Salon des blogueurs de voyage : plus belge la vie

Et de trois. Troisième salon des blogueurs de voyage la semaine dernière pour nous. On est revenus « schtroumpfés » et avec une super frite (pardon amis Belges, c’est la dernière occaz pour les placer). Après une première édition à Cannes, une deuxième à Ajaccio, cette fois, nous avons mis les voiles (ou plutôt les rails) sur Bruxelles pour participer à We Are Travel 2016, organisé de main de maître par Xavier Berthier, épaulé par sa moitié Florence et toute son équipe (Valérie, Christophe, Franck, Richard). Une nouvelle réussite malgré un contexte pas évident dans un Bruxelles post-attentats. 

Dix jours après les drames, la capitale était encore naturellement chamboulée, comme après une immense claque qui vous laisse les oreilles bourdonnantes. Et l’une des premières images qui nous a sauté à la gueule en sortant de la gare était celle de militaires en treillis, caches-cou masquant le bas du visage, et arme lourde dans les mains. Des soldats, nous en avons croisé souvent pendant un séjour où nous avons jonglé également avec les fermetures des bouches de métro, sécurité oblige. Mais les Bruxellois que nous avons vu, eux, avaient une seule envie : continuer. « On n’oublie rien, on vit avec  » .

Zaventem ou pas, les blogueurs eux aussi avaient une envie furieuse de se réunir. Pour nous, c’était l’occasion de revoir des amis (big up à nos potes de Good Morning Planet, avec qui nous avons passé quelques jours après le salon), de mettre des visages sur des mails, des comptes twitter et Instagram, de découvrir plein de nouveaux blogueurs, d’apprendre de nouvelles techniques et de rencontrer des professionnels. De notre côté, on a également pu organiser un apéro pour aller à la rencontre des Roadies bruxellois et ça, c’est toujours un très bon moment.

 

thumb_DSC07754_1024

 

Et puis, on vous en a parlé sur les réseaux, nous avons eu la chance de remporter le Trophée We Are Travel 2016, en partenariat avec Liligo. Après une première sélection par un jury (cinq candidats), nous avions une présentation à effectuer dès potron-minet le lundi matin. Trois minutes pour convaincre face à un amphithéâtre rempli de blogueurs et d’exposants. Un seul mot d’ordre : humour. Et ça a marché.

 


thumb_DSC06962_1024

 

Le soir, Delphine a payé son discours façon Festival de Cannes avec des trémolos dans la voix (elle a pas voulu que je mette « à la Adjani »). Vraiment, cela nous a fait particulièrement plaisir d’être choisis par nos pairs. En plein coeur d’une année au cours de laquelle nous avons tout plaqué pour créer Lost In The USA. Jusqu’à l’annonce, on ne s’y attendait pas du tout. Pour le prix, outre le trophée pour notre cheminée (quand nous en aurons une), nous avons remporté un aller-retour vers l’une de ces cinq destinations : Cap-Vert, Argentine, Laponie, Philippines, Australie. Et on n’a pas choisi ! Des avis ?

Big up aux autres finalistes : les adorables Fabienne et Benoit de Novo-Monde, Lucie de Voyages & Vagabondages, Sophie de Ooh My World et l’excellent Alex de Vizeo.net.

 

Sinon, on vous explique un truc.

 

 

Un salon des blogueurs de voyage, ça ressemble à quoi ?

A plusieurs choses en fait.

1. C’est la rentrée des classes

Bon, vous imaginez bien. Qui dit blogueur de voyage dit voyage. Donc, ce n’est pas souvent que l’on se retrouve tous ensemble… ou presque. Bien sûr, certains n’ont pas pu venir, éparpillés aux quatre coins de la planète. D’autres rentraient tout juste d’un périple tourdumondiste. Mais du coup, cela fait d’autant plus plaisir de se croiser une fois par an. Comme une grande rentrée des classes avec plein de nouveaux. Sauf que nous, on a le droit de boire de l’alcool au litre et qu’on parle plutôt des destinations que l’on a découvertes ou que l’on va découvrir plutôt que d’un youtubeur en bois ou du dernier épisode de Violetta. On fait des grosses bises à Nadia & Mike de Lovetrotters qu’on était très heureux de rencontrer, tout comme Morgane de Little Gipsy. Et plein d’autres qu’on ne peut pas tous citer. Et ceux qu’on a plaisir à revoir. Des big bises à Sarah et ses nouveaux projets : French Kilt et Rita S’en Va.

 

 

 

2. Plus connecté, tu meurs

Le blogueur est archi connecté. Alors imaginez 200 blogueurs atteints par ce qu’on appelle le Fomo (Fear Of Missing Out, la peur de manquer quelque chose). Voilà, c’est tragique. « Il y a du Wifi ? » est souvent la première question balancée, qui plus est dans ce premier WAT organisé hors-France. Et l’on parle appareil, drones, objectifs, chargeurs… L’impression d’être dans les allées de la Fnac.

 

thumb_IMG_3627_1024

 

 

3. On parle reach, snaps, on part en blogtrips et on refuse le duplicate content

Oui, c’est du chinois pour beaucoup. Si les blogueurs sont présents à ce salon, c’est pour rencontrer des pros du tourisme mais aussi et surtout leurs semblables. Et ça rassure car on est seuls toute l’année, seuls face à nos problématiques qui ne disent pas grand chose à qui que ce soit. Là, on a l’impression de parler avec quelqu’un qui nous comprend. Et on a l’air légèrement moins atteint. Quoique…

 

 

 

4. Des conférences très sérieuses

Ça, c’est que je préfère au salon. Le seul souci, c’est qu’elles sont un peu matinales et qu’on est rarement en ordre de bataille. Donc, désolé Fabrice, on aurait adoré être là mais Mme Duvel et Mr Chouffe en ont décidé autrement. Exemples de conférences : « Les 3 piliers du SEO », « Blogueurs et chefs d’entreprise », « Faut-il payer les influenceurs? », « Comment les accueillir ? », « Instagram et Snapchat, deux réseaux sociaux phares en 2016″, « Etre digital nomade »

Tout ça a l’air très sérieux. Et ça l’est, même si l’on parle d’Instagram, de Snapchat et d’autres joyeusetés. Cela permet de faire le point sur les dernières évolutions, de s’organiser, de trouver de nouvelles idées et d’offrir la meilleure expérience possible à nos lecteurs/followers.

 

thumb_DSC06730_1024

 

 

5. Les speed-datings, l’affrontement

Dans le coin gauche, 170 blogueurs. Ils ont la visibilité, le savoir-faire, le storytelling, les vidéos et la maîtrise des réseaux sociaux. Dans le coin droit, les exposants avec, comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous, des mines patibulaires. Des marques, des offices de tourisme, des agences de com. Certains sont là pour voir, d’autres pour passer à l’action. Certains ont des moyens, d’autres ont des idées. Certains ont même les deux. Deux après-midis de speed-datings pour une quinzaine de rendez-vous pour notre part. On vous rassure, ça matche plus souvent sur Tinder. Il faut dire que niveau USA, nous avons dû nous contenter des représentants de la Californie, que nous connaissions déjà. Nous sommes donc allés voir les Bahamas, le Canada et quelques marques présentes.

 

thumb_DSC06748_1024

 

 

6. La TV vient squatter pour voir des bêtes bizarres

Pas une, ni deux, mais trois TV cette année au salon. La RTBF pour la touche belge bien sûr (reportage tout à fait sympa). Mais également deux chaînes françaises. Dont l’une avec un angle économique. Attendez, je le traduis : « Ces blogueurs sans foi ni loi qui partent en vacances gratuitement. Comment font-ils ?«  (ceci est sarcastique maman). Hâte de voir si les journalistes sur place auront compris ce qu’est la blogosphère voyage aujourd’hui et à quel point celle-ci travaille dur. On peut espérer mais on n’y croit pas trop. Sinon, j’ai peur que pour l’angle « cul », il faille attendre Bernard de la Villardière l’année prochaine pour WAT 17.

 

thumb_DSC06870_1024

 

 

7. Il y a des afters et des afters afters, voire même des…

Trois jours de salon, c’est usant, tellement usant. Alors, on se retrouve en soirée autour d’un verre pour discuter avec les blogueurs et les exposants pour un afterwork festif. La première fois, nous étions au Pullman, la deuxième fois au Centre Belge de la bande dessinée (quel cadre) et la troisième fois au nouveau Mima (Millennium Iconoclast Museum of Art). Et on s’amuse beaucoup. Leçon numéro 1 : la pizza a une durée de vie limitée. Leçon numéro 2 : les afters finissent toujours trop tôt. Leçon numéro 3 : il existe des afters d’afters.

 

thumb_DSC07305_1024

 

 

8. Et puis c’est la diaspora

Comme ils  sont arrivés, les blogueurs se dispersent. Certains restent un peu sur place, comme nous. D’autres partent à la découverte du pays. D’autres rentrent chez eux s’ils en ont un. D’autres enfin reprennent le cours de leur long voyage. Tous retournent à leur vie, à leurs problèmes, à leur blog, des idées plein la tête, avec des espoirs fous, avec un souffle nouveau. De retour à leur solitude, ils espèrent que cette folle motivation tiendra jusqu’à l’année prochaine. Pour le prochain salon.

 

 

 

A bientôt les Roadies !

 

 

Avant le salon, nous avons eu l’occasion de partir en blogtrip, de visiter Mons et Pairi Daiza, invités par les offices de tourisme belges. Nous avons raconté ces visites sur notre autre blog, A La Fin De La Route. Voir l’article ici

14 responses à “Salon des blogueurs de voyage : plus belge la vie

  1. Super content de vous avoir rencontré et encore bravo pour le trophée, c’est bien mérité !
    Je trouve que tu soulèves un point important : le fait de se comprendre et ne pas avoir l’impression de parler chinois à ton interlocuteur. Ça fait vraiment du bien.
    Vive Snapchat :))
    A bientôt !
    – Michael

    1. Mais tout pareil Mister Snapchat ! Ravis de t’avoir rencontré. On te souhaite le meilleur pour cette année et rendez-vous à WAT17 !

  2. J’aime bien votre retour du WAT, il m’a fait rire ! Et oui j’ai faillit pleurer avec le discours de Delphine, pourtant :
    1. je suis loin d’être une grande émotive
    2. on ne se connait pas plus que cela.
    Mais elle a tellement parlé avec ses tripes, c’était whooo !
    Vous êtes aussi sympa que votre travail est de qualité et ça c’est chouette !
    Des bises

    1. Merci Lili ! Merci pour ce message. Ca fait super plaisir. J’espère qu’on pourra prendre le temps de discuter un peu plus. C’est toujours super speed ce salon. Et déjà, la première année, avec 70 blogueurs, on avait du mal à voir tout le monde. Alors là, c’est un vrai défi… De grosses bises et bonne continuation ^^

  3. Très bon retour et très bel humour, j’adore!
    Bravo pour votre trophée, vous m’avez tout aussi fait rigoler lors de votre présentation et c’était un plaisir de connaître votre blog!
    J’espère aussi que le reportage sera à la hauteur de la réalité…

    Pour vos destinations, si vous aimez les road trip, l’Australie c’est quand même pas mal, mais faut bien prendre le temps pour l’explorer! L’Argentine aussi j’imagine. J’avais fait le tour de la Californie avec une amie qui est ensuite allée en Argentine et elle trouvait plein de paysages similaires, mais « en plus grand »!
    Si vous avez moins le temps, les Philippines c’est quand même une superbe destination, pour le coup trèèès différente des US, tant pour les paysages que la culture! Le reste je connais pas!
    En tout cas, si c’était moi, ce serait Argentine sans hésiter!

    1. Hello Emma ! Et merci beaucoup pour tout. Oh pour le reportage, nous avions eu des contacts avant mais nous ne devions pas être en adéquation avec l’angle. Donc, on devrait pas être dedans ^^
      Pour le trophée, on va encore réfléchir un peu avant de se décider. L’Argentine et l’Australie nous tentent vraiment mais la vie sur place va couter plus cher et il nous faudra rester longtemps pour bien en profiter. Alors que les Philippines, on peut se faire plaisir 2 ou 3 semaines à moindre coût. Vraiment, ça se réfléchit.
      Des bises, à bientôt

  4. Coucou Jean Philippe,

    Bravo a vous pour le trophée !
    Tu as beaucoup d’humour, j’ai bien rien en lisant ton article et c’est tellement vrai. Je m’y reconnais et je peux confirmer que tu dis bien la vérité lol.
    Tu as bien raison de préciser la présence de la tv on suscite l’intérêt, des questionnements…espérons que le rendu ne soit pas trop en notre défaveur

  5. Excellent votre article sur le salon… avec beaucoup d’humour!

    On a quand même partagé de sacrés bons moments sur ce salon! c’est vraiment sympa de tous se rencontrer une fois par année ;).

    Et encore bravo pour le trophée… Je trouve sincèrement votre planificateur de road trip génial. Dire que vous avez mis votre vie de côté pendant une année pour créer le planificateur de vos rêves… C’est vraiment inspirant! J’espère vraiment que vous réussirez à vivre de votre projet car vous y avez mis vos tripes et le résultat est super!

    1. Merci beaucoup Benoit. On était super heureux de vous revoir et surtout d’avoir le temps de discuter cette fois. On vous souhaite aussi le meilleur. Vous êtes vraiment vraiment de belles personnes.
      A très bientôt ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *