Le calendrier des festivals insolites made in USA

 

 

JUILLET

Le moustique, c’est fantastique (Clute, Texas)

mosquito-festival

 

Le premier week-end de juillet à Clute, on fête le… moustique lors du « Great Texas Mosquito festival« . Le moustique en chef s’appelle Willie. Au programme : carnaval, concours de costumes, concerts, dégustations, marché artisanal et autres activités qui ne manquent pas de piquant (bzzzzz). Et ça dure depuis 1981.

> Le site

 

Les taureaux sont lâchés (Nouvelle-Orléans, Louisiane)

1024px-San_Fermin_in_New_Orleans_HLS_Bats San_Fermin_in_New_OrleansDR Wikipedia

 

La Nouvelle-Orléans sait faire la fête. Elle le prouve toute l’année sur Bourbon Street et chaque mois de février pour son grand carnaval de Mardi-Gras. En juillet, place au San Fermin in Nueva aussi appelé « Runnin of the Bulls«  (« la course des taureaux« ), en même temps que le festival de Pampelune, en Espagne. Mais dans le centre-ville, pas de vrais cornes mais des joueuses de roller derby (celles de l’équipe de la Nouvelle-Orléans, Big Easy Rollergirls). Déguisées en taureaux, elles coursent les imprudents/courageux qui s’élancent au petit matin tandis que les stands de tapas, de sangria et de vin espagnol s’installent. On peut regarder gratuitement mais il vous en coutera 15 dollars pour participer.

> Le site

 

Concert pour crustacés (Ramrod Key, Floride)

maxresdefault-3 Underwater Music Festival_330151910Photos DR Wikipedia

 

Les plongeurs et autres snorkellers peuvent y assister en live, les autres en direct sur les stations de radio locales. L’archipel des Keys, au bout de la Floride, accueille chaque année depuis plus de 30 ans un festival de musique sous-marine. Les musiciens, déguisés en sirène (au féminin comme au masculin), jouent différents airs sous l’eau (le « Yellow Submarine » des Beatles figure en bonne place sur la playlist). Les instruments sont sculptés par un artiste local, il y a un concours du meilleur costume… Comment font-ils pour souffler dans un trombone et respirer en même temps ? J’ai pas compris 🙂 C’est aussi l’occasion de sensibiliser le grand public et en particulier les plongeurs à l’écosystème (fragile) des reliefs de corail des Keys.

> Le site

 

Faire cuire un oeuf sur le trottoir (Oatman, Arizona)

 

Oatman est l’une des villes les plus courues de la Route 66 en Arizona. Outre d’adorables mules « sauvages » en liberté dans la rue principale (et les fantômes de Clark Gable et de Carol Lombard), elle revendique une manifestation unique, chaque 4 juillet, le jour de la fête nationale : un « egg-frying contest« . Ou concours de cuisson d’oeufs, à même le trottoir (car il fait très très chaud à cette période). Toutes les astuces sont autorisées !

> Le site

 

Les rois du hot dog (Coney Island, New York)

recap-1-e7eea2ed51f64a7402b3278aea2b1bdf

 

Le 4 Juillet est aussi le jour de l’un des plus célèbres concours de bouffe : celui des hot dogs de Nathan, à New York (Nathan’s Famous Hotdog Contest). Il existe depuis un siècle. Devant plusieurs milliers de personnes, les champions (qui doivent être reconnus par la Fédération internationale de compétition alimentaire) en mangent une cinquantaine en dix minutes…

> Le site

 

Le poulet, un point c’est tout (Wayne, Nebraska)

 

main_st_1

 

Depuis 1981, la ville de Wayne dans le Nebraska célèbre le poulet le deuxième samedi du mois de juillet à l’occasion du Wayne Chicken Show. Pour trois raisons : 1) il y a de la matière pour la décoration; 2) la plupart des gens sont familiarisés au poulet/ont l’habitude des volailles; 3) le poulet, c’est rigolo. En gros, c’est surtout l’occasion de faire la fête. Au programme : parade, concours de costumes, spectacles de « chickendales »… Le festival a ainsi raflé plusieurs prix. Cocorico !

> Le site

 

Oh my gousse ! (Gilroy, Californie)

32189150_7b9883b018_b

 

Le festival de l’ail de Gilroy en Californie (Gilroy Garlic Festival) s’autoproclame « meilleur festival estival de bouffe »/célébrant la nourriture/ du monde. Depuis plus de trente ans, il fait effectivement partie des plus importants des Etats-Unis, avec plus de 100 000 visiteurs à la fin du mois de juillet. Le programme est pimenté avec des concours de cuisine (à l’ail), des démonstrations de célébrités, des jeux pour les enfants, un marché, des concerts, etc. Fondé en 1979, cet événement hors normes, géré par une association, reverse plusieurs millions de dollars à diverses oeuvres de charité. OMG(ousse).

> Le site

 

La vérité est ailleurs (Roswell, Nouveau-Mexique)

11539066_10155879194090601_9032026256164687901_o 11722167_10155878930770601_5403267664116563611_oPhotos DR FB The Amazing Roswell UFO festival

 

Les voyageurs qui s’arrêtent à Roswell (Nouveau-Mexique) sont parfois déçus de ne trouver « qu’un » musée dédié aux Ovnis ou presque en traversant la ville, considérée comme la capitale du genre depuis le supposé crash de 1947 d’un Objet volant non identifié dans un champ du coin. Mais pas pendant le « Roswell UFO festival« . Des milliers de fans (les « sceptiques » sont aussi les bienvenus) débarquent en ville, la plupart déguisés en petits hommes verts. Au programme (généralement le week-end de l’Indépendance) : une parade lumineuse, des concours de costumes, des discussions sur le paranormal… Tout est gratuit. Et la Vérité est peut-être ici.

> Le site

 

Dance Mile (Portland, Maine)

coloradospringseventbrite

 

Comme son nom l’indique, le « Dance Mile » consiste à danser sur un mile (un peu plus d’un kilomètre et demi), tous ensemble, dans un esprit festif… Celui de Portland (en juillet dans le Maine) est connu, mais le concept tourne de ville en ville (Chicago, Minneapolis, Boston, Los Angeles…).

> Le site

 

 

 

AOUT

L’utopie en plein désert (Black Rock City, Nevada)

10227106273_e3399ea303_o Airpusher_Art_Car_at_Burning_Man

Burning_Man_2013_Coyote_(10227012075)

 

C’est certainement le plus connu de tous les festivals décalés américains. Le « Burning Man » (« homme qui brûle« ) est une grande rencontre artistique et d’expression personnelle qui se tient tous les ans la dernière semaine d’août (avant le Labor Day) dans le désert de Black Rock (Nevada). Il est né à San Francisco, mais a été déplacé pour plus de facilité d’organisation. Depuis les années 1980, le festival n’a cessé de croître et accueille désormais des visiteurs du monde entier dans ce qui devient la ville éphémère de « Black Rock City ». L’entrée coûte plusieurs centaines de dollars. C’est arty, c’est branché, c’est une utopie en plein coeur du désert.

> Le site

 

Le festival qui fait pop (Mitchell, Dakota du Sud)

IMG_8749

Corn-Palace-slider-1600x684

Photo DR Cornpalace

 

Le maïs est la fierté de Mitchell, dans le Dakota du Sud, encore plus fière d’avoir le seul palais de maïs du monde, depuis plus d’un siècle. Le bâtiment n’est pas en panouilles mais décoré chaque année sur une thème par des dizaines de bénévoles, qui y passent une grand partie de l’année. La grand messe a lieu chaque mois d’août avec un festival, le Corn Palace Festival, des animations, un marché… Trop pop ! On a eu la chance de le visiter (mais hors festival).

> Le site

 

Une idée légumineuse (Pullman, Washington)

2015-08-22-16.03.48-1024x768 11880591_866339986748850_2003351607915716666_n (1)Photo DR lentilfest.com et FB

 

Depuis 1989, la lentille a son festival national à Pullman, dans l’état de Washington. L’objectif de départ était de promouvoir les cultures de la région, en particulier de ces légumes à gousses. La lentille a gagné car la quasi totalité de la production américaine est réalisée dans le secteur. Plusieurs milliers de personnes sont au rendez-vous chaque année sur un week-end avec concours de cuisine, carnaval, dégustation du chili aux lentilles (et record du plus gros bol du monde) et de petit-déjeuner aux lentilles, marché…

> Le site

 

Le festival de la couille (Clinton, Montana)

enhanced-25125-1395263271-1Photo DR Wikipedia/ Flickr / Via Flickr: 29795314@N07 

 

Depuis plus de 25 ans, le Rock Creek Lodge de Clinton (Montana) est fier d’être « Home of the Test Fest », aussi appelé le Testicle Festival ou « Testy Festy » (festival de la couille). Popularisé dans le bouquin « Le Festival de la Couille » (par Chuck Palahniuk, l’auteur de « Fight Club« ), les couilles sont mises à l’honneur pendant un week-end de fiesta : concours de t-shirts mouillés, de tatouage, de boules (pas de pétanque, les vraies), du plus gros mangeur de boule(ttes de viande), course de tricycle en sous-vêtements (voire moins), élection de Miss Testy… Du grand n’importe quoi qui fait marrer.

Sur le site, c’est clairement indiqué : « Ce n’est pas une histoire de couilles ou de poitrine mais de s’amuser et de prendre du bon temps«  (euh, sur les vidéos on en voit quand même un sacré cheptel…). Curieusement d’ailleurs, très peu de photos filtrent de cet incroyable week-end au fond du Montana où des milliers de personnes se retrouvent chaque année (il faut vraiment qu’on voit ça de nos yeux un jour).

Fort de cette expérience de l’organisation d’évènements, le Rock Creek Lodge a lancé en 2015 le premier festival du chanvre (« Hemp festival« ). Apparemment, pas de c…. Depuis, le Testy Festy a fait des petits à travers le pays. Mais ils sont loin d’avoir la peau du festival de Clinton.

> Le site

 

Twinsburg voit double (Twinsburg, Ohio)

OMD53855 OMD53786Photos DR twinsdays.org

 

C’est le plus grand rassemblement du monde de jumeaux du monde ! Les photos sont géniales. Depuis de 40 ans, les « Twins days » (« journées des jumeaux« ) ont lieu à Twinsburg (Ohio). La petite ville voit double (voire plus, les triplés, quadruplés et autres étant les bienvenus) pendant ces festivités qui ont chaque année un thème (« Star Wars », « Star Trek », etc…).

> Le site

 

Esprit vagabond (Britt, Iowa)

268e2f_93eb4783bbf747648a0144182719b91aPhoto DR britthobodays

 

Vous connaissez la chanson « Like a Hobo » de Charlie Winston ? C’est un peu l’hymne de ces journées devenues traditionnelles à Britt (Iowa) : la convention nationale des clochards et vagabonds (National Hobo Convention). Elle consiste en une grande parade, une course à pied, le couronnement d’un roi et d’une reine, de la musique, de l’art… Tout est ouvert au grand public. Depuis 1900.

> Le site

 

Et aussi…

  • La fête du Bagel et du Cream Cheese à New York
  • Le festival national des chicken wings (ailes de poulet) à Buffalo (NY)
  • Le Shrimp and petroleum festival (crevettes et pétrole) à Morgan City (Louisiane)
  • Le SLUG Queen (« société pour la légitimation de l’omniprésent gastéropode », avec de chouettes déguisements) à Eugene (Oregon)
  • Les championnats de sculpture à la tronçonneuse (Chainsaw carving championships) à Westport (Washington)
  • Le festival du cheeseburger à Caseville (Michigan), un hommage triple au cheeseburger, au paradis tropical et à Jimmy Buffett, chanteur de country à qui on doit le tube « Margaritaville »…

 

12079659_942624829164627_5390657964714313381_n

 

 

 

 

SEPTEMBRE

Venez goûter de la viande écrasée (Marlinton, Virginie-Occidentale)

Capture d’écran 2016-04-23 à 12.37.33

 

Aux Etats-Unis, la faune est omniprésente. Et souvent victime de collisions sur la route… Il est permis de « ramasser » sa victime et, chaque année, des fidèles la ressortent du congélateur pour se retrouver à un « Roadkill cook-off«  (sorte de fête de la cuisine de viande écrasée). Le plus connu est celui de Marlinton, l’ « Autumn Harvest festival West Virginia Roadkill cook-off » . Il y a un grand concours et c’est l’occasion, selon les organisateurs, de tester des plats « exotiques ».

S’il y a pas mal de venaison (cerfs, etc) on trouve aussi des tacos et autres pain de viande à (respirez un grand coup) l’opossum, l’écureuil, au renard et même à l’ours. Il faut reconnaître que les plats sont appétissants mais j’ai un haut-le-coeur rien qu’en l’écrivant. Beurk. Leur slogan : « You kill it ? We grill it »

> Le site

> Un reportage vidéo

 

Le lancer de bouses (Prairie du Sac, Wisconsin)

14897530940_ac025d4313 14897522339_162c5f2cd7Photos DR wiscowchip.com

 

Celui-ci est tordant. Vous savez ce qu’est un « cow-chip » ? Une bouse de vache séchée, que les habitants de Prairie du Sac dans le Wisconsin (et des dizaines de milliers d’autres) viennent lancer le plus loin possible chaque année, tel un disque ou un frisbee. Au Wisconsin State Cow Chip Throw and Festival, la tradition (qui existe dans d’autres villes) remonte à plus de 40 ans, et le dernier record en date a été fixé à 248 pieds (75 mètres !). D’autres festivités entourent le rendez-vous. Et non, ça ne marche pas quand on lance un album de Maitre Gims…

> Le site

 

Le piment enflamme Hatch (Hatch, Nouveau-Mexique)

festival-2011Photos DR Chilefest et NM.org

 

Hatch est très très fière d’être la capitale mondiale du green chile (le piment vert). Et si on peut le déguster à l’année (en particulier chez Sparky’s, sous forme d’un délicieux hamburger que JP n’a jamais réussi à oublier), il est encore davantage célébré lors du week-end du Hatch Valley Chile festival, début septembre. Plus de 30 000 personnes viennent y goûter sous diverses recettes, élire la reine du piment ou faire des balades à cheval. Il y a aussi des concours de bouffe : de piments mais aussi du plus gros mangeur de pastèques !

> Le site

 

 

La fête de l’Homme-papillon de nuit (Point pleasant, Virginie-Occidentale)

11221453_10153122779786485_6646462601114364985_n 12039042_10153144758261485_5306957524185322624_oPhotos DR FB Mothman festival

 

Les habitants de Point Pleasant (Virginie-Occidentale) espèrent qu’IL viendra un jour au « Mothman festival« , un événement qui lui est dédié chaque année depuis plus de 15 ans, à date anniversaire de sa supposée « apparition ». Le « Mothman » (ou « Homme-papillon de nuit ») est une créature non identifiée décrite plusieurs fois à Point Pleasant depuis les années 1960 (il a inspiré un livre et un film avec Richard Gere, « La Prophétie des ombres« ). Au programme : conférences sur le paranormal, visite du musée, concours de déguisement de Mothman (et Mothwoman). Unique au monde.

> Le site

 

Et aussi…

  • Bald is beautiful (Morehead City, Caroline du Nord) : il s’agirait d’une convention pour les chauves, dont on trouve peu de traces. Un événement à la fois d’information et de festivités (avec concours du plus beau crâne chauve, du sosie de Kojak…)

 

 

 

OCTOBRE

En octobre, tout le pays se prépare à fêter Halloween. Mais pas seulement !

 

Les zombies ne savent pas courir ? (Virginia City, Nevada)

IMG_9412 IMG_9427 IMG_9549 IMG_9566

 

Celui-là, on est fiers de vous dire qu’on y a assisté ! Et on ne l’a même pas fait exprès. C’était au début du mois d’octobre et on s’apprêtait à visiter tranquillement la jolie petit ville Far West de Virginia City, dans le Nevada (réputée quand même parmi les endroits les plus hantés du monde). Et bam : on s’est retrouvés nez à nez avec des centaines de zombies qui participaient à la « Red Run », une course évolutive (avec des niveaux d’invasion zombie, comme dans les films). Les costumes étaient géniaux, l’ambiance vraiment bon enfant et le Manifestival qui a suivi (avec des concerts) très sympa aussi. On en mangerait.

> Le site

> Pittsburgh (Pennsylvanie) a aussi sa fête géante de zombie

 

Le Big Foot vous attend (Honobia, Oklahoma)

6c09b0_b5dd29af1f35483cab6bea40266f1cc3 (1)

 

Honobia, une petite communauté d’Oklahoma, revendique deux habitants célèbres : le cousin de Tom Selleck (Magnum) et le Big Foot, cette créature non identifiée et géante cousine du yéti. Le second a chaque année droit à son festival, avec des animations festives pour les enfants et de sérieuses conférences. C’est le Honobia Big foot festival and conference.

> Le site

 

Une course de cercueils (Manitou Springs, Colorado)

311145_486434264720279_903033362_n

 

C’est effrayant, mais apparemment « mortel » et il n’y a pas plus marrant. La ville de Manitou Springs, dans le Colorado, cherchait une idée pour booster son tourisme dans les années 1990. Mais bon sang bien sûr : il fallait surfer sur une histoire qui a marqué la commune. Celle d’Emma Crawford, une habitante dont les dernières volontés étaient d’être enterrée au sommet de Red Mountain, ce qui fut fait… Mais c’était sans compter sur les travaux du chemin de fer couplés à l’érosion : le cercueil a glissé au fond du canyon. Du coup, on commémore l’événement chaque week-end le plus proche d’Halloween, avec une très festive course de cercueils (Emma Crawford Coffin Race), en équipe et déguisés. RIP Emma. Il y en a une poignée d’autres dans le pays.

> Le site

 

Des oeuvres d’art sur roues (San Francisco)

Artcarfest_in_San_FranciscoPhoto DR Wikipedia

Qu’est-ce qu’une « art car » ? Une voiture artistique. Pas exactement tunée mais plutôt revisitée par un collectif d’artistes qui passent leur année à créer de nouveaux modèles à présenter lors de l’ « Art Car fest », organisée chaque mois d’octobre dans la baie de San Francisco.

> Le site

 

Et aussi…

  • Le Tarantula awareness festival. Les araignées tarentules sont les amies des habitants de Coarsegold (Californie)
  • Le Scarecrow festival (« festival de l’épouvantail ») de Saint-Charles (Illinois)
  • Le Lexington barbecue festival (miam) de Lexington (Caroline du Nord)
  • L’Avocado festival (festival de l’avocat, celui qui se mange) à Carpinteria (Californie)…

 

 

 

NOVEMBRE

Bon Halloween est passé, les Américains sont déjà à fond dans Noël, donc le calendrier des festivals se réduit….

 

Catapulte à citrouilles (Bridgeville, Delaware)

886891_1103314969720690_8551577793275124512_oPhoto DR FB Punkin Chunkin

 

La citrouille est encore présente et star du « World Championship Punkin Chunkin« , ou championnat du monde de « lance-citrouilles« . Un sport ici pris très au sérieux, et qui consiste à les lancer le plus loin possible, via un engin (maison) de type catapulte (un peu comme le « patator » des Nuls). Ça se passe à Bridgeville, dans l’état du Delaware. Le record est de 1430 mètres.

> Le site

 

D.I.S.C.O (Buffalo, NY)

266919_247887181893402_4884051_oPhoto DR FB World largest Disco

 

Chaque année depuis les années 1990, le Disco renaît à Buffalo, dans l’état de New-York. La fête, World’s Largest Disco, est officiellement entrée au Guinness des records comme la plus grande discothèque éphémère du monde avec 13000 participants (la capacité a depuis été réduite de moitié et les places s’arrachent des mois à l’avance). Dress code : années 1970. Des célébrités participent chaque année (Gloria Gaynor, Lorenzo Lamas, Ted Lange (Isaac dans « La Croisière s’amuse »…). Il y a bien sûr un concours du plus beau costume à paillettes et à pattes d’eph ! En plus, les bénéfices sont reversés aux enfants atteints du cancer.

> Le site

 

DÉCEMBRE

La règne du Roi Mangue (Coconut Grove, Miami, Floride)

kms_baloon-2015-1Photo DR Robert Gill/King Mango Strut site

 

Depuis plus de 30 ans, le dernier dimanche du mois de décembre, Coconut Grove, un quartier de Miami, voit défiler une curieuse parade : mélange de défilé et de théâtre de rue, elle est … satirique. Et consiste à se moquer des faits d’actualité de l’année écoulée. Exemple de thème : « le Réveil de la Farce ».

Cette parade d’un autre genre (King Mango Strut, à traduire par « Le Roi Mangue se pavane ») est née après que le groupe de deux copains, le « Mango Marching band », ait été interdit de la parade officielle, la « King Orange Jamboree parade » pour cause d’instruments proscrits (canettes et kazoos). La manifestation reste grand public.

> Le site

 

SantaCon, une meute de Pères Noël (New York et ailleurs)

15393547713_b2998c335c_o - copiePhotos DR Flickr

 

Comme décembre est le mois de Noël, c’est aussi celui des « SantaCons » (« rassemblements de pères Noël »). Créé en 1994 à San Francisco, le mouvement s’est étendu à une cinquantaine de pays dans le monde. Aux Etats-Unis, celui de New York est désormais le plus important. Bon il paraît que les Santas s’arrêtent un peu trop dans les bars le long de leur parade et ce n’est plus aussi populaire qu’avant…

> Le site

 

 

Et vous les Roadies, vous avez déjà pris part à ces curieux festivals ? L’un en particulier vous tente ? Dites-le nous !

 

 

 

Sources / Pour aller plus loin

8 responses à “Le calendrier des festivals insolites made in USA

  1. Ahhh … et le Woolly Worm Festival, le 3e WE d’octobre à Banner Elk NC. http://www.woollyworm.com/
    C’est quelque chose ! C’est l’histoire d’une course de chenilles sur un bout de ficelle, et les couleurs du gagnant prédisent la rudesse de l »hiver qui va commencer. J’avais fait 150 km pour y assister, donc je peux pas dire autre chose sinon que j’ai adoré.

    1. Tu m’étonnes ! C’est un must do, ça. J’adore les courses ou les jeux avec les animaux. A Austin, l’été dernier, le fameux Chicken Poop Bingo (tout est dans le nom) nous a fait changer notre programme. ^^ En plus, nous étions à Banner Elk en juin. Beaucoup trop tôt…

  2. Hello
    Article très sympa et très loufoque 😉
    J’ai adoré la Mermaid parade de Coney Island c’est très original les chars sont jolies bien que très alcoolisés 😉
    Par contre j ai aimé l’ambiance où personne ne se soucie de son apparence et s’habille comme il en a envie… Ça ne se verrait pas trop en France et ca c’est top !!
    Tu as raison elles retirent leur coquillage sans trop de problème ;-)))
    A bientôt
    Caro

  3. il y a des trucs de dingues, je crois que le ponpon revient quand même au festival de Nederland, fêter un mec mort et cryogénisé, c’est super glauque surtout quand on sait que sa famille a été expulsée du coup! enfin l’anniversaire de Bouriquet, c’est bien barré aussi, et la course de chiottes il fallait y penser !! 🙂

  4. J’adore ! Ils sont vraiment barjos ces américains ! 🙂 Vous connaissez ce bouquin « Le festival de la couille et autres histoires vraies » ?
    C’est un recueil d’articles et de reportages réalisés par Palahniuk himself pour différentes publications.
    Ça m’a fait direct penser à cet ouvrage votre sélection !

    1. Ah oui, bien sûr on connaît. En faire le nom vient du Festival de la couille dont on parle ici. Je l’avais lu il y a quelque temps et c’est exactement ça. A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.