Macon, gros plein de soul

En France, on connaît Mâcon. Ici, en Géorgie, oubliez l’accent et vous obtenez Macon (prononcez « Meilleconne » ou bacon, ça passe), « petite » ville à l’échelle américaine avec 155 000 habitants et berceau de la soul. Assez méconnue des roadtrippers français, elle était sur notre parcours lors de notre roadtrip dans le Vieux Sud en 2016, entre Atlanta et la côte de Géorgie. Et on fait le pari qu’elle ne restera pas discrète si longtemps. Que voir ? Que faire ? Que visiter à Macon ? Où dormir ? Où manger ? On vous dit tout.

Dans ces contrées, on a découvert des villes authentiques, toutes différentes. Macon et ses atours de ville paisible n’ont pas dérogé à la règle. Là-bas, on a dormi dans un B&B de très haut niveau, visité un monument national particulier, des demeures historiques et vibré au son de la musique dont la ville est un terreau fertile : elle a vu naître Otis Redding, les Allman Brothers, Little Richard, le kazoo… (et même la chaîne de réparation automobile Midas). Son slogan est d’ailleurs « Where soul lives » (« Là où la musique soul (jeu de mots avec « âme ») vit »).

 

IMG_1553

 

Siège du Comté, Macon, à 130 kilomètres au sud d’Atlanta, n’en est pas moins l’une des aires les plus habitées de l’état. « The Heart of Georgia » a été un territoire indien, un fort militaire puis a prospéré grâce au coton, a abrité l’une des premières universités pour femmes du monde et s’est ensuite donnée pour objectif d’être une ville-parc. Elle est effectivement assez verte et traversée par la rivière Ocmulgee. On vous prévient tout de suite : le climat est humide et subtropical, et la ville peut vite paraître endormie selon les heures de la journée, malgré la présence de l’une des meilleures universités de Géorgie (Mercer). Elle n’en propose pas moins d’une cinquantaine d’activités. En voici une sélection, notre sélection. On vous conseille de lui consacrer une à deux journées et une nuit, au minimum.

 

IMG_1132 IMG_1569

 

 

Les cartes

Downtown Macon Map - copie

Area Map final 10-19-2015 - copie

 

 

 

 

8 choses à faire à Macon, Géorgie

 

Partir à la découverte du centre-ville

IMG_0553

 

Le centre-ville de Macon est, comme qui dirait, « tout mignonnet ». Des rues pavées, des maisons classées (notre favorite est l’immense fleuriste repeint en violet, Lawrence Mayer au 608 Mulberry St.), quelques graffs, plusieurs églises dont celle de Saint-Joseph, d’inspiration française (et catholique). Elle a peut-être encore plus de charme à la nuit tombée.

 

IMG_0843IMG_0562 IMG_1244

 

 

 

Marcher sur les traces d’Otis Redding

IMG_0467

 

Oui, Otis Redding (« Sittin’ on the dock of the bay« , ça vous parle ?) est originaire de Macon. Curieusement, la ville n’en fait pas tout un fromage. Il faut dire qu’il est presque plus connu en France que dans sa ville natale. Pour les fans, il y a quand même sa statue (musicale), un peu dure à trouver, et un petit musée-fondation où l’on a retrouvé son petit-fils, Justin Andrews. L’objectif de la fondation, dirigée par Karla-Redding Andrews, la fille du chanteur ? Travailler pour la communauté et proposer chaque année un camp musical à la jeunesse de Macon. Vous pouvez tout de même pousser la porte et quelques objets et des produits dérivés (assez onéreux) à ramener en souvenir.

> Statue Otis Redding : elle est dans le Charles H. Jones Gateway Park, au coin de Martin Luther King Jr Blvd et de Riverside Dr

> Big O Foundation, 339 Cotton Avenue, Macon

 

IMG_1285IMG_0504

 

 

 

Visiter des demeures historiques comme la Hay House et la Cannonball House

IMG_1131

 

Particulièrement sur les hauteurs, Macon est constellée de maisons plus belles les unes que les autres. Et elle a la fierté d’avoir deux joyaux historico-architecturaux : la Hay House (une demeure de luxe qui a vu trois familles se succéder) et la Cannonball House (antebellum, qui a reçu un coup de canon lors de la Guerre de Sécession). Toutes deux se visitent, à l’occasion de visites guidées. Si vous ne devez/pouvez n’en faire qu’une, la première, vraiment spectaculaire, a clairement notre préférence.

> Hay House, 934 Georgia Avenue, Macon. Voir la fiche de la Hay House pour plus de détails

> Cannonball House, 856, Mulberry St., Macon. Voir la fiche de la Cannonball House pour plus de détails

 

IMG_1146IMG_1103 DSC03809

 

 

 

Dormir dans l’une d’elle, au 1842 Inn

DSC03747

 

C’est une expérience à part entière, et une merveilleuse façon de s’immerger dans l’ambiance Vieux Sud : une nuit dans l’une de ces demeures historiques, étoilée et classée, le 1842 Inn. Repaire de peoples, cette magnifique maison offre un luxe relativement accessible (à partir de 150 euros), avec un petit-déj raffiné. On a a-do-ré se sentir Scarlett et Rhett le temps d’une soirée et d’une nuit.

> 1842 Inn, 353 College St., Macon. Réserver au 1842 Inn. Voir la fiche du 1842 Inn pour plus de détails

 

IMG_0662 IMG_0945 DSC03760

 

 

 

Découvrir un site indien rare, l’Ocmulgee National Monument

IMG_0321

 

A l’entrée de Macon, se trouve un national monument assez particulier : l’Ocmulgee NM. Gratuit, il abrite des « mounds », des buttes recouvertes d’herbe, témoignage des civilisations qui se sont succédées ici pendant 17 000 ans : les Mississipians puis les Muscogees (Creeks), qui ont connu eux aussi la Piste des Larmes. Ne ratez pas le Visitor Center, une petite pépite art moderne.

> Voir la fiche de l’Ocmulgee NM pour plus de détails

 

IMG_0337 IMG_0324 IMG_0269

 

 

 

Rencontrer les Allman Brothers, fierté de la ville

IMG_1362

 

Ils détrônent aisément les Otis Redding et autres talents musicaux nés à Macon. Eux, ce sont les Allman Brothers, stars locales à l’histoire contrariée à qui l’on doit la propagation du rock sudiste. Leur empreinte est partout en ville et leur musée, le Big House Museum, est un must pour les amoureux de musique. Si vous êtes fans du groupe, le cimetière regorge de lieux et d’anecdotes en rapport avec le groupe.

> Big House Museum, 2321 Vineville Avenue, Macon. Voir la fiche du Big House Museum pour plus de détails

 

IMG_1496 IMG_1490 

 

 

 

Serpenter dans le Rose Hill cemetery

IMG_1604

 

Vous « aimez » les cimetières ? Nous, on « adore », particulièrement ceux du Sud. Enfin, on trouve toujours ça pertinent d’y mettre les pieds. Celui de Macon, le Rose Hill cemetery, est assez exceptionnel : sur une colline (où il est difficile de circuler en voiture), au bord de la rivière, c’est un havre de paix qui a inspiré plus d’une fois les Allman Brothers. La statue de la petite Martha (ci-dessous) fait partie des « incontournables ». Elle leur a inspiré une de leurs chansons les plus célèbres.

> Rose Hill Cemetery, 1071 Riverside Drive, Macon.

 

IMG_1633

 

 

 

Goûter à la soul food de H&H

DSC03887

 

Encore un lieu biographiquement important des Allman Brothers – la patronne les a nourris pendant leurs années de vaches maigres – mais surtout très bon gustativement. On y mange un poulet frit, des collard greens, du meatloaf, de l’okra, du cobbler à la pèche, du squash (courge), des ribs… La cantine des locaux, à un prix très abordable.

> H&H Restaurant, 807 Forsyth St., Macon

 

DSC03890DSC03876

 

 

 

Et aussi

En un peu plus de 24 heures sur place, nous n’avons bien sûr pas pu tout voir. Voilà aussi ce qui vous attend à Macon : le Grand Opera House (651 Mulberry St.), le musée des arts et des sciences (où attend Ziggy, un fossile de baleine de 40 millions d’années, et un planétarium – 4182 Forsyth Rd.), l’Amerson River Park (2551 North Pierce Dr.), le Tubman African American Museum (le plus grand musée du sud dédié à la culture afro-américaine, à son histoire et son art – 310 Cherry St), le Georgia Sports Hall of Fame (301 Cherry St.)…

Et n’oubliez pas de faire un tour au joli visitor center (450 Martin Luther King Jr Blvd, Macon), ouvert du lundi au samedi de 9 h à 17 h.

 

IMG_1549

 

 

La carte d’identité de Macon

Etat : Géorgie

Habitants : environ 155 000

Nom : la ville doit son nom à un homme politique de Caroline du Nord, Nathaniel Macon

Surnom : « The Heart of Georgia »

Festivals : International Cherry Blossom Festival (festival international des cerisiers en fleur) mi-mars, l' »Ocmulgee Indian Celebration » en septembre…

Villes les plus proches : Atlanta (Géorgie, 135km, 1h20), Augusta (Géorgie, 190km, 2h20), Savannah (266km, 2h20)

 

La météo

Macon possède un climat humide subtropical. Les mois les plus chauds et humides sont en été (juillet, août) et le mois le plus froid est janvier. En été, la température dépasse souvent les 30 degrés avec un taux d’humidité assez élevé. Les meilleures périodes ? Printemps et automne.

 

Combien de temps ?

Deux journée et une nuit sur place nous semblent suffisants. avec sa position centrale dans l’état de Géorgie, Macon s’intègre bien à un roadtrip dans le Sud, particulièrement sur un trajet Floride-Atlanta ou comme une ville d’étape en venant/allant vers Savannah ou la côté du sud de la Géorgie (Cumberland Island, Jekyll Island).

 

DSC03831

 

Le budget

Visiter Macon, ça coûte cher ? Non, on est bien loin des prix d’Atlanta. Les premières chambres de motel démarrent à 40 euros et la plupart des activités en ville sont gratuites. Et pour la nourriture, des bons plans locaux comme H&H permettent de manger pour presque rien.

 

Où dormir ?

Il existe une grosse cinquantaine d’hôtels à Macon (la plupart des chaînes célèbres y ont un établissement). Nous on a dormi au super Bed & Breakfast 1842 Inn, dont on vous a parlé plus haut. Une (petite) folie qui vaut vraiment le coup.

 

  • Le bon plan pas cher : le Best Western Riverside Inn, qui est plutôt bien placé proche de la rivière. Il y a d’autres établissements de chaîne, parfois moins chers mais moins bien placés, proches des routes principales. On peut trouver des chambres à partir de 40 euros. A voir ici.
  • Le plan camping : pas vraiment de campings sympas en ville ou à proximité directe. Regardez du côté du lac Tobesofkee (20 km à l’ouest) ou du High Falls State Park (60 km au nord)
  • Le plan luxe : la Burke Mansion. Un autre B&B de toute beauté et une bonne alternative au 1842 Inn. Environ 170 euros la nuit.

 

DSC03742

 

 

Où manger ?

Il y a pas loin de 300 endroits où manger à Macon (italien, poissons, barbecue, cuisine du sud, mexicain…). Nous on en a testés deux, qu’on recommande chaudement : le H&H (voir plus haut), une institution, et le Rookery, un établissement double. En bas, une brasserie avec terrasse et une cuisine plutôt honnête. A l’étage, un restau plus lounge et gastro, le Dovetail (543 Cherry St.). Non loin, il y a le Downtown Grill (562 Mulberry St.), bien noté.

 

DSC03724 DSC03872

 

Enfin, on nous avait recommandé l’historique Tic Toc Room (), mais nous cherchions un lieu plus simple. Son histoire est intimement liée à celle de la musique du Sud. C’est ici que Little Richard a joué du piano et a jeté les premières notes du rock’n’roll. L’ « architecte du rock’n’roll » n’a pas été le seul à fréquenter le Tic Toc Room : Otis Redding, James Brown et Johnny Jenkins sont aussi passés par là. Respect.

 

IMG_1533

 

Voilà, j’espère que cette découverte de Macon vous a plu. N’hésitez pas à donner votre avis et vos bons plans en commentaires.

A très bientôt

 

DSC03907

 

(Dans le cadre d’un partenariat avec l’office du tourisme de Macon noué à notre initiative, nous avons été invités à la plupart des activités citées ci-dessus. Tous les choix éditoriaux et les avis nous reviennent).

 

6 responses à “Macon, gros plein de soul

  1. BON BEN SUPER COMME D’HAB !!!!!!
    bon nous c’est décidé on repart en floride en juin 2016 , départ le 21 juin , on fait 3 nuits à MIAMI et après nous verrons ou la mustang nous mènera surement coté golf du mexique que nous préférons a la cote est .
    bises

    1. Merci Didier. Floride again. Nous aussi, on préfère la côte du Golfe du Mexique. si tu as besoin de quelques adresses, n’hésite pas ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *