Francis Zegut : barbe, roadtrips et rock’n’roll

Tous les soirs, du lundi au jeudi à 22h, il met du vrai son à la radio, avec son émission Pop Rock station, sur RTL2. L’un des derniers refuges des amoureux de rock, il envoie les « graisseux et les graisseuses« , comme il les appelle, sur la planète rock avec ses playlists à l’ancienne et sa gouaille légendaire. Barbe longue, look biker, allure bonhomme, Francis Zegut, alias « Tonton Zézé », est aussi un amoureux des Etats-Unis. De concerts version voyage de presse en roadtrips, il a ce pays, où les racines de la musique qu’il vénère sont ancrées, dans la peau. L’homme de radio fêtera ses 64 ans en mai 2017 (Wango Tango, c’était lui), et il a soufflé ses 40 bougies à la radio fin 2016.  Vous avez peut-être eu l’occasion de lire à ce moment-là l’un des nombreux articles parus dans des journaux comme Le Monde, Libération…

 

20/08/2014  Francis Zegut RTL2.Ph:Elodie Gregoire
Crédit : Elodie Grégoire

 

 

Et ce monument de la radio, nous l’avons croisé il y a quelques semaines à Paris, devant des ribs et du pulled pork à la texane. On se refait pas. Il fallait qu’on vous raconte comment tout cela est arrivé. En fait, sa compagne, Caroline, est une roadette de la première heure. Elle est tombée sur nous en préparant un roadtrip. Et de fil en aiguille, de mails en messages privés, on a commencé à bien discuter. Entre personnes qui adorent la précision dans l’organisation, on s’est vite compris. Elle a même rédigé quelques fiches pour nous, comme celle du Red Cliffs Lodge. Et le 7 avril 2016, Francis nous faisait l’honneur de nous citer dans l’émission de Thomas Hugues et Sidonie Bonnec, « la curiosité est un vilain défaut« . On était parti en 2016 avec sa compil Hit Ze Road by Zegut. Il en a sorti une deuxième édition hyper bien ficelée qu’on vous avait fait gagner l’hiver dernier.

Et on s’était dit qu’on se croiserait un jour. Alors, vu que nous étions à Paris pour le Salon Mondial du Tourisme en mars, on a sauté sur l’occasion. Direction The Beast, un lieu so american pour déguster du BBQ texan. Devant un sacré plateau de viande, arrosé de quelques bières US, on a parlé de tout et de rien : beaucoup d’Etats-Unis, des prochains voyages, de musique, de sa barbe qui sent la violette (véridique)…

Voici un medley de ce qu’on avait envie de lui demander, entre deux gorgées d’IPA.

 

 

Francis Zegut by Lost In The USA, l’interview

 

DSC01581

 

Au fait, Francis Zegut, c’est ton vrai nom ?

« Oui ! Zegut est mon vrai nom, ça vient de l’Est. J’ai découvert par hasard ce nom sur une colonne rostrale sur la place de la Concorde, à Paris. Ce Zegut là travaillait dans une fonderie d’art dans la Meuse… »

 

Quarante ans de carrière et tu me sembles pas prêt à lâcher le micro. Pop Rock Station plus que jamais ?

« Oui, bien sûr, du lundi au jeudi de 22 heures à minuit, Pop Rock Station sur RTL2. Là, on prépare un roadtrip sur la côte californienne, cinéma et musique, du 19 avril au 2 mai avec des auditeurs. On avait fait la même chose l’an dernier, de Chicago à New Orleans sur la route du blues. »

 

Comment es-tu venu à la radio ?

« Je sais pas. J’ai eu une enfance un peu merdique, un peu Thénardier, un peu « Les Misérables ». J’ai été placé au milieu des années 50, j’ai perdu mon frère à 4 ans. Je me suis retrouvé placé à la DDASS avec deux vieux, un clébard, je devais faire 5 kilomètres pour aller à l’école qu’il fasse moins 10 ou 40 °C. Ma seule fenêtre, c’était la radio. Salut les copains notamment qui m’apportait un peu de magie. Je considère que je rends à la musique ce qu’elle m’a apporté. Avant d’entrer à RTL en 1976, j’avais des vinyls partout dans ma chambre, j’achetais de la musique, c’était une passion mais je ne savais pas ce que j’allais en faire. J’écoutais les Beatles, Jimi Hendrix. J’ai commencé au standard des « Routiers sont sympas » avec Max Meynier  et trois ans après, j’ai découvert Jean-Bernard Hebey. J’ai énormément appris de lui en regardant ce qu’il faisait, comment il le faisait. »

 

Et cette culture américaine ?

« J’ai une profonde culture américaine. Ceux qui ont cinq ans de plus que mois écoutaient vachement Elvis. Moi, c’était plus les Beatles et les Rolling Stones. Ça a commencé comme ça. Je me suis vite tourné vers les US. José Artur et son Pop Club, j’adorais. »

 

IMG_7332

 

La barbe, ça vient d’où ?

« J’ai toujours eu des poils, moustaches, boucles (elle sent la violette, ndlr) et puis il y a 10 ans, je suis un peu entré en rébellion et je me suis laissé pousser la barbe. »

 

Comment vous êtes tombés sur Lost In The USA ?

« Ma femme prépare les roadtrips toute seule  et trèèèèèsssss longtemps à l’avance… (LOL) Elle cherche des idées partout, elle est tombée sur votre site en faisant ses recherches et a beaucoup aimé votre façon différente de traiter le sujet. Hors des sentiers déjà tracés des agences avec la petite pointe d’humour qui va bien.  »

 

Votre première fois aux USA ?

« C’était en 1982, un concert d’ACDC à LA pour la radio. Je suis hyper fan d’ACDC. Après j’y suis allé plein de fois pour des voyages de presse, à New York, à Minneapolis, mais j’ai jamais eu le temps de me poser pour voir quelque chose. Mon premier vrai roadtrip, je l’ai fait dans l’ouest :  Los Angeles, Las Vegas, le Grand Canyon, la Route 66… Après nous sommes allés au Québec en 2012 et depuis 2013, chaque année, on retourne aux USA : New York en 2013, Las Vegas – San Francisco en 2014, une boucle au départ de LA en 2015, Chicago – LA en 2016 et cette année, on part pour un Vancouver – Los Angeles. A chaque fois, on demande à notre fille ce qu’elle veut voir et où elle veut aller. C’est comme ça qu’une fois, nous sommes allés à Bodie. Et cette année, elle voulait voir les lieux de tournage de la série Once upon a time… (à Vancouver, NDLR) »

 

Quel a été ton roadtrip préféré ?

« C’est difficile de choisir, chacun a eu une particularité, mais  je dirais le premier voyage que nous avons fait avec notre fille au Québec, parce que nous n’étions jamais partis aussi loin tous les trois. Le Québec est une région incroyable aussi. Les gens sont adorables et les routes aussi magnifiques qu’aux USA. Pour les US, l’année dernière, nous avons traversé les USA entre Chicago et LA, via le Dakota du Sud et le Wyoming. Et je suis resté scotché par l’immensité de Yellowstone… Superbe ! Le Canyon de Chelly (Arizona) reste aussi une belle découverte, vraiment bluffant ! Mais tu vois, il y a trop de choses ! Impossible de choisir :) ».

 

IMG_7598 - copie

 

Le roadtrip pour lequel tu pars bientôt, c’est avec des auditeurs, c’est ça ? Comment ça se passe ?

« On va aller de San Francisco à Los Angeles via la Vallée de la mort et Las Vegas. Les auditeurs ont eu la possibilité de s’inscrire pour participer au trip a des prix intéressants. Il n’y a pas eu de concours ou de gagnants. Chacun paie son voyage et je suis un peu l’animateur du roadtrip. Le thème cette année est musique et cinéma dans l’ouest américain. C’est organisé par Bike to beach. Il y a plus de 55 participants cette année, en moto, en partenariat avec Triumph, ou en mustang, en duo ou en solo. L’année dernière, nous avions fait la route du blues avec eux, de Chicago à La Nouvelle-Orléans et l’ambiance était vraiment super conviviale. Nous avons fait vraiment de belles rencontres. »

 

Et toi, tu as quoi comme moto ?

 » C’est un modèle unique créé par Dub performance. Je l’ai pensée et imaginée pendant des mois avant de réaliser ce rêve. J’ai une Triumph Bonneville Bobber, aussi. Ce n’est pas la même conduite, les deux sont très différentes. »

 

17835224_750935901754990_2455933803812479482_o

 

Ta chanson préférée préférée ?

« Let there be Rock » d’AC/DC, pour le rythme, la symbolique !!!! Tout !  »

 

Tu pourrais concocter une mini-playlist pour les Roadies, des incontournables pour un roadtrip réussi ?

Et voilà. Again, d’Archive, à écouter en regardant le lever de soleil à Monument Valley. Et le Luke Bryan, dans le Wyoming. Obligé !

 

 

C’est un petit extrait de mes compilations Hit Z Road et Hit Z Road 2. Plus de 10h de musique sur les routes US ou ailleurs… Et des photos pour illustrer le tout.

 

 

IMG_6811 - copie

 

 

 

 

Le ping-pong de Roadie

Le lieu le plus « Stairway to heaven » ? Monument Valley, là où le plus de spiritualité

Le lieu le plus « Nothing else matters » ? Le disquaire Amoeba (à retrouver à San Francisco ou à Los Angeles)

Le lieu le plus « Love me tender » ? Las Vegas

Sauce ranch ou sauce caesar ? Ranch

Bleu ou rouge ? Salvation Mountain. J’avais vu ça dans un reportage, le côté mystique, Jésus sous acides, j’adore

LA ou SF ? Entre les deux, la Pacific coast highway. J’aime la route, c’est ça aussi le roadtrip

Blues ou country ? Plutôt blues car le rock vient de là

La ville la plus rock ? Chicago, car tous les bluesmen sont venus là. La mécanisation de la culture du coton a fait que les besoins de main d’oeuvre étaient moindres et ils sont allés soit à Chicago soit au Texas

 

IMG_6508

 

La ville la moins rock ? Newport (Rhode Island ?)

Le parc préféré ? Euh… J’arrive pas à choisir car c’est dur de trouver des parcs où il y a moins de monde… Le canyon de Chelly peut-être

Le plus beau coucher de soleil ? Venice beach. Et pour le lever, Mesa Arch et Monument Valley

La ville que tu veux découvrir absolument ? Seattle

 

Merci Tonton Zézé !

 

Pour aller plus loin

Le blog : byzegut.fr
Twitter : @byzegut
Facebook : byzegut

 


 

Photos : Lost In The USA (photo de groupe), Elodie Grégoire (au micro de RTL 2, photo de Une et première photo), Caroline Z. (aux USA)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *