Visiter le Yellowstone en hiver, une autre aventure

Ahhhhh le Yellowstone. Vous savez combien, maintenant, on est amoureux de ce parc national. On y est allés plusieurs fois, toujours en été (ou jusqu’au début de l’automne) mais jamais en hiver. D’ailleurs, en raison des fermetures des routes et des conditions extrêmes, vous êtes nombreux à préférer prévoir votre voyage en été. Et pourtant ! Les amoureux de la faune sauvage savent qu’il n’y a pas meilleure période ou presque pour observer la wildlife (à l’exception de ceux qui hibernent évidemment, comme les ours).

C’était le rêve, et même le pari, d’Adeline Dumay. Une Roadette de la première heure avec laquelle on est devenus amis (surtout virtuels) en raison de nombreux points communs : l’amour des animaux (chats en tête), des Etats-Unis et du Yellowstone. Adeline est incollable sur le sujet et a même sa page Facebook, Yellowstone Mon Amour.

Partie une première fois, seule, à l’hiver 2019, elle y est retournée début 2020. Voilà longtemps qu’on lui avait demandé de nous raconter comment c’est, à cette période à part de l’année qui en fait fantasmer plus d’un. Le froid ne lui fait pas peur (elle vient du Grand Est !). Adeline, c’est à toi !

 

 

 

 

Le Yellowstone en hiver, le paradis blanc

Après deux voyages au Yellowstone en été (fin juin et septembre), et après avoir bavé de longues années sur les photos du parc en hiver, il était temps pour moi de me lancer.

 

 

J’y pensais depuis longtemps, mais j’avais un peu peur de sauter le pas comme je voyage seule. De plus c’est une destination peu courue à cette saison par les Européens et donc il y a peu de retours en français. Par chance, une membre d’un forum que je fréquente avait fait ce voyage. Et là, ça a été le déclic, je devais y aller en hiver.

La préparation a été finalement assez aisée contrairement à ce que je craignais, puisque la majorité des réservations s’effectuent via Xanterra, concessionnaire des hôtels du parc national du Yellowstone.

Chaussez les moonboots, le bonnet et les gants je vous emmène au pays des glaces !

 

 

Pourquoi visiter le Yellowstone en hiver ? 

Tout d’abord, la question que tout le monde m’a posée: “Mais pourquoi donc y aller en hiver ? T’as vu les températures, t’es folle !”

Alors il y a plein de bonnes raisons à ce voyage. Tout d’abord les paysages sont exceptionnels, que ce soit la Lamar Valley tout de blanc vêtue ou encore Geyser Hill (au-dessus d’Old Faithful) avec ses pools qui font fondre la neige pour dévoiler leurs plus jolies couleurs. Et je ne parle même pas du Canyon avec ses chutes d’eau partiellement prises dans la glace ! Se promener dans la Lamar Valley, observer les étendues de neige immaculées et d’un coup voir partout des traces d’animaux, des traces de glissades de loutre… et des carcasses ! On ne voit pas ça tous les jours, ça donne l’impression d’être dans un documentaire de National Geographic.

 

 

Il faut savoir ensuite que c’est une période propice à l’observation des animaux, et que la wildlife c’est mon dada (sans mauvais jeu de mots !). Alors oui, les ours et les grizzlis hibernent, mais la neige aide à apercevoir tous les autres facilement : loups, bisons, elks, coyotes, mooses (élans) et j’en passe.

Enfin, et ce n’est pas négligeable pour qui a déjà subi les vagues de touristes se déversant des bus, le parc est quasiment vide en hiver. Seulement environ 100 000 personnes le visitent à cette saison, sachant que chaque année ce sont environ 4,5 millions de touristes et que 2018 a battu des records pour la troisième année consécutive ! J’ai pu arpenter Geyser Hill pendant 3 heures en rencontrant moins de 15 personnes… Le bonheur absolu d’entendre l’eau glouglouter et les geysers entrer en éruption sans le brouhaha de l’été.

 

 

Que faire au Yellowstone en hiver ? 

L’hiver offre plein d’activités diverses et variées qui permettent d’explorer des endroits parfois inaccessibles à d’autres saisons. J’ai notamment fait une randonnée en raquettes, proposée par Xanterra et encadrée par une guide, qui permettait d’aller se balader dans le secteur d’Old Faithful mais dans un endroit inaccessible en dehors de cette saison. Avec notamment une jolie pool le long de la rivière. Tellement peu connue et inaccessible autrement qu’elle n’a pas de nom !

Il est donc possible de faire du ski nordique, des raquettes, de la motoneige, même de se déplacer en snowcoach et bien sûr de se promener à pied. Xanterra propose des excursions en snowcoach au départ de Mammoth Hot Springs (noed-ouest du parc) ainsi qu’au départ d’ Old Faithful (sud-ouest). Ce sont des minibus posés sur d’énormes pneus comme vous pouvez le voir en photo. Les excursions sont à la demi-journée ou à la journée comme celle pour aller voir le Canyon par exemple. Il y a de nombreux arrêts en cours de route, notamment selon les éventuels animaux observés.

Des excursions en snowcoach sont également possibles par certains outfitters (prestataires) depuis West Yellowstone. Une seule compagnie les propose depuis Gardiner mais je vous conseille très fortement de les éviter, je n’ai eu que des problèmes avec eux : réservations annulées sans qu’on me prévienne, ils sont injoignables, ne tiennent pas parole… bref fuyez Yeallowstone Year Round Safari !

Concernant le ski, vous pouvez vous promener par vous-même. Au départ du Snow Lodge, Xanterra propose aussi un service de navette pour vous conduire au départ de certaines pistes plus éloignées. Je vous conseille d’ailleurs chaudement de faire la rando qui mène à Lone Star Geyser. Une boucle de 5 miles, accessible en ski ou en raquettes, qui suit la rivière au départ puis qui vous fait traverser un sous-bois. Par temps ensoleillé, c’est magnifique.

Je n’ai pas testé la motoneige, trop bruyant pour moi et pas assez de liberté pour prendre des photos. Vous devez forcément passer par une société agréée par le NPS. Pour y aller avec son propre véhicule, il y a une loterie pour obtenir des permis (une quarantaine par jour si je ne me trompe pas). Vous aurez plusieurs choix possibles au départ de West Yellowstone.

 

 

Observation des animaux, le top

 

Enfin, l’activité numéro un pour moi, c’est l’observation des animaux. Comme je l’ai déjà dit, la neige les rend plus faciles à trouver. Vous pouvez au choix prendre votre voiture et arpenter la route entre Gardiner et Cooke City (dans le nord du parc), qui est la seule ouverte toute l’année et donc accessible en hiver. Et là, c’est au petit bonheur la chance ! Sur les deux voyages en hiver, j’ai pu observer des dizaines d’animaux dont plus de 50 coyotes, la meute de loups de Junction Butte ainsi que le “8 mile pack”, des renards, des bisons of course, des aigles, des mooses (élans), des elks (wapitis), des bighorn sheeps (mouflons), des mountain goats (chèvres des montagnes), des pygmy owls (hiboux pygmées), des loutres… un vrai florilège de wildlife.

 

 

Si le budget le permet, et je vous conseille de tout cœur d’économiser un peu pour vous offrir ça, la meilleure des options reste de s’offrir les services d’un guide pour la journée. J’ai déjà passé plusieurs jours, en 2017 (été) et en 2019, avec Leo Leckie qui travaillait pour Yellowstone Wolf Tracker. Leur éthique est top, ils sont très investis dans la cause animale et particulièrement la défense des loups du Yellowstone. Leo est facile à comprendre, c’était ma peur numéro un en 2017… passer 8 heures en voiture seule avec quelqu’un que je n’allais pas bien comprendre. Et bien pas du tout, allez-y les yeux fermés. Malheureusement, Leo ayant déménagé, il ne travaille plus au Yellowstone. Mais d’autres ont repris le flambeau.

Pour cette année 2020, j’ai donc choisi de passer 5 jours avec Jort, qui est photographe (Yellowstone Guide). Il est Hollandais et habite aux USA  depuis quelques années après avoir gagné la carte verte à la DV Lottery. C’est un super guide, drôle et enjoué, plein de bons conseils. Je vous recommande vraiment de faire appel à lui. Si vous le contactez, passez lui le bonjour (petit bonus, il parle un peu français et chante la Marseillaise !). Cette façon de voir les animaux vous permettra d’abord d’apprendre une foule de choses sur leurs habitudes, leur vie… mais aussi d’observer des choses que seul vous n’auriez jamais vues. Ils ont notamment des spotting scopes (téléscopes spécifiques) qui nous ont permis d’observer les loups qui étaient à plus de 3 miles (5 km) de nous !

 

 

Pour un budget moindre, vous pouvez également passer par Yellowstone Forever, qui est une association sans but lucratif dédiée au parc. Ils ont une boutique à Gardiner, une à l’aéroport de Bozeman, une au Visitor Center de Old Faithful et bien d’autres. Ils offrent eux aussi des sorties d’observation des animaux, elles sont moins longues qu’avec les guides privés, vous serez dans un groupe donc, avec des inconnus, ce qui n’est pas le cas avec les autres. Mais c’est une bonne alternative si le budget est serré.

 

 

 

Pratique

 

Et maintenant, le côté pratico-pratique de ce voyage hivernal au Yellowstone.

L’aéroport d’arrivée

Pour l’arrivée, le plus simple reste Bozeman (Montana) qui est à seulement 1h40 de Gardiner et donc de l’entrée Nord du parc. Vous pouvez également arriver à Billings (Montana) mais c’est plus loin et donc moins facile d’accès. Il n’existe aucun direct depuis l’Europe vers ces aéroports, il faudra donc miser sur une ou plusieurs correspondances.

 

 

Routes

C’est le moment de rappeler qu’en hiver toutes les routes sont fermées à la circulation (sauf snowcoach et motoneige) hormis celle du nord entre Cooke-City et Gardiner, via la Lamar Valley, Tower-Roosevelt et Mammoth Hot Springs. Vous êtes donc obligés de passer par des outfitters ou par Xanterra si vous souhaitez rejoindre Old Faithful.

> Le point sur les routes du Yellowstone

 

 

Logement : où dormir ? 

 

Niveau logement, vous avez le choix entre West Yellowstone et Gardiner. Ou l’intérieur du parc.

West Yellowstone. West Yellowstone vous offre plus de possibilités d’activités mais vous ne pouvez aller seuls dans le parc depuis cette entrée et avec la neige il faut faire un sacré détour pour rejoindre Gardiner si vous souhaitez aller dans la Lamar Valley. Voir les hébergements à West Yellowstone

 

Gardiner. Gardiner est une petite ville très sympa, immédiatement située à l’entrée nord du parc et avec tout ce qu’il faut : pompe à essence, restos (attention, peu sont ouverts en hiver), petit supermarché…

Concernant Gardiner, j’ai l’habitude de poser mes valises au Riverside Cottages qui est très sympa. Les propriétaires ont changé et les nouveaux sont tout aussi bien que les précédents. J’ai été surclassée à deux reprises d’ailleurs. Les suites sont un peu plus chères que les studios mais elles ont une cuisine complètement équipée ce qui m’a permis de ne pas sortir manger mais de “cuisiner” un peu et donc de limiter le budget nourriture ! Voir les hébergements à Gardiner

 

Dans le parc. Les seuls hôtels ouverts dans le parc sont le Old Faithful Snow Lodge ainsi que le Mammoth Hot Springs Hotel. Vous pourrez loger soit dans l’hôtel soit en cabin. Choisissez les western cabin, elles sont certes plus chères que les frontier mais elles ont un porche. Et quand on revient avec de la neige plein les chaussures, pouvoir se déchausser dehors au lieu de rentrer et d’en coller partout à l’intérieur c’est pas négligeable ! Il y a aussi de quoi laisser son matériel de ski ou ses raquettes c’est aussi bien plus pratique. Au Snow Lodge, vous trouverez tout ce qu’il vous faut : dining room, gift shop et un snack ouvert jusqu’à 16h. Attention d’ailleurs, les dîners au Obsidian Dining Room ne se font que sur réservation.

 

 

Pour rejoindre le Snow Lodge, le plus simple reste de prendre un package. Il propose le transport aller-retour en snowcoach depuis Mammoth (le trajet prend environ 4h, c’est une vraie visite guidée avec des arrêts photos). J’ai pour ma part choisi le Frosty fun package qui comprend le trajet aller-retour, les nuits au Snow Lodge, les petits déjeuners, un cadeau de bienvenue (j’ai eu un petit bouquin sympa sur le Yellowstone en hiver), et un bon de 10% valable sur les repas et à la boutique cadeau. C’est le plus économique.

J’avais réservé à l’avance également les excursions, en se débrouillant bien on peut selon les excursions en faire deux par jour c’est pas mal. J’ai passé cinq nuits au Snow Lodge en 2019 et trois en 2020, fait de nombreuses excursions et mon plus gros regret reste de n’avoir pas vu le Grand Prismatic.

 

 

Les températures

 

Concernant les températures, bien sûr tout le temps négatives, ça se vit assez bien vu les tonnes de couches de vêtements. Un matin je me suis dit que ça piquait un peu plus que les autres jours… et il faisait -30°, je n’aurais jamais cru !

 

 

 

Vêtements, équipement : que prendre dans sa valise ? 

Le plus important reste donc de bien s’habiller, à savoir en couches de vêtements qu’on peut enlever ou remettre selon les besoins. Je n’ai pas eu froid une seule fois et voilà ce que je portais chaque jour, en mode bibendum : sous-vêtements thermiques en laine de mérinos, pantalon de ski, chaussettes en laine et bottes fourrées. En haut, sous vêtement thermique en laine, polaire et gros manteau doublé couverture de survie (oui oui ça rigole pas !). Des gants en soie avec par-dessus des mitaines pour me permettre d’être à l’aise pour les photos et un bonnet (mais pas souvent, je ne crains pas trop le froid !) et un tour de cou bien chaud en polaire.

L’élément ultime de la tenue, c’est les chaufferettes (petites bouillottes pour les mains), elles seront vos meilleures alliées pour affronter le froid mordant du Montana et du Wyoming.

N’oubliez pas d’emmener une gourde thermos. La mienne, achetée sur Amazon, gardait mon thé chaud 10h malgré les -30°C. Une vraie aubaine en rando que de pouvoir se réchauffer avec un bon thé. Chaque chambre ou cabine du Snow lodge a une cafetière. J’avais donc mes sachets de thé et je faisais juste couler l’eau. Ça prend un peu de temps le matin mais ça vaut le coup.

 

 

Le budget

Pour finir, et parce qu’il faut bien parler des choses qui fâchent, le budget ! Il est évident que ce voyage coûte cher, très cher. Déjà parce que finalement on est dépendant de Xanterra ou d’outfitters pour quasiment tout et qu’ils l’ont bien compris. Quand je voyage, je ne me prive pas, du coup mon budget n’est pas forcément représentatif et aurait pu être allégé bien sûr. Néanmoins, j’en ai eu pour environ le même prix pour 15 jours que pour mes 3 semaines en été. Les postes de dépenses sont différents mais le total est là… Je dirai donc que le Yellowstone en hiver c’est bien, fabuleux même, mais que ça se prépare, ça ne s’improvise pas et ça se budgétise.

Avion. Les billets d’avion sont chers, Bozeman n’étant pas un aéroport international vous aurez au minimum deux escales dont une aux USA. Les billets d’avion m’ont coûté pour 2019 comme pour 2020 environ 1300€ (départ Bâle, une escale en Europe, une aux Usa et arrivée Bozeman soit 3 vols). Je ne sais pas si je dois remercier le coronavirus ou si malheureusement la destination devient à la mode mais je les ai payés moitié moins cher cette année pour janvier 2021…

Voiture. La location de la voiture, vu le peu de miles que vous allez parcourir, est hors de prix ! J’en ai eu pour 450 € pour 15 jours et pour faire moins de 300 miles… qui dit mieux ?! Cette année, l’essence m’a coûté 25$ pour vous donner une idée…

Hébergement. Le logement est cher aussi, car peu d’offres et donc ils en profitent (c’est le jeu ma pauv’ Lucette !) mais en s’y prenant bien, on peut limiter très fortement le budget repas ce qui n’est pas négligeable. Au Snow Lodge, je profitais des petits déj inclus dans mon package, bien copieux évidemment. Le midi, je ne mangeais pas et je mangeais bien le soir. Je m’en suis tirée pour environ 30$ par soir, avec boisson plat et dessert (le Yellowstone caldera est vraiment a tester !!!).

Pour Gardiner, compter environ 130$ la nuit selon l’hôtel choisi (les studios chez Riverside Cottages sont à 99$ la nuit). Une bonne affaire mais pas de cuisine équipée, seulement micro ondes et cafetière). Pour le Snow Lodge, les cabins coûtent moins de 200$ la nuit selon que vous preniez une western ou une frontier. Les chambres sont plus chères. J’ai testé cette année et même s’il est confortable d’être directement sur place (pour les cabins, il faut braver le froid pour aller manger et en revenir et il faut aussi traîner ses valises dans la neige jusque là bas ce qui est fastidieux), j’ai trouvé que la différence de prix est trop importante et l’an prochain je reprendrai une cabane.

 

 

Excursions. Quant au budget excursion, impossible de vous donner une idée puisque tout va dépendre de vos choix… Les excursions de Xanterra ont des prix variables selon leur durée, la distance parcourue… Tous les tarifs sont à retrouver sur leur site avec la description de chaque sortie et les jours où elle est proposée. Je vous recommande chaudement le winter photo safari, la guide Lise est une super photographe et m’a beaucoup aidée pour de belles photos. Elle a aussi donné tout ce qu’elle pouvait pour me trouver un lynx mais on a échoué malheureusement.

Quant à passer la journée avec un guide, la encore cela dépend de la formule choisie. Il faut compter dans les 600$ pour 6 à 8h de sortie.

Notre avis: difficile d’évaluer le budget, selon le nombre de personnes et les excursions dont on souhaite profiter (pas grand chose à moins de 100 dollars). On serait sur une fourchette haute de plus de 250 dollars par jour et personne…

 

 

 

Conclusion

 

J’espère vraiment avoir pu répondre à certaines de vos questions, vous avoir peut être donné envie de tester le Winter Wonderland et aussi vous avoir rendus attentifs aux problématiques de l’hiver là-bas… N’hésitez pas à suivre ma page Facebook « Yellowstone mon amour » ou mon compte Instagram !

 

Merci Adeline. Vous avez des questions ? N’hésitez pas à commenter !

 

 

 

 

2 responses à “Visiter le Yellowstone en hiver, une autre aventure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.