Memphis, Tupelo & co : un roadtrip Elvis à travers les Etats-Unis

Quand on prend la route de Memphis, difficile de faire abstraction du King des lieux, Elvis Presley. Cela peut même être le thème d’un roadtrip, pour les fans ou non. L’essentiel d’un roadtrip Elvis passe par Memphis et Tupelo (Tennessee et Mississippi), dans le sens qu’on souhaite. On peut choisir d’en prendre d’abord plein les yeux à Memphis, qui a connu le King au faîte de sa gloire (et de ses excès en tous genres) pour remonter ensuite aux sources, plus authentiques, de Tupelo; ou inversement, et chronologiquement. Pourquoi pas en ajoutant Nashville (Tennessee). Pour les vrais fans, le roadtrip peut s’allonger et passer par de nombreux états (voire continents).

 

IMG_5201

 

En 2012, 2013 et 2016, nous sommes allés sur les traces d’Elvis, en plusieurs fois, au hasard de nos itinéraires. On s’arrête toujours volontiers à un endroit où le King a laissé son empreinte. Et puis, Elvis et ses fans, on en croise un peu partout, comme au Blue and White Motel de Kalispell (Montana). A des endroits inattendus.

 

DSC03096

DSC03088

 

 

La vie d’Elvis, pas toujours drôle, a commencé dans un modeste deux pièces à Tupelo (Mississippi). Il est né le 8 janvier 1935. Puis la famille, à la recherche d’une vie meilleure, a déménagé à Memphis (Tennessee). C’est là que le futur King sera repéré en enregistrant des chansons pour sa maman. Ses premières tournées, dans les années 1950, ont lieu dans le sud des Etats-Unis. Son QG est basé alors à Nashville. Il achète Graceland et commence une carrière au cinéma, à Hollywood (Los Angeles, Californie) avant d’être envoyé au service militaire en Allemagne.

Il revient au début des années 1960 en tant qu’acteur; il tournera 33 films. Mais il veut raccrocher. Entre-temps, le monde de la musique a changé… Elvis fait la fête et découvre les excès dans sa maison de Beverly Hills, passe des bons moments à Palm Springs. Il envisageait une tournée européenne qui n’aura jamais lieu. Mais il arrive finalement à transformer l’essai avec un concert télévisé en 1968 (le comeback).

Sa carrière est relancée et il part pour Las Vegas (Nevada) pour une résidence de plusieurs années, jusqu’en 1977. En parallèle, il enchaîne les tournées aux Etats-Unis et découvre Hawaï, une révélation. Il donne ses derniers concerts au début de l’été 1977, mais est fatigué, malade. Il décède le 17 août 1977 dans sa maison de Graceland (Memphis), officiellement d’une crise cardiaque (officieusement sur les toilettes). Ses fans, inconsolables, sont toujours nombreux à le croire encore vivant. Il l’est en tout cas toujours dans les lieux suivants…

 

IMG_2483 IMG_9193

 

 

 

 

 

Les lieux Elvis aux Etats-Unis

 

Voici une carte des lieux Elvis à Memphis, Tupelo et Nashville.

 

 

 

 

 

 

Memphis, la base

Graceland_5e87d6d3-ff53-4249-8152-8d0912838989

 

Elvis est arrivé à Memphis adolescent. Sa famille rêvait d’une vie meilleure dans cette grande ville du Tennessee. C’est ici qu’il sera repéré, au Sun studio, et qu’il restera, une fois le succès arrivé (Million Dollar Quartet). C’est aussi à Graceland qu’il est décédé, et que sa maison est devenue un musée de référence, sur l’Elvis Presley boulevard…

 

 

 

 

 

 

Graceland

IMG_8621

 

Classée monument historique, Graceland est la demeure la plus célèbre du King. Il l’a achetée en 1957 et s’y est installé avec sa famille. C’est aussi ici qu’il est mort et qu’il est enterré. Devenue musée, elle se visite. Immanquable. Des milliers de fans s’y succèdent pendant la Elvis week (en août), pour les anniversaires de sa mort et de sa naissance. C’est désormais un complexe avec de nombreuses expositions.

> Adresse : 3734 Elvis Presley Blvd, Memphis, Tennessee

>Voir la fiche complète de Graceland

 

IMG_9340 IMG_8824

IMG_9087 IMG_9042 IMG_8831

 

 

 

Sun Studio

IMG_7506

 

En 1953, Elvis a poussé la porte du Memphis recording service de Sam Philipps, berceau officiel du rock’n’roll, pour y enregistrer deux chansons pour sa mère. Il a été repéré (notamment grâce à la secrétaire). C’est aussi là qu’a eu lieu un « boeuf » historique avec Elvis, Jerry Lee Lewis, Carl Perkins et Johnny Cash : le Million Dollar Quartet. Le studio se visite (uniquement en visite guidée, 14$ ou gratuit pour les 5-11 ans). Un must.

> Adresse : 706 Union Av., Memphis, Tennessee

> Voir la fiche complète du Sun studio

 

IMG_7495 IMG_7851

 

 

 

Arcade Restaurant

DSC08173

 

Ce diner pur jus, le plus vieux encore ouvert de Memphis, a accueilli le jeune King; sa banquette et son fameux sandwich banane-beurre de cacahuètes sont toujours prisés. Il a aussi servi de décor à de nombreux films (« La Firme« , « My Blueberry nights« …). Cerise sur le milkshake : la cuisine est plutôt bonne et la note pas salée.

> Adresse : 540 S Main St, Memphis, Tennessee

> Voir la fiche complète de l’Arcade restaurant

 

IMG_7911

 

 

 

Sa statue sur Beale Street

elvis beale street

 

Elvis a plusieurs statues à travers les Etats-Unis (apparemment plus que les présidents). Et il y en a plusieurs à Memphis, dont une sur la célèbre Beale street (et l’Elvis Presley Plaza). En 1980, la première statue de bronze a été inaugurée ici. Mais l’oeuvre d’Eric Parks, trop fragile (assaut des fans), a été enlevée en 94 et placé dans le Tennessee Welcome center. Il y eut un grand vide jusqu’en 1997 où un nouveau bronze est arrivé , signé Andrea Lugar, complètement différent, qui regarde beale street, protégé celui ci

> Adresses115 Beale St, Memphis et 119 N Riverside Dr (Tennessee Welcome Center)

 

 

 

Et aussi…

  • L’automate de Goner Records. Dans le quartier branché de Cooper-Young, poussez la porte de Goner Records. Vous tomberez sur un automate à pièces dédié à Elvis. Adresse : 2152 Young Ave, Memphis. La fiche détaillée

 

IMG_7325

 

  • Levitt Shell : il y a donné un concert au début de sa carrière. Adresse : Overton park, 1928 Poplar Ave, Memphis
  • 541238_350646974978946_1120905919_nLes appartements des Presley : Elvis et sa famille ont habité à plusieurs endroits à Memphis. D’abord un an dans une petite maison au 572 Poplar Av (elle n’existe plus). Puis, entre 1949 et 1953, les Presley ont déménagé dans les Lauderdale Courts (photo ci-contre). L’immeuble existe encore au 185 Winchester Avenue (appartement n°328). Décoré en sa mémoire, on peut encore y dormir. Le prix ? Se renseigner . Les Presley ont ensuite déménagé au 2414 Lamar Ave (maison toujours debout) puis au 1414 Getwell St (remplacée par un magasin)
  • Heartbreak Hotel : juste à côté de Graceland pendant très longtemps, cet hôtel à thème avec sa piscine coeur et ses chambres Elvis (voir la fiche), a été détruit pour laisser place à The Guest House at Graceland.
  • Lansky Bros : magasin dans le lobby du Peabody Hotel (149 Union Ave ou 126 Beale St), fondé à l’origine en 1946 sur Beale St. Une adresse où Elvis, Roy Orbison et Isaac Hayes aimaient shopper
  • Jim’s Barber Shop : son ancien coiffeur, remplacé par l’Orpheum. Adresse : 203 S Main St, Memphis
  • Humes High School : il y est allé de 1948 à 1953. Adresse : 650 N Manassas St.
  • Sa première maison : avec ses premiers gros cachets, il achète en 1956 sa première maison au 1034 Audubon drive (photo ci-dessous). Détesté par le voisinage, il s’installe à Graceland l’année suivante

 

1956_may_audubon_drive

 

 

  • Coletta’s Pizza  : une institution. Réputée la pizza préférée d’Elvis. Il y en a deux maintenant. Adresse (originale) : 1036 S Parkway East

 

> Pratique Memphis

Où dormir ? Soit à Graceland (nous avions testé le Days Inn et le Heartbreak, fermé depuis), soit dans le downtown

Où manger ? En plus du Arcade Restaurant, le Charlie Vergos Rendezvous est une institution BBQ (52 S 2nd St)

> A lire en complément : Pourquoi prendre la route de Memphis ?

 

 

 

 

Tupelo, là où tout a commencé

Si Memphis est LA ville officielle du King, Elvis Presley, c’est à Tupelo qu’il est né. La ville du Mississippi, elle, ne l’a pas oublié et célèbre son enfant prodigue à tous les coins de rue, avec moins de faste qu’à Memphis, mais peut-être un poil plus d’authenticité.

 

 

 

 

Avec une quinzaine de lieux Elvis, Tupelo peut ainsi être incluse dans un roadtrip Elvis ou sur les routes du sud. Outre sa maison natale transformée en musée, il y a plein de choses à voir : le magasin où il a acheté sa première guitare, le centre-ville… C’est là que se trouve le visitor center (centre d’informations touristiques).

 

IMG_6129 IMG_6110

 

 

 

Elvis birthplace

IMG_6269

 

C’est ici, dans ce (petit) complexe géré par une fondation, que se trouve la maison natale du King. C’est là qu’il a poussé son premier cri, le 8 janvier 1935. Le lieu est désormais un passage-clé dans le pèlerinage Elvis. On y trouve la maison , l’église où il a découvert le gospel et, entre autres, un petit musée à taille humaine qui recèle de petits trésors. Comme le dit le slogan : « Vous connaissez l’ascension fulgurante, le faste de Graceland, mais c’est ici que tout a commencé ». Un lieu intéressant à visiter, avant comme après Memphis.

> Adresse : 306 Elvis Presley Dr, Tupelo

> Voir la fiche complète de la maison natale d’Elvis

 

IMG_62481

 

 

 

Tupelo Hardware co : le magasin où il a acheté sa première guitare

IMG_6078

Captureelvis

IMG_6081

 

C’était le 8 janvier 1946, le jour de son 11e anniversaire. Elvis hésitait à s’acheter une carabine ou un vélo, sa mère Gladys lui a suggéré qu’une guitare serait mieux. C’est avec ce modèle Kay qu’il a effectué son premier enregistrement au Sun Studio 8 ans plus tard, en 1954, et que la légende est née… Le magasin existe toujours. Une croix matérialise l’emplacement exact où le futur King a tenu une guitare pour la première fois dans ses bras.

> Adresse : 114 Main St, Tupelo

> Voir la fiche complète du Tupelo Hardware co

 

 

 

Johnnie’s Bar-B-Q : le cheese d’Elvis

IMG_6165

 

C’est là qu’en rentrant de l’école élémentaire, le jeune Elvis s’arrêtait commander un cheeseburger et un RC Cola (marque qui n’existe plus). Ce drive-in historique, plébiscité des locaux comme des fans du King, est toujours ouvert et sert des sandwiches à quelques dollars. 100% pur jus (fermé le dimanche, il y a messe). On peut s’asseoir sur l’Elvis booth, la banquette attitrée du King. Tout le restau est décoré de photos du plus illustre client du burger joint.

> Adresse : 908 E Main St, Tupelo

> Voir la fiche complète du Johnnie’s Bar-B-Q

 

 

 

La statue du « retour à la maison »

IMG_6340 IMG_6333

 

Elvis, une fois célèbre, est revenu à Tupelo. En particulier lors d’un concert mythique à la foire locale, le Fairy park. Un événement commémoré chaque année par un festival. Et en permanence par une statue, réplique d’une photo du concert de 1956, la statue du « retour à la maison ». L’occasion de toucher la main du King.

> Adresse : Fairpark, angle de Main St. et de Fairpark Dr., Tupelo

> Voir la fiche complète de la statue d’Elvis de retour à la maison

 

 

 

Et aussi (pour les méga fans hardcores)…

L’office du tourisme propose un roadtrip Elvis, le long de 12 plaques commémoratives. Mais en « creusant », il y en a plus…

  • Un tour au centre-ville : le long des des guitares décorées ici et là aux couleurs d’Elvis, en passant par le Tupelo visitor center (399 E Main St, Tupelo)
  • Le festival Elvis, relancé en général chaque premier week-end de juin. Le site
  • Ancien emplacement de son église : elle a été déplacée dans le parc de son musée. Adresse : 102 Adams St., Tupelo
  • Tupelo fairgrounds : c’est là, sur la foire, qu’Elvis est revenu donner un concert mythique en 1956. C’est à l’emplacement de la statue (voir plus haut)

 

818-53tennesean2

 

goldmine

 

  • Mud creek swimming hole : un plan d’eau où le jeune Elvis allait piquer une tête avec ses amis en secret, alors que leurs mères refusaient qu’ils y aillent sans surveillance. Adresse : 90 N Veterans Blvd.
  • Lawhon elementary school : l’école du petit Elvis. Adresse : 140 Lake street
  • Tupelo CVB/précédent site du Shake Rag District : c’est là, en plein cœur de la communauté noire, que Vernon, le père d’Elvis, travaillait. Communauté qui aurait eu une grande influence sur la musique du King (blues, gospel). Adresse : 399 E Main St., Tupelo
  • Lee County Courthouse : la cour de justice du Lee County accueillait la station de radio Welo, dans les années 1940. Elvis y a chanté, grâce à Mississippi Slim, et rêvait d’y avoir sa propre émission. Adresse : 201 W Jefferson street
  • Lee County Library (bibliothèque du Lee county) :  c’est là qu’Elvis a pris sa première carte de bibliothèque. Il était fan de BD. Adresse :  219 N Madison St.
  • Milam Junior High : l’école où Elvis a passé ses 7e et 8e degrés. Il jouait souvent de la guitare à la pause déjeuner. Adresse : 720 w Jefferson Street
  • Priceville Cemetery : le cimetière où son frère jumeau, Jesse Garon, a été enterré (avant d’être déplacé à Graceland). Adresse : N Feemster Lake road au croisement avec Cemetery Dr.

 

> Tupelo pratique

Où dormir ? Nous avions dormi au Red Roof, vraiment très propre et bon marché. Les autres hôtels

Où manger ?  Au Johnnie’s BBQ bien sûr

Site internet de Tupelo et l’itinéraire spécial Elvis par ici 

 

 

 

 

Nashville, « Music city »

Nashville ne paraît pas aussi « Elvis » que les deux autres, mais l’artiste a été connecté au berceau de la country dès le début de sa carrière.

Il est apparu sur la scène du Grand Ole Opry en 1954 et y a enregistré son premier grand hit « Heartbreak hotel« . Son agent décrié, le Colonel (Tom Parker), vivait à Nashville et c’est là que transitaient tout le merchandising et les activités de son fan club. Il a enregistré plus de 250 chansons dans le studio B du RCA et a donné de nombreux concerts dans le secteur.

 

 

 

 

Le Ryman Auditorium

Ryman_Auditorium

 

Elvis n’y est monté sur scène qu’une fois, en 1954, au Ryman Auditorium. Il avait enregistré son premier titre que quelques semaines plus tôt et y a fait un relatif four. En tout cas, le responsable de la salle, et de l’émission Grand Ole Opry, lui a conseillé de retourner conduire un camion, sa première carrière….

La salle est toujours ouverte et continue d’accueillir de grands concerts; on peut aussi la visiter.

> Adresse : 116 5th Ave N, Nashville. Site. Tickets 

 

 

 

Le country music hall of fame

IMG_2441

 

LE musée de la musique country et de ses grands noms (qui ont tous leur plaque), créé en 1961 par la CMA (Country music association). Le premier a ouvert en 1967, le second en 2001, au centre-ville. Il ressemble à un immense piano (du ciel, à une clé de Fa) et rassemble diverses expositions.

> Adresse : 222 5th Ave S, Nashville. Site. Ouvert tous les jours (sauf fériés) de 9 h à 17 h. Tarifs : de 15 à 25 dollars (gratuit pour les moins de 5 ans). Packages avec d’autres visites musicales. Acheter les billets

 

 

 

Le RCA Studio B

Ampex_440_&_MM1000,_RCA_Studio_B-1

 

Construit en 1956 et très populaire dans les années 1960, le RCA studio est réputé pour son accoustique particulière. Classé monument historique, il a rouvert dans les années 1970 et fait désormais partie du musée du Country Hall of Fame Museum et se fait généralement en même temps ou après. Elvis a enregistré dans le plus ancien studio d’enregistrement de Nashville plus d’une centaine de morceaux. Au début de sa carrière, il y a signé un gros contrat grâce à son agent, le Colonel.

> Adresse : 1611 Roy Acuff Pl, Nashville. Ouvert tous les jours. Visites guidées au départ du Country Hall of Fame & Museum de 10h30 à 14h30, transport inclus. Combo à partir de 36 euros

 

 

 

Elvis Week (Nashville Elvis Festival)

img_1622

 

Nashville a aussi sa semaine de festival Elvis (en général au début du printemps, fin mars-début avril). Des sosies, des imitateurs, des artistes qui rendent hommage au King (il y a même un concours).

> Pratique : site internet

 

> Nashville Pratique

Où dormir ? Les logements à Nashville sont plutôt chers. La dernière fois, nous avons dû nous excentrer un peu pour trouver des tarifs corrects. Voir les hébergements à Nashville

Où manger ? On vous conseille de tester le hot chicken (poulet épicé) chez Hattie B’s (112 19th Ave S, Nashville) ou d’aller manger un burger dans un beer garden comme The Pharmacy Burger Parlor & Beer Garden (731 Mcferrin Ave, Nashville)

 

 

 

 

Dans le reste des Etats-Unis

On peut poursuivre le roadtrip au-delà de ce triptyque originel, à travers les Etats-Unis voire le monde. En voici quelques arrêts.

 

Las Vegas, Nevada

IMG_3898-2

 

Alors, « Viva Las Vegas ? » Après son grand retour en 1968, Elvis s’est engagé pour une sorte de résidence (à la Céline Dion) à Las Vegas, pendant 7 ans, de 1969 à 1976. Ses années Vegas, dont l’héritage perdure encore aujourd’hui. C’était LE show à voir à Sin City. Il a donné son premier spectacle ici en 1956, à 21 ans, au New Frontier hotel (fermé en 2007 sur le Strip, en face de l’actuel Wynn, à côté du Treasure Island). Pas une grande réussite. Il y est revenu en 1963 pour tourner le film « Viva Las Vegas » (comme la célèbre chanson). En 1967, c’est aussi là qu’il a épousé Priscilla Beaulieu, à l’Aladdin hotel (actuel Planet Hollywood).

 

 

 

 

Malgré cette histoire compliquée, Elvis est revenu en star à Vegas. Il a vendu pour plusieurs centaines de millions de places et commencé à l’International hotel de Barbara Streisand (devenu Hilton puis Westgate LV Resort) de 1969 à 1976. Ses dîners-concerts étaient vendus une vingtaine de dollars (de l’époque), avec homard ou steak. Il y a donné son dernier show le 2 décembre 1976, et est décédé d’une crise cardiaque l’année suivante.

 

IMG_9016

 

Elvis a laissé une empreinte encore vivace à Vegas. Il a sa statue à l’ancien hôtel International et son étoile sur le walk of stars de Vegas (au niveau du Riviera). On peut aussi voir des objets collector au Hard Rock Café.  Plusieurs shows-hommage sont joués chaque soir (imitateurs, sosies ou chanteurs ont commencé avant sa mort). Il y a des sosies (souvent discutables) en permanence sur le Strip, prêts à poser pour la photo-souvenir. Elvis fait aussi partie des plus chers pasteurs à engager pour se marier dans les différentes chapelles de LV (sa chapelle de mariage officielle est la « Graceland weeding chapel« , mais « il officie » aussi dans de nombreuses comme la « Viva Las Vegas wedding chapel« . On trouve des centaines d’objets-souvenirs à l’effigie de la star à Vegas.

 

15983130643_87a9090ca3_bSans oublier le panneau de motel au nom le plus drôle et le explicite qu’on ait jamais vu : le « Elvis slept here », dans le downtown Las Vegas. C’était le motel Normandie, au look médiéval, ouvert dans les années 1940, à l’extrémité Est de Fremont street et qui a été démoli dans les années 2000. Vous trouverez le panneau sur N Las Vegas boulevard, juste au nord du croisement avec Fremont street (entre Mesquite et Stewart). Il fait partie de l’exposition publique du musée du néon qui l’a sauvé.

> Adresses : Westgate Las Vegas (3000 Paradise Rd), Las Vegas Walk of Stars (sur Las Vegas Blvb entre Sahara Ave et Russel Blvd, l’étoile d’Elvis est au niveau du Riviera), Hard Rock Café (3771 S Las Vegas Blvd #120), Graceland weeding chapel (619 S Las Vegas Blvd), panneau Elvis Slept Here (sur N Las Vegas boulevard, entre Mesquite et Stewart)

 

 

 

> Las Vegas Pratique

Où dormir? On est descendu au Bellagio et au Flamingo, entre autres. Pour les fans d’Elvis, il y a le Westgate. Pensez également au quartier historique de Fremont pour faire baisser les prix

Où manger ? Les possibilités sont immenses à Las Vegas. Tentez un buffet

Voir un spectacle : La programmation des spectacles évolue (il a même eu droit à son show du Cirque du Soleil) mais il y a toujours plusieurs shows sur le King. Au moment où lon écrit : Legends in concert, Million dollar quarter et plusieurs imitateurs. Voir les spectacles

 

 

 

Shreveport, Louisiane

Elvis played the ÒLouisiana HayrideÓ in Shreveport, Louisiana, 1955.

 

« Elvis has left the building » (« Elvis a quitté le bâtiment »). Cette phrase, devenue une punchline, presqu’un proverbe aux Etats-Unis, a été souvent utilisée à l’issue des concerts de la star pour dire au public que ce n’était plus la peine d’attendre un bis mais que l’heure était venue de se disperser. Traduire en gros par « le spectacle est terminé, il n’y a plus rien à voir, rentrez chez vous ».

On doit la phrase originale à l’animateur Horace Lee Logan, après le triomphe d’Elvis lors d’un concert au Hirsch Coliseum de Shreveport, en Louisiane, où le chanteur était l’invité régulier de l’émission Louisiana Hayride le 15 décembre 1956. Après « That’s Alright » ou « Blue Moon »,  il lui fallait calmer le public en transe afin que les artistes suivants puissent se produire sur la scène. Réutilisée ensuite par le speaker de scène Elvis, elle est passée dans le langage courant, et est très utilisée par les commentateurs sportifs pour les matchs de baseball…

 

 

 

 

> Adresse : 3207 Pershing Blvd, Shreveport, Louisiane

 

 

 

 

Honolulu, Hawaii

141c8b69efacbfb0905a353f6d194e26

 

On ne s’était pas forcément rendus compte avant de visiter une exposition spéciale à Graceland : Hawaii a beaucoup compté dans la vie d’Elvis, et inversement. Au-delà du fait que la chemise à fleurs lui allait particulièrement bien, le King est allé de nombreuses fois dans le 50e état américain, pour des concerts, des films, mais aussi pour ses vacances.

 

 

 

 

Le jeune King a posé pour la première fois le pied sur l’île le 9 novembre 1957. Il y a tourné trois films : « Blue Hawaii » (« Sous le ciel bleu de Hawaï« , 1961) « Girls, girls, girls » (« Des filles… encore des filles« , 1962) et « Paradise, Hawaiian style » (« Paradis hawaien« , 1966). Et donné de nombreux concerts concerts, dont le célèbre « Elvis, Aloha from Hawaii » premier show diffusé en direct à la télévision à l’échelle mondiale (en mondovision dans 54 pays), le 14 janvier 1973. Plus d’un milliard et demi de téléspectateurs étaient au rendez-vous (un record encore aujourd’hui).

Il a entretenu des liens très particuliers avec l’île, où il passé ses dernières vacances en mars 1977.

 

IMG_9296

 

> Adresses : Neil Blaisdell center, ex-Honolulu International center arena, là où il a donné le concert « Aloha from Hawaï » et où trône une statue extrêmement détaillée du King, l' »Elvis Aloha Statue » (777 Ward Ave, Honolulu), Hanauma bay, où la plupart des scènes de plage des trois films ont été tournées (à l’est d’Honolulu)

 

> Honolulu Pratique

Où dormir ? Le Hilton Hawaian village (Elvis y a dormi plusieurs fois)

 

 

 

Palm Springs, Californie

c9f83d0608991e4360f07b6683ad89d7

 

Elvis et Palm Springs, c’est une grande histoire. Il y a la maison sur Ladera Circle  (au 1350) qu’on appelle Elvis Honeymoon Hideway (ci-dessous). Le 16 septembre 1966, Elvis a loué cette maison pour une année et 21 000 $. Le colonel Parker, son manager, qui avait une maison dans le secteur, pensait que c’était l’endroit idéal pour se relaxer à bonne distance d’Hollywood. Et le 1er mai 1967, après avoir épousé Priscilla à Las Vegas (pour laquelle il a écrit « Always on my mind »), la maison futuriste fut le théâtre de leur lune de miel. Lisa Marie y fut conçue. Aujourd’hui, des tours guidés y sont organisés tous les jours à 13 h et 15h30, notamment par une guide déguisée en Priscilla.

 

 


IMG_0354

 

Mais l’histoire entre Elvis et Palm Springs ne s’est pas arrêtée là. Car il y a la maison de Chino Rd (845 W Chino Rd). Celle que l’on surnomme « Graceland West » a été construite en 1946 et achetée par Elvis en 1970. Propriétaire jusqu’en 1977, il y a vécu plusieurs mois avec Priscilla et Lisa Mary (avant leur séparation en 1973), y a enregistré neuf chansons et a réalisé des travaux pour l’agrandir.

 

IMG_0339

 

Quatre après la mort d’Elvis, le chanteur Frankie Valli la rachète avant de la revendre à un investisseur japonais. Puis la maison a été au centre d’un imbroglio entre plusieurs propriétaires.

> Adresses : Elvis Honeymoon Hideway (1350 Ladera Cir), Graceland West (845 W Chino Rd)

 

> Palm Springs pratique

Où dormir ? Au Saguaro bien sûr, un véritable « Palm Springs feeling ». Voir la fiche complète

Où manger ? On avait bien aimé le Trio Restaurant (707 N Palm Canyon Dr) mais il existe plein de bonnes tables

Lire notre article : Palm Springs, vous avez dit désert ?

 

 

 

Los Angeles, Californie

b307fe845c5eb08ffc71ddeda0641bb0

 

Elvis n’a pas été que chanteur : même s’il chantait dans la plupart de ses films (33) et que bon nombre de ses tubes en étaient les BO, il a eu une grande parenthèse d’acteur dans sa carrière (13 ans, de 1956 à 1969), qui l’a conduit à Hollywood (Los Angeles, Californie).

 

 

 

 

On peut visiter les studios, aller voir sa maison, se recueillir sur son étoile sur Hollywood boulevard… Voici quelques idées :

 

  • IMG_9106Paramount Pictures Studios : le studio où il tournait le plus souvent. Son film préféré ? King Creole. Adresse : 5555 Melrose Ave, Los Angeles. Réserver une visite.
  • Beverly Wilshire Hotel : il y a séjourné pendant les tournages, comme Julia Roberts pour Pretty Woman, Obama, le Dalaï Lama et John Lennon… parce qu’Elvis y avait séjourné. Adresse : 9500 Wilshire Blvd, Beverly Hills. Réserver une chambre ($$$)
  • The Forum : la salle où il s’est produit en 1970 pour sa deuxième tournée. Adresse : 3900 W Manchester Blvd, Inglewood
  • Petersen Automotive Museum : abrite quelques-unes de ses voitures. Adresse : 6060 Wilshire Blvd, Los Angeles
  • Radio Recorders : il y a enregistré son album « Elvis ». Adresse : 7000 Santa Monica Boulevard, Los Angeles
  • Knickerbocker Hotel : mythique. Construit comme immeuble d’appartements de luxe, il a accueilli la lune de miel de Marilyn Monroe. Pendant le tournage de « Love me tender », Elvis a occupé la chambre 1016. C’est aujourd’hui une maison de retraite. Adresse : 1714 Ivar Ave, Los Angeles
  • Canter’s Deli : un restaurant delicatessen 24h/24 qui était le rendez-vous des stars dont Elvis. Adresse :419 N Fairfax Ave, Los Angeles
  • De Neve Square Park : Elvis y organisait des matchs de foot avec les équipes de tournage. Adresse : 314 N Beverly Glen Blvd, Los Angeles
  • Formosa Cafe : il a été l’un des clients célèbres de cette institution. Adresse : 7156 California Route 2, West Hollywood
  • Hollywood Boulevard : Elvis y a bien sûr son étoile. Adresse : au coin d’Hollywood Blvd et de N La Brea Ave
  • Ses maisons : il y en a deux. Dans la seconde, qui n’existe plus, Elvis a rencontré les Beatles en 1965. Adresses : 144 Monoval Carolwood Drive, Beverly Hills et 565 Perugia Way, Bel-Air, Los Angeles

 

> Los Angeles Pratique

Où dormir ? Au Beverly Wilshire Hotel si vous avez les fonds. Sinon, on aime bien dormir du côté de Venice Beach ou de Santa Monica

Où manger ? Et bien le Canter’s Deli ou le Formosa

Le Los Angeles d’Elvis. Site

 

 

 

Los Fresnos, Texas

IMG_4088

 

Le destin a voulu que Simon Vega fasse son service militaire en Allemagne avec Elvis Presley. Il n’a jamais oublié son pote de régiment et a transformé sa propre maison en musée, où il organise chaque année des festivals. C’est le petit Graceland (tout petit).

> Adresse : 701 W Ocean Blvd, Los Fresnos, Texas

> Lire la fiche complète de Little Graceland

 

 

 

Roanoke, Virginie

Dans les années 1980, un fan a entrepris de construire un mini Graceland avec des maquettes de la vie d’Elvis à côté de sa maison. Une attraction connue des amoureux d’Elvis. Tombé malade, le mini parc est tombé en désuétude et a pâti des événements climatiques. Aux dernières nouvelles, il devait être restauré…

> Adresse : 605 Riverland road SE, Roanake, Virginie

 

 

 

 

Ailleurs dans le monde

  • Canada : une seule tournée canadienne en 1957 (Toronto, Ottawa et Vancouver)
  • Allemagne : de 1958 à 1960, Elvis a fait son service militaire à Friedberg (pour l’éloigner de l’Amérique puritaine ?) dans la région d’Hessen, au centre ouest. C’est là qu’il rencontre l’adolescente Priscilla Beaulieu, son beau-père étant pilote et détaché là bas
  • Europe : Elvis avait envie de faire une tournée européenne, qui ne s’est jamais faite…

 

 

 

Pour aller plus loin

Memphis-Tupelo-Nashville : combien de temps pour faire ce roadtrip ? Une semaine peut suffire. Memphis, qui a d’autres choses à offrir qu’Elvis, mérite deux nuits, Tupelo une, et Nashville, deux à trois, suivant ce que vous voulez y faire. Vous prévoyez un roadtrip dans le secteur, n’hésitez pas à consulter notre carte interactive ou à nous envoyer un mail à contact@lostintheusa.fr

Sources : USA Travel, The Guardian, Huff Post

  

 

One response à “Memphis, Tupelo & co : un roadtrip Elvis à travers les Etats-Unis

  1. Ce coin des USA m’attire beaucoup, et pas seulement à cause d’Elvis ! J’imagine une ambiance musicale et culturelle très différente de ce que je « connais » et que j’aimerais découvrir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *