Par état : Washington

Aucun résultat

C’est l’un des hôtels que l’on a préférés lors de nos étapes “grandes villes” en roadtrip. L’Hotel Five (de la chaîne A Piece of Pineapple hospitality) de Seattle, situé sur la 5e avenue, est tout ce qu’on peut attendre d’un hébergement en ville : ce boutique-hotel branché, avec des chambres spacieuses et décorées d’oeuvres modernes

Une immense oeuvre collective ou un nid à bactéries rebutant ? Le Gum Wall, une rue de briques rouges tapissée de chewing-gums, ne pourra pas vous laisser indifférent. Ce qui est certain, c’est que cette petite allée, sous le Pike Place Market , est un “landmark” de Seattle. Nous, on a aimé ce côté “weird”.

15 décembre 2015 | | Aucun commentaire
15/12/2015 | Aucun commentaire

Voilà le paradis du donut. Tout simplement. En quittant notre hôtel de Seattle un matin, on est tombés sur cette pépite, Top Pot Doughnuts. Parfait pour un petit déjeuner ou un take-out. Donuts natures, donuts glacés, donuts à l’ancienne, apple fritters, il y en a pour tous les goûts et on vous l’avoue, ils sont

28 septembre 2012 | | 1 commentaire
28/09/2012 | 1 commentaire

Le coeur de Seattle, là où a débuté notre périple 2012, bat pour la musique. Que ce soit New York, Chicago, San Francisco, Austin, Nashville ou Memphis, il n’y a pas une ville aux Etats-Unis qui a enfanté autant de groupes rocks et de musiciens de ce calibre. Seattle est indé, rock, grunge, alternatif. C’est ainsi. Depuis le pionnier Jimi Hendrix, la musique a déferlé dans le Puget Sound : Pearl Jam, Mudhoney, Soundgarden, Alice In Chains et bien sûr Nirvana. Tous ont leurs racines à Seattle.
Et ce n’est pas pour rien que la ville de l’Etat de Washington, berceau du grunge, abrite l’Experience Music Project (EMP), un musée du rock unique, projet de Paul Allen, l’un des cofondateurs de Microsoft. A l’extérieur, une architecture folle, et qui ne fait pas l’unanimité à Seattle, au pied de la Space Needle. A l’intérieur, toutes sortes d’objets, de reliques (affiche, instruments, vêtements, setlists, photos) pour les adorateurs du rock et du grunge, des expositions temporaires et un écran vraiment géant diffusant clips et performances. On peut louer un Ipod (5$) comme audioguide. Finalement, on peut regretter que seulement les “gros” aient voix au chapitre (Hendrix, Nirvana, AC/DC, ect…), surtout au regard du foisonnement de la scène locale.