Lost In The USA, 3 mois au jour le jour, chapitre 5 : retour à Austin

La Californie est maintenant derrière nous après plus de trois semaines de roadtrip, le long de la Sierra Nevada puis le long de la côte pacifique. Notre voyage de trois mois tire à sa fin et nous devons rentrer sur Austin. Attendez, il y a toujours quelques petites choses à voir sur la route.

Vous pouvez lire ou relire le chapitre 1 de notre roadtrip, consacré au Texas et au Nouveau-Mexique, par ici, le chapitre 2, sur notre montée vers le Yellowstone, par ici.  Le chapitre 3, consacré à l’Utah, à l’Arizona et au Nevada, par ici. Et notre long périple en Californie est à retrouver par ici

 

1. Lost In Mohave County

IMG_9209

 

28/10/15. Avec le désert, c’est une histoire d’amour qui dure. Pour autant, on ne s’expliquera jamais la fascination pour un endroit aussi inhospitalier. C’est le désert, c’est tout. On s’y sent bien, comme si chaque plante avait fait sa place (et en avait assez) pour s’accrocher à la vie. Le lieu aussi de nos plus beaux couchers de soleil. Comme celui de ce soir sur la route entre Chloride et Kingman.

Mais la journée avait débuté plus à l’ouest, du côté de Needles, en Californie.  Non loin de là, l’un des plus beaux tronçons de la 66 emmène les roadtrippers vers le Sitgreaves Pass. Avant, sur la route, il y a Oatman, ses mules en pleine rue, son hôtel, ses boutiques, ses gunfights et ses tonnes de touristes. Ceci dit, cette fois, ce n’est pas désagréable. Ensuite, la 66 monte sur Sitgreaves Pass (bien s’arrêter au petit cimetière peu avant le sommet) puis redescend vers l’ancienne station service de Cool Springs, où l’on discute avec George, derrière le comptoir. Un mois plus tard, nous revoilà à Kingman, que l’on avait découvert au soleil couchant. On se ravitaille (cash, pharmacie), on mange (Mr D’Z Diner, mouaiiiiiis) et on repart vers le nord pour un petit crochet.

Chloride d’abord. Cette petite pépite est la ville minière qui a été continuellement habitée le plus longtemps. Vieux bâtiments, vieilles caisses, des petits détails arty et mignons partout. Au fond du village, une route s’enfonce dans les montagnes. Après quelques kilomètres et deux ou trois frayeurs, on arrive à la peinture monumentale de Roy Purcell (bien connu dans le secteur), réalisée en 1966. De retour sur la route, petit arrêt à Santa Claus. Ancien parc d’attraction dédié au Père Noël et maintenant ville fantôme.

Le coucher de soleil sublime (comme souvent en Arizona) nous fait presque oublier qu’on a beaucoup de route. On se dépêche,on fait un arrêt à Congress pour chercher une statue qu’on ne trouvera pas pour finalement atterrir à Mesa, dans la banlieue Est de Phoenix. A demain les Roadies.

 

IMG_9107

IMG_9421

IMG_9543

IMG_9583

IMG_9637

 

 

2. Lost on the Interstate 10

IMG_9798

 

29/10/15. Rien que le titre va vous le faire comprendre. Aujourd’hui, on a surtout fait de la route et encore de la route. Partis de Mesa sous un beau soleil, on a ensuite pris cher du côté de Casa Grande avec pluie, vent et tempête de sable. Nous devions rallier Deming au Nouveau-Mexique et on en a quand même profité pour faire quelques arrêts sur la route. Une casse auto de vieilles américaines à Casa Grande (Desert Valley Auto Parts), des bâtiments étranges en forme de soucoupes dans le même secteur, un restau mexicain ayant accueilli des présidents (dont Clinton) à Tucson (Mi Nidito), et on n’a pas pu s’empêcher de faire un mini-tour au Saguaro National Park. Toujours un bon moment, très photogénique sous le ciel orageux.

La route jusqu’à Deming, sous la pluie battante, ne nous a pas réservé grand chose hormis une roadside attraction des plus classiques : « The Thing ? » à Dragoon. La chose. Pour 1 $, jetez un oeil à une momie dont on ne sait pas grand chose. On adore ce genre de trucs. Bref, nous vous écrivons de Deming, de notre charmant Days Inn. Et nous repartons vers l’Est, direction Texas Y’all.

IMG_0029

DSC05815

 

30/10/15. Rien que le titre va vous le faire comprendre (ah merde, je l’ai déjà écrit hier ça…). Donc, en fait, rebelote, en pire. Nous avons du reprendre l’I-10 pour nous rapprocher d’Austin. Donc, nous le redisons, lorsque vous partez en roadtrip, tout ce qui s’appelle I-« quelquechose (c’est à dire Interstate), c’est à éviter. C’est tout droit et chiant comme la pluie. Non, prenez les petites routes et allez découvrir l’arrière pays. Nous, aujourd’hui, nous n’avons pas le choix. De plus, nous connaissons déjà bien les petites routes du secteur. Partis de Deming ce matin, nous avons rapidement quitter le Nouveau-Mexique pour arriver au Texas à El Paso. Le temps de jeter un oeil à une station vintage que nous étions déjà de retour sur l’I-10. Ici, nous longeons la frontière mexicaine et les Border Patrol sont donc très présentes. Surtout, nous avons passé la journée sous les nuages et la pluie. Une tempête s’est abattue sur Austin et l’aéroport a été contraint de reporter plusieur vols. Nous repartons mardi et espérons donc que tout ça sera de l’histoire ancienne.

Finalement, notre périple sur l’I-10 nous a emmené à Ozona, qui s’autoproclame « la plus grande des petites villes ». Un repas au steakhouse du coin et nous voilà dans notre motel. Avant les derniers miles qui nous séparent d’Austin, repos ! See U.

Ah, et on oubliait, on a appris, alors qu’on déambulaient dans les allées d’un Trading Post que nous étions sélectionnés pour la finale des Golden Blog Awards à Paris le 10 novembre. Un grand merci à tous pour vos votes.

 

IMG_0190

DSC05868

DSC05916

 

3. Lost for Halloween

IMG_0696

31/10/15. Ce matin, c’est Halloween et c’est à Ozona, en plein coeur du Texas, que nous ouvrons les yeux. Il nous reste quelques heures de voiture pour rejoindre Austin, notre terminus, retrouver nos amis et nous préparer pour la fête.  C’est pas pour ça qu’il faut oublier le roadtrip. Premier stop au centre d’Ozona pour voir la statue de Davy Crockett (la ville héberge le festival Davy Crockett) et le panneau « the biggest little city in the world ». Puis direction Austin. Sauf que parfois, on change d’avis au dernier moment en regardant trois pages sur le net. « Hey, y’a un Stonehenge à Ingram »… « Ah ouais, c’est où ? » « Pas trop long comme détour ». « Let’s go ». 

Nous voilà à Ingram, déjà un bout de Hill Country. Et en effet, une réplique au 2/3 de Stonehenge et, en bonus, quelques têtes de l’île de Pâques. I love Texas… A quelques miles de là, on débarque à Kerrville et on tombe sur une croix géante au sommet d’une colline. Il ne nous reste plus qu’à traverser le « lovely » Hill Country pour rallier Austin. Fredericksburg puis un arrêt au Salt Lick (à Driftwood) encore, cette institution du BBQ. On avale sausages, briskets et ribs en vitesse. Austin est à portée de main. On débarque chez nos amis, on file s’équiper chez GoodWill (on se décide pour une fée grunge et un loup-garou infirmier) et c’est parti pour un tour sur la rue la plus folle d’Austin, 6th Street. Plusieurs heures de grand n’importe quoi. Une rue devenue piétonne, des déguisements de folie, une ambiance de carnaval (plus que d’Halloween) et un énorme souvenir pour une première ici. A demain.

 

IMG_0467

DSC06009

IMG_0656

IMG_0704

IMG_0931

IMG_1365

 

 

4. Lost in Austin (once again)

IMG_2297

1/11/15. Bon, back in Austin. Comme il y a trois mois, comme il y a un an, comme il y a deux ans. Quatrième passage pour nous dans la capitale du Texas. Après notre longue tirée de retour (Palm Springs – Austin en quatre jours) et la soirée Halloween dans la foulée, on avait besoin de souffler un peu ce matin. Bon dodo, déjeuner avec les copains avant de travailler sur le site (jetez un oeil aux Breaking News ;-) ). Finalement, on s’est décidé à sortir pour découvrir encore un peu Austin. D’abord, un tour sur le Lady Bird Lake Trail afin de voir la statue de Stevie Ray Vaughan puis nous avons enchaîné les petits arrêts pour biffer de nouveaux graffs sur notre liste. Finalement, c’est sur la 6th St, que nous avions arpenté la veille pour Halloween, que nous nous retrouvons. Beaucoup beaucoup plus calme. Un tour au Museum of the Weird (très très sympa, c’est ce qu’on appelle un Dime Museum), une bière sur un rooftop et une razzia de sucreries diaboliques chez Voodoo Doughnut (référence de Portland, vient d’ouvrir à Austin) et enfin des noodles attrapées au vol. Ah et surtout, on a croisé notre people 2015, M. Jason Segel, aka « Marshall », aka « Marshmallow ». Du lourd. Un an après Ethan Hawke, Austin semble nous porter bonheur.

IMG_1746

IMG_1909

IMG_1938

IMG_2139

IMG_2284

2/11/15. Ce matin, on a commencé à vraiment pensé que c’était vraiment bientôt fini… Mais on n’était pas d’humeur mélancolique. Du coup, on est allés faire un tour aux San marcos outlets, pour s’acheter deux-trois trucs mais surtout le troisième sac qu’on avait enregistré pour le vol. Un moment agréable, avec tous ces chouettes prix et quasi personne. Sous un soleil de plomb, dont on a profité de chaque rayon, on est ensuite allés découvrir Rainey street, plébiscitée comme l’une des meilleures rues des Etats-Unis où boire un verre. Elle est effectivement très mignonne avec tous ses petits patios… un peu gâchés par de multiples chantiers de construction autour. On a cassé une croûte dans un beer garden, spécialisé dans les saucisses (le Bangers). Yummy.

DSC06265 DSC06338

On a passé la dernière soirée avec nos amis, Cécile et Cyrille, dans une institution du BBQ: le County line on the lake. Un endroit très sympa, au bord de l’eau, où on a l’intention de revenir de jour. Le sommeil a été difficile à trouver pour cette dernière nuit sur le sol américain…

DSC06402

3-4/11/15. Pas le temps de rigoler aujourd’hui : il faut paqueter ! Ca nous a bien pris la matinée de vider notre énooormmmme Chevrolet Suburban, de trier et tout faire tenir dans les sacs. Ce n’est pas qu’on ait acheté beaucoup de choses, mais on a gardé plein de trucs et trouvé plein de documents à ramener…

DSC06474

A 15 h, c’est le départ : au revoir Cécile, Cyrille, Austin et bonjour… les bouchons! On aurait cru que les éléments ne voulaient pas qu’on rentre. On a eu les bouchons, le surpoids à l’enregistrement, les contrôles minutieux, la fouille des chaussures… Du coup on est arrivés pile à l’embarquement, tandis que le soleil se couchait à travers les vitres de l’aéroport de Bergstrom, qu’on adore.

DSC06554

C’était parti pour un vol de 9 heures, pas désagréable et agrémenté du visionnage de plusieurs films… On a dormi et c’est à Londres qu’on s’est réveillés, sous la pluie. On a remis les manteaux et pris le dernier avion pour Lyon et la France. On va passer quelques jours en famille à la campagne avant de retrouver Lyon puis Paris, où on va participer à la cérémonie des Golden blogs. On sait d’ores-et-déjà qu’on vient de vivre un moment important de notre vie. On n’est pas tristes mais impatients de développer notre site et d’avoir fédéré une si jolie communauté au cours de ce voyage. Et impatients bien sûr de repartir!

DSC06655

To be continued….

 

7 responses à “Lost In The USA, 3 mois au jour le jour, chapitre 5 : retour à Austin

  1. Je rattrape toutes vos aventures de ces derniers mois… c’est du lourd ! Vous avez encore avalé l’Amérique ;) Mention spéciale pour vos photos et le fait d’avoir réussi à tenir vos carnets de bord au fil du voyage !!

    1. Merci Magouille ! Tenir ce carnet jour après jour était un vrai engagement. Pas mal de fois, on n’avait plus vraiment le goût après avoir visité, roulé, mangé… Mais bon, nous y sommes arrivés. On s’est raté de peu. On a vu que vous étiez rentrés en France. Mais bon, on a même raté Laura à Santa Cruz.
      De grosses bises

  2. J’ai voyagé avec vous pendant 3 mois du côté américain que je ne connais pas encore … Ça me donne des idées pour la prochaine fois ! Nous sommes rentrés hier d’un road trip de 3 semaines avec nos 2 loulous en Floride et c’était top aussi ! Bon retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *