Pourquoi la Vallée de la Mort ?

Caterton

Pourquoi appelle-t-on Death Valley ainsi ?

Lors de votre roadtrip dans l’Ouest Américain, il est fort probable que vous ayez mis sur votre parcours Death Valley National Park, la Vallée de la Mort. Mais est-ce que vous vous êtes déjà demandés d’où venait ce nom qui fait froid dans le dos ? Ceux qui y ont déjà mis les pieds ont peut-être une idée. Il y fait chaud, très chaud, diablement chaud. Et la température la plus élevée jamais enregistrée sur notre terre l’a été ici, le 10 juillet 1913, à Furnace Creek avec un coquet 56,7 C°.

Ce qui n’explique pas vraiment le nom donné à ce parc national californien, qui est à deux petites heures de Las Vegas (Nevada). Pour cela, il faut rembobiner un peu. Sachez tout d’abord que la zone a été habitée pendant un millénaire par les Premiers Peuples, et plus précisément par les Timbisha, qu’on appelle aussi Panamint Shoshone. Mais eux ne l’appelaient pas ainsi. Cap sur le 19e siècle à l’époque de la ruée vers l’or.

 

IMG_5048

 

L’histoire des Lost 49ers

En 1848, de l’or était découvert à Sutter’s Mill (actuellement Coloma) en Californie. Le point de départ de la grande ruée vers l’or. Des milliers de prospecteurs venus de tous les Etats-Unis ont commencé à affluer. Des convois de dizaines de chariots se formaient. Vu que la plupart ont commencé leur périple en 1849, on les appelle les 49ers.

L’une des étapes les plus appréciées était Salt Lake City. Les convois pouvaient se reposer, se ravitailler avant de partir à l’assaut du désert du Great Basin (Utah, Nevada) puis de la Sierra Nevada pour atteindre enfin les mines de Californie. Pour réussir son voyage, il ne fallait pas partir trop tard afin d’éviter les neiges de la Sierra Nevada. L’expérience terrible de ceux qu’on appelle la Donner Party est dans toutes les têtes. Ce groupe de pionniers a été pris dans les neiges de la Sierra Nevada lors de l’hiver 1846-1847. Sur les 87 membres de l’expédition, 48 ont survécu. Et nombre d’entre eux se sont adonnés au cannibalisme pour s’en sortir. Bon appétit.

Bref, en octobre 1849, cette histoire fait encore parler quand un convoi arrive à Salt Lake. Il est bien trop tard pour s’attaquer à la Sierra Nevada. Mais le groupe de pionniers a entendu parler de l’Old Spanish Trail, qui contourne la Sierra Nevada par le Sud. Tranquille même en hiver. Ils trouvent la seule personne ayant déjà emprunté cette route, Jefferson Hunt, et le prennent comme guide.

 

IMG_4878 IMG_5049 IMG_4936

 

Et le voyage commence. Après quelque temps, des voix commencent à s’élever pour critiquer le rythme imprimé par le guide, trop lent à leur goût. Un soir, l’histoire dit qu’un jeune rôdeur du nom d’Orson K. Smith a parcouru le camp, une carte de trappeur à la main, indiquant qu’un raccourci, via Walker Pass, pouvait leur faire gagner 500 miles (environ 800 km). La majorité des 107 chariots a décidé de partir à la recherche de ce raccourci tandis que quelques autres poursuivaient avec Hunt sur l’Old Spanish Trail. Un monument, à Entreprise (Utah), marque l’endroit de cette séparation. Dès les premiers kilomètres, le groupe tombe sur un obstacle important, un canyon, et la plupart de ses membres décide de rebrousser chemin pour retrouver Hunt. Mais vingt chariots insistent. Sans carte, ils n’ont qu’une intention, aller vers l’ouest.

A Groom Lake, dans l’actuelle zone 51, le groupe se divise encore. Il y a ceux, les Bennet-Arcan, qui veulent aller vers le sud (Mount Charleston) pour trouver de l’eau et ceux, les Jayhawkers, qui veulent poursuivre vers l’ouest. Ils se séparent. Mais finalement, sauvés de la soif par une tempête de neige, ils se retrouvent à Death Valley Junction. A Noël 1849, les voilà à Travertine Springs, en plein coeur de l’actuel Death Valley NP, près de Furnace Creek. Ceux qu’on appellent maintenant les « Lost 49ers » ont quitté Hunt et le Old Spanish Trail depuis deux mois.

 

IMG_4923

 

« Goodbye, Death Valley »

A Furnace, les groupes, affamés et assoiffés, se séparent encore. Les Jayhawkers filent au nord vers les Mesquite Flat Sand Dunes. Ils sont obligés de tuer des boeufs et brûlent leurs chariots pour faire cuire la viande. Vous trouverez aujourd’hui, non loin de Stovepipe Wells un monument, les Burnt Wagons. Ils parviennent finalement à s’extraire de la vallée via Towne Pass, qui est aujourd’hui la sortie de Panamint Springs, pour finalement retrouver la civilisation vers l’actuelle Ridgecrest.

 

BURNED_WAGON_MONUMENT,_DEATH_VALLEY

 

L’autre groupe, les Bennett-Arcan, ont tenté de sortir de la cuvette par Warm Spring Canyon. En vain. De retour dans la vallée, ils envoyèrent deux jeunes hommes, William Lewis Manly (qui a donné son nom au lac Manly) et John Rogers, pour aller chercher du secours à pied. Ils pensaient alors que les montagnes face à eux étaient la Sierra Nevada, et non le Panamint Range, et que le retour des deux hommes allait être rapide. En fait, ils mirent un mois pour aller jusqu’à la Mission San Fernando (non loin de LA) et  revenir. Quand ils arrivèrent, la plupart des membres du groupe avait trouvé un chemin pour sortir de la vallée. Mais deux familles avec enfants les attendaient encore.

Quand ils quittèrent la vallée via Wingate Pass, la légende dit qu’une femme s’est retournée et a lancé : « Goodbye, Death Valley » (« Au revoir, Vallée de la Mort »), donnant au lieu son nom glaçant. Bon, en fait, un seul homme, âgé et malade, était mort sur place.

 

270AClose

 

Le 11 février 1933, le président Herbert Hoover déclare la région Monument National. Le parc national de Death Valley est lui établi le 31 octobre 1994.

 

 

Miaou Meow

Professeur Mac Caterton

 

PS : le Prof est de retour de vacances. Vous pouvez lui envoyer vos questions, soit dans les commentaires, soit par mail à contact@lostintheusa.fr. Cha me fera plaisir d’y répondre !

 

 

LES CINQ DERNIÈRES LEÇONS

(1) Chaque mercredi, le professeur Mac Caterton répondra à une question simple. Histoire d’en apprendre un peu plus sur la culture américaine. Derrière le professeur se cache Macaron, l’un de nos deux chats, un passionné des States. 

Leçon #29 : Pourquoi Los Angeles ?
Leçon #28 :
Qu’est-ce qu’une shotgun house ?
Leçon #27 :
Qu’est-ce qu’un dry county ?
Leçon #26 :
Pourquoi New York est appelée la Big Apple ?
Leçon #25 :
Pourquoi les french fries ?

 

Photos : Lost In The USA sauf Burnt Wagons (Wiki) et Gateway (DR)

5 responses à “Pourquoi la Vallée de la Mort ?

  1. Hihi! Lorsqu’on a préparé notre roadtrip avec ma pote, j’ai dit « Ce serait bien d’aller dans la Death Valley » et elle m’a dit « Euh, attends, t’emballe pas ! Pourquoi ça s’appelle comme ça ?? » :D
    Finalement on a adoré, c’était vraiment magnifique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *