Bêtisier : 2019, l’année de la teuf

Coucou nous revoilou les Roadies ! On le sait, vous aimez bien commencer l’année avec notre bêtisier-bilan-rétro, alors le voilà. Et, comme des petits vieux, on radote : on est encore plus charrette que d’habitude ! On ne va pas vous mentir, c’est vraiment sur les genoux qu’on a terminé 2019…

Que dire de cette année ? Un marathon de folie. L’année a été chargée ! Déjà, trois roadtrips pour Lost In The USA, du jamais vu : la Floride en janvier, l’ouest en août-septembre et, en juin, l’enterrement de vie de garçon 100% mâles à Las Vegas pour JP. Une année rock’n’roll, ponctuée par un mariage, plusieurs autres voyages (la découverte de Lille et les Seychelles pour le voyage de noces), des salons, l’écriture de deux guides, des changements au boulot, l’âge qui avance…

Bon, il reste toujours nos photos ratées, drôles, insolites pour attaquer l’année. Et surtout, lisez jusqu’au bout. Car on repart bientôt….

 

L’année 2019 pour Lost In The USA

Les insolites et world biggest

Comme vous, on en raffole ! Les Américains n’ont pas leurs pareils pour inventer des trucs genre « le plus grand du monde », « le plus haut à l’ouest du Mississippi » ou collectionner les trucs bizarres…

En voici un florilège :

 

Y a-t-il un pilote sous la pierre tombale ?!

 

On n’est pas très sûrs de la traduction, mais c’est du « Y-a-t’il un pilote dans l’avion? » dans le texte. Voici la tombe de son héros, Leslie Nielsen. « Asseyez-vous si vous le pouvez encore ». Elle se trouve en Floride (Fort Lauderdale), et on a bravé la tempête pour la voir.

 

Ce genre de choses, ça arrive

 

Les toilettes les plus fun qu’il nous ait été donné de voir (ou presque!). Avec la fameuse maxime « Shit happens » (« la merde, ça arrive ») en néon. Au super Kush (Miami).

 

Big Betsy

 

Ahhhh. Un « plus-grand-du-monde » comme on les aime. Ici Big Betsy, plus grand homard du monde, qui garde jalousement un petit marché-magasins de souvenirs en Floride, dans les Keys.

 

A kind of magic

 

Comme si ces tas de pierres colorées ne suffisaient pas! On a galéré à voir ces Seven Magic Mountains, à l’entrée de Vegas (soit on arrivait de nuit, soit elles étaient en travaux). C’est chose faite. On n’en a pas pour autant fait l’équilibre 🙂

 

Bordel, des aliens ! 

 

Un centre alien (avec son bordel attenant). A Amargosa. Malgré le nom, c’est à des miles de la Zone 51.

 

Mini nous

 

Ces petits canards mariés (un cadeau de potes) nous ont suivis en roadtrip.

 

Au royaume des clowns

 

Vous avez peur des clowns??? Ce motel est fait pour vous! En vrai, il est super cool. Rendez-vous à Tonopah (Nevada).

 

Route extraterrestre

 

Là, on longe la Zone 51 ! On a réussi à coller un Roadie tout en haut (devinez comment!).

 

Blackbox

 

Pour communiquer avec les extraterrestres (et leur laisser des petits cadeaux). La fiche

 

Sur la frontière

 

Wendover et West Wendover. A cheval sur Utah et Nevada. Avant la ligne les mormons, après, les casinos à gogo !

 

Byzance en Utah

 

A Salt Lake city, le Grand Saltair est une salle de spectacles célèbre sur les bords du lac salé (reconstruit plusieurs fois). Pour la déco, NSPP.

 

Money money money

Le plus vieux bar d’Utah, le Shooting star (à Huntsville). Avec toujours ces billets au plafond…

 

La plus grande arche du monde ! 

 

La plus grande arche en bois de cerfs du monde ! (à Afton, Wyoming). On connaissait celles de Jackson Hole, celle-là envoie… encore plus de bois !

 

Oh gnon! 

 

De quoi chialer pendant des heures.

 

« Snack »

 

Un « petit » sandwich?!

 

Purée ! 

 

Purée ça y est, on a enfin visité le musée de la patate d’Idaho ! (on s’était loupés la première fois pour cause de toilettes en panne). Ca nous a mis la frite !

 

Et en plus, il renferme la plus grande chips du monde.

 

 

I got U’ Babe

 

On a retrouvé Paul Bunyan et son fidèle boeuf bleu, Babe, sur la route des redwoods de Californie.
En plus il parle !

 

Maison-tronc

 

Une roadside attraction historique : une maison dans un tronc, la One-Log House !
Encore plus drôle maintenant qu’un dispensaire de cannabis a ouvert sur place.

 

 

Ca passe !

 

Heureusement que ce combi a passé le tunnel (on a quand même payé pour entrer).

 

Coquillamen…

 

Une chapelle-coquillage. On dirait pas comme ça mais c’est assez joli

 

Classique 

 

Vous avez été nombreux à siffler pour cette photo. Mais Delphine y a droit chaque année.

 

Kitsch?!

 

Chargé, mais trop stylé (au Madonna Inn, San Luis Obispo).

 

Ils en font des tonne(aux)

 

Un bar à whisky, dans ce qui est certainement le plus gros fut de whisky du monde (à Los Angeles).

 

La bouffe

Que serait un roadtrip aux Etats-Unis sans la bouffe ?! La très bonne, la très grasse, ses classiques qui nous manquent le reste de l’année… Voici le menu !

 

World biggest salad

 

Alors oui c’est du vert et elle est énorme, mais on a eu peine à lui trouver du goût. Servie avec une heure de retard au casino de West Wendover. Miss U burger.

 

Sipppp

 

Une spécialité mortelle des bords du Bear lake : un milkshake à la framboise locale. Un délice (même quand ça caille sévère).

 

S’more’s

 

Une institution des feux de camp US : les s’more’s (« give me some more’s). Des crackers, des carrés de chocolat, des chamallows, un feu et le tour est joué.

 

Famous potatoes

 

La patate d’Idaho, une oeuvre d’art !
Et une giga fixette pour Delphine (incroyable comme c’est bon dans une glace à la myrtille).

 

 

« J’suis pas venu pour tout frire ! »  

 

Oh, un resto local qui fait des légumes. Ok, mais frits ! Tellement américain (et tellement bon). Ici des asperges.

 

Zoo brew

 

Vous savez qu’on fantasme de participer un jour à l’une de ces soirées bière au zoo ? On tombe toujours à côté des dates, mais on s’en est approchés cet été au zoo de Santa Barbara, qui a sa propre bière ! (si ça peut aider les animaux…)

 

Don’t mess with crevettes

 

Grosse trouvaille à LA : des crevettes en format géant! Ils déconnent pas. Et c’est succulent. Au Fish Market de San Pedro.

 

La rolls du sushi

 

Vous saviez que le california roll avait été inventé à LA ? Il a fallu qu’on vérifie ça d’urgence dans le quartier japonais. Depuis, on les trouve tout petits en France !

 

On se fait un cookout ?!

 

On a voulu tester un repas de cowboy au Yellowstone. On y va en calèche ou à cheval, et il y a ça à l’arrivée! (Dommage que ça se passe à 17 heures, lol). Notez la serviette dans la canette : attaque d’abeilles.

 

Betteraves avec vue

 

Le Nepenthe, sur la route de Big Sur, a l’une des plus belles vues du monde. ce qui justifie des tarifs assez hallucinants (dur de trouver un plat à moins de 20 dollars). Perturbé, JP en a commandé des betteraves (son cauchemar).

 

Com(te) de Monte-Cristo

 

Shit happens. On arrive de nuit à l’hôtel, on est tout retournés par l’exubérance du Madonna Inn et on en vient un commander un sandwich qui a l’air sympa et qu’on n’a jamais tenté : un Monte-Cristo. Beurk. Comme un club mais avec du pain perdu à la cannelle… A réserver pour le brunch (ou pour jamais en fait).

 

Donut géant

 

Panneau mythique, chaîne connue et correcte.

 

Les happenings animaliers

Grand classique aussi de nos roadtrips, les animaux. Du sauvage, du domestique, du « en toc »…

 

Ghost cat

 

Dans la petite ville fantôme de Silver City (Bodfish, Californie), le gardien est poilu, avec un bandana aux couleurs des states et s’appelle Izzy. Son maître est allé nous le chercher.

 

Rappel utile

 

Oh, ça pouvait être les uns ou les autres… Ben, non, c’est doublement flippant là.

 

Allez, rideaux

 

C’est pas chargé du tout. Des rideaux au Yellowstone.

 

Arrêtons de se lamantins

 

Parce que ça marche toujours ces petites figurines en bois ou en carton. La version lamantins (Crystal River, Floride).

 

Sunset cat

 

Animal de compagnie n’est pas un vain mot en Oregon. Un culte voué aux chiens et des chats qui assistent au coucher de soleil (à Bend, sur Pilot Butte).

 

Non merci

 

Non, non. Merci. Non mais non merci, vraiment. NOOOON !

 

Une vie de chat d’Hemingway

 

Elle est belle la vie sous le soleil des Keys. Autour de la demeure d’Ernest Hemingway (Key West), des dizaines de chats polydactyles (avec six griffes ou plus).

 

La saison des amours… hum

 

C’est pas discret ça comme approche bébert.

 

Mer…

 

On adore les pélicans. Le loueur sûrement moins…

 

Les écureuils les plus friendly du monde

 

Certainement désastreux mais assez incroyable : les écureuils des rochers de Monterey sont quasi apprivoisés (certainement parce qu’ils sont nourris à longueur de journée malgré les panneaux d’interdiction). Il y en a une centaine.

 

Vaches sur mer

 

Toujours épatant comme paysage.

 

Dog bite

 

On a encore vu un nombre improbable de chiens cet été. Celui-ci a grignoté JP ! Les proprios ? Ca les a fait marrer.

 

 

 

Daimmmmmmm

 

On les adoooooore !

 

Bison style

 

 

Rien de tel qu’une petite branche pour te faire un look unique dans le troupeau (au Yellowstone).

 

 

Il y a un loup…

Au Yellowstone, on a enfin « vu » les loups… Enfin, de très très loin sur le téléobjectif d’un visiteur !

 

And the champion is…

 

Au Yellowstone, la palme du visiteur inconscient et au-dessus des lois est attribué à ce monsieur qui pose tranquillou devant ces wapitis. Pour rappel, la distance à respecter est de 23 mètres. Et comme toujours, évitez de tourner le dos à un animal sauvage.

 

Drive haaaaaaaan

 

On prendra un MacDonkey avec des curly fries, merci…

 

Pink dog

 

Le must à LA: des oreilles colorées. Ici la version rose (vue plusieurs fois!)

 

Sang froid 

 

On trouve de tout à Venice, bitch !

 

Un ourssss ! 

 

Bon sang, en arrivant « tard » cette année au Yellowstone, on a un peu galéré à voir des ours. Heureusement, celui-ci a fait le show !

 

Boo de Venice

 

Vous vous souvenez de Boo, le plus beau petit chien du monde. Ben il fait du roller…

 

Look

Parce qu’il y en a pour tous les goûts.

 

T-shirts, right there !

 

Ceux-là sont pas mal ! Prime au Tacocat, qu’on peut lire dans les deux sens.

 

Cat leggin

 

Acheté à Haight-Ashbury (San Francisco), repéré par JP (!), adopté!

 

Message

 

A traduire approximativement par « Si tu fais de la merde, qu’elle soit épique » ou des truc incroyables. Made in Bend, Oregon.

 

T-shirt à la patate

 

Pour ceux qui n’ont pas suivi : JP a acheté ce t-shirt assez mythique au musée de la patate d’Idaho. Le hic, c’est que le truc a vite décoloré et déteint (on a cru qu’il saignait ou avait pris de gros coups de soleil). Pas sûr que vous le revoyiez de sitôt…

 

Oreilles de Mickey

 

Disneyworld, projet d’achat d’oreilles de Mickey… Une bonne demi-heure. Mais comment voulez-vous choisir entre tous ces modèles?! Version Delphine…

 

… et version JP (lassé d’attendre)

 

 

En bref WTF

Un panaché de trucs rigolos et de nos fameux moments « What the fuck?! »

 

Shérif, tu nous as fait peur

Malgré tous nos miles au compteur, nous ne nous étions jamais faits arrêter/contrôler par la police. Jusqu’à ce soir-là. On arrivait à Tonopah où on espérait trouver à manger avant que tout ne ferme. Et bam, le shérif arrête le mec de devant, et nous. Une attente interminable pour avoir une amende (on roulait trop vite). Et autant pour la payer au retour.

 

La loi des séries

 

Un quart d’heure plus tard, on se remet de nos émotions autour d’un burger. C’est là qu’un groupe de motards s’en va; l’un fait un malaise en plein milieu de la route, JP va aider à le relever, ainsi que sa moto. On assiste à toutes les opérations de secours. On retrouve même… « notre » shérif !

 

Pause laverie

 

Autre classique. Sauf que celle-ci a été longuuuuuue, en plein milieu du week-end de Labor Day. On a parcouru plusieurs fois le resort pour se la faire ouvrir, retourner chercher de la lessive…. Lessivés !

 

Le jour où on est montés au panneau Hollywood

 

Ça, c’est de l’aventure. Une bonne après-midi bien galère comme on les aime. Départ du Griffith Observatory en fin de journée (coucou le parking à 10$/l’heure), marche en plein cagnard, on suit fébrilement notre GPS dans les broussailles pour arriver pile au coucher de soleil derrière les lettres mythiques.
Maison fait comment pour revenir ? On change de plan, on descend par un autre chemin, on se trompe au milieu des maisons, et notre téléphone ne capte pas. On finit par attraper un Uber qui semblait connaître moins bien la ville que nous. Direction le Griffith et ses satanés de bouchons…. OUI, mais on a vu les lettres !

 

 

 

Florida weather ? 

 

On était parti plein de bonnes intentions. On se disait : « En janvier, ça va nous faire du bien la Floride, le soleil, le chaud… » Mon cul, c’est du chicken waffle ouais ! Temps pourri pendant plusieurs jours, pluie non-stop pendant 48 heures, le gars du motel qui nous sort un chauffage d’appoint datant de l’antiquité (« Ben oui, je l’utilise deux jours par an, dont aujourd’hui… »). Damn !

 

Pole nord au Nevada

 

C’est tellement un classique. Seuls dans le resto, en plein coeur du Nevada, à Pioche et la clim réglée à 15 degrés. Mais vous êtes des eskimos ou quoi ?

 

La vie de palace

 

Bon, quand t’arrives à Las Vegas, toute inhibition tombe. Et quand tu te retrouves à l’étage des suites (forte odeur de beuh d’ailleurs), t’en profites.

 

Quand tu retrouves des vieilles copines

 

2011-2019 : elles n’ont pas pris une ride !

 

Kiss, c’est de la balle

Sur notre to-do list à Las Vegas, il y avait le minigolf Kiss, caché dans le casino Rio. « I was made for playin golf ! « 

Fremont, rue d’enfer

Salle de concert à ciel ouvert, défilé de freaks sous les néons, cour des miracles… La rue des vieux casinos est toujours un must. Et le paradis des gens chelous…

 

Meilleur panneau 

 

Ce panneau de motel, qui se trouve non loin de Fremont, est une oeuvre artistique. Son message, c’est du velours. « Qu’est-ce qui commence par un « f » et qui finit par « uck » ? Food truck ! (et pas « fuck », bande de petits esprits tordus) ». Sinon, les lamas peuvent dormir gratis.

 

Trumpez fort ! 

 

Car ca sera plus que jamais d’actualité en 2020… Le porte-clés Trump…

 

Flagada Jones ! 

 

C’est Flagada Jones ! Flagadaaaa Jones…. (En vrai, il était hyper désagréable. Le mythe s’est brisé ce jour-là).

 

WWIII

 

Jamais on n’avait vu ça. Une vision d’horreur, un champ de bataille… Le jour de Labor Day, on s’était dit qu’une petite baignade dans notre hôtel à Boise (Idaho) serait la bienvenue. Mauvaise idée ! Un bordel monstre, des enfants déchaînés, des mecs se tapant des burgers et des binchs dans la piscine, des frites (et pas en plastique) qui flottent et le volume sonore d’un concert de Rammstein.

 

Tronc pas commun

 

C’est un grand classique du Sequoia NP. A retrouver sur la route de Crescent Meadow.

 

Flotteurs

 

A Bend, ils savent vivre. Et le tubing est complètement sur notre liste pour les prochains trips.

 

Liquide comme un roc 

 

Elles sont mythiques les toilettes du Madonna Inn. Une pissotière dans une cascade d’eau…

 

Friends

 

« I’ll be there for youuuuuuuuuuuuu ». 

 

Tellement ému

 

Des années de vannes enfin récompensées. Merci, c’est pour toi maman. Merci aussi mon amour, pour toutes les mauvaises blagues que tu supportes.

 

Oh, un cabri

 

Quand tu n’as plus tes jambes de 20 ans et que tu as l’impression de voler.

 

L’hospitalité sauce BBQ

 

Dans l’Idaho, on sait accueillir. Enfin, presque…

 

La fête de la saucisse

 

San Francisco a une longue histoire avec la nudité, qui est encore autorisée dans la rue (avec un permis de parade désormais). Alors, à Castro ou Haight-Ashbury, il y a des militants pro-zob à l’air. Et quand ils passent sous cette enseigne, on ne pouvait pas manquer la photo.

 

Cool bus

For the cool kids…

 

Washburn

 

Avec notre mascotte Washburn…

 

So Vegas

Je pense qu’on ne peut pas faire plus Las Vegas que cette photo. Vraiment.

 

Hot spot

Celui-là, il faut le mériter. 10 heures de marche, 800m de dénivelé, des passages de gués pour une seule place dans cette source chaude. Nannnn, on déconne, la route est à 10 mètres…

 

High on Hollywood

 

Quelle surprise en découvrant notre appartement à Los Angeles. Sur les hauteurs de la ville, sur Mulholland Drive, l’immeuble était géré par des jeunes qui avaient un business (légal bien sûr) de livraison de marijuana. Déco appropriée, odeur incluse…

 

Discrétion

 

Des sièges au top de la discrétion. Baroques à souhait…

 

Yabadouuuuuuuu

 

Les rocks rooms du Madonna Inn, à San Luis Obispo (Californie). Pour se sentir comme les Pierrafeu.

 

Dans le ventre de la bête

Allez, adios….

 

Quand tu fais les sacs pour le retour

 

Que la partie d’échecs commence !!!!

 

Le reste de l’année

Et sinon, le reste de l’année 2019, on a fait quoi ? Et bien, plein de choses.

 

D’abord, JP s’est offert un enterrement de vie de garçon aux USA, avec les potes (tout le monde est bien cuit sur la photo).

 

 

On s’est mariés !

 

 

 

Puis, on est parti en voyage de noces.

 

 

On n’a pas manqué les salons du tourisme, à Lyon et Paris. On a aussi participé au salon des blogueurs de voyage à Lille.

 

 

On a aussi mangé quelques burgers bien juicys…

 

 

Et on a aussi participé à l’écriture de deux guides. L’un est déjà sorti, Simplissime Parcs Nationaux de l’Ouest Américain, l’autre est prévu pour 2020 !

 

 

Et enfin, on a fêté Noël

 

 

Lost In The USA en chiffres

Un grand merci à vous tous, nos lecteurs. Cela fait un bien fou d’être lu.  Vous avez été plus de 540 000 à passer sur le site cette année, plus de 1,34 million de pages lues. Sur Facebook, vous êtes maintenant 19300 (allez venez ! Qu’on arrive à 20k) et plus de 8000 sur Instagram. On a bien compris que vous adorez les stories de voyage… On se fait beaucoup plus discret en dehors de nos voyages. Ca vous convient ?

 

Lost In The USA, c’est plus de 345 articles (avec celui-ci) et 618 fiches sur la carte.  On a également passé la barre cette année des 5000 commentaires sur le blog. Et nous avons reçu des centaines de messages, de demandes de conseils, de petits mots de remerciements. Merci encore. Nous répondons à tout le monde. Cela a pu prendre un peu plus de temps cette année vu notre actualité mais on essaie d’oublier personne. Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous le dire.

 

 

Et si jamais vous voulez nous soutenir et nous aider à grandir, vous pouvez le faire en faisant vos réservations (hôtels, voiture, activités…) avec les liens qui se trouvent sur le site. Une petite commission pour nous, un prix inchangé pour vous, mais un grand coup de main pour Lost In The USA. Tout est expliqué ici

 

 

Nos projets 2020

Les voyages

 

Ça arrive les Roadies ! Vous pensiez qu’on allait ranger les valises ? Sérieusement ? On tire un peu en longueur cette année (pas de roadtrip en janvier) mais un big objectif en février. On peut vous le dire maintenant, on vous emmène fêter le Carnaval en Louisiane et à la Nouvelle-Orléans. Décollage le 17 février.

 

 

 

Et bien sûr, on travaille déjà sur notre roadtrip estival. Mais pour celui-ci, il faudra patienter un peu pour en savoir plus.

 

Les salons

Malgré les élections municipales (et oui, on sera sur le pont au boulot), on sera présents au salon Mahana de Lyon (du vendredi 7 au dimanche 9 février 2020) et au Mondial du tourisme de Paris (du jeudi 12 au samedi 14 mars 2020). On vous y attend nombreux, comme d’habitude.

 

Suivant nos disponibilités, on espère organiser un apéro Lost In The USA au printemps.  Enfin, on sera présent au salon des blogueurs We Are Travel, mi avril, à Mandelieu-la-Napoule.

 

Le blog

Nos objectifs ? Restez les mêmes mais rattraper un peu de retard, car on a encore des dizaines de fiches d’endroits géniaux à partager avec vous (pas mal de Floride et de Californie à venir), et d’expériences à raconter ! Ces prochaines semaines, le bilan (enfin) du roadtrip 2019 va arriver sur la table. Et nous avons plein d’idées d’articles. Au menu : Californie, Floride, Oregon, Idaho, Dakota du Nord…. Des idées, des envies ? Commentez !

Et sinon, restez dans les parages !

 

 

 

On vous embrasse les Roadies et on vous souhaite la meilleure des années.

A bientôt

Delphine & JP

 

6 responses à “Bêtisier : 2019, l’année de la teuf

  1. Article vraiment extra, ne changez surtout rien en 2020 !! Mon mari, assis à côté de moi, m’a demandé pourquoi je riais en regardant mon téléphone : vos articles sont drôles, éducatifs, passionnants, je suis fan à 100% !! Je vais me faire vos autres bêtisiers dans la foulée ?
    J’ai hâte de suivre votre voyage le mois prochain, mais surtout je vais essayer de passer vous «rencontrer » au Mahana, ce n’est qu’à une petite heure de chez moi, c’est faisable normalement. J’espère juste ne pas être trop impressionnée pour venir vous parler ?.
    Sinon on est aussi en pleine préparation de notre roadtrip familial, on part le 7/08 pour 23 jours à 5: le voyage qu’on attend de faire depuis des années !!!
    Je finis ce très (trop…) long commentaire en vous souhaitant aussi une excellente année 2020.

    1. Hello Marie ! Merci merci merci, c’est trop sympa. Je vois trop la scène avec Monsieur ^^
      Et oui, faut pas hésiter pour le Mahana, ça nous fera plaisir, on fera bientôt un papier avec les entrées gratuites et puis les heures auxquelles nous seront présents.
      On peut parler de ton projet tranquillement

      Bon dimanche !!!

  2. Juste une précision, le bœuf bleu de Paul Bunyan sur la route 101, l’artiste ne connaissait visiblement pas la différence entre un bœuf et un taureau !
    J’avais déja remarqué cette incongruité lors de mon passage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.