Take a walk on the wild side…

“J’ai marché, marché, l’esprit en mode primal, vide de toute pensée à l’exception d’une seule : aller de l’avant. J’ai continué jusqu’à ce que mon corps se rebelle et que je ne puisse plus mettre un pied devant l’autre. Alors, j’ai couru.” Que l’on marche 10, 100 ou 1000 kilomètres, on ne marche jamais pour rien. Basé