Roadtrip « The Lost States » #5 : Colorado, Nouveau-Mexique et Texas, le retour express

Ça sent la fin les amis. Après un mois de roadtrip sur les routes du Midwest et de l’ouest sauvage, il est temps de revenir au point de départ : Austin, Texas. Après les Frontier Days, cap au sud donc pour ce qu’on a nommé “le retour du poulet sans tête”. Pas de plans, pas d’itinéraire, pas de réservations. Juste la route pour revenir au Texas. Nous allons traverser le Colorado, le Nouveau-Mexique et le Texas en quatre journées pour attraper notre avion.  Sur la route, dans ces trois états que nous connaissons bien (Colorado) voire très bien (Nouveau-Mexique et Texas), nous allons nous arrêter au gré des envies, pour faire quelques endroits que nous ne connaissons pas ou revoir ceux qui nous manquaient. Roadtrip express, c’est par ici.

 

 

IMG_1657

 

 

 

The Lost States #1 : d’Austin à Chicago

The Lost States #2 : Chicago

The Lost States #3 : Wisconsin, Michigan et Minnesota

> The Lost States #4 : Dakota du Nord, Dakota du Sud et Wyoming

 

 

Jour 31 : de Cheyenne (Wyoming) à Montrose (Colorado)

IMG_1134

 

Dimanche 29/7/18. Aujourd’hui, c’est le dernier jour des 122e Frontier Days à Cheyenne. Il va y avoir un dernier rodéo et les champions seront couronnés… On aurait presque envie d’y aller, car en plus le soleil est là dès le matin (ce qui n’a pas été le cas cette année). Mais allez, on s’était fixé de partir, alors on reprend la route. Pas de but, pas de pression (bon y en a jamais des masses non plus), juste un but : rouler au moins 5 heures et dormir dans le sud du Colorado.

Juste à la sortie de Cheyenne, on s’arrête, par curiosité, à un endroit qu’on avait noté et que notre guide d’hier, Kathryn, qui a travaillé dans le tourisme et aujourd’hui dans la wildlife, nous a chaudement recommandé : le « Terry’s ranch ». Un complexe dédié aux bisons. Ils ont un troupeau, qu’on peut aller voir à cheval ou en petit train, et les nourrir (à moins de les manger dans le restaurant). De l’extérieur, ça ne nous a pas suremballés, d’autant qu’on  notre quota de bisons; mais pour ceux qui passeraient par ici sans aller ensuite dans des secteurs à bisons (Yellowstone, Dakota du Sud), ça peut être un bon placebo.

On est vite passés dans le Colorado en prenant la direction de Fort Collins, une vile universitaire sympa que nous avait conseillé Isabelle, blogueuse à Kansas City habituée des lieux. La rivière s’appelle « Cache la poudre » (génial) et c’est une sorte de Mecque de la bière (la New Belgium a ses quartiers historiques ici). Du coup on est allés la goûter, dans le beer-garden-brasserie (qu’on peut aussi visiter). On la connaissait bien sûr et on l’a trouvée très bonne. Ca nous a surtout revigorés çar on s’est fait une chouette frayeur : on a bien cru avoir perdu nos passeports (le “roadtripper’s nightmare”, désolés, on commence à tout fragiliser). Heureusement ils avaient juste glissé sur le côté du vide-poches de la voiture… Trop dur, on aurait pu être coincés aux Etats-Unis.

 

IMG_0970 DSC02233 IMG_1062 IMG_1102

 

Après un tour dans le joli downtown (animé pour un dimanche), on est remontés en voiture, en se questionnant un peu sur l’itinéraire… Est-ce qu’on s’arrête à Denver ? On a déjà visité cette ville en cours de fashionisation mais il y avait 2-3 choses qu’on avait envie de voir. Pas la circulation, assez compliquée et dense. Mais le quartier de « LoDo » (low downtown) autour d’Union Station. Et manger dans une ancienne… morgue (pour le côté insolite mais surtout réputé, rien de morbide et franchement si on ne le sait pas ça ne se voit pas), le Linger, qui a une super terrasse sur le toit. C’était long, cher, mais pas mauvais et le menu changeait (salade de betteraves, mini sandwiches wagyu et curds au fromage), arrosés d’un improbable « frosé » (sorte de margarita au rosé apparemment). Juste en-dessous, il y a un glacier hyper célèbre, le Little Man Ice Cream reconnaissable à son bidon de lait géant, dont la queue n’a pas diminué de tout notre repas… Il est dans le quartier d’Old Highland, très sympa. Sinon, nous sommes aussi passés voir l’International Church of Cannabis (pas trop visible, malgré les graffs à la place des vitraux).

 

IMG_1228 IMG_1249 DSC02244 IMG_1346

 

En repartant, on a aperçu Red Rocks Amphitheater, un amphithéâtre de pierre rouge où l’on avait assisté à un concert génial des Old Crow Medicine Show la dernière fois. On a contourné les tornades et orages annoncés et assisté au coucher du soleil le long d’une route magnifique à travers les forêts du Colorado. Ours et wapitis étaient annoncés, mais on ne les a malheureusement pas vus.La température fait le yo-yo (on est descendus à 50°F, soit 10 c°).

On arrive, tard, à Gunnison, où on espérait dormir. Mais la ville dort déjà, les motels ont pour la plupart fermé et affichent des tarifs hors normes. On en a essayé un  de chaîne qui nous a annoncé 160 dollars! On a tourné les talons et filé vers Montrose, une heure plus loin, et trouvé un bon vieux Super 8 à 100 dollars. Et ici au moins, notre ami Denny’s est toujours ouvert! Il fait toujours aussi froid mais on a un serveur génial qui refait tout Star Wars!

 

IMG_1440 IMG_1508 DSC02291 DSC02294

 

Notre hébergement : Super 8, Montrose, Colorado, 101 $ TTC (qualité/prix sur 5 : ***)  Voir et réserver

Nos restos : New Belgium Fat Tire, Fort Collins, Colorado (prix sur 5 : $$, qualité sur 5 : ****), Linger, Denver, Colorado  (prix sur 5 : $$$$, qualité sur 5 : ***), Denny’s, Montrose, Colorado  (prix sur 5 : $$, qualité sur 5 : ***)

 

 

 

 

Jour 32 : de Montrose (Colorado) à Santa Fe (Nouveau Mexique)

IMG_1811

 

Lundi 30/7/18. On commence à être pas mal déréglés… C’est ce qu’on se dit au petit-déj devant des gaufres et « La famille en or » ? qui passe à la télé dans le lobby du Super 8 de Montrose. On a encore une bonne journée de route devant nous. Comme on n’a plus rien de planifié, JP étudie les possibilités d’itinéraires… C’est fou ce qu’on peut voir dans une seule journée ici ! Ou revoir, parce qu’on va revenir dans des endroits où l’on est déjà passés et qu’en plus on avait adorés.

Cela commence par le Black canyon of the Gunnison, à quelques minutes de Montrose. Ce parc national abrite un canyon particulier : il est noir (en pierre sombre en tout cas). La dernière fois, on y était arrivés trop tard dans la journée pour en profiter vraiment. Il y a pas mal de monde. On s’arrête à quelques points de vue. Les meilleures heures pour le photographier sont quand le soleil est haut dans le ciel (donc entre 11 et 15 heures grosso modo). Nos photos sont un peu voilées car il y a des feux dans le secteur. Il y a deux rives (il faut plusieurs heures pour pass de l’une à l’autre) et il abrite des ours et des lions des montagnes (qu’on n’a pas vus).

 

IMG_1606 IMG_1761

 

De retour sur la route, on a emprunté la merveilleuse Million Dollar Highway, une route panoramique à travers les montagnes (ça nous fait tout bizarre d’en voir au milieu de ce trip) et les forêts, et qui passe par trois villes. A Ouray, surnommée « la petite Suisse d’Amérique », on a cherché désespérément un magnet avec son logo, qu’on n’avait pas trouvé; bon vu que les magasins sont top, on a trouvé d’autres trucs. Cette ville est vraiment magnifique. On l’a admirée du patio sur le toit de l’Ouray Brewery. (une bonne adresse pour boire où manger) en faisant la connaissance d’un duo très sympa dont la femme parle parfaitement le français. Ils ont fait une rando et vu un porc-épic (la chance).

Sur la même route, on a poursuivi par Silverton puis Durango; la dernière fois, on les avait ralliées en train à vapeur (magnifique souvenir). On a mangé un morceau dans la deuxième. La Steamworks Brewery (blindée) est une autre bonne adresse, avec une carte pleine de produits végans autant que de gros burgers (et la bière est pas mal).

 

IMG_1827 IMG_1869 IMG_1897 IMG_1902 IMG_1930 IMG_1965 IMG_1991 IMG_2027 IMG_2051 IMG_2150 IMG_2424 IMG_2412

DSC02319

 

Le soleil commençait à se coucher lorsqu’on a laissé Durango derrière nous. On s’est fixés de rouler jusqu’à Santa Fe ou pas loin (en y jetant un vieil, on a été surpris de repérer des petits motels à 70 dollars la nuit). La route est longue (4 heures), les villes rares… On est arrêtés quelques minutes par un barrage de plusieurs voitures de police à la sortie d’Abiqiu. On s’attendait à un contrôle mais non, c’est vraisemblablement une vache qui a été renversée, achevée et tirée sur le bas côté…

La dark série continue en arrivant à Santa Fe (on n’est pas très copains avec cette ville, on dirait qu’elle ne veut pas de nous !) : on essaye un super motel complet, puis un Motel 6 très correct… Mais impossible de checker in : à cause de l’orage et des éclairs, la nana est en panne de wifi et incapable de nous enregistrer et de nous filer des clés électroniques. Bon ben, on va aller au Walmart ce sera fait… Et là, le Walmart (c’est peut-être l’adobe ?) n’est pas celui qu’on connaît. Il y a un vigile à l’entrée qui ne veut pas qu’on entre avec notre sac (il faut le lui laisser), les rayons alcool sont fermés, pas de caissière, sacs payants… On prend la fuite après avoir acheté trois trucs à grignoter et des petites choses à ramener en France.

 

IMG_2518 DSC02340 DSC02354 DSC02356 DSC02365

 

On se remet en quête d’un motel (il est 2 heures). Il y a de petits indépendants sans étages qui nous plaisent bien. On sonne au Cottonwood. C’est pas cher mais elle ne veut pas nous filer une chambre non fumeur si on ne paye pas par carte, il n’y a pas de café et pas de wifi (c’est fou le mot de passe était pourtant « wonderful »). On fait quelques trucs au son de la chasse qui fuit. On va vite aller se coucher. Demain sera un autre jour, et pas encore le dernier…

 

Notre hébergement : Cottonwood Court, Santa Fe, Nouveau-Mexique (qualité/prix sur 5 : *)  Voir et réserver. Préférez d’autres hôtels comme le El Rey

Nos restos : Ouray Brewery, Ouray, Colorado (prix sur 5 : $$$, qualité sur 5 : ****), Steamworks Brewery, Durango, Colorado (prix sur 5 : $$, qualité sur 5 : ****)

 

 

Jour 33 : de Santa Fe (NM) à Snyder (Texas)

IMG_3141

 

Mardi 31/7/18. Ruée vers le Texas, épisode 3 ! On n’était pas mécontents de quitter notre motel (en plus, ils ne s’embarrassent même pas de café !). On a quand même profité du parking pour commencer à identifier nos affaires dans la voiture… Une fois sortis de Santa Fe, on a retrouvé avec joie le Nouveau-Mexique, instantanément dépaysant avec ses bâtiments d’adobe, son ciel infini avec des nuages qu’on croirait peints à la main, ses montagnes… On a repris le Turquoise Trail (qu’on avait adoré), le magnifique itinéraire bis entre Santa Fe et Albuquerque, d’où la pierre du même nom était extraite et travaillée. Premier arrêt à Cerrillos, petite ville photogénique et tranquille. Il y a une jolie petite église, un musée de la mine, un « petting zoo » et des panneaux explicatifs sur toutes les maisons.

Puis à Madrid, certainement notre préféré. Beaucoup plus touristique certes, mais vraiment joli. Le long de la rue principale s’étalent des cafés, magasins de pierres et ateliers d’artistes vraiment recherchés (c’est un haut lieu pour acheter des bijoux en turquoise). Ne pas manquer les boîtes aux lettres, toutes plus insolites les unes que les autres.. C’est sûr ici, ouest créatif ! Moins de choses à voir Golden, l’étape suivante…

 

IMG_2596 IMG_2664 IMG_2718 IMG_2767 IMG_2867 IMG_2881 IMG_3007 IMG_3013

 

Là, on n’a pas résisté à retourner à l’un des lieux qu’on a préférés parmi tous nos roadtrips : Tinkertown. Un musée d’automates incroyable, qui fonctionnent encore et qu’on peut activer avec des quarters. Magique. En plus, Carla nous a reconnus. Elle nous a dit n’avoir jamais eu autant de monde que cette année… Ce paradis d’un autre temps est en plus un hot spot à hummingbirds (colibris). Delphine, qui avait fini par désespérer d’en voir cette année, était indécollable du porche…

 

IMG_3274 DSC02412 IMG_3327 IMG_3412

 

Il a pourtant suffi de deux mots: « Range Café ». Un nom qui nous fait direct tirer la langue. Depuis qu’on a découvert ce restaurant de Bernalillo (le boss en a maintenant plusieurs), il y a 4 ans, il est resté en haut du top de nos adresses américaines (limite mondiales). On avait décidé d’y passer et on a ressenti un mélange de joie (« miam miam, J moins 50,10, 2…”) et d’une certaine pression : et si ce n’était plus aussi bon que dans nos souvenirs ? Les a-t-on galvaudés avec le temps?). Dès qu’on est entrés sous les vaches géantes (sa devanture), on savait que non, on n’a rien inventé. il suffit de regarder les desserts maison qui trônent à l’entrée, slurp ! On s’est délectés de bières locales (c’était l’happy hour en plus), d’un salade asiatique au quinoa et poulet d’une fraîcheur… et d’un bon burger. Bon et aussi d’un bread pudding à l’amaretto divin qu’on a bien l’intention de finir ce soir si on finit par arriver dans un motel… Et pour une note même pas salée. Love Range Café .

 

DSC02419 DSC02462

 

Repus, il a fallu revenir à la réalité : il nous restait 7 heures de route pour rallier Abilene, au Texas, la ville qu’on s’est fixés d’atteindre ce soir… On a pris un bout de la Route 66 à Santa Rosa et roulé, roulé, déçus de ne pas assister à l’un des couchers de soleil spectaculaires dont le Nouveau-Mexique a le secret (trop de nuages). On s’est arrêtés à Fort Sumner pour voir la tombe de Billy The Kid (il y en a une vraie et une fausse, la première est au cimetière, dans une cage car elle a été volée plusieurs fois).

 

IMG_3729 IMG_3795

IMG_3845

 

Alors qu’un train semble vouloir faire la course, on débriefe cet incroyable roadtrip. Ce n’est pas notre premier, et pourtant on est toujours scotchés de voir ce que pays à offrir, de tout ce qu’on peut voir d’aussi varié en un voyage voire une journée… On finit par caler sur la route à 3h30 du but. Sieste dans la voiture pour JP qui s’endort plus d’une heure. Après RedBull et conciliabule, on décide de tracer jusqu’à Snyder, où l’on arrive dans un motel hyper sympa, le Purple Sage. On finit par s’endormir comme des masses.

 

Notre hébergement : Purple Sage Motel, Snyder, Texas (qualité/prix sur 5 : ****)  Voir et réserver

Nos restos : Range Café, Bernalillo, Nouveau-Mexique (prix sur 5 : $$$, qualité sur 5 : ****)

 

 

DSC02508 DSC02512

 

 

 

 

Jour 34 : de Snyder (Texas) à Austin (Texas)

IMG_4279

 

Mercredi 1/8/18. Dernier jour sur la route. On ne va pas mentir. On adore le Texas, vous le savez, mais ces régions dans le nord du Texas, hormis des derricks et des éoliennes, c’est pas folichon. Bref, si vous allez dans le Lone Star State, demandez nous, nous vous donnerons les endroits cools… mais ils ne se trouvent pas vers Lubbock, Abilene, San Angelo ou Snyder. Bref, après notre arrivée hypra tardive à Snyder, on a pris le temps ce matin. Petit déjeuner, premier rangement des sacs et de la voiture, achats… A 11h30 environ, nous quittons la ville sous une chaleur toute texane. On repassera d’ailleurs la barre des 100 Fahrenheit dans la journée (38 C°). La route qui nous mène à Austin est longue, très longue. D’abord des lignes droites interminables puis on aperçoit le Hill Country, notre secteur chéri. Llano puis Blanco. Avant de remettre les pied dans la capitale texane, nous avions prévu de souffler un peu dans le Hill Country.

 

IMG_3948 IMG_4100 IMG_3898 IMG_3984 DSC02536

 

Cap sur Wimberley, une charmante petite ville où l’on peut profiter de bons restos, se baigner… Notre choix se porte sur un nouvel endroit, le Back Porch. Et quel endroit les Roadies. En pleine verdure, au bord de l’eau (avec une retenue comme à Barton Springs), des tables en bois, un concert, un menu varié (BBQ rules). Quelques texans flottent tranquillement dans l’eau bière à la main. L’établissement prête bouées, canoë, paddle… C’est charmant. On fait un tour dans le parc, qui peut servir aussi de lieu de réception pour un mariage. Une vraie belle découverte.

 

IMG_4180 IMG_4226 IMG_4141 DSC02544 IMG_4389 IMG_4375 IMG_4212 IMG_4250

 

Mais l’heure avance. On repart de Wimberley, non sans croiser une douzaine de cerfs-mulets en train de brouter sur un terrain de golf. Nous devons absolument arriver à Austin avant le coucher du soleil. Pourquoi ? Pour les chauve-souris du Congress Bridge bien sûr. C’est une tradition pour nous, peut-être la 4 ou 5e fois que l’on va les voir. Et cette année, elles sortent tôt, avant même le coucher du soleil. Lorsqu’on arrive, les premières sont déjà en train de suivre le lit du Lady Bird Lake. Mais vu qu’elle sont plus d’un million et demi là-dessous, on a le temps.  On profite.

 

IMG_4468 IMG_4622 IMG_4650 IMG_4873 IMG_4884

 

Puis on va retrouver les amis. Mais ce soir, on s’occupe du menu. Direction Hopdoddy, sur South Congress, parmi les meilleurs burgers de la ville (voire plus), pour un take-out des familles. Devant ces burgers magnifiques, on discute du voyage, on refait le monde avant de s’endormir comme des masses. Demain, il faut repartir. Malheureusement. L’avion est à 18h35.

 

IMG_4985 IMG_4995 DSC02587

 

Notre hébergement : chez les copains. Non, on ne peut pas réserver ^^

Nos restos : Back Porch, Wimberley, Texas (prix sur 5 : $$$, qualité sur 5 : *****), Hopdoddy, Austin, Texas (prix sur 5 : $$, qualité sur 5 : *****)

 

 

 

Jour 35 : au revoir Austin

IMG_5073

Jeudi 2/8/18. Arrêtons le déni, cette fois, la fin fait plus qu’approcher ! Après un petit coup de tristesse hier, aujourd’hui ça va. On prend un peu le temps et on finit les sacs. On rentre avec quatre (on en a racheté un très pratique au Walmart qui se plie et se glisse dans un autre le temps d’être rempli à son tour). JP a une science incroyable de la confection des sacs, c’est une machine ! Une fois que tout a été réparti, mélangé, protégé (et que Delphine a planqué des bières, des sodas et d’autres trucs dans les recoins), on glisse des feuilles A4 avec nos coordonnées dans chacun. Il fait une chaleur pas possible?

Vite, il est temps de céder à une autre tradition de départ : le County Line on the Lake. Un resto sur un ponton qui sert du très bon barbecue et où l’on voit s’ébattre des dizaines de tortues… On profite un max, en essayant d’imprimer les odeurs, les bruits, les goûts pour en ramener le maximum avec nous… D’énormes bisous à Cécile, un dernier clic aux graffs de l’Hope Outdoor Gallery et on met le cap sur l’aéroport.

 

IMG_5070 IMG_5140 IMG_5110 IMG_5258 IMG_5266 IMG_5311 IMG_5301

 

Tout est allé vite et bien (même si Austin-Bergstrom connaît de gros travaux en ce moment). On embarque (avec des gens qui ont tout une pinte à la main, LOL) et on se cale tout au fond de l’avion, dans des fauteuils twin… Le vol passe vite et est relativement court (moins de 9 heures). Une longue escale à Londres (où il fait très chaud aussi) nous attend. Delphine commence par se coincer un lacet dans un escalator, sauvée in extremis par un coup de pied salvateur de JP. Et puis, c’est la mini-galère du retour. A l’enregistrement pour le vol Londres-Lyon, le passeport de JP sonne. “M., vous avez embarqué des armes ou des munitions ?”, “Euh, non”. “On a vu quelque chose au scan. Attendez ici, la police arrive pour regarder votre sac”. On attend 5, 10, 15 minutes. Au bout de 25 minutes, alors que tout le monde a embarqué, deux policemen arrivent. Hyper graves, ils nous montrent le scan. On avait un doute avant, on comprend de suite.

Aux Frontier Days, nous avons acheté une plaque métallique très classique aux US avec le message “We don’t dial 911” (en gros, “ici, on appelle pas les flics, on s’occupe de tout”) et un pistolet. Au scan, on aurait dit une véritable arme. C’est vraiment trompeur. Les flics sont pliés en quatre. “Vous arrivez d’où ?” “Du Texas” “Ah, ok”, “Vous pouvez y aller” On file dans l’avion et on peut rentrer à la maison. Yeahhhhhhhh ! Une heure et demi plus tard, nous voilà à Lyon, sous une chaleur écrasante. The Lost States, c’est terminé.

 

DSC02629 DSC02653 DSC02698 IMG_5771 DSC02744 DSC02753 38531449_1155847544553751_6571613542737248256_n

 

 

Merci de nous avoir suivi pendant ce roadtrip. On espère que vous avez aimé ça. Nous vous préparons un gros bilan, comme toujours et restez dans les parages, Lost a plein d’infos à vous donner.

 

The Lost States #1 : d’Austin à Chicago

The Lost States #2 : Chicago

The Lost States #3 : Wisconsin, Michigan et Minnesota

The Lost States #4 : Dakota du Nord, Dakota du Sud et Wyoming

 

Merci à nos partenaires sur ce roadtrip #TheLostStates : Chapka AssurancesCarigamiSim USA Mobi, Choose Chicago et Great American West. 

15 responses à “Roadtrip « The Lost States » #5 : Colorado, Nouveau-Mexique et Texas, le retour express

  1. Encore une fois, ce fût un superbe voyage. Mille fois merci de partager avec nous, “pauvres” roadies qui ne partons pas assez souvent! C’est du kiff à l’état pur!
    Cela fait rêver et donne encore plus envie de repartir; en même temps, comme si j’avais besoin d’une motivation pour avoir envie d’aller aux US! 😉
    Bref, merci!
    Fabienne

    1. Coucou Fabienne,
      On voulait te remercier mille fois pour ta fidélité et tes commentaires. Ca fait hyper plaisir de se lever le matin et de voir que tu as commenté les photos. Des bises. Et go go go pour les US !

  2. Encore un super road trip de la mort… J’ai l’impression que vous avez beaucoup couru après le temps cette fois ci, non ? De superbes photos qui donnent bien envie… Dakota du nord et Wyoming sont très tentants… Remettez vous bien de tout ça !!! Dans l’attente du bilan !

    1. Hello Ingrid,

      On voulait rouler, alors on a roulé, beaucoup, parfois trop c’est clair. On s’ets mis des journées de fou surtout au début et à la fin. Mais bon, nous sommes arrivés sains et saufs. C’est l’essentiel. Et on voulait en voir un max pour nos lecteurs, pour les conseiller au mieux. Le bilan, on se colle dessus dès qu’on a récupérer le décalage horaire lol
      Des bises !

  3. Hello les Lost,
    Merci pour ce récit toujours aussi précis, drôle et qui plus est cette année à contrepied des trips plus classiques.
    Bravo pour ces aventures et pour nous les faire vivre !
    J’ai hâte de lire votre débrief à froid sur les + et les – de cette cuvée 2018.
    A bientôt, au plaisir de vous lire,

    Pierre

    1. Hello Pierre ! Merci pour ton message. Oui, on avait besoin de ce Midwest cette année. Oh, le bilan mettra quelques semaines à sortir, le temps de bien digérer, de bien réfléchir et… de beaucoup écrire, comme toujours
      Au plaisir

  4. Je viens de finir de lire votre road trip. J’avais quelques jours de retard et en fait je me rends compte que je ne voulais pas le finir parce que ça va me manquer.
    Merci encore à vous et bravo pour le travail que vous accomplissez et le plaisir que vous nous apportez avec vos magnifiques photos et vos commentaires

    1. Hey Rexdei,
      Grand merci pour ton message. Je m’occupe de ton roadtrip dans le WE si tout va bien ! Merci encore de nous soutenir !

  5. Génial ce voyage ! Hâte de voir le résumé et courage pour le retour, que c’est dur de quitter ce pays à chaque fois…
    Heurrusement les achats US font un peu patienter

    1. Merci Julie. Oui, le bilan, on est en plein dedans ^^ Et dur de partir à chaque fois (généralement, on revient, donc ça va 😉 )

  6. Vous avez dû “kiffer”, comme disent les jeunes d’aujourd’hui, c’est une évidence. Je n’ai pas pu suivre votre périple dans son intégralité, celui de cette année étant…grand ;-). Il va me falloir du temps pour digérer vos cinq derniers articles. J’espère, moi aussi, retourner bientôt aux Etats-Unis. “A plus dans le bus” ou la version américaine “see you later, alligator” !!!

    1. Oui, osons le jeunisme, on a pas mal kiffé… On essaie de sortir le bilan au plus vite.
      See you later alligator ou see you in a while crocodile 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.