49 choses à faire à San Francisco

 

 

Acheter des disques à Amoeba

A la fin d’Haight Street (côté Golden Gate Park) se trouve Amoeba Music. Cet immense disquaire installé dans un ancien bowling est l’un des plus grands aux Etats-Unis et un temple pour les amoureux des arpèges. Une chronique ici.

L’adresse : Amoeba Music, 1855 Haight Street

 

 

 

Se recueillir devant la maison de Janis Joplin

Tout est dans le titre. La Cosmic Mama habitait au 635 Ashbury Street.

L’adresse : 635 Ashbury Street

 

 

En prendre plein les yeux devant les Seven Painted Ladies

IMG_8450

IMG_8457

Un autre symbole de SF. Peut-être le plus présent sur les cartes postales de la ville. Sept maisons victoriennes et edouardiennes polychromes face à Alamo Square et en toile de fond, la ville. Vous vous souvenez de « La Fête à la maison » ? Lors du générique, les Tanner se tapaient un pique-nique sur Alamo Square devant les Seven Painted Ladies. Une référence, non ?

L’adresse : Seven Painted Ladies, Alamo Square, sur Scott Street

 

 

Croiser un vaisseau spatial

Au détour d’une marche, nous sommes tombés sur cet édifice ultra-moderne, la Cathedral of Saint Mary of the Assumption.

L’adresse : Cathedral of Saint Mary of the Assumption, 1111 Gough Street.

 

 

S’arrêter devant la boutique d’Harvey Milk

Le coeur de la communauté gay de San Francisco bat à Castro Street et dans le quartier qui se dessine autour et qu’on appelle The Castro. Un district filmé par Gus Van Sant dans son film sur Harvey Milk (campé par Sean Penn), héros et martyr de la communauté dans les années 70.

Et si vous voulez plus d’explications, tentez la visite guidée en français de San Francisco en Français sur Mission et Castro. Voir la visite

L’adresse : la boutique photo d’Harvey Milk, 575 Castro Street

 

 

Eviter Japantown ou pas…

A moins que vous ayez des achats à faire au Japan Center, un immense centre commercial, que les cerisiers soient en fleurs (printemps), que vous rêviez de sushis tradis, rien ne vous attirera dans le quartier japonais de San Francisco, le plus ancien et le plus grand des Etats-Unis. Six blocks square (six blocs sur six) sans un intérêt fou. Mais il paraît que c’est beaucoup plus sympa que depuis notre dernière visite. On préfère Chinatown.

L’adresse : Japan Center, 1737 Post Street.

 

 

Manger des sushis qui flottent

IMG_9267

IMG_9237

 

Les sushis, c’est bon. Mais des sushis qui arrivent à vous sur un petit bateau, est-ce que c’est pas encore meilleur ? Vous l’aurez compris, ces restaurants remplacent juste le petit tapis traditionnel par de petites embarcations à sushis.

Les adresses : Sushi Boat Restaurant, 389 Geary Street ou Floating Sushi Boat, 700 Grant Avenue. Vu également une adresse dans Chinatown.

 

 

Naviguer sur la baie

IMG_8838

Compris dans le City Pass, le petit tour en bateau vous permet de voir SF depuis l’eau, de passer sous l’illustre Golden Gate et de faire le tour d’Alcatraz en un peu plus d’une heure. Toujours appréciable.

L’adresse : départ depuis la Pier 39.
Si vous n’avez pas pris le city pass, de nombreuses possibilités de croisières dans la baie sur ce site. Sur Tiqets également

 

 

 

Se prosterner devant le Golden Gate Bridge

IMG_6750-2

Voilà un autre monument indissociable de San Francisco. Le pont suspendu long de 2,7 km terminé en 1937 permet de traverser le Golden Gate, passage entre la baie et l’océan pacifique. Pour voir cet ouvrage d’art splendide, de couleur « orange international » (si, si), plusieurs solutions : la croisière (ci-dessus) ou une vue depuis le parc du Presidio ou Baker Beach. Vous pouvez aussi le traverser à pied, en vélo (location sur le Fisherman’s Wharf, vous pouvez revenir en ferry depuis Sausalito, c’est ouvert de 7h à 21h pour piétons et vélo) ou en voiture (fait lors de notre départ). A noter que dans ce dernier cas, il vous en coutera 7 à 8 dollars environ si vous arrivez du Nord (si vous entrez à SF). Si vous quittez San Francisco, pas de péage.

Voici notre fiche sur le Golden Gate. Sinon, retrouvez toutes les vues sur le célèbre pont. Et il y en a des terribles. On peut aussi chaudement vous conseiller la balade en vélo à San Francisco (et en français s’il vous plaît) qui va de North Beach jusqu’au Golden Gate. Un must a découvrir ici

 

 

Voir le reflet du Palace of Fine Arts


IMG_5357

Au pied d’un lac, au coeur du poumon vert Presidio, se dresse le Palace of Fine Arts, un ensemble architectural de très bon goût construit pour l’exposition internationale de Panama-Pacific 1915. A l’image de Central Park à NYC, un lieu prisé des mariés, comme on peut le voir dans le film  » The Five-Year Engagement » (Cinq ans de réflexion) pour ceux qui aiment les films guimauve-choupidou.

L’adresse : Palace of Fine Arts, 3301 Lyon Street

 

 

 

S’acheter un gode chez Good vibrations

Moins guimauve. Ouvert en 1977 par un femme pour les femmes, ce sex-shop cosy est une institution dans la City by the Bay. Des masques, des fouets, des dvds, des sextoys à la pelle : à voir sur leur site.

L’adresse : Good Vibrations, 603 Valencia Street

 

 

Profiter de l’animation sur le Fisherman’s Wharf

IMG_9169

IMG_9154

Frôlant l’overdose sur la Pier 39, nous sommes ressortis et avons birfurqué à droite. Là se découvre le coeur du Fisherman’s Wharf (quai des pêcheurs), un peu plus authentique (mais toujours touristique). Ici, encore beaucoup d’animation, des restaurants, des kiosques à fruits de mer (clam chowder miam). En somme, un petit bordel agréable et moins disney que le Pier 39. Quand nous sommes passés, des pêcheurs à quai faisaient le show en découpant leur poisson et filant les restes à un lion de mer qui faisait le plancton au pied de leur bateau. Vous pouvez caler une sortie pêche à partir du quai ou visiter non loin de là, l’USS Pampanito, un sous-marin de la seconde guerre mondiale.

Envie d’en savoir plus sur ce quartier ? Tentez une visite guidée en français de Union Square à Fisherman’s Wharf ! Voir la visite

L’adresse : Fisherman’s Wharf, de Van Ness Street East à Pier 35

 

 

 Assister au spectacle de la rue

IMG_1614

IMG_1613

IMG_1643

 

Cela nous a marqués par rapport à d’autres villes US, la surabondance d’artistes de rue. De la fille qui joue du violon au breakdancer en passant par une flopée de saltimbanques, ils investissent les quartiers touristiques (Market Street, Fisherman’s Wharf).

 

 

 

Slalomer entre les homeless

Voilà quelque chose de beaucoup moins agréable, une activité dont on se passerait bien. San Francisco se dispute le titre peu honorifique de capitale des sans-abris avec Los Angeles avec 7 à 10 000 personnes sans toit. Pourquoi ? Le climat, clément, et les programmes sociaux proposés par la ville. Ces laissés-pour-compte, dont beaucoup de vétérans d’Irak, sont particulièrement nombreux au nord d’Union square.

 

 

 

Se faire un diner

IMG_1511

Manger un gros burger dégoulinant de ketchup dans un cadre rétro. Lori’s Diner, six adresses à SF, peut le faire. Trop gras, trop sucré, trop bon ? Sinon, on vous conseille aussi Mel’s Drive In. Il y en a plusieurs, donc un sur Lombard St (2165 Lombard St).

L’adresse : Lori’s Diner, 149 Powell Street

 

 

Lire Le Monde au Café de la Presse

IMG_7180

Je sais, ça fait snob. Voilà une toute petite enclave franchouillarde à San Francisco, le Café de la Presse, tout près de l’entrée de Chinatown. Vin français (ce qui n’est pas toujours facile à trouver), presse française et européenne, cuisine française (macarons, escargots, quiche lorraine…), un petit retour au pays.

L’adresse : Le Café de la Presse, 352 Grant Avenue at Bush Street

 

 

Aller à la rencontre d’Armistead Maupin

Petite adresse pour les fans des Chroniques de San Francisco d’Armistead Maupin. La célèbre Barbary Lane des bouquins est en fait Macondray Lane, une petite allée verte au sud-est de Russian Hill. Accès par Jones Street ou Taylor Street (escalier en bois). Petite déception, le n°28 n’existe pas.

L’adresse : Macondray Lane

 

 

Faire comme Marilyn Monroe et Joe Di Maggio

IMG_7297

Le 14 janvier 1954, Marilyn Monroe et le crack du baseball Joe DiMaggio se son mariés. Divorcés, ils ne pouvaient s’unir dans une église catholique. Mais après la cérémonie à la mairie, les amoureux se sont offerts une séance photos pour la presse sur les marche de l’Eglise Saint Peter and Paul.

L’adresse : Saint-Peter and Paul Church, 666 Filbert St, sur Washington Square

 

 

 

Voir la maison bleue

IMG_80411

 

« C’est une maison bleue, adossée à la colline, on y vient à pied, on ne frappe pas, ceux qui vivent là ont jeté la clé… ». Cette maison bleue, chantée en 1972 par Maxime Le Forestier dans sa chanson San Francisco, existe bel et bien. Elle est au 3841 de la 18e rue, dans le quartier de Castro. On est allés la voir (avec des copains en combi bleu baptisé Nestor, ce qui ne gâche rien à la photo).

L’adresse : 3841 18th St. Voir la fiche détaillée

 

 

Et celle de Mme Doubtfire

IMG_5297

 

Voilà un lieu de pèlerinage pour toute une génération : la maison de Mme Doubtfire sur les hauteurs de Pacific Heights à San Francisco. Enfin celle où emménage Sally Field lorsqu’elle décide de quitter son mari, campé par Robin Williams, le privant de la garde de ses enfants et le « poussant » à les y rejoindre, déguisé en nurse d’origine écossaise : Mme Doubtfire. Un film de Chris Columbus.

Si la maison a pas mal changé depuis le tournage (en 1993), notamment de couleur, le doute n’est pas permis, puisque c’est l’adresse dictée par téléphone par Sally Field à l’aspirante nounou : 2640 Steiner Street. C’est l’une de ces rues très en pente, à l’angle de Broadway street.

L’adresse : 2640 Steiner St. Voir la fiche détaillée

 

 

Acheter un bouquin au City Lights bookstore

Voilà le libraire – indépendant – de référence à San Francisco, ouvert en 1953 par le poète Lawrence Ferlinghetti et Peter D. Martin (parti deux ans plus tard). City Lights, en hommage à Charlie Chaplin, est aussi connu pour avoir publié le poème d’Allen Ginsberg Howl en 1956.

L’adresse : City Lights Bookstore, 261 Columbus Avenue

 

 

S’acheter du chocolat chez Ghirardelli

IMG_8546

Sur Ghirardelli square, les fanas de chocolat trouveront la plus vieille chocolaterie de Californie avec un magasin ouvert jusqu’à minuit. A noter que toute la place est en Wifi.

L’adresse : Ghirardelli, 900 North Point St.

 

 

Aller à un match des Giants, des 49ers ou des Warriors

Trois grandes équipes occupent la scène à San Francisco. Il y a peu, les 49ers (football américain, NFL) évoluaient encore au Candlestick Park, dans le quartier de Bayview, au sud-est de SF, mais ils ont déménagé au Santa Clara Stadium, tout près de San Jose.
Les Giants (baseball, MLB) frappent leurs balles à l’AT&T Park, beaucoup plus central puisqu’il est dans le quartier de South Beach, en face de China Basin : 24 Willie Mays Plaza.
Enfin, les Golden State Warriors (basket, NBA) sont plutôt l’équipe de toute la baie. Cette équipe, qui était vierge de titre depuis 1975, était basée à SF de 1962 à 1971 et est installée depuis à Oakland, à l’Oracle Arena, de l’autre côté de la baie. Le sort a été vaincu, Curry et ses partenaires sont redevenus champions en 2015. 

Pour réserver, SuperBillets est un bon plan, que ce soit pour les matchs ou les concerts.

 

 

 

Surplomber San Francisco depuis les Twin Peaks

IMG_69021

A l’ouest de Castro, entre Portola et Clarendon, se trouvent les Twin Peaks, qui sont le deuxième point culminant de la ville avec 280 m. De là, superbe panorama sur tout le downtown.

L’adresse : Twin Peaks boulevard

 

 

Voir les racines de SF à Mission

IMG_7926

IMG_8011

Mission District (The Mission) est le quartier le plus ancien de San Francisco, les Espagnols installant la Mission Dolores en 1783 pour l’évangélisation franciscaine. The Mission est un quartier latin (tacos et burritos), arty et animé. On vous conseille Balmy Alley et Clarion Alley si vous êtes des fondus de street-art et de culture alternative. Cela vaut vraiment le détour. 

Et si vous voulez plus d’explications, tentez la visite guidée en français de San Francisco en Français sur Mission et Castro. Voir la visite

L’adresse : Mission Dolores, 320 Dolores Street

 

 

Acheter du pain chez Boudin

IMG_9143

Forcément, vu comme ça, ce n’est pas engageant. Et pourtant, les boulangeries Boudin sont un must à San Francisco. En 1849, Isidore Boudin, fils de boulangers bourguignons, a monté sa petite affaire en mettant au menu des San-Franciscains le pain au levain (sourdough bread). Boudin possède maintenant de nombreuses boulangeries sur toute la côte Ouest.

L’adresse : Bakery & Cafe Boudin, Pier 39, Space 5-Q

 

 

Laver son linge en poésie

DSC03969 DSC03973 DSC04000

Voilà un endroit unique. Le Brainwash Laudromat ou comment laver son linge en manger un morceau, en buvant une bière, en profitant d’un concert acoustique ou d’un peu de poésie. Testé et approuvé ! 

L’adresse : BrainWash Laundromat, 1122 Folsom Street

 

 

Se mettre à l’art moderne

Du Klee, du Hirst, du Pollock pour le premier musée d’art moderne et contemporain de la côté Ouest, ouvert en 1935. Par ici le site.

L’adresse : SF Moma, 151 Third Street, Yerba Buena center

 

 

Voir une pyramide

IMG_7266

La Transamerica Pyramid est le plus haut gratte-ciel de San Francisco. Une pointe à 260 m achevée en 1972. Malheureusement, pas d’accès public au sommet. Il faut se contenter du lobby.

L’adresse : Transamerica Pyramid, 600 Montgomery Street

 

 

 

Visiter le Beat Museum

Musée de la contre-culture, de la contre-litterature, de la Beat Generation qui a déferlé sur la baie dans les années 1950. Des objets, des manuscrits, du Ferlinghetti, du Ginsberg, du Cassady et du Kerouac. Le Beat Museum : entrée à 8 dollars

L’adresse : Beat Museum, 540 Broadway

 

 

Don’t Call it Frisco

Ça, c’est un sujet brûlant. Comme surnommer San Francisco ? Surtout pas Frisco, si vous voulez revenir en un morceau. En 1918, un juge local avait retoqué une plainte pour la simple et bonne raison que le terme Frisco y était utilisé. « No one refers to San Francisco by that title except people from Los Angeles » (Personne ne parle de San Francisco ainsi à part les gens de Los Angeles) avait indiqué le juge. Le journaliste Herb Caen, qui l’appelait Baghdad by The Bay (pour son muticulturalisme) en a tiré un bouquin  » Don’t Call It Frisco  » et une laverie portait même ce nom avant de fermer il y a quelques années.
« San Fran » n’a pas vraiment la cote non plus. Bref, appelez-là The City by the Bay, The City, SF ou tout simplement San Francisco. Et vous rentrerez sains et saufs.

 

 

IMG_8070-1024x574

 

 

Et aussi, non loin de San Francisco

De l’autre côté du Golden Gate : Sausalito et ses maisons flottantes

A voir encore, au nord de SF : le village de Bolinas

A voir aussi : San Francisco, côté plages

Et les autres articles sur la Californie, par ici.

 

 

 

Vos bons plans

Pierre : Spéciale « French Touch »: dans le quartier de Castro il y a la fameuse maison bleue décrite par Maxime Le Forestier dans sa chanson (sur la 18th à quelques minutes a pied de la boutique d Harvey Milk).

FromSide2Side : Le japanese quartier est chouette au printemps quand les cerisiers sont en fleurs : et c’est un bon point de départ pour monter vers Pacific Heights et continuer ensuite sur Union Street … et retour … un super souvenir … La boulange

(1) Le classement du Lonely Planet : 1. San Francisco (Etats-Unis), 2. Amsterdam (Pays-Bas), 3. Hyderabad (Inde), 4. Derry/Londonderry (Irlande du Nord), 5. Pékin (Chine), 6. Christchurch (Nouvele-Zélande), 7. Hobart (Australie), 8. Montréal (Canada), 9. Addis Abeba (Ethiopie), 10. Puerto Iguazu (Argentine)

73 responses à “49 choses à faire à San Francisco

  1. Pas très important (je sais bien) mais ce n’est pas sept à la maison avec la famille Tanner mais la fête à la maison … just saying
    en tout cas merci pour toutes ces bonnes idées je pars très prochainement

  2. Merci pour ce blog très bien écrit et de bons conseils.
    Arrivée vendredi pour un WE de 4 jours à SF.
    Ne connaissant rien a la ville j ai surfer sur le net.
    Ton bloc j’ai trouvé et tes conseils nous avons suivi!!
    Top le Boudin etc. 😉
    Merci,
    Audrey

  3. on est à SF (on a retenu la leçon sur Frisco 🙂 ) et votre blog très synthétique va nous aider à aller à l’essentiel ! merci !
    Michaël et Myriam

  4. Très sympa ton article : juste un truc : non le japanease quartier est chouette au printemps quand les cerisiers sont en fleurs : et c’est un bon point de départ pour monter vers Pacific Heights et continuer ensuite sur Union Street … et retour … un super souvenir … La boulange ?? tu connais … racheté par Starbuck …

    1. Non, je connaissais pas la boulange ! Mais j’ai regardé depuis. Pour ce qui est de Japantown, oui, on a sûrement été un peu dur mais on a eu du mal à « ire » ce quartier. Néanmoins, je rajoute ta reflexion sur les cerisiers. Merci. Cheers

  5. Quel merveilleux voyage je viens de faire en lisant ce « carnet de bord » merci pour toutes ces infos je vais pouvoir profiter à max de mon séjour dans 2 semaines :-)))

    1. Merci pour les compliments Alexia. Profitez bien de votre voyage. Si vous avez un peu de temps, n’oubliez pas Sausalito, Bolinas, Stinson beach au nord de SF, voire même Napa et Sonoma Valley. Enjoy

  6. nous partons le 5 août avec nos 2 grands ados ; adoré le site : clair, et précis !!! encore merci pour toutes ces infos!!! bye bye nicole

  7. dans qlq jours, nous aussi nous partons avec nos deux ados pour NY puis SF
    merci pour toutes ces infos, car j’étais un peu à la bourre côté planning et choses à voir là bas ?
    peux tu me donner des infos quant à la traversée du GGB aller et retour ?

    1. Bonjour,

      De rien pour les infos. Alors pour le Golden Gate, il y a plusieurs possibilité : voiture ou à pied/vélo.

      En voiture, il faut payer un péage seulement dans le sens Sausalito-San Francisco (péage automatique, logiquement reporté sur votre facture de loueur). Plus d’infos, en anglais : http://goldengate.org/tolls/paytollasavisitor.php et surtout http://goldengate.org/tolls/rentalvehicles.php .
      Pour voir le pont, cela se fait bien depuis l’eau ou depuis Baker Beach.

      Sinon, le vélo est une bonne option (sauf que je suis allergique aux 2-roues). Vous pouvez louer un vélo à Fishermans Wharf, traverser le pont, aller jusqu’à Sausalito et prendre le ferry au retour.

      Si vous voulez y aller à pied, vous pouvez vous garer. Aux deux extrémités du pont, il y a des parkings : http://goldengatebridge.org/visitors/directions.php#parking . Il me semble que seul le côté Est du pont est accessible aux piétons. http://goldengatebridge.org/bikesbridge/bikes.php

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas

  8. Woaw !

    Amoureuse de cette ville depuis mes 12 ans (en en ayant 21 à l’heure actuelle) j’ai enfin trouver le temps (et l’argent) pour réaliser ce petit rêve fou.

    Je pars du 26 octobre au 2 novembre, petite semaine certes mais grâce à toi et ton blog je peux prendre note et compléter et mieux organiser mon séjour là-bas ! Un grand merci ! C’est vraiment génial de trouver des blogs si bien expliqués et avec tant de partages.

    J’ai toujours gardé en tête de faire la GGB en vélo, 1 000 000 de fois ! Je viens de lire dans vos messages, que c’est faisable (je n’en doutais pas), mais vous parlez d’un retour en ferry? Es-t’on obligé de quitter notre vélo? Ne dois-ton pas le rapporter à notre lieu de location?

    Encore merci pour ces photos, ces informations et ce moment grand en émotions pour nous, lecteurs 🙂 !
    Je vous souhaite beaucoup de voyages !

    Bonne soirée, Regina

    1. Bonjour Regina,
      Désolé pour le temps de réponse mais ton commentaire, pour une raison inexpliquée, est tombé en indésirable. Super content que tu réalises ton rêve ! Merci pour les compliments aussi.
      Pour ce qui est de la traversée du GGB en vélo et retour par ferry, les loueurs proposent cela comme tu peux le voir ici (http://bikethegoldengate.com/submain.php?category=tours&subnav=rides&rideid=1) ou ici (http://his-america.com/activities/city/sfo/detail.php?tid=2214). Je n’ai pas de contrat avec eux, hein. C’est juste pour donner un exemple. Profite de ton séjour. Et si jamais tu as une ou deux bonnes adresses à glisser, repasse faire un petit tour. Il y a toujours de la lumière.
      Cordialement

  9. Super blog, merci pour vos conseils précieux. 4 jours a SF, on a pas fait les 49 choses mais pas loin ! Spéciale « French Touch »: dans le quartier de Castro il y a la fameuse maison bleue décrite par Maxime Le Forestier dans sa chanson (sur la 18th a quelques minutes a pied de la boutique d Harvey Milk).

  10. Hello.
    Avec un ami nous allons faire un auto-tour dans 6 mois. Nous avons tout fait nous-même, de la réas avion/location de voiture aux hôtels, etc…
    Notre étape commence par SF. Nous y arrivons le 14 mai après midi pour repartir le 16 mai fin de matinée. Nous aurions voulu voir quelques grands lieux de la ville et surtout louer un vélo pour visiter le GGB et le parc de l’autre côté, ainsi qu’Alcatraz.
    Quel pass serait le plus adapté?
    Merci pour votre aide.

    1. Bonjour Julien,
      SF au menu pour commencer, c’est idéal. En deux jours par contre, il faudra être très efficace et je ne pense pas que vous arriverez à rentabiliser le Pass. Pour Alcatraz, il faut réserver même si vous n’y êtes pas dans la période la plus chargée de l’année (le lien est dans le billet). Pour faire le GGB en vélo, si vous jetez un oeil aux commentaires, on en a parlé plus tôt. Il est possible de louer des vélos à Fisherman’s Wharf, de revenir en ferry depuis Sausalito. Il existe des tarifs spéciaux pour ça. Pour le reste, dans le temps imparti, cantonnez vous au classique : Fisherman’s Wharf, Peir 39, Coit Tower, Lombard Street, Haight-Ashbury, Mission si vous avez vraiment le temps.
      En espérant avoir aidé. A plus

  11. Bonjour,
    Cette article est super. Nous partons avec mon mari cette été au mois d’août pour un auto tour dans l’Ouest des Etats-Unis! Notre première escale est San-Francisco et votre article va beaucoup nous aider! J’ai tout de même une petite question : nous ne parlons presque pas l’anglais, je voulais donc savoir si c’est quand même gérable de visiter, de ce repérer sur les cartes, etc. quand on ne maitrise pas la langue? Par avance merci pour votre retour! Noëmie

    1. Bonjour Noémie,

      Bien sûr que c’est agréable de visiter même sans parler la langue, surtout pour un trip dans l’ouest où les paysages parlent d’eux mêmes. Je vous conseille simplement de maîtriser quelques bases d’anglais (dans les guides papier, ils vous donnent souvent quelques notions, les chiffres aussi) car les Américains, s’ils parlent haut et fort, n’ont pas l’habitude de ralentir le débit pour vous. Et les francophones sont très rares. En 5 ans, je me souviens d’en avoir croisé une. Et c’est tout. Vous pouvez aussi, télécharger une application traduction sur votre téléphone. Ca peut être utile en cas d’urgence (panne par exemple). Certains parcs, musées, proposent des audioguides ou des fiches en Français (traduction à la louche parfois).
      Enfin pour se repérer, si vous avez un GPS (et même sans d’ailleurs), c’est assez facile. Les villes américaines sont souvent divisées en blocs avec des noms ou des numéros (1, 2, 3, 4, 5th avenue… etc, 1, 2, 3, 4, 5, 6th street, etc). Les routes ont des numéros et un sens (Est, ouest, sud, nord). Les seuls vrais problèmes que nous avons rencontrés sont sur des échangeurs monstres sur les autoroutes.
      En tout cas, je vous souhaite de profiter un max. Préparez bien et tout va bien se passer !
      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions.
      A bientôt

  12. Bonjour,
    Comme Noémie, je prépare mon voyage pour cet été et c’est quasiment bouclé. Reste le logement à San Francisco. Ton article va bien nous aider à optimiser les trois jours dont nous disposons. J’ai trouvé un logement charmant et abordable (nous sommes cinq) à Hills of Castro via airbnb. La propriétaire me dit qu’il se situe à 6 blocs du hub de bus et métro et je ne me rends pas compte de la distance. Je sais que ça grimpera au retour, mais c’est de bonne guerre et nos enfants sont presque des adultes. Le quartier a l’air plein de charme ( et les voyageurs ravis) mais que penses-tu de l’emplacement géographique ?
    Merci d’avance pour tes conseils et bonne journée,
    Théa

    1. Bonjour Théa,
      Castro est un quartier très sympa. Bon, six blocs, ça fait quand même une trotte. Mais moins à SF qu’à NY par exemple. Castro est assez central, vous avez toutes les possibilités devant vous. Les moyens de transport sont nombreux sur Market St. S’i l’opportunité est bonne, allez-y. As-tu l’adresse exacte ?
      Bonne journée Théa

  13. Quel bonheur de revivre mon voyage de l’été passé !
    San Francisco est une ville merveilleuse, j’ai eu la chance d’y passer 8 jours au total, j’en suis littéralement tombée amoureuse.
    Merci pour ce bel article 🙂

  14. Salut

    Merci pour ces bons plans!

    Un retour sur le Taylor Street Coffee: excellent petit déjeuner qui nous a calé jusqu’à 16h, par contre de là à dire que c’est abordable…ça a du augmenter depuis!
    37$ pour deux petits déjeuner c’est pas ce que j’appelle abordable, et nous n’avons pas des carrures de rugbymans :p

  15. Bonjour,

    Nous arrivons à SF du 04 au 07/09. Arrivant de Los angeles, nous remettons notre voiture de location. Nous serons logés à l’hotel Carlton sur Sutter Street.
    Est-il vraiment possible de visiter la ville à pied? en tous cas les points d’intérêts? QUe faire en priorité sur 3 jours? Comment faire pour rejoindre l’aéroport de SF, en taxi? ou en métro?

    Merci

    1. Bonjour Jessie,

      Vu comme vous êtes placés, oui il est possible de tout visiter à pied et en utilisant les trams et cable car. En priorité sur trois jours, je noterai Coit tower, Golden Gate Bridge, Pier 39 et Fishermans Wharf, Haight Ashbury, les Painted Ladies et les parcs.

      Pour l’aéroport, nous avions pris un taxi. Il y a aussi des bus.

      Bonne journée

    1. Bonjour Maxime,

      Négatif pour les deux premiers Fort Point et Crissy Field, qui est, si je ne me trompe pas dans le Presidio. Ce sera pour un autre voyage. En revanche, affirmatif pour Baker Beach : alafindelaroute.com/2013/03/27/san-francisco-cote-plages-baignade

      Bon trip

    1. C’est déjà un très beau palmarès. On va en découvrir d’autres cette année, on va essayer de trouver encore des bonnes raisons de fondre sur SF.

  16. Voilà, c’est bon j’ai noté tout ce qui m’intéresse (et peut intéresser mes co-voyageurs). Merci pour cet article très bien fait. Nous on part le 24 juin …. on a hâte 🙂

  17. Bravo et merci pour votre article très intéressant et qui fourmille d’idées !
    Nous partons dans quelques jours aux Etats Unis et terminerons notre périple par 3 jours à San Francisco : grâce à vous, nous aurons de quoi voir et visiter !

  18. Bonjour, merci beaucoup pour ce bel article une fois encore,
    Vous n’evoquez pas la 49 miles scenic drive, savez-vous si ce parcours vaut la peine ?
    Merci d’avance et très longue vie à vous 🙂

    1. Hello Olivier,
      En effet, on n’en parle pas dans l’article mais il y a certains lieux cités qui en font partie. Par contre, rouler à San Francisco, c’est tout de même rapidement compliqué ^^ J’ai le souvenir de quelques mésaventures ou ratés à cause des bouchons. C’est pas toujours évident
      Au plaisir !

  19. 4 jours avant le départ,nous avons annulé un voyage et du trouver une destination….et pourquoi pas l’Ouest Américain…. les billet pris ,je télécharge une carte routière et tombe sur votre site …et quelle merveille… un itinéraire absolument parfait ,une aide incroyable dans cette organisation de dernière minute . Alors nous vous disons tout simplement MERCI pour ce trésor que vous offrez aux voyageurs.
    C’est notre jour de départ, 20 jours passés sur les terres américaines, 6000km au conteur, des paysages extraordinaires, des expériences sublimes,des rencontres qui j espère perdureront…
    Vos conseils ont été notre fil conducteur, nous les avons adaptés ensuite mais tout simplement MERCI .
    Jeanne .

    1. Hello Jeanne ! Un grand grand merci pour ton message. Si tout s’est bien passé, c’est juste formidable et c’est que notre mission a été accomplie !
      Alors à très bientôt pour un nouveau voyage aux USA ?
      JP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.