premier Disneyland, inauguré le 17 juillet 1955, le seul imaginé par Walt Disney himself. Niveau hébergements, comme toujours, il y a une offre importante d’hébergements à proximité, siglés Disney ou pas. Au pire, les communes de l’Orange County, dont deux dont nous avons parlé plus haut (Huntington Beach et Newport Beach) peuvent faire l’affaire.

 

Densité d’hébergements : forte

Prix : $$ à $$$

A proximité de : Disneyland, Huntington Beach, Newport Beach

Conseillé pour : Mickey et Minnie

Voir les hébergements du secteur sur Booking ou Hotels.com

Les conseils de Roadies : Alpine Inn (validé par Florence)Howard Johnson Anaheim (validé par Hélène)

 

 

 

Et les autres…

On ne vous fait pas un dessin de tous les quartiers de LA, c’est tentaculaire.  La principaux sont au-dessus. Si jamais vous avez trouvé un logement dans un quartier qui n’est pas cité, n’hésitez pas à nous faire une petit commentaire et on vous dira ce qu’on en pense.

  • Ajoutons Koreantown (dont l’Aventura Hotel, recommandé par Agnès)

 

 

 

 

Notre bilan, nos préférences, côté ville

 

Alors, à l’intérieur des terres, nous avons plusieurs chouchous. Si beaucoup de roadtrippers se tournent vers West Hollywood pour le combo pratique/prix (et ils ont plutôt raison), on aime bien aussi d’autres secteurs. Pour nous, le Downtown LA est en train de monter en flèche et mérite toute votre attention. Pour les budgets plus serrés, Glendale et Burbank, dans la vallée de San Fernando, sont vraiment de bonne options. Et si vous souhaitez du chic les amis, Beverly Hills vous tend les bras (et vous en coute un aussi).

 

 

 

 

 

 

En dehors de LA

Voici quelques petites solutions si vous souhaitez être à distance respectable de Los Angeles, et vous y projetez rapidement ou alors, à l’inverse, prendre un tout petit peu d’avance sur un trajet à venir.

  • Au nord-ouest : si l’on suit la 101 en direction de San Francisco, au-delà de Malibu, on trouve Oxnard et Ventura (1h15-1h30 de route). A Ventura, plutôt agréable, il est possible de prendre le bateau pour rallier les Channel Islands et son parc national. Encore un peu plus loin, Santa Barbara (environ 1h30-2h par la côte) et son ambiance charmante.

 

 

  • A l’est : envie de prendre un peu d’avance et de vous projeter vers la route 66 ? San Bernardino est une bonne option, à une heure de route environ de Downtown LA.
  • Au sud : on vous a parlé d’Huntington Beach et de Newport Beach. Si vous devez aller un peu plus loin en direction de San Diego, nous vous conseillons les sublimes Laguna Beach (1h du downtown) et La Jolla (1h40 à 2h).

 

 

On espère que  cet article pourra vous aider à préparer votre roadtrip dans l’ouest américain et votre passage à Los Angeles. Envie de faire un retour sur votre hébergement, n’hésitez pas à commenter. Cela servira à tous les futurs lecteurs et roadtrippers car nous mettons régulièrement cet article à jour !

 

 

2 responses à “Dans quel quartier dormir à Los Angeles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.