Comment nous nous sommes mariés à Las Vegas

Elle m’a dit oui, comme ça. On était tranquillement en train de se baigner dans la piscine du Bellagio. J’ai fait une demande lourdingue, presque aussi maladroit qu’un vulgaire Freddy de l’Amour est dans le Pré. Mais elle a dit oui. Bon, il faut dire qu’elle me travaillait au corps depuis longtemps, avec des sous-entendus (regarde mon doigt, yeux de biche, regarde mon doigt, yeux de biche…) ou des entendus tout court (“On va quand même pas aller à Vegas sans se marier”, ” De toute façon, ça va se faire naturellement. Tu vas y penser…“). Et moi, comme une glace à l’italienne dans le désert de la mort, j’ai fondu et je me suis lancé.

 

 

 

Donc nous aurions notre mariage “made in Las Vegas“. Mais c’était entendu que ce serait le plus cheap possible, notre portefeuille hurlant à la mort alors que nous entamions une troisième semaine de voyage et notre troisième jour à Sin City. Reste à trouver la chapelle… On oublie vite celle de l’hôtel, absolument prohibitive et guindée. Hors de question. S’unir à Vegas, c’est “Very Bad Trip“, “Jackpot“, le faire à n’importe quelle heure dans une petite chapelle blanche bien kitch où l’on vous propose Elvis et un costard trop amidonné.

On note deux ou trois adresses avant de partir en vadrouille à la tombée de la nuit. Au menu, spectacle de magie au Luxor, puis tournée des casinos. Avec toujours la même technique, prendre une machine, mettre quelques dollars, boire à l’oeil (juste le pourboire à donner à la serveuse) et changer de casino. Et ainsi de suite. Aux alentours d’une heure du matin, nous commencions à être bien chauds. Le moment idéal. Achat des alliances (5$ dans un gift shop), taxi cab et cap sur “A Little White Wedding Chapel”, où se sont mariés avant nous Michael Jordan et Joan Collins (pas ensemble, hein) ou encore Britney Spears, Sarah Michelle Gellar, Slash, Frank Sinatra, Bruce Willis (avec Demi Moore) . Le taxi est hilare, nous explique comment il a foiré son mariage et tente de nous décourager tandis qu’on s’écarte peu à peu de la partie la plus animée, les chapelles étant toutes ou presque à l’écart, proche des motels et des boîtes de strip.

Avant de me marier à Vegas, je pourrai dire que j’ai raté mon mariage à Vegas. Arrivés devant la chapelle, nous tombons sur un employé, costard noir, chemise blanche. Il nous explique qu’il ferme et que de toute façon, ” it’s too late”. La loi a-vient de changer. Pour se marier, il faut d’abord un certificat à récupérer au Marriage Licence Bureau (Clark County) qui n’est plus ouvert tard le soir. Désillusion. L’idée que je me faisais du mariage Vegasien s’effondre. “Alors, on ne peut pas, juste pétés, se marier pour de faux ?” “No…” La taxi nous ramène et, se bidonnant toujours, maudit quelques flics avant de nous faire une ristourne (60 $ quand même), en nous posant devant l’hôtel Paris.

Hors de question de renoncer. Rendez-vous est pris, le lendemain, avant de prendre la route pour San Diego. Nous filons à la cour de bon matin (201 East Clark Avenue) sous le soleil écrasant (40 C° environ). Là, une administration classique (remplissez le formulaire !) où ils t’expliquent quand même qu’ils refusent de t’unir si t’es défoncé (rassurant). Des couples très mignons ou carrément aux antipodes attendent leur tour. Une fois au guichet, ça va très vite : passeport, formulaire, signature, vérification et 60 biftons (65 si c’est par carte). Première étape réussie.

 

 

Une fois le petit papier en poche. Cap sur la Little White Wedding Chapel de la veille au soir. On entre, on nous accueille. ” Certificate ?” “Yes”. Et là, on choisit notre mariage à la carte tandis que les couples défilent derrière nous. On prend la formule chapelle (50 $) + photos (75$) car on ne peut pas faire les nôtres. Et c’est parti pour une petite attente.

Ça va être notre tour. Une chapelle libérée est aussitôt occupée. Pas d’Elvis ” The King” pour nous marier, mais le sosie d’Anthony Kavanagh (pas de supplément), le révérend Henry Sneed. Tout va très vite : entrée dans la chapelle, musique, bénédiction dégoulinante d’amour (il croit dur comme fer au “circle of love”), échange des alliances, puis “Me, Jean-Philippe, take you, Delphine, as my wife”. Elle m’a répondu “I Do”, comme dans Abba. “You may kiss the bride”. Je vais me gêner mon pote. Et même cheap à Las Vegas, ça fait toujours quelque chose. Rhonda l’organiste (et témoin), qui nous a rodés, nous joue l'”Hymne à l’Amour”. Il faut dire qu’elle et Edith Piaf devaient être conscrites. En dix minutes, emballé, c’est pesé.

Le temps de donner une petite enveloppe au révérend (son ministère !), le photographe, avec un bel accent italien, entre en piste. Et la foire commence à l’intérieur : des positions de lovers, en veux-tu en voilà. Nous pleurons de rire, surtout qu’il semble aussi doué qu’un agent immobilier (si, si, regardez les photos sur seloger et autres…). On réclame une photo avec notre Rhonda et on lui passe son petit billet à elle aussi. Nous croisons d’autres Français en sortant et le festival reprend à l’extérieur, sous le cagnard, ce qui me vaudra une magnifique photo avec une auréole sous le bras de la taille du Luxembourg.

Ah ah ! Vous espériez vraiment voir ça ? Ces photos-là sont tellement ridicules qu’elles sont conservées dans un coffre-fort à la maison. Pour les voir, il faudra me saouler ou saouler Delphine, beaucoup plus facile et certaines y sont déjà parvenues. Néanmoins, allez, en voilà une avec notre Rhonda et une de notre cru.

Pour le côté pratique, résumons : aller chercher un certificat Marriage License Bureau (201 East Clark Avenue, Las Vegas, Nevada), payer 60 $ pour cela, puis trouver sa chapelle, choisir sa formule (nous, 50 $ le mariage, 75 les photos et les pourboires en sus). Au total, ça nous a coûté dans les 230 dollars. Et franchement, ça les valait.  Et n’oubliez pas de bien garder le papier puisqu’il est possible de le faire reconnaître en France pendant, il me semble, trois ans.

La matinée achevée, la route pour San Diego nous attendait. Voilà comment nous nous sommes mariés le matin du vendredi 19 août 2011 à la Little White Wedding Chapel à Las Vegas. A très vite…

Le coin des adresses

> Marriage License Bureau, 201 East Clark Avenue, Las Vegas, Nevada
> Little White Wedding Chapel : 1301 South Las Vegas Boulevard  Las Vegas, NV 89104. Tel : (702) 382-5943. Site.

36 responses à “Comment nous nous sommes mariés à Las Vegas

    1. Merci, merci Floriane. Tu aurais du voir nos têtes à minuit la veille après avoir payé 20 $ de taxi pour arriver devant une chapelle vide…

  1. Sympa cet article ! On a nous aussi envisagé la confirmation de vœux pour le fun, mais réflexion faite, je préfère claquer mes sous dans les outlets. Mais grâce à vous, on en aura quand même profité. Et encore une fois, bravo pour le style d’écriture, j’adoooore !

    1. Très juste Jean-Pierre. C’est corrigé. Mais à l’époque, j’étais le seul a écrire pour le blog, d’où ce titre en “je”

  2. Super article comme d’hab!
    Mais une question me taraude: ce n’est donc pas possible de se marier à Las Vegas pour le fin? Le certificat est obligatoire? Ce serait la fin d’un mythe! 🙁

    1. Bonjour Eva,
      Et oui, pour nous aussi, ça a été la fin d’un mythe. Mais ça date de 2011, peut-être que cela a changé… même si j’y crois pas trop. Nous, ça nous a coupé les pattes. On voulait se marier pour le fun et finalement, direction le bureau des mariages. On ne plaisante pas avec les liens sacrés du mariage à Las Vegas (hahaha !)
      @+

  3. J’adore, super article ! Je me suis mariée dans la même chapelle en mai 2014 et je viens de voir que nous avons acheté les mêmes alliances qui se sont cassées 6 jours plus tard d’ailleurs ! lol excellent souvenirs tout de même

  4. Waouh ça c’est de l’aventure !!!! Pile 2 mois avant vous , nous nous sommes mariés aussi à la même chapelle mais au drive , si c’est pas du made in Vegas ça !!! Et validation en France quelques mois plus tard 🙂 Un super souvenir avec en plus l’originalité !! Félicitations à vous aussi les roadies 🙂

  5. Nous aussi on a décidé de se marier à Vegas. Pas sur un coup de tête mais en cachette. On se pousse, on se marie à la Little White Chapel et on se bourre la face aux frais de la Reine. Notre plus grosse dépense: un bon photographe quand même. Juste parce que j’ai envie. Je me demandais: vous conseillez plutôt un gros hôtel à Vegas ou il y a de petits motels sympas?

    1. Hello Pascale,
      Pour nous, une bonne expérience à Vegas, c’est quand quand même un gros hôtel sur le strip (suivant vos goûts…) et un sur Fremont car on adore l’ambiance. On n’a jamais testé les petit motels aux extrémités de Las Vegas Bvld. Donc difficile de vous dire.
      😉

  6. Ça me rappelle de vieux souvenirs, de 1992. Et oui 20 ans avant !!
    il fallait déjà passer par le Marriage bureau et on avait le papier 4 jours après ce qui nous avait obligé à revenir exprès (mais j’y tenais ;o))
    a l’époque ça nous avait coûté 2 x 75 $ et nous avions choisit le mariage civil et non une chapelle.

    Enfin ce sont des souvenirs impérissables, surtout entre la belle Rhonda et Anthony Kavannagh
    bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.