Seattle : le Gum Wall nettoyé

Aux Roadies qui ont coché Seattle sur le parcours de leur prochain roadtrip, sachez que vous ne verrez pas le dégoutant Gum Wall, l’une des attractions les plus connues de la ville. En tout cas pas dans sa forme actuelle. Situé à quelques pas de Pike Market Place, le mur de chewing-gums sera nettoyé mardi 10 novembre. Une décision prise par la mairie qui souhaite assainir la rue (Post Alley), en retirant le million de malabars collé ici depuis 20 ans. 

La tradition avait débuté en 1993, lorsque les spectateurs faisant la queue en dehors du théâtre collaient leur gum sur le mur. Au début, les responsables du théâtre ont nettoyé. Avant de laisser tomber. Et depuis, c’est la déferlante : un million de gommes, soit environ 150 par brique rouge.

 

IMG_8997

IMG_9011

IMG_9007

 

Pourquoi ce nettoyage ? Le Gum Wall himself s’est expliqué sur Facebook : « Just like you, all that sugar can really mess up the surface of your bricks, er, teeth. I have to admit, after 20 years, I’m feeling a little icky, sticky and in desperate need of a good scrubbing to make me sparkle again. » –  » Comme vous, tout ce sucre peut vraiment abîmer la surface de vos briques, euh, dents. Je dois admettre qu’après 20 ans, je me sens un peu dégueu, collante et j’ai désespérément besoin d’un bon nettoyage pour me faire briller à nouveau. « 

En gros, c’est un détartrage. L’opération va prendre au moins trois jours.

Mais le Gum Wall n’est pas mort. Il va juste repartir de zéro. C’est en tout cas le souhait des responsables du marché, qui explique que c’est juste l’occasion de repartir « sur une nouvelle toile« .

 

Capture d’écran 2015-11-06 à 00.39.09

 

Si vraiment, vous êtes fans de chewing-gums collés aux murs (sait-on jamais), vous pouvez voir un second Gum Wall, appelé « Bubblegum Alley« , à San Luis Obispo en Californie (au 733.5 Higuera St.).

 

IMG_1778

 

Mais bon, ne changez pas tout votre programme pour cela. Gardez Seattle au menu, car il y a beaucoup d’autres choses à faire là-bas (34 choses à faire à Seattle).

 

Source : Seattle Times, LATimes et Mother Nature Network
Photos : Lost In The USA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *