C’est bon, vous avez votre parcours ? Vous avez votre vol vers les Etats-Unis, vos hébergements, votre bolide ? Vous posez le pied sur le sol américain, faites un grand sourire à l’agent de l’immigration, récupérez votre voiture de location et maintenant, il faut se lancer. Durant votre roadtrip US, vous allez faire des milliers de miles et parcourir plusieurs états. A vous les grands espaces. En tout cas, on vous le souhaite.

Si les notions de notre code de la route sont assez proches, il y a tout de même quelques spécificités de conduite à connaître, quelques différences et astuces, histoire de ne pas faire connaissance trop vite avec la maréchaussée locale ou de planter la voiture après 45 minutes de bitume (on en connaît, hein). C’est pourquoi nous avons voulu nous pencher sur ces quelques points qui pourraient bien vous aider au volant de votre SUV, de votre compact ou de votre bécane (ou de tout ce que vous voulez, hein). Voici nos commandements à lire absolument avant de partir.

 

PS : pas de panique. C’est plutôt cool de conduire aux Etats-Unis. La politesse est la règle et les attitudes au volant sont moins brusques qu’en Europe

 

IMG_1131

 

 

 

 

La conduite aux USA : le guide pratique

 

 

Les feux de signalisation : restez à distance !

IMG_3163

 

C’est souvent le premier conseil que l’on donne aux conducteurs néophytes. Attention aux feux de circulation. En Europe, vous avez l’habitude de vous arrêter quasiment au pied du feu, parfois quelques mètres avant si il y a un sas vélo. Aux Etats-Unis, les feux sont de l’autre côté (ou au-dessus) de l’intersection. Si vous vous arrêtez au pied du feu, vous êtes au milieu de l’intersection et votre espérance de vie va raccourcir très vite.

Sinon, la plupart des feux ont la même rythmique que chez nous, soit vert-orange-rouge et ainsi de suite.

 

 

 

Le « Turn on red » : on peut passer au feu rouge, ou pas

Ce qui nous amène au deuxième point, le « turn on red ». Depuis plusieurs dizaines d’années, la plupart des états américains autorisent de tourner à droite au feu rouge. Cela fonctionne comme un stop : il faut marquer l’arrêt, vérifier que personne de prioritaire n’arrive, qu’aucun piéton n’est engagé sur le passage clouté (et je dis bien engagé) et vous pouvez y aller. Cela permet de gagner beaucoup de temps, particulièrement dans des contrées peu peuplées.

La seule exception : New York City.

Attention aussi, il y a parfois un panneau discret qui indique « No turn on red ». Dans ce cas, il faut respecter le feu jusqu’au bout.


fig_15

 

 

 

 

Les panneaux Stop : premier arrivé, premier passé

IMG_0803

 

Il faut savoir que la priorité à droite, qui est une norme internationale, est très rare aux Etats-Unis. La plupart des intersections ont des feux de signalisation ou des stops. Mais sous une forme peu habituelle chez nous. Il y a ce qu’on appelle des « three ways stop » » ou des « all ways stops ». Comment cela fonctionne ? Prenons l’exemple d’une intersection classique à quatre voies avec un panneau « all ways stop ». Tout le monde doit marquer le stop en arrivant et le premier arrivé (qui a marqué complètement l’arrêt) est prioritaire. Avec un peu de politesse, tout fonctionne parfaitement.

Hormis les feux et les stops, on trouve parfois des panneaux « Yield », l’équivalent de notre « Cédez le passage », sauf que le triangle est inversé.

 

299px-MUTCD_R1-2.svg


 

 

Se croiser à une intersection : on change tout

Vous tournez à gauche, la voiture d’en face aussi et vous devez donc vous croiser au milieu de l’intersection ? Aux Etats-Unis, il faut passer devant et non derrière l’autre véhicule. Généralement, un marquage au sol vous indique la bonne trajectoire.

 

 

 

« Right lane must turn right » ou « Exit only » : on garde la ligne

Ce sont des marquages que vous verrez souvent. Vous êtes engagé sur cette voie mais vous ne voulez pas aller à droite (« turn right ») ou sortir (« exit »), évitez le changement de ligne au dernier moment. Les Américains ne sont pas habitués aux changements brusques. Au pire, vous retomberez sur vos pattes assez rapidement en faisant un tour de bloc.

 

 

 

Lignes au sol : so yellow

IMG_4332-2

 

Une ligne jaune centrale discontinue marque la séparation entre deux voies en sens opposé. Une ligne blanche discontinue sépare deux voies allant dans la même direction. Si une ligne jaune continue est disposée à droite de la ligne jeune discontinue, vous avez interdiction de doubler (contrairement aux véhicules venant en sens inverse). S’il y a deux lignes jaunes continues, c’est une « no passing zone » (un zone où il est interdit de doubler).

 

185px-MUTCD_R4-1.svg

Dans les villes, la bande centrale peut servir pour tourner à gauche, vers un commerce par exemple. Enfin, sur l’autoroute, le dépassement par la droite est toléré et il faut considérer les voies comme indépendantes.

 

 

 

 

Les carpool lanes : à deux, c’est mieux

rsz-carpool

 

Appelées aussi HOV lanes (high-occupancy vehicle), diamond lanes, 2+ lanes, 3+ lanes il s’agit de voies réservées pour les véhicules avec plusieurs passagers. Généralement placées à gauche, vous les trouverez sur de nombreuses autoroutes. Les freeways américaines sont souvent bondées de gens seuls au volant, c’est un moyen de récompenser ceux qui font du covoiturage. Ah, au fait « 2+ » signifie « deux personnes ou plus » et « 3+ »… bref, vous avez compris.

 

 

 

Les forces de l’ordre, pompiers, ambulances : priorité absolue

Florida_Highway_Patrol_in_action
@Wiki

 

C’est un point important à connaître lorsque vous conduisez aux USA : les « move over laws ». Dans la plupart des états, les véhicules d’urgence, avec sirènes hurlantes et lumières, ont une priorité absolue. Si un véhicule des pompiers, des forces de l’ordre ou une ambulance arrive, vous devez impérativement vous arrêter et vous ranger sur le bas côté ou sur la droite. Idem si le véhicule vient en face. Pour ne pas respecter cela, vous êtes en proie à une amende (souvent salée).

De même, si vous voyez un véhicule de police en intervention loin devant vous, même sur la bande d’arrêt d’urgence, il est demandé au conducteur de laisser une voie d’écart (si c’est possible bien sûr) pour éviter un accident.

 

 

 

Cars scolaires et zones d’écoles : tout le monde stoppe

ICCE_Illinois_School_Bus

 

Les véhicules cités au-dessus ne sont pas les seuls à avoir priorité. Il y a également les bus scolaires. Quand un bus s’arrête pour déposer des élèves, les lumières s’allument, un petit panneau stop (situé vers la porte conducteur) se déploie. Le trafic dans le même sens doit s’arrêter. Si la route n’a pas de séparation médiane (barrière, béton, autres…), les véhicules venant du sens opposé doivent également s’arrêter (voir le croquis ci-dessous). Tout le monde pourra repartir quand les lumières du bus s’éteignent et que le bras « stop » est revenu à sa place.  Ne jamais doubler un bus en train de déposer des enfants. Les amendes peuvent monter jusqu’à 1000 $.

D’autre part, vous trouverez, autour des écoles, collèges, lycées, des zones où la vitesse est limitée à certaines heures (sortie, rentrée) et signifiée par un panneau clignotant.

 

school-bus-laws-2

 

 

 

 

Les limites de vitesses : différentes selon les états

 

US_Speed_Limits_May_2015.svg

 

Les limites de vitesses sont établies selon les états et même selon les comtés. La vitesse maximale de tout le pays se trouve au Texas avec 85 miles par heure (137 km/h) sur la Texas State Highway 130. Pour voir les vitesses par état, c’est par ici. Concernant les contrôles de vitesse, il y a une légère tolérance (certaines sont mêmes inscrites dans les lois comme en Floride ou en Pennsylvanie) avant le flash (environ 10 miles à l’heure sur les autoroutes). Mais nul besoin de jouer les Fangio, vous êtes en vacances.

Parfois, vous verrez également des vitesses minimales à respecter ou des vitesses de nuit.

 

800px-Night_speed_limit

 

 

 

 

Les amendes : vous avez un ticket…

@Charleston's TheDigitel
@Charleston’s TheDigitel

 

Prendre une amende, ça peut arriver. Parking ou excès de vitesse. Beaucoup se demandent s’il faut payer. La réponse est oui, si vous voulez un jour remettre les pieds aux USA sans que l’on vous demande une somme importante. Ce n’est pas toujours le cas mais c’est déjà arrivé.

Si c’est une amende de stationnement, notre conseil est de la régler vous-même. Sur l’amende, vous devez avoir les informations pour payer et la date limite (« due date »). Si vous ne payez pas, pas impossible que ce soit le loueur qui s’en charge à votre place puis vous débite avec les informations de CB.

Si c’est une amende pour excès de vitesse ou autre (dépassement, move over…), c’est le conducteur qui reçoit l’amende. Et dans ce cas, il faut absolument la régler. En cas de non-paiement d’amende, les conséquences peuvent être sérieuses si vous souhaitez revenir aux USA ou, mieux, dans le même état. N’oubliez pas que les montants doublent dans certaines zones (travaux, écoles…). Pour plus d’infos, comment payer les amendes de circulation, état par état.

 

 

 

 

Le « one car at a time » ou « one car per green » : un seul pour la route

Ce panneau, vous ne le verrez pas souvent. On le retrouve généralement sur des rampes d’accès aux autoroutes quand le trafic n’est pas fluide. Un feu s’éclaire toutes les 2 ou 3 secondes. Pour ne pas noyer la route, une seul voiture est autorisée à se lancer pour intégrer le trafic.

 

 

 

Le stationnement : pourquoi faire simple…

5040bae014bf4244f57177afddca2a0d

 

 

Bonjour casse-tête. Les Américains aiment généralement faire les choses simples. Pour le parking, c’est l’inverse. Stationnement interdit à certaines heures/certains jours, réservé aux résidents à certains moments, limité dans le temps… Un nettoyage de rue peut être l’occasion d’interdire un côté de rue pendant quelques heures.

Bref, c’est complexe et vous vous retrouverez parfois devant de véritables spins de Noël à décrypter. Donc prenez le temps de tout lire et en cas de doute, abstenez-vous. D’autres indications peuvent apparaître au sol. Ainsi la couleur d’un trottoir (rouge ou jaune) peut indiquer qu’il est interdit de stationner ici. Rouge, c’est une « fire lane », réservée aux pompiers.

 

264px-SF_PERMIT_PARKING.svg

 

Il y a également des règles concernant les bouches à incendie. Interdit de se garer devant et, selon la loi, il faut laisser 5m. Idem pour les angles de rues. : interdiction de se garer trop près d’un angle. Mais la distance diffère suivant les états. Souvent, un marquage sur le trottoir permet de matérialiser cette distance.

Pour le parcmètre, ayez toujours des quarters (25 cents).  Pour les amendes, voir plus haut.

Particularité à SF, il faut parfois (dans les rues en pente), orienter les roues vers le trottoir.

 

Là, par exemple, il ne faut pas se garer
Là, par exemple, il ne faut pas se garer

 

 

 

 

La boîte automatique « for the people »

La grande majorité des véhicules de location auront une boîte automatique. Pas de panique, rien de plus simple. La plus grande difficulté étant d’oublier totalement son pied gauche (vous savez, ce lui qui sert à l’embrayage sur les boîtes manuelles). Les premiers miles, vous aurez peut-être encore ce réflexe et vous allez appuyer sur la pédale de frein que vous prendrez pour l’embrayage. Mais ça se règle vite.

 

@Robert Couse-Baker
@Robert Couse-Baker

 

Les commandes de base sur une boîte auto 

  • P (Park) : à enclencher quand vous êtes garés. Ce mode empêche de bouger le véhicule dans n’importe quelle direction. A plat, cela fait office d’un frein à main léger. On vous conseille d’utiliser le vrai frein à main si vous êtes garé en pente.
  • R (Reverse) : la marche arrière
  • N (Neutral) : le point mort. Le véhicule est en roues libres
  • D (Drive) : la commande d’accélération. Une fois dans ce mode, le véhicule gère les vitesses lui-même. N’hésitez pas à utilise rle Cruise Control lors de longs trajets.

Certaines boîtes ont également les symboles 1 (ou L), 2 (ou S) et 3. Ce sont tout simplement les vitesses. Pour un tout petit déplacement du véhicule, vous serez tentés d’utiliser 1 ou L par exemple.

 

 

 

 

Téléphone au volant, ça dépend

De base, on le déconseille. C’est interdit chez nous mais plus complexe aux Etats-Unis puisque chaque état applique des lois différentes. Quinze d’entre eux interdisent d’appeler téléphone à la main, tels la Californie et le Nevada. Vous verrez aussi dans certains états des panneaux en bord de route sur l’interdiction du « texting » (SMS). Voir les législations suivant les états

 

 

 

 

Casque ou pas pour les motards ?

IMG_9356

 

Là aussi, tout dépend des états. A ce jour, 19 états obligent tous les motocyclistes à porter un casque, dont la Californie, le Nevada ou la Louisiane. Dans les autres états, il est obligatoire de porter un casque quand on a moins de 17 ou 20 ans. Quelques états n’ont pas de loi à ce sujet (Iowa, Illinois, New Hampshire…). Voir les législations suivant les états

 

 

 

Péages : à bien préparer

download

 

Ne vous prenez pas trop la tête ! Les péages sont très rares aux Etats-Unis et on les trouve généralement en proximité immédiate d’une grande ville ou entre deux métropoles. Les noms sont souvent XXX Turnpike/Expressway/Parkway/Thruway/Bypass/Beltway/Tollway. La plupart d’entre eux fonctionnent désormais avec lecture automatique des plaques d’immatriculation mais dans certains états (ou pour certains petits péages comme des tunnels ou des accès aux îles), on peut trouver des guichets où du cash est demandé.

Comment payer ? Déjà, on vous conseille de les éviter ces péages (merci à la fonction GPS « évitez les péages », meilleure pourvoyeuse de belles surprises depuis sa création). Il y a toujours mieux qu’une autoroute, non ? Mais bon, dans les états où les péages sont plus nombreux, il est recommandé d’avoir un pass particulier (transpondeur). C’est le cas en Floride (Sunpass) par exemple. A voir avec votre loueur. Certains peuvent également se régler en avance sur internet (ou dans un délai raisonnable après). Si vous oubliez, votre loueur, lui, ne vous oubliera pas. Il récupèrera le montant du péage… et une petite commission.

Voir la liste des péages aux Etats-Unis

 

 

 

 

Essence : en grande pompe

IMG_1882

 

Très rapidement car les choses à savoir sont simples. Aux US, on calcule en gallon (3,78 litres), on remplit sa voiture de location à l’essence (regular) et on peut payer soit à la pompe (quand il y a un lecteur CB), soit avant en créditant la pompe. Nous préférons personnellement la deuxième solution car nous utilisons souvent du cash (cela évite les frais bancaires). On gare la voiture, on va faire notre petit tour (pause pipi, achat de boissons ou autre) puis, à la caisse, on demande un montant en $ à créditer sur la pompe n°X. Si jamais le montant n’est pas atteint, vous pouvez revenir récupérer la monnaie auprès du pompiste.

Dans le New Jersey et certains comtés d’Oregon, se faire servir par un pompiste est inscrit dans la loi.

Nos stations préférées ? Chevron, Love’s, Maverik (Arizona, Colorado, Idaho, Montana, Nebraska, Nevada, Oregon, Utah, Washington, Wyoming) et Buc-ee’s (Texas), les plus grandes stations jamais croisées

 

 

 

Autostop : pas toujours une bonne idée

into-the-wild-into-the-wild-09-01-2008-21-09-2007-10-g

 

Dans certains états (New York, Nevada, New Jersey, Pennsylvania, Utah, Wyoming), faire de l’autostop ou prendre un autostoppeur est interdit. Vous verrez également des panneaux, à proximité des pénitenciers, stipulant qu’il et interdit de prendre un autostoppeur (vous imaginez pourquoi). Une loi nationale proscrit le pouce dans les parcs nationaux mais certains y dérogent (à vérifier auprès d’eux). La ressource indispensable pour les autostoppeurs

 

 

 

Passages à niveau : soyez prudents

IMG_2957

 

Un passage à niveau est signalé par un panneau rond et jaune, barré d’une croix et des lettres RR (railroad). Souvent, on retrouve un marquage au sol semblable (croix et RR). Attention, aux Etats-Unis, tous les passages n’ont pas de barrière ou même de signalisation. Seuls les voies ferrées publiques en ont l’obligation, ce qui laisse 120 000 intersections où ces signaux ne sont pas de rigueur. Même si les conducteurs de train signalent leur arrivée en « sifflant », soyez toujours prudents avant de croiser une voie ferrée.

 

 

Vous en voyez d’autres ? N’hésitez pas à nous le dire.

 

 

Cet article a été rédigé en partenariat avec Carigami, site de location de voitures

16 responses à “Conduire aux USA : le jeu des différences

  1. Bonsoir,
    merci pour cet article très complet. Même en y allant souvent il faut les revoir avant de partir.
    Je rajouterai juste une particularité dans les rues de SF : orienter ses roues vers les trottoirs (facile il suffit de regarder les autres voitures) pour éviter que la voiture ne file dans la rue en cas de problème mécanique. Si ce n’est pas fait, attention a l’amende.

  2. Merci pour ces conseils ;-). Pendant mon séjour de 2014, nous avions apprécié l’absence totale de péages ! (états de Californie, Nevada et Arizona). En dehors des quelques spécificités évoquées par vos soins, il est très facile de conduire aux Etats-Unis, bien plus facile qu’en région parisienne !!

    1. Hello Arnaud, c’est vrai que ça fait du bien de pas avoir à sortir sa carte tous les 100 km. Et puis, ici, niveau prix, ça devient infernal. Bonne soirée

  3. Rhhhaaaa juste une seule envie : y retourner encore et encore !!!!
    Les américains sont peut-être compliqués pour certaine chose mais ce pays a au moins le mérite de renouer avec le vrai plaisir de conduire, bannis chez nous (en Belgique NDLR) en raison du trafic obstrué, de l’état des routes et…de l’incivilité des autres conducteurs.

    Moi j’avais juste une petite question qui concerne l’utilisation des GPS personnels : est-il vrai que certain états les bannissent ?
    Merci d’avance et longue vie à vous :-)))))))))))))))))

    1. Hello Oliver,
      c’est exactement ça. Juste le plaisir de rouler et c’est tellement moins fatiguant là-bas. Ca me détend presque lol
      Pour les GPS, je n’ai rien entendu là-dessus. La seule chose, c’est que certains états ont des lois un peu tordues (et rarement respectées) sur l’emplacement du GPS sur le pare-brise. Il faut respecter telle ou telle distance avec les limites pour pouvoir le ventouser. Si tu tapes « GPS windshield mount laws » dans Google, tu devrais trouver ton bonheur.
      Bonne soirée !!!

  4. Bonjour et merci à tous les deux pour l’ensemble de votre « œuvre » pour aider les novices comme moi en road trip us !

    Une question concernant le « redouté » passage devant l’immigration à l’aéroport de LA, savez vous si nous pouvons passer en famille au guichet (deux adultes et une fille de 13 ans) sachant que j’ai rempli une demande ESTA de groupe ?

    Merci encore à vous deux et à bientôt pour vos prochaines aventures.

    1. Hello Raphaël,
      Logiquement, vous pouvez passer avec votre petite troupe tous ensemble devant l’officier. Avec Delphine, nous passons séparément car nous ne sommes « que » pacsés. Mais là, aucun souci
      Très bonne soirée et bon roadtrip surtout !

  5. Merci pour ce super article bien complet :)

    Perso on a eu la mauvaise surprise en 2010 de recevoir un courrier chez nous en France, d’un certain Toll roads… le temps qu’on comprenne ce que c’était !
    Une route à péage (sans péage) avec lecture des plaques entre Los Angeles et San Diego. Franchement on a rien vu et rien compris. Le montant du péage qu’on aurait du payé (environ 2 $), en plus d’une amende, des frais de retard, et une commission du loueur. En arrivant en France c’était 180 € !!! Bon on a payé ! Bein oui on veut y retourner nous !
    Autre amende de 80$ pour parking devant un trotoir rouge… pourtant il y avait un parcmètre devant ce trotoir, le temps de rentrer dans une boutique chercher de la monnaie, en ressortant l’agent avec sa gameboy entrain de verbaliser. Malgré notre dure négo il nous explique qu’avec la meilleure volonté il ne peut rien faire, ça part direct au centre des impots. On est allé le lendemain au centre des impots de L.A. pour la payer.

    1. Re,
      En effet, il vaut mieux assurer dans ces cas-là. Tu as très bien fait. Mais j’imagine que 180 $ de péage, ça pique un peu;
      Après, la négociation avec les flics, ça ne marche quasi jamais aux US ^^

  6. Il y’a un autre mystère pour moi…. Ce sont les plaques d’immatriculation.
    Défois y’en a défois pas ! on m’a expliqué mais j’ai rien compris.
    J’ai juste compris que moyennant une centaine de dollars par an on peut la personnaliser !

    1. Hello TK47,
      Très bonne question. La législation est différentes suivant les états. Dans certains, il faut une plaque officielle devant et derrière. Dans d’autres, juste derrière. C’est pourquoi certains personnalisent leur plaque avant. Et parfois, c’est payant.

  7. Super cet article ! Ca va nous aider… surtout qu’on a 10 000km à faire alors des questions on en a quelques unes en tête. On va se pencher dessus assez vite pour s’eviter des amendes…on les a pas prevu dans notre budget :) Merci.

  8. J’ai vue sur le tableau des différentes autoroutes que dans l’état de la Floride c’est indiqué N/A, alors que dans d’autre états les sommes des péages sont indiquées.
    Que signifie N/A ? Faut-il prendre obligatoirement le sunpass pour les autoroute de Floride
    Si quelqu’un sait, merci d’avance
    Thierry

    1. Bonjour Thierry,
      N/A signifie tout simplement « not available » (non disponible). Les tarifs n’ont pas été mis à jour sur le site.
      Et pour la Floride, en effet, on recommande le SunPass ;-)
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *