Lost In The USA, 3 mois, au jour le jour : chapitre 3, l’Utah, l’Arizona et Las Vegas

Après notre rush vers le Yellowstone, qui nous a permis de découvrir de jolis coins en Utah, en Idaho et au Nevada, il était temps de revenir aux classiques. Bienvenue en Utah.

Vous pouvez lire ou relire le chapitre 1 de notre roadtrip, consacré au Texas et au Nouveau-Mexique, par ici ou le chapitre 2, sur notre montée vers le Yellowstone, par ici. 

 

 

1. Lost in Dixie

 

IMG_6687

 

10/9/15. La journée off, c’était bien. Mais bon, on s’ennuie vite. Passons maintenant aux choses sérieuses. Debout à six heures, nous avons filé depuis Hurricane vers le Zion NP où nous attendait la marche la plus populaire du parc, Angels Landing. Populaire mais avec un secteur final abrupt et dangereux. La mise en route est difficile mais la marche ne déçoit pas… vraiment pas. Une vue impressionnante au Lockout. Et que dire de la suite ? Oui, la portion finale, le long des chaînes pour se tenir, offre quelques sueurs froides mais surtout le sentiment de voler au-dessus du parc.

Pour se remettre de ces 3h45 de marche (40 degrés sur le retour), on a stoppé à Springdale pour le lunch (comfort food), avec un bread pudding en dessert et surtout une bière XXL pour arroser ça. La journée n’était pas finie. Nous avions rendez-vous dans un lieu très spécial non loin de St George, le Tuacahn Center For The Arts, que l’on surnomme « Broadway in the desert ». Oui, des comédies musicales dans un décor de roches rouges. Là , c’était « When you Wish », un mélange disney et surtout une vraie réussite.

 

 

 

 

Lost In Zion Angels Landing from Lost In The USA on Vimeo.

 

IMG_6699

IMG_6749

DSC08121

DSC08146

DSC08177

 

 

1/9/15. Ce matin, nous devons quitter notre hôtel d’Hurricane pour trouver un nouveau point de chute. Ces derniers jours, on a repéré certains endroits à découvrir. Mais nous avons d’abord la chance de retourner à Tuacahn pour une visite backstage. Enorme. Le lieu (de jour,) les décors, les costumes et perruques, toute la machinerie derrière le show huilé que l’on avait vu la veille. La suite de la route nous emmène dans deux state parks : le premier, Snow Canyon, se caractérise par ces formations rocheuses blanches et rouges. Le second, Sand Hollow, est un immense réservoir. Et avec 40 degrés dehors, on n’a pas pu se retenir de piquer une tête dans cette eau claire. On a ensuite parcouru la partie ouest de Zion, Kolob Canyons, avant de faire un arrêt à Silver Reef, une ville fantôme. Dommage, avec toutes ces bâtisses neuves derrière, on a du mal se sentir dans une ghost town. On a fini la journée à la découverte des Kanarra Falls. Une balade de 2h les pieds dans l’eau pour aboutir à un canyon étroit et des chutes d’eau très photogéniques. Sur le retour, la nuit tombe. A Cedar City, nous tombons sur une pizzéria bondée, Centro. Petite douceur pour finir la journée.

DSC08248

DSC08294

IMG_7465

IMG_7945

DSC08311

 

2. Lost in Iron & Sevier counties

IMG_8499

 

12/9/15. Le Cedar Rest Motel ne nous a pas vraiment donné envie de rester trois plombes à Cedar City mais il fallait bien dormir un peu après deux jours épuisants. Alors, nous avons pris notre temps, en profitant pour retirer du cash, faire le plein, acheter deux trois petites choses et faire un petit tour dans cette ville étudiante (celles-ci ont nos faveurs, les restos sont meilleurs et la vie un peu plus rock). Finalement, nous avons pris la route pour le « mini Bryce Canyon », Cedar Breaks National Monument. Et c’est vrai, ça y ressemble vraiment, même si les hoodoos sont moins spectaculaires. Mais la scenic drive à 3000m d’altitude vaut le détour, comme le trail Alpine Pond que nous avons pris le temps de faire. Ce qu’il y a de bien, c’est le calme ici. « Mini-Bryce Canyon » mais maxi tranquillité.

La suite nous a ramenés sur la route. Nous avions réservé une nuit un peu spéciale, à Monroe, un peu plus au nord. Après un mini-arrêt (mais alors très court hein) au Cove Fort, lieu historique des pionniers mormons, nous débarquons à Monroe aux Mystic Hot Springs. Un lieu hors norme, un peu (beaucoup) hippie sur les bords, mais oh combien reposant. Des sources chaudes accrochés à la montagne et des cabins et des vieux bus pour dormir. C’est de l’un de ceux-ci que l’on vous écrit maintenant. Plus tôt, nous sommes allés faire quelques photos de nuit sur le site. Nous y avons croisé Mystic Mike, le propriétaire, qui s’est amusé avec nous à quelques jeux de lumière.

Ps : n’allez pas manger chez Wingler’s à Richfield. Sur ce, bonne nuit.

 

IMG_8338

DSC08408

IMG_8691

 

IMG_8705

IMG_8775

IMG_8844

IMG_8855

 

 

3. Lost on the Scenic Byway 12

IMG_9508

 

13/9/15. C’est dimanche à Monroe et il faisait un peu frisquet dans le bus Ford ce matin lorsque nous nous sommes réveillés. Le camping et le RV Park étaient très calmes. Après un nouveau tour dans les pools de Mystic Hot Springs, nous avions prévu d’aller petit déjeuner au lobby. Ce qui s’est transformé en un ptit déjeuner presque familial avec Mystic Mike, le propriétaire des lieux, sa compagne Aubrey et les enfants, Soleil et Xavier. Café, oatmeal, gaufres, oeufs-poivrons et pommes de terre : un festin (bio) pour refaire le monde avec Mike. Parler de ses principes hippie, de son domaine, de ses débuts ici, de sa vision du monde et de ses envies. Ils nous a ensuite emmenés sur son terrain, découvrir sa serre (très bonnes fraises et tomates !) et ses nouvelles cabins. Et ces dernières sont splendides. Une fois fini, nous avons dit au revoir à Mike, Aubrey et les enfants. Petit détour par Salina et des canettes de soda géantes avant de repiquer au sud vers Bryce Canyon, via Panguitch. Le temps est de loin le plus triste depuis le début du séjour et les hoodoos ont du mal à prendre la lumière. On ne pense même pas à redescendre au fond de l’amphithéâtre, ce serait se fatiguer pour pas grand chose. Nous finissons par reprendre la mythique Scenic Byway 12 pour rejoindre Escalante, aux portes du Grand Staircase. Et dehors, il pleut. A demain.

 

IMG_8939

 

4- Lost in the Grand Staircase Escalante national monument

IMG_0100

 

14/9/15. Ce matin, contre toute attente, on s’est réveillés sous un soleil de plomb à Escalante. Mais on n’est pas partis tout de suite : il fallait absolument qu’on prévoit un peu les jours suivants, qui vont nous conduire à Moab et aux merveilleux parcs de ses alentours. Ca a pris beaucoup de temps, car là-bas, quelle que soit la période ou presque, les prix flambent. Imaginez un peu : une nuit fin septembre, dans un motel de chaîne, tutoie volontiers les 200 dollars (à peu près pareil en euros). Sans petit déj ni rien. Alors on ne vous parle pas des lodges un peu cosy, qui eux fourguent carrément leurs cabins à 350 la night, quand ils leur en restent. Rassurez-vous, on s’est pas mal débrouillés. On a fait un petit tour au visitor center d’Escalante : la météo étant particulièrement incertaine, la plupart des secteurs étaient plus que fortement déconseillés… D’autant que l’orage arrivait déjà. On a donc dû se contenter de quelques miles sur la mythique Hole-in-the-rock road et dû abandonner la rando vers les Calf creek falls. Sous un ciel noir, on est allés se consoler avec un bon burger. Si vous êtes dans le coin, n’hésitez pas : la petite ville d’Escalante rassemble (curieusement?) de merveilleux restos. Le burger, avec son steak de boeuf élevé dans les prés du ranch voisin, n’est pas loin d’entrer directement dans notre « ever Top 3″. A peine avalé, le soleil est revenu en force donc on a filé sur le sentier. La marche était beaucoup plus longue qu’annoncée : une bonne dizaine de kilomètres à travers le canyon, mais à la fin, la magnifique récompense de cette superbe chute. On est rentrés à temps, sous de nouvelles gouttes, et on a eu droit à un joli ciel de fin de journée. Une dernière nuit à Escalante et on repart pour Moab, où de vraies merveilles nous attendent : Arches, Canyonlands… pour ne citer qu’eux. Stay tuned :-)

 

IMG_0329

DSC08632

 

5- Lost on the roads 12 & 24

IMG_0635

 

15/9/15. Salut les Roadies. On a quitté Escalante et c’est depuis Moab qu’on vous écrit. Après un bref passage il y a quelques semaines, on va y rester trois nuits cette fois. Vous savez (?) que le secteur regorge de merveilles : rochers rouge vif, arches mythiques… On espère qu’on va tous se régaler. On a passé la journée sur la route, la 12 puis la 24. Deux routes magnifiques à la géologie spectaculaire. On est passés par tous les temps et toutes les températures : averses, brouillard épais, soleil de plomb puis timide coucher de soleil. On a fait plusieurs arrêts : sur le Burr trail (au Singing canyon), au sous-estimé parc de Capitol Reef (mmmmh la cueillette des pommes et des poires) et enfin au génial Goblin Valley State Park, où les rochers ressemblent à une joyeuse forêt de gnomes. Avant d’aller manger un petit BBQ… See U.

 

IMG_0429

IMG_0889

IMG_1487

 

6 – Lost in Moab

IMG_2394

 

16/9/15. On a mis un peu de temps à démarrer aujourd’hui. Finalement, après conciliabule, on a penché pour un mix voiture-parc. On a attaqué par la Potash Road, qui suit les méandres de la Colorado River à l’ouest de Moab. Très jolie route où l’on a croisé des fans d’escalade, des traces de dinosaures et des pétroglyphes. Après plusieurs miles, la route se poursuit (version gravier) jusqu’à Canyonlands. On a préféré retourner à Moab pour cette fois prendre la 128 qui suit le Colorado à l’est en passant devant le Red Cliffs Lodge. Depuis celle-ci, nous avons pu prendre la La Sal Mountain Loop, route d’altitude offrant des panoramas vraiment marquants sur les vallées. Le ciel se découvrant peu à peu, nous avons choisi finalement de rejoindre Arches avec l’un des objectifs de notre passage ici, le coucher de soleil sur la majestueuse Delicate Arch. Un must. Avant, il fallait avaler une bonne petite montée (2,5 km aller) et surtout composer avec un vent horrible. Mais ça en valait vraiment la peine. Sur le retour, on a fait quelques night-shots de Balanced Rock avant une bière méritée à la Moab Brewery. A demain.

 

IMG_1803

IMG_1558

DSC08866

IMG_2567

 

17/9/15. 4h30 ! Réveil à 4h30. Après avoir bouclé le partage des photos, les envois de mails, nous avions dû nous coucher assez tard mais à 4h30, nous étions donc sur le pont. Pourquoi ? Pour aller prendre Mesa Arch, dans le Canyonlands NP, au lever du soleil. Route de nuit depuis Moab, court trail à la frontale pour arriver sur place et voir qu’il y avait déjà une bonne vingtaine de trépieds en place. Là, il a fallu faire des yeux de biche et une souplesse de ninja pour trouver sa place devant l’arche. Après, ce sont les nuages qui nous ont causé quelques sueurs froides (en même temps que les Chinois arrivés en retard qui bourrinaient pour se faire une place).

 

IMG_2860

 

Finalement, le soleil a enfin frappé l’arche. Et là, oubliées les tracasseries, le trop de monde. Moment sublime. Après Mesa Arch, nous avons fait un tour dans Canyonlands, un autres à Dead Horse Point SP puis nous sommes rentrés à Moab pour manger (à l’Ekleticafé, plutôt bio) et se reposer. Mais ça nous démangeait alors on est repartis pour le coucher de soleil à Arches, dans la section des Windows. Pas aussi spectaculaire que Delicate Arch mais encore un bon moment. Arches, on t’aime : ce parc est vraiment une source d’inspiration permanente. Demain, nous quittons Moab, direction le sud.

 

DSC08935

DSC08943

IMG_2997

IMG_3680

DSC09032

 

7 – Lost in Monument valley

IMG_4547

 

18/9/15. On a fini par quitter Moab, après un dernier arrêt à un endroit assez insolite, le Hole in the rock. Un ancien diner creusé dans la roche devenu une « roadside attraction » vraiment sympa.

 

IMG_4040

 

On a accéléré la cadence mais on a fait quelques stops à Newspaper rock (l’une des plus grandes aires de pétroglyphes) et à Natural Bridges National Monument, car on voulait absolument être à l’heure en fin d’après-midi à Monument Valley, où nous attendait notre petit coup de folie du voyage : une cabine en face des mythiques buttes. On y est arrivés un peu en avance, vers 18 h. Le temps de checker in et on s’installait dans ce petit paradis, appareils photo prêts à déclencher pour le coucher de soleil. C’était magique, depuis notre petit patio où on s’était préparé un apéro. Comme si on était tout seuls face à ces immenses buttes immortaliséesencore aujourd’hui dans plein de films. On a tenu jusqu’à la nuit noire avant de se rencabaner. L’une des meilleures nuits de notre séjour (vie ?) jusque-là. On avait prévu de faire sonner le réveil vers 6h45, juste avant le début du lever du soleil, mais on s’est réveillés bien avant, vers 5 h. La faute à la lumière des étoiles, qui a laissé la place aux premières lueurs du jour… Magique, il n’y a pas d’autre mot.

 

IMG_4264

IMG_4407

IMG_4493

 

IMG_4621

IMG_4434

IMG_3918

 

 

19/9/15. Lorsque l’on dort face à Monument Valley, on n’a qu’une envie : ne pas en rater une miette. Alors, après plusieurs photos de nuit, nous nous sommes réveillés tôt pour assister au clou du spectacle, le lever du soleil derrière les buttes. Un moment d’exception qu’on a pris sous toutes les coutures. Absolument toutes.

 

IMG_4956

 

Et bien partis après notre petit déjeuner à l’hôtel The View, on a enchaîné avec… une balade à cheval avec un guide navajo. Delphine en mourait d’envie et nous voilà partis avec notre guide Kevin, sur nos montures Joey et Ace, pour plus d’une heure de balade jusqu’au pied d’une des mythiques buttes. Si vous voulez vous faire un plaisir à Monument Valley (ou un deuxième après The View), voilà de l’argent très bien dépensé. Je le redis en deux mots : WA-HOU.

Mais nous n’en avions pas fini avec Monument Valley. Comme quatre plus tôt, nous sommes partis sur la loop drive pour faire le tour de parc tribal. Puis gift shop et points de vue. Après un tour au Goulding’s Lodge, il était temps de quitter, avec un pincement, ce site incroyable. Pas grand chose à signaler ensuite, si ce n’est la longue route qui nous a menés à Flagstaff. Ici, nous restons plusieurs nuits pour explorer les environs. Bonne nuit.

 

IMG_5181

IMG_5301

IMG_5401

IMG_5620

IMG_6247

 

8 – Lost on Route 66

IMG_6840

20-9-2015. Depuis ce matin, on est tout déboussolés : en arrivant en Arizona, on a (encore) changé d’heure (+1). On jette un œil sur ce qu’on a prévu de faire au départ de Flagstaff (et il y en a un paquet). On décide de commencer par la partie Est, qui doit nous conduire jusqu’au Petrified forest national park. Il a fallu venir sur place pour comprendre qu’il ne faisait qu’un avec celui du Painted desert. Ce n’est pas très loin (moins de 2 heures), mais il y a pas mal de choses à voir sur le chemin, qui inclut une bonne partie de la mythique Route 66. Le soleil a tapé très fort aujourd’hui. On risque de rêver de bois pétrifié (du bois changé en pierre par l’histoire géologique) tant on en a vu au parc comme dans les multiples rock shops et trading posts qui jalonnent le secteur. Comme les dinosaures… Un arrêt nous a particulièrement marqués en tout cas : la ville abandonnée de « Two Guns », où tout a été cassé et/ou graffé, et qui a même un zoo désaffecté. On a adoré. On est aussi passé à Wislow, qui a son propre memorial du 11-Septembre, avec des morceaux de World trade center, à la Posada, un ex trading post hôtel qui a l air sympa et, enfin, au corner dédié au groupe des Eagles. Le soleil est tombé d’un coup, à… 18 h20. On rentre à Flagstaff. Un petit tour à la Beaver street brewery, qu’on recommande chaudement.

IMG_6481

IMG_7019

IMG_7675

 

Demain et les jours suivants, ce sera encore notre camp de base, mais on ne sait pas encore dans quel sens on va partir en exploration.

IMG_8271

21-9-15. Ce matin, on s’est réveillés un peu dans le pâté (et sur l’ordi). On commence à fatiguer un petit peu… Mais pas question de se plaindre ni de s’écouter ! La météo n’étant pas au beau fixe, on a choisi de partir vers l’ouest, pour poursuivre la Route 66. Cette portion, qu’on a suivie de Flagstaff jusqu’à Kingman, nous a vraiment davantage plu que d’autres (comme Gallup pour ne citer qu’elle). On a pris un peu de temps pour goûter à la bière de la Grand canyon brewery à Williams. Il y avait un musicien en fond sonore : Vince, un Français, là depuis une vingtaine d’années. Et on a passé un peu plus de temps encore à Seligman, où vit Angel Delgadillo, « l’ange » de la Mother road. On a fini la journée à Kingman, car la journée a plongé encore plus vite qu’hier. Le fil rouge de la journée : vieux panneaux photogéniques, musique sixties, un peu trop de magasins pour JP ? Il s’est consolé avec les meilleurs sushis du monde (?) à Flagstaff. Demain ? On verra la forme et le temps !

IMG_8055

IMG_8515

IMG_8141

IMG_8804

 

 

9 – Lost in the Grand Canyon

IMG_0496

 

22/9/15. On ne savait pas trop où on allait être Lost aujourd’hui. En cause : la météo, qui n’a pas arrêté de changer ces derniers jours, et qui nous a fait très peur au réveil. Tant pis, après quelques valses-hésitations, on a maintenu notre programme d’origine et pris la route du Grand Canyon On a bien fait puisqu’après quelques averses, le soleil a repris sa place et « shiné » tout l’après-midi. On a vu beaucoup d’élans (c’est la période du rut, on aimerait bien entendre le brame à la nuit tombée) et, cette fois, la rive sud (on avait fait la nord en 2011). A la base, on voulait faire la « rim-to-rim », la rando qui va au fond et le traverse. Mais vus l’organisation, la météo et l’état des troupes, on a décidé de reporter à une prochaine fois. Du coup on a fait la jolie Desert drive, qui mène à l’Est du canyon. On s’est régalés. En zigzaguant entre les amis elks, on a vu le coucher le soleil du Village. La température est tombée d’un coup (il fait une petite quarantaine de degrés Fahrenheit), on est allés se réfugier au El Tovar, l’hôtel classé du parc. A notre retour à Flagstaff, nous avons filé au Museum Club, une institution de la 66 encore bien dans son jus. Et accessoirement la plus grande cabane en rondins de tous les US. Du coup, Delphine n’a pas pu s’empêcher de monter sur scène lors du karaoké pour entonner un petit « Wagon Wheel ». Totu ça pour finir chez Denny’s. C’est notre avant-dernière nuit à Flagstaff. Demain on devrait partir du côté de Sedona.

Ah et last but not least, c’est arrivé aujourd’hui : on nous a reconnus ! Les heureux élus sont des Jurassiens en plus, Lisa et Corentin, qu’on a rencontrés dans un parc d’attraction sur le thème des Pierrafeu. On s’était dit que ça arriverait peut-être à un endroit plus mythique genre sur le Golden Gate Bridge mais ça nous a fait tout bizarre et extrêmement plaisir.

IMG_9711

IMG_0313

IMG_0233_2

DSC09383

10 – Lost in the red rocks

IMG_1115

 23 -9-15. Ce matin, on a traîné un peu dans la chambre du motel, pour préparer les jours à venir… Un véritable casse-tête, en raison notamment des prix particulièrement élevés, même en fin de saison, autour du lac Powell. Aujourd’hui, il nous restait un secteur à explorer au départ de Flagstaff : le sud, un autre pays de rochers rouges à moins de deux heures de là. Le soleil est revenu (il a même tapé un peu fort !). On a emprunté une route magnifique, la Highway 89-A. Au bord, on entend tellement les cigales qu’on s’est cru un instant en Louisiane. Premier arrêt à Sedona, capitale New-Age entourée de montagnes rouges, qui a arrive à garder une âme malgré un fort côté touristique (d’un certain niveau de vie). On a fait un petit tour à l’art craft village, goûté à la bière Oak creek, fait trois fois le tour d’un temple bouddhiste en faisant un voeu et roulé jusqu’à Cottonwood. On n’y est pas restés longtemps : cette petite ville, réputée « monter », ne nous a pas conquis (à part un magasin d’antiquités très chou baptisé, en plus, « The cat meow »). Du coup on a filé à Jerome, qu’on avait très envie de voir. Une ville fantôme à flanc de colline ressuscitée par les hippies. Bingo, on a adoré. Les vieilles échoppes sont occupées par des boutiques indépendantes et il y règne une atmosphère particulière, moins touristique et beaucoup plus jeune qu’à Sedona. Il a pourtant fallu redescendre, car on avait rendez-vous avec le coucher de soleil, réputé mythique, sur les montagnes de cette dernière. On est arrivés pile quand il fallait, et on était vraiment loin loin d’être seuls ! Un dernier petit clic à la chapelle de la Holy cross, magnifique et peu commune. C’est par une nuit noire qu’on est rentrés à Flagstaff. Demain, on refait les valises et on part pour Kanab où nous attend une expérience hors du commun…

DSC09462

IMG_1446

IMG_1865

IMG_2185

IMG_2266

 

 

 

11 – Lost in Flagstaff

IMG_3279

24/9/15. Aujourd’hui, c’était notre dernier jour à Flagstaff (Arizona). Une ville qu’on a vraiment adorée : d’abord parce qu’elle représente une très bonne base de départ pour tout ce qu’il y a à faire dans le secteur (Route 66, Grand Canyon, Sedona…) mais aussi pour son atmosphère. Etudiante, vivante, indé, bonne cuisinière… on a kiffé. Au terme des cinq nuits qu’on y a passées, on avait décidé de lui réserver le dernier jour. On a commencé par un peu de guigne : la femme de ménage a jeté l’un de nos sacs (avec de la bouffe et notre matos de pique-nique). Mais le boss du motel a été arrangeant. Puis on a dû faire demi-tour du Walnut Canyon (fermé un moment pour endiguer le flot des festivaliers de la science venus le visiter) et de la route qui monte au mont Humphrey (fermée le mardi et le jeudi). Rahhhh.

On a repris la route 66 et fait le tour d’old town, une petite merveille, avec ses vieux bâtiments qui font encore « vrai », comme les commerces dont la plupart sont indépendants. On en a trouvé quelques uns géniaux, rigolos et abordables. Avant de partir, on a refait un petit tour par la Beaver Street Brewery, notre petit coup de cœur. A la sortie, il y avait encore trois parcs à traverser : le Walnut Canyon, le Sunset Volcano Crater et le Wupatki et ses ruines pueblos. C’est là que le soleil s’est couché, encore plus tôt que d’habitude, derrière la montagne. Encore trois heures de route nous séparaient de Kanab (Utah) où on doit dormir. Impossible de joindre le mec hyper sympa du Sun and Sand motel pour lui dire qu’on sera en retard : le téléphone ne capte rien du tout ! On change d’état et donc une nouvelle fois d’heure (+1). Restez dans le coin : demain, on doit participer à une expérience qui devrait vous plaire (ou a minima vous faire marrer).

IMG_3216

IMG_2507

IMG_2477

IMG_2437

IMG_2999

IMG_3054

 

 

 

12 – Lost in Kanab

IMG_4221

25/9/15. Finalement, nous voilà à Kanab. Par on ne sait quel miracle, on avait toujours évité d’y faire un tour. Et ce matin, les rochers rouges au-dessus de la ville, la gentillesse de nos hôtes,  nous donnent un avant-goût sympa de la ville alors que nous partons pour participer à la loterie pour Coyote Buttes North (The Wave). 115 inscrits (dont une sacrée fournée d’asiatiques) et seulement dix élus. On arrive, on remplit le formulaire, on attend que les rangers tirent les boules. Sans surprise, déception à l’arrivée. On reprend la voiture pour aller voir le Little Hollywood Museum, qui évoque les films tournés dans le secteur. Sans chichi mais un arrêt sympa, avec un gift-shop assez charnu, conçu pour les bus qui déversent les touristes ici et au Cookout (restaurant) attenant.

Mais le rendez-vous principal de la journée était au Best Friends, une « SPA » installée dans le canyon (Angel) au nord de Kanab. Même si leur système de réservation est assez brouillon, on trouve notre chemin vers le pré-carré des chats pour, comme le propose l’asso, faire une après-midi de volontariat. Bon, on vous l’avoue, on n’a fait que caresser les chats pedant 3 heures… On a bossé dur. Et, puisqu’on dormait sur place et que l’on avait fait cette après-midi de volontariat, nous étions candidats au sleepover (dormir avec un chat). Après un crush sur un dénommé Sven (qui a flippé ensuite), c’est finalement le massif bleu de Russie Wrinkles, survivant de Katrina, qui est venu avec nous. Là, il est affalé juste à côté de l’ordinateur. Demain, on reste un peu à Kanab avant de partir pour d’autres contrées.

IMG_3418

IMG_3468

IMG_4870

 

 

13 – Lost in Kanab & More

DSC09879

26/9/15. Se réveiller avec un chat en roadtrip, voilà une impression bizarre. En fait, Wrinkles n’a pas bougé de la nuit. Tranquille le matou. Il fallait pourtant, sur les coups de 8h15, le ramener chez lui, dans le lobby de son unité. Un déchirement. Ceci fait, direction la loterie pour The Wave. Episode 2 : 95 inscrits, 6 boules tirées. Mais pas la nôtre. Pas le temps de s’appesantir, nous avions prévu de faire la visite guidée du Best Friends Sanctuary. Direction un minivan pour faire le tour de l’immense domaine : dogtown, catworld, le cimetière des animaux, le coins des perroquets, des chevaux, des lapins. On se rend compte de l’immensité et de la complexité du site de Kanab. Les animaux ont tout simplement l’air heureux. A la fin, nous retournons visiter quelques lieux du canyon : le cimetière, un amphithéâtre appelé Angels Landing et un point de vue sur l’ensemble d’angels Canyon.

Pas de chance, le temps était couvert en sortant. Nous remettons nos envies de longues marches à plus tard pour faire simple. On attaque par Coral Pink Sand Dunes State Park. Tout est dans le titre. Le site est beau mais la présence d’OVH (véhicules tout terrain) gâche un peu le tableau. Pour la suite, nous avions visé deux autres sites. Le premier est Toadstools. Une marche plutôt facile pour atteindre des formations rocheuses spectaculaires. Facile et sympa. Enfin, nous filons à Old Paria Movie Set. Le lieu est connu pour ses tournages de westerns. Avant, certains décors étaient encore sur place mais quelques abrutis y ont mis le feu en 2006. Peu importe, au coucher du soleil, les montagnes derrière sont sublimes, avec des strates de couleurs bien marquées. Page était notre destination pour la nuit. La ville est toujours chère et désespérante. Mais, pour notre projet, il faut bien y passer. Et on espère vous y faire passer un bon moment.

IMG_5316

DSC09788

IMG_5159

IMG_5613

IMG_6030

IMG_5943

 

 

14 – Lost in Vermilion Cliffs

IMG_6301

 

27/9/15. Pour la première fois du roadtrip, on s’est séparé aujourd’hui. Delphine avait besoin de repos et est donc restée à Page pendant que JP avait rendez-vous avec les Vermilion Cliffs. Direction donc House Rock Valley Road entre Page et Kanab. Parking sur Buckskin Gulch trailhead puis départ sous une grosse chaleur. Les Vermilion Cliffs abritent The Wave mais pas seulement et on a pu s’en rendre compte aujourd’hui. La marche a été longue (21 km, 4h20), éprouvante (peu d’ombre, 35°) mais délicieusement dépaysante. Il faut dire que c’était pas la foule (3 personnes sur 21 km) Si le début n’est pas fun, Buckskin Gulch se dévoile peu à peu avec ses formations rocheuses puis un slot canyon orangé. Wire Pass, un peu plus loin, est encore plus étroit et sombre. Finalement, après avoir repéré le passage à l’aller, Edmaiers Secret n’en était plus un. Le site « off the beaten path » est immense, demande des heures d’exploration mais nous n’en avions qu’une devant nous. L’occasion d’un bel avant-goût avec les « brainrocks », des rochers en forme de cervelle et quelques vagues.

De retour à Page, nous avons mis le cap sur Wahweap viewpoint pour l’éclipse de lune. Du monde, une ambiance sympa et quelques spécialistes. On file car demain, on se lève très tôt. Surprise.

IMG_6486

IMG_6431

IMG_6580

 

IMG_6677

 

14 – Lost in Page

IMG_7268

 

28/9/15. Le réveil a sonné très tôt ce matin à Page. Nous avions rendez-vous à la Wahweap Marina, sur les rives du lac Powell à 7h15 pour un long tour en bateau. C’était une volonté depuis notre passage, lors duquel nous n’avions pu que faire trempette dans l’immense réservoir. Et surtout, au bout de cette virée sur l’eau, il y a l’un des parcs nationaux les plus difficiles à atteindre des Lower 48 : Rainbow Bridge National Monument, un immense pont dessiné par l’un des méandres du Colorado et lieu sacré des Navajos (et d’autres tribus). Sauf que la croisière, qui a duré tout de même six heures, s’est déroulée avec un car de Hollandais assez… hum… comment dire… relous. Du genre à te bourrer dès que c’était possible et faire la distribution de sandwichs et de bloquer le passage dès qu’il était possible de mettre un pied dehors. Dans ces conditions, on n’a pas apprécié Rainbow Bridge à sa juste valeur. Mais quelle vue. Au retour, nous sommes passés par la Dangling Rope Marina pour déguster une glace avant le retour à Wahweap.

Un BBQ Texan plus tard, nous voilà à Horseshoe Bend, ce méandre du Colorado si photogénique. Le coucher de soleil n’était pas à la hauteur mais nous avons pu nous amuser un peu quand même. Ce soir, nous avons changé de motel, pour atterrir dans le très mignon et super équipé Debbies Hide A Way. Un vrai bon plan si vous restez plusieurs jours à Page. Demain, nous quittons cette ville et cet état.

 

IMG_6886

IMG_7697

IMG_7821

IMG_7643

 

 

15 – Lost in Antelope Canyons

IMG_8715

29/9/15. Ce matin, on s’est réveillés dans notre charmant motel de Page. La nuit a été courte car on en a passé une bonne partie dans le jardin, avec des Roadies canadiens très sympas. On avait rendez-vous à 10h15 à Upper Antelope canyon. Il y a tellement débat entre celui-ci et le Lower qu’on n’a pas pu s’empêcher de faire les deux. Le soleil tapait déjà très fort lorsqu’on a embarqué à bord d’une jeep pour rejoindre Upper. On a entraperçu les fameux rais de lumière qui tapent sur le sol et adoré notre guide, Kim. De retour à midi, on a filé au Lower canyon, où un frère et une sœur se partagent le canyon découvert par leur père. On a choisi la sœur, Dixie, et eu du pot : la prochaine visite partait 3 minutes plus tard. A pied cette fois. Plus acrobatique, ce canyon-ci nous a fait un effet bœuf, ainsi que notre guide, une nouvelle fois, Gene. A chaque fois en plus, on est tombés dans des groupes sympas. On a jeté un dernier coup d’œil au lac Powell avant de reprendre la route via Kanab, Old paria à nouveau, Fredonia, Colorado City (ville historiquement polygame) où on a vu un magnifique coucher de soleil. Cela nous a fait bizarre de repasser par Hurricane où l’on a passé plusieurs jours il y a quelques semaines. Encore deux heures de route pour la Sin City, Las Vegas, où l’on doit passer les trois prochaines nuits. On a hâte, mais un peu « peur » aussi : la dernière fois, l’arrivée avait été « violente » après des jours passés dans des paysages sauvages et des parcs nationaux ! C’est encore le cas aujourd’hui. On met très longtemps pour trouver le parking de notre hôtel, le Flamingo, et l’animation, après de longues semaines au calme, nous saute aux yeux. On récupère notre chambre et on s’enferme, à l’exception d’une rapide virée au restaurant. Demain, nous repartons à la conquête de Vegas.

 

IMG_8534

IMG_9036

IMG_9238

IMG_9516

 

 

16 – Lost in Las Vegas

IMG_0341

30/9/15. Voilà près de deux mois que nous n’avons pas vu une grande ville américaine (Austin) et nous voilà arrivés dans le plus grand des barnums. Las Vegas, c’est toujours une claque et cette fois, nous l’avons vraiment prise de plein fouet après plusieurs semaines dans des endroits isolés. Alors, du coup, aujourd’hui, nous avons mis un certain temps à sortir le nez de notre chambre. Room service pour commencer puis changement de chambre (on est passé du 11e au 26e étage) pour finalement se lancer. On a arpenté le strip en débutant par le Linq voisin et son petit musée du Polaroid. Puis Harrah’s, Venetian, Wynn, Treasure Island et Caesars Palace… De retour à l’hôtel pour un break (et après avoir perdu quelques dollars), on est reparti pour manger au Planet Hollywood, chez Gordon Ramsay. Un resto de burger appelé BurGR. C’était pas mauvais, ambiance sympa. Mais franchement plutôt cher : 75 $ tip compris avec deux bières, deux burgers, deux frites (ben oui, 10 $ les frites). Ca commence à gratter. On a poursuivi notre visite des casinos et demain, on va partir sur un autre secteur pour changer un peu du strip.

 

IMG_9897

IMG_0025

IMG_0201

IMG_0600

IMG_0841

IMG_1000

1er/10/15. Ca y est, après une bonne nuit de sommeil, on est vraiment prêts pour Vegas. Enfin, « l’autre » Vegas. Aujourd’hui on s’est éloignés du strip pour visiter deux musées: le Mob (musée de la pègre) et le Neon (dédié à ces vieux panneaux vintage qu’on adore). Les deux valent vraiment une visite. On a baladé dans le downtown historique, découvert le tranquille et agréable Container park et retrouvé l’animation vivante de Fremont street. On a ensuite filé rejoindre deux followers, eux aussi en roadtrip: Marina et Stéphane. On a passé la soirée dans un endroit assez improbable mais génial : le Peppermill. Un diner historique qui clignote en bleu et rose, autour d’un feu et d’une fontaine. Très sympa. On est rentrés lessivés, comme chauqe jour ici ! Encore une journée et une nuit avant de retrouver une « vie » normale.

IMG_1316

DSC00759

IMG_2364

DSC01205

 

 

2/10/15. Le truc avec Vegas, c’est que parfois, tu as l’impression que la ville ne te veut pas. On a commencé par faire un tour à la pool party de notre hôtel, le Flamingo, avant de reprendre la voiture. Premier arrêt au Art District 18B où l’on retrouve quelques belles pièces de streetart. On navigue ainsi au nord du strip pendant quelques heures : Gold & Silver Pawn Shop (tenu par des stars de téléréalité) puis Erotic Museum (pas le temps de faire la visite). Rien d’emballant et notre timing est mauvais.  On décide d’aller boire une bière au Double Down Saloon, à l’est du strip. Un dive bar punk rock. Puis on enchaîne avec le Pinball Hall of Fame. Un régal de jouer sur ces machines, dont certaines datent du milieu du 20e siècle. Un bon arrêt qui nous a fait repartir de l’avant… vers le strip. On poursuit la revue des hôtels avec le Wynn Encore, le Mirage et le Caesars. Finalement, on s’arrête pour manger chez Guy Fieri, présentateur vedette sur Food Network. Très bon repas. Guy Fieri 1 – Gordon Ramsay 0. C’est là-dessus qu’on est rentré (en raflant 17 $ au passage). Demain, nous quittons Las Vegas.

DSC01278

DSC01399

DSC01796

DSC01688

IMG_3680

 

 

17 – Lost in Clark County

IMG_4526

3/10/15. Ca y est, on a quitté Las Vegas. Cette ville continue d’exercer quelque chose de spécial sur nous : tout y est possible mais en même temps galère, elle secoue mais à la fois si attrayante… On était contents de réviser nos classiques et peut-être plus encore d’y trouver de petits trésors cachés… Bref, c’est passé. En partant, on a vu l’ambiance week-end monter en flèche. On n’est pas partis très loin : on y a fait un dernier tour avant de partir pour Valley of Fire, un state park de toute beauté. La chaleur, moindre par rapport à l’été, a tout de même été éreintante. JP est sorti en plein cagnard pour aller voir la Fire Wave et l’Elephant rock (on s’y tromperait…). Tandis que le soleil descendait, teintant toutes ses roches d’un habit de lumière incroyable, on a poussé jusqu’à Saint-Thomas, un village jadis immergé au fond du lac Mead, qui a refait surface en raison de la sécheresse. Un endroit assez magique, entre les ruines et les coquillages qui jonchent encore le sol. Dernier coucou à Vegas et nous revoilà sur la route, direction Amargosa Valley où l’on doit passer la nuit avant de se lancer à la découverte de la Vallée de la mort, qu’on avait squizzée lors de notre dernier voyage et qu’on « brûle » de découvrir. C’est notre dernière nuit au Nevada avant de passer en Californie. On la passe dans un curieux endroit au milieu de nulle part, avec un casino, des chèvres et du karaoké…

DSC01974 IMG_3891 IMG_4286 DSC02004

 

 

To be continued

6 responses à “Lost In The USA, 3 mois, au jour le jour : chapitre 3, l’Utah, l’Arizona et Las Vegas

  1. Mes P’tits

    Quel bonheur de partager ces moments magnifiques avec vous.
    Surtout ne vous arrêtez pas en chemin continuez à nous régaler.
    Mille millions de pensées
    Chouchou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *