Roadtrip « The Lost States » #2 : Chicago, Illinois

Hey Chicago, guess who’s back ? Depuis notre arrivée à Austin le 29 juin, nous avons beaucoup roulé, arpenté des villes, transpercé des miles de champs de maïs, traversé de nombreux états (sept déjà : Texas, Oklahoma, Kansas, Nebraska, Iowa, Missouri et Illinois) et nous en avons pris plein la rétine. Mais cette halte sur les rives du lac Michigan sera la bienvenue avant de reprendre notre route vers le nord.

Chicago et Lost In The USA, c’est un deuxième épisode. Et vu que le premier rencard s’était moyennement passé à cause de la pluie, là, nous sommes surmotivés pour découvrir la ville et vivre de nouvelles expériences. On vous raconte ça ici.

 

> The Lost States #1 : d’Austin à Chicago

> The Lost States #3 : Wisconsin, Michigan et Minnesota

The Lost States #4 : Dakota du Nord, Dakota du Sud et Wyoming

The Lost States #5 : Colorado, Nouveau-Mexique et Texas, le retour express

 

 

 

 

IMG_4984

 

 

 

Chicago en trois jours et trois nuits en live

 

Jour 11 : arrivée à Chicago

IMG_4511

 

Lundi 9/7/18. Comme on vous le racontait dans le précédent résumé, nous sommes arrivés tard à Chicago. A la fois une obligation (nous avions beaucoup à visiter sur la 66) mais aussi un choix car on estime que c’est toujours plus facile d’arriver dans les grandes villes de nuit, une fois que le rush de fin d’après-midi est passé. Donc, vers 11h, nous voilà dans le quartier de Bucktown, à l’ouest du downtown. Nous prenons nos quartiers au Ray’s Bucktown B&B et allons manger un morceau au Logan, à quelques kilomètres. Il ferme à trois heures du matin. Un très bon moment en musique. Chicago donne déjà l’impression du mouvement perpétuel et ça, on aime.

 

DSC09748

 

Notre hébergement pour trois nuits : Ray’s Bucktown B&B, Chicago (qualité/prix sur 5 : *****)  Voir et réserver

Notre resto : Logan, Chicago (prix sur 5 : $$$, qualité sur 5 : ***)

 

 

 

Jour 12 : Chicago, premier jour

DSC09883

 

Mardi 10/7/18.  Malheureusement, pas le temps de traîner ce matin dans les magnifiques parties communes du Ray’s Bucktown. La journée est chargée. Et pour visiter Chicago, trois jours, c’est peu. On recommande au moins cinq jours pour bien s’imprégner de Windy City. Vu que c’est notre deuxième visite, nous souhaitions la placer sous la signe des expériences. Et la première, un grand classique : une croisière sur la Chicago River. Et pas n’importe laquelle : celle de la Chicago Architecture Foundation avec Chicago’s First Lady Cruises. Aborder Chicago ainsi, c’est un vrai régale. L’observer depuis l’eau, scruter sa skyline, les buildings d’avant la Grande Dépression, ceux post WWII, les récents, les égocentriques (coucou Donald), ceux qui se construisent… Chicago ne cesse d’évoluer et cette croisière nous a permis de nous en rendre compte.

 

IMG_4584 IMG_4857 IMG_4812 IMG_4899

 

Une fois descendus les pieds sur terre, il fallait faire un break, demi-finale de coupe du monde oblige. Mais nous avions quelques minutes devant nous, alors on a filé devant l’emblématique Cloud Gate, ou “The Bean” pour les intimes. Vous comprendrez pourquoi… Toujours aussi photogénique.

 

IMG_5113 IMG_5135 IMG_5140

 

Bon, ce match, on le mate où ? En fait, on avait déjà une idée. Aller le voir dans la Billy Goat Tavern. Un établissement typiquement chicagoan. Pourquoi  ? La malédiction des Cubs. En octobre 1945, Billy Sianis, le propriétaire, est venu au Wrigley Field pour assister à un match de Série mondiale avec une chèvre. Mais l’odeur n’étant pas top top, on lui a demandé de partir. Billy, furieux, a lâché en partant : « Them Cubs, they aren’t gonna win no more » (« Ces Cubs, ils ne gagneront plus jamais »). Et la malédiction de la chèvre a duré pendant des décennies. Le premier titre des Cubs, en 108 ans, est arrivé en 2016. Bref, c’est ici que nous avons regardé le match tranquillement (par loin du panneau “Enter at your own risk” et on avoue, qu’en cas de défaite de la France, on aurait peut-être pas évoqué cette histoire de malédiction, hein…

 

IMG_5221 IMG_5230 DSC09823

 

La victoire en poche, on marchait vers une autre institution, Gino’s East, pour regoûter à la légendaire deep dish pizza, un souvenir de 2012 qui nous hantait encore. Je vous laisse les photos, c’est juste une tuerie. Il faut une préparation de 45 minutes environ pour avoir cette pizza. On vous le conseille 100 fois.

 

DSC09894 DSC09867

IMG_5301

 

 

A 17h30, il est temps de partir vers une nouvelle expérience. La promenade est un peu longue… On balade le long du lac Michigan, de la plage, de la Navy Pier puis du riverwalk avant d’arriver dans le quartier… des théâtres !!! Et oui, on se la joue Broadway in Chicago pour finir la journée. A l’Oriental, à la devanture aussi belle que son intérieur, il y a le Cher Show. On aime bien Cher, on aime bien le show, donc on devait aimer le Cher Show… et ce fut le cas. Un musical vraiment bien foutu (les costumes et les décors, juste wahooooooou) et malgré la fatigue de la journée, on a tenu bon.

 

IMG_5423 IMG_5468 IMG_5545

 

Après 2h30 de show, il était temps de revenir au B&B, claqués… Mais on attend avec impatience la deuxième journée.

 

 

Notre hébergement pour trois nuits : Ray’s Bucktown B&B, Chicago (qualité/prix sur 5 : *****)  Voir et réserver

Nos restos : Billy Goat Tavern, Chicago (prix sur 5 : $$, qualité sur 5 : ***), Gino’s East, Chicago (prix sur 5 : $$$$, qualité sur 5 : ****)

 

 

 

Jour 13 : Chicago, deuxième jour

IMG_6983

 

Mercredi 11/7/18. Après la folle soirée de la veille, il nous a fallu quelque temps pour émerger. Peut-être aussi que l’on avait pas envie de quitter si vite notre B&B. Une fois nos french toasts et notre egg sandwich avalés, il fallait bloguer un peu (pour vous offrir ce résumé notamment) puis se pencher sur l’organisation de la journée. On n’attaque pas une agglomération de 9 millions d’habitants les mains dans les poches.

Premier arrêt, 360 Chicago, qui est l’observatoire situé dans la Hancock Tower, au nord du Magnificent Mile. Lors de notre dernière visite, nous voulions monter dans la Willis Tower, l’autre observatoire, mais la file d’attente nous avait refroidis. Cette fois, à la Hancock Tower, en cinq minutes chrono, nous étions au sommet pour voir le panorama à couper le souffle sur la ville et le lac Michigan. On n’a pas testé le Tilt, qui vous plonge carrément dans le vide.

 

IMG_5617
IMG_5681
IMG_5718

 

Deuxième arrêt, l’Art Institute of Chicago. En vacances, habituellement (et surtout en été), nous ne sommes pas trop musée. Mais là, on a fait une exception. Et on ne l’a pas regretté, l’Art Institute est un bijou. Du Gauguin, du Hopper, du Wahrol et des oeuvres marquantes tels “Un dimanche après-midi à l’Île de la Grande Jatte” de Seurat ou “American Gothic” de Grant Wood. En sortant, nous ne pouvions pas résister à l’appel de la Crown Fountain, ses jets d’eau, ses visages géants. Puis nous avons rallié le panneau marquant le début de la route 66 (mythique… et vous y trouverez un Roadie sur le pied).

 

IMG_5885 IMG_6048 IMG_6107 IMG_6152

 

A deux pas, il y a le Loop, le quartier et aussi le métro aérien qui fait ici une boucle entre les gratte-ciels. Alors, en voiture… Avec un changement, on a pu faire l’intégralité de cette boucle. Et les vues sont magiques, particulièrement dans les stations (dans le tram, le mieux est d’être dans le dernier wagon, au fond).

 

IMG_6414

 

Prochain arrêt, l’Adler Planetarium. Très beau bâtiment en bord de lac et ce secteur, un peu au sud du downtown, offre des vues XXL sur la skyline. En quelques minutes, nous étions au Shedd Aquarium, un autre classique (et compris dans le Citypass). Très bel aquarium organisé autour d’une rotonde centrale. Il y a beaucoup à voir, beaucoup à comprendre (sur la carpe asiatique qui menace les Grands Lacs par exemple).

 

IMG_6611 IMG_6547 IMG_6746

 

La journée n’allait pas se finir sur quelques poissons colorés. Nous avions rendez-vous à 17h30 dans l’antre des White Sox, l’une des deux franchises de baseball de Chicago (les autres sont les Cubs). C’était une première pour nous. Nous avons même eu l’occasion de fouler la terrain du Guaranted Rate Field avant de prendre nos places. Par où commencer ? Un match de baseball, c’est long et peu rythmé. Le spectacle est clairement dans les tribunes et dans les travées. Il y a presque toujours autant de monde devant les innombrables stands de bière et de bouffe que dans les gradins. Sans oublier tous les vendeurs ambulants. Absolument fascinant. Tout comme l’hymne national (chanté) où tout le stade s’est arrêté, même les serveuses en train de couler une bière…

 

IMG_6871 IMG_6908 IMG_6952 IMG_6896 IMG_7103 IMG_7113

 

Sinon, pour l’histoire, on a acheté une casquette et un doigts en mousse (ah, et la bière est à 10$). Surtout, surtout, les White Sox ont gagné ! On voulait faire vite et rallier le Navy Pier pour voir le feu d’artifices, tiré l’été tous les mercredis et samedis. Mais, malgré les efforts de notre chauffeur, c’était trop tard… L’heure était au retour. Bonsoir le Ray’s Bucktown…

 

Notre hébergement pour trois nuits : Ray’s Bucktown B&B, Chicago (qualité/prix sur 5 : *****)  Voir et réserver

Notre resto : aucun

 

 

Jour 14 : Chicago, troisième jour, jusqu’à Milwaukee (Wisconsin)

IMG_2210

 

Jeudi 12/7/18. Dernier matin à notre B&B, le Ray’s Bucktown, et on avait sérieusement pas du tout envie de partir. On s’est senti tellement bien dans ce cocon, au milieu des collections de Ray, que l’on a pris notre temps après nos pancakes et nos french toasts nutella-banana. Ce dernier jour à Chicago n’allait pas juste nous servir à nous extirper des bouchons mais à aller voir quelques curiosités en dehors du downtown.

Au programme du jour, les quartiers d’Ukrainian Village, de Wicker Park, de Bucktown et tout ce qui se trouve au nord du Magnificent Mile. On a surtout attaqué par une tripotée de graffs tous plus beaux les uns que les autres : des petites bestioles, un ours qui mange de la pizza, un photographe coloré, des flamands roses XXL et le classique “Greetings from Chicago”… Du lourd.

 

DSC00010
IMG_7333 IMG_7881

 

 

Entre-temps, petit arrêt à la Revolution Brewing pour acheter un “tap handle”. Vous verrez, il est trop mignon. Autre arrêt shopping dans un magasin dont le nom nous avait légèrement interpellé : Secret Agent Supply and co… Bon, ce n’est pas l’antre de “Q” dans James Bond mais le magasin est mignon. Cela ne nous faisait pas oublier l’un des buts (c’est ironique) de la journée : trouve la “Shit Fountain“, que l’on peut traduire par “fontaine de merde”. Un magnifique bronze caché au coin d’une petite rue. Une ode à la crotte.

 

IMG_7570

 

Après cette belle pièce d’art, nous sommes passé devant Lou Mitchell’s. Ce restaurant est un must pour tous ceux qui font la route 66. Grand classique. Mais nous étions plutôt d’humeur brasserie, ce qui nous a mené à la Goose Island Brewery. Du local, mesdames et messieurs (comme la Revolution). Et très bons plats au passage. Et surtout, si vous y allez, regardez leur “tap handles”. Ils sont juste splendides.

La veille, nous étions allés voir un match des White Sox, nous voulions quand même jeter un oeil au Wrigley Field, le mythique bastion des Cubs, le club des quartiers nord.  Non loin, petit tour au cimetière de Graceland puis un magasin un peu beaucoup barré, Woolly Mammoth. Amateurs de taxidermie un peu frappée, ça se passe ici.

 

IMG_8088 IMG_8190 DSC00047

 

Peu à peu, Chicago s’estompe. La skyline s’éloigne, les quartiers ressemblent de plus en plus à de petites villes. Nous faisons un petit détour pour s’incliner devant la tour de Pise. En tout cas, celle de Niles. Un beau spécimen planqué sur un parking de YMCA.

 

IMG_8238

 

“Keviiiiiiiiiiiiiiiiiiin  !” Ca vous rappelle rien ? “Maman j’ai raté l’avion” bien sûr. Et bien la maison des McAllister est dans un quartier aisé (mais en même temps, les McAllister avaient de la maille) à Winnetka. Il nous restait quelques kilomètres pour découvrir Milwaukee, où l’on avait choisi une nuit spéciale. Le cadre ? L’ancienne brasserie Pabst reconvertie en hôtel. Un bijou ! Avec un resto servant jusqu’à 23h, avec, à la carte, des chicken waffles. Delphine est aux anges. A très vite.

 

home-alone IMG_8266 DSC00061 IMG_8373 DSC00087 IMG_8362

 

 

Notre hébergement : Brewhouse Inn, Milwaukee (qualité/prix sur 5 : ****)  Voir et réserver

Nos restos : Goose Island Brewhouse, Chicago (prix sur 5 : $$$, qualité sur 5 : ****), Jackson’s, Milwaukee (prix sur 5 : $$$, qualité sur 5 : ****)

 

The Lost States #1 : d’Austin à Chicago

The Lost States #3 : Wisconsin, Michigan et Minnesota 

The Lost States #4 : Dakota du Nord, Dakota du Sud et Wyoming

The Lost States #5 : Colorado, Nouveau-Mexique et Texas, le retour express

 

 

 

 

Merci à nos partenaires sur ce roadtrip #TheLostStates : Chapka AssurancesCarigami, Sim USA Mobi, Choose Chicago et Great American West. Pour cette visite de Chicago, l’hébergement et certaines des activités nous ont été offerts par Choose Chicago. Tous les choix éditoriaux et les avis nous reviennent.

 

16 responses à “Roadtrip « The Lost States » #2 : Chicago, Illinois

  1. Superbe ville ! Superbes photos !
    J’espère avoir la même météo en Septembre 🙂
    Pour la comédie musicale pré broadway, il y aura Tootsie en Septembre et on se tatait pour y aller, peur de ne pas comprendre et/ou que ca soit un peu long. Mais les shows à l’américaine c’est toujours un truc à faire donc bon.. on réfléchit 🙂

    1. Hello Sophie,

      Ahhh, Tootsie, ça peut le faire je pense. Delphine est très comédie musicale, JP moins. Mais vraiment, le décorum, l’ambiance… ça fait déjà une partie du spectacle. C’est à faire je pense !
      Bon WE

  2. Great seeing your tour and pictures of Chicago. You certainly hit the right spots. Lived in Chicago for 20 years. Still my favorite large city in the United States to actually live in.
    1. Chicago
    2. NYC
    3. San Francisco (now wildly expensive)
    4. Boston
    5. Dallas

    1. Twenty years in Chicago, wow ! We like these cities too. SF is really expensive but for travellers Boston and NYC are really expensive too. We love other cities in the US : Austin, San Antonio, Atlanta, NOLA… And smaller one like Bend or Asheville…

    1. Bonjour Nanette! On a évité au max de prendre la voiture… Un peu de transports en commun, de la marche et … Uber 🙂 On te conseille de la prendre au minimun. Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.