Accueil / Découvrez les USA / Bourbon Street, la rue de la fête à la NoLa
Boire

Bourbon Street, la rue de la fête à la NoLa

Article rédigé le 9 janvier 2016 , mis à jour le 19 mai 2024

Bourbon Street, c’est « la rue de la soif » de la Nouvelle-Orléans, comme il en existe dans d’autres villes aux Etats-Unis, et elle est mondialement connue pour cela. Bourbon est la rue de la fête et de tous les excès à Nola. Calme en journée, elle s’anime à la nuit tombée et pendant toute une pléïade d’événements et de festivals (Carnaval en tête).

DSC02170

Nous l’avons parcourue de nombreux soirs de nos séjours à la Nouvelle-Orléans (2013, 2015, 2020, 2024) et on a adoré ça. On était en plus tombés une fois en plein festival, le Southern Decadence, considéré comme le Mardi Gras gay. Aussi lors de Mardi Gras.

La première chose à faire est de regarder. La rue est remplie de restaurants, de bars, de clubs de strip-tease (ils font la réclame dans la rue), de boutiques de souvenirs, d’artistes de rue… On a bu des bières, des cocktails fluos servis dans des verres en forme de crâne ou de nounours, essayé des chapeaux de Carnaval, acheté des colliers multicolores (et même un peu dansé dans la rue).

Profitez-en si vous aimez vous déguiser, vous ne choquerez personne ! J’ai (moi = Delphine of course) enfin pu me trimballer en toute liberté avec un tutu à paillettes et un collier flamants roses, le rêve. A certains endroits, la musique est très bonne. A d’autres, ça se discute.

DSC02072
DSC02071
DSC02069

Bourbon street s’étale sur 13 blocks, entre Canal street et Esplanade avenue, le long du French quarter, le Vieux quartier français historique de la Nouvelle-Orléans, et se poursuit jusqu’au faubourg Marigny. Mais l’animation est concentrée sur les 8 premiers, jusqu’à Saint Ann street.

Une histoire de rois français et de bordels

IMG_1821

Beaucoup de bars et autres portent le nom de Bourbon, comme la rue. Mais rien à voir avec l’alcool ! Quand la Louisiane a été déclarée française et la Nouvelle-Orléans « découverte », des plans ont été faits pour la ville et des noms français (de maisons royales et de saints catholiques) donnés aux rues.

Celle-ci a été baptisée « rue Bourbon » (en français dans le texte) en hommage à ce qui s’appelle la « maison capétienne Bourbon », celle des Rois de France (Saint-Louis, Henri IV…). D’où le style des maisons qui bordent la rue, mélangé à celui de la colonisation espagnole. Quand la Louisiane est devenue américaine, la rue a gardé son nom mais il a été traduit en « Bourbon street ».

Derrière ses bars et ses clubs de strip-tease, Bourbon street cache une place importante dans l’Histoire de la Nouvelle-Orléans. Elle a d’abord été l’une des premières zones résidentielles de la ville, mais les choses ont changé avec la création de nouveaux quartiers. Le secteur est devenu « connu » pour la prostitution, les jeux d’argent, les faits divers et autres meurtres.

C’est pourtant là que la légende dit que le jazz serait né, avec King Oliver et Jelly Roll Morton, qui animaient les bordels. Là aussi qu’il y avait les grands restaurants (l’un des plus réputés, « Galatoire’s », y est toujours). Au XXe siècle, Bourbon est redevenue à la mode. Dans les années 1950, elle alignait les salles de spectacles, de shows burlesques et les clubs de striptease.

Dans les années 1960, les pouvoirs politiques ont tenté de « faire le ménage » et en ont fermé beaucoup. Vingt ans plus tard, Bourbon street était devenue ce qu’elle est encore : une destination touristique à part entière, avec des dizaines de magasins de souvenirs. Certains de ses détracteurs n’hésitent pas à la traiter de « Disneyland créole ». Mais elle n’a rien perdu de son sens aigu de la fête (à l’excès).

DSC02129

Sachez que la rue, piétonne, ne s’anime vraiment qu’en soirée (et qu’il est alors autorisé de boire dans la rue et de s’y balader avec son verre). Elle est assez calme en journée. Un moment peut-être plus approprié pour une découverte plus « historique » des lieux (voir la rubrique « A voir à faire »). Attention en toute fin de soirée, l’alcool (généralisé) aidant, elle devient un peu plus craignos.

Sinon, contrairement à ce qu’on avait pu lire et/ou entendre, on s’y est sentis en sécurité. A noter toujours une petite odeur de pipi et de vomi dès qu’il fait un peu chaud. Bref, on vous conseille de vous y rendre entre 19 et 23 heures, c’est le meilleur moment selon nous.

DSC02183
DSC02128
DSC01572
DSC01398

MAJ : nous y sommes retournés plein de fois depuis, et l’ambiance est toujours au rendez-vous! Attention, on recommande toujours d’y passer en fin de journée mais de ne pas trop s’attarder jusqu’au bout de la nuit (surtout avec des enfants).

Plusieurs voyages depuis 2013, fiche mise à jour en 2024

Lafittes Blacksmith Shop Bar
Boire

Le Lafitte's Blacksmith Shop Bar est une institution dans le quartier français de la Nouvelle-Orléans. Il s'agit du plus vieux bâtiment des Etats-Unis abritant un bar.

Lafittes Blacksmith Shop Bar

Les points d'intérêt
À voir

Chaque bar ou échoppe de Bourbon Street (ou presque) a une histoire, parfois plus que centenaire. En voici six qui méritent un coup d'oeil (voire plus), dans l'ordre des numéros de la rue, au départ de Canal street :

  • 209 : le Galatoire's. Ce restaurant chic sert de la cuisine de la Nouvelle-Orléans, avec dress-code. Une institution depuis plus de 100 ans.
  • 240 : Old Absinthe house. Un bar-institution de deux siècles qui a reçu la visite de nombreuses personnalités à travers l'Histoire. Elle s'y serait même jouée...
  • 627 : Channing Tatum's Saints & Sinners. Pas de blague, c'est bien l'acteur sexy qui a ouvert ce bar-restaurant musical inspiré de la déco des anciens bordels de la rue. Suivez la lumière rouge, saints et pêcheurs!
  • 701 : le Cat's meow. (Auto)proclamé meilleur bar-karaoké du monde, le "miaulement du chat" a eu les honneurs des ronronnements musicaux nombreuses stars et personnalités, de Depeche Mode à Tori Spelling en passant par Bill Gates.

DSC01410

  • 739 : Marie Laveau's house and Voodoo shop. Un magasin de souvenir et temple du vaudou dédié à la reine locale du vaudou, Marie Laveau. On y trouve des objets souvenirs mais aussi des sorts, des charmes, et on peut se faire lire les lignes de la main. Entrée libre.

DSC01383

  • 801 : le Bourbon pub. Le plus grand et plus célèbre bar gay de NoLa, dans son quartier. Ambiance assurée.
  • 941 : Laffite's Blacksmith shop bar. Le bar du célèbre pirate, pas loin d'être le plus ancien des Etats-Unis (voir ci-dessus).

Logements testés et approuvés par les Roadies

Le Richelieu Hotel

1234 Chartres St, New Orleans, Louisiane
http://www.lerichelieuhotel.com/
Le Richelieu Hotel, très bien placé dans le French Quarter, a tout : du cachet, une piscine, un parking et un restaurant.

Balcony Guest House

2483 Royal Street, New Orleans, Louisiane
http://www.balconyguesthouse.com/
Cet hôtel, en fait un bed & breakfast, est un bon plan dans un chouette quartier mais peut s'avérer compliqué. A choisir en connaissance de cause.

The Frenchmen Hotel

417 Frenchmen street, New Orleans, Louisiane
https://www.frenchmenhotel.com/
Le Frenchmen est, pour la Nouvelle-Orleans, un immense hôtel, avec de nombreux espaces extérieur, une ambiance détendue. Il est hyper bien placé entre Marigny et le Vieux Carré français. Attention, il peut y avoir un peu de bruit.

The Higgins Hotel New Orleans

1000 Magazine street, la Nouvelle-Orléans, Louisiane
https://www.higginshotelnola.com/fr
Cet hôtel magnifique et branché fait partie du complexe du musée national de la 2e Guerre mondiale, le plus visité de la ville, et dans le quartier du Warehouse district.

New Orleans Guest House

1118 Ursulines Av., New Orleans, Louisiane
https://neworleansguest.house/
Cette guest house, dans Treme mais à deux pas du Vieux Carré français, est un havre de paix (avec chats) où il fait bon poser ses valises.

A La Nouvelle-Orléans

Il existe de nombreux hôtels dans le French Quarter ou ailleurs (Marigny, Garden District, Warehouse...). Hormis le Richelieu, le Balcony Guest House , la New Orleans Guest House, le Higgins, ou le Frenchmen, qu'on vous conseille, vous pouvez en trouver d'autres chez Booking, Hotels ou Expedia.  

À moins de 5km

Vous aimez ce qu'on fait ?
Nos articles vous sont utiles ?

Soutenez Lost in the USA en nous offrant un petit pourboire pour que l'aventure continue !

Publier mon commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Approuvé par roadie
8,0
La note de Roadie

Mon roadtrip

Infos pratiques

Adresse :
Bourbon street, entre Canal street et Esplanade avenue
GPS :
Lattitude : 29.959492,
Longitude : -90.064887
Téléphone :
Site internet :
Visiter le site
Horaires d'ouverture :
24 h/24, mais l'animation commence à la nuit tombée
Tarifs :
Gratuit (c'est une rue)
Parking :
Dans la rue
Mise en garde :
La rue est très touristique en début de soirée mais attention, l'alcoolisation générale avançant avec les heures, ça

Infos pratiques

Bourbon Street est située dans le French Quarter, le Vieux carré français historique de la Nouvelle-Orléans. Elle court sur 13 blocks, entre Canal Street et Esplanade avenue (mais la partie touristique est surtout concentrée sur le 8 premiers blocks, jusqu'à Saint Ann street). Elle à 500 mètres de Jackson square, la place principale et à 2,5 kilomètres du centre-ville.

Se loger

Notre sélection d’hôtels, testés et approuvés par les Roadies.
Le Richelieu Hotel
1234 Chartres St, New Orleans, Louisiane
Balcony Guest House
2483 Royal Street, New Orleans, Louisiane
The Frenchmen Hotel
417 Frenchmen street, New Orleans, Louisiane
The Higgins Hotel New Orleans
1000 Magazine street, la Nouvelle-Orléans, Louisiane
New Orleans Guest House
1118 Ursulines Av., New Orleans, Louisiane

Vous aimez ce qu'on fait ?
Nos articles vous sont utiles ?

Soutenez Lost in the USA en nous offrant un petit pourboire pour que l'aventure continue !