Roadtrip Pacifique #1 : l’état de Washington en live

Vous reprendrez bien un peu de roadtrip aux Etats-Unis ? Après l’ouest et le sud, direction le nord-ouest (ou Pacific NorthWest si vous voulez vous la jouer) cette année. On a placé ce roadtrip 2017 sous le signe du Pacifique avec 35 jours de voyage et trois états (seulement !) au menu. Mais pas n’importe lesquels.

Seattle : le Gum Wall nettoyé

Aux Roadies qui ont coché Seattle sur le parcours de leur prochain roadtrip, sachez que vous ne verrez pas le dégoutant Gum Wall, l’une des attractions les plus connues de la ville. En tout cas pas dans sa forme actuelle. Situé à quelques pas de Pike Market Place, le mur de chewing-gums sera nettoyé mardi 10 novembre. Une

Nos plus belles routes américaines

Entre A La Fin De La Route et les routes américaines, c’est une love story qui dure. Chaque année, elles nous affolent et souvent, elles dictent nos tracés, méticuleusement préparés pendant plusieurs mois. Alors, après ces quelques roadtrips, nous nous sommes dits que le temps est venu de vous montrer le meilleur. Les routes qui serpentent

Le Pacific Crest Trail en une vidéo

La vidéo du jour nous emmène sur le Pacific Crest Trail. Qu’est ce c’est ? Un sentier de grande randonnée qui traverse tout l’ouest des Etats-Unis, de Campo (Californie), à la frontière mexicaine, au Parc EC Manning en Colombie-Britannique (Canada).  

Dallas : “Happy birthday”, Mr. President Kennedy

C’était l’actualité mondiale de la semaine : il y a 50 ans, le 22 novembre 1963, John Fitzgerald Kennedy, plus jeune 35e président des Etats-Unis et chouchou de l’Amérique, était assassiné à Dallas (Texas). Vendredi, des minutes de silence et autres célébrations ont été organisées partout dans le monde. En France, les journaux sont allés

34 choses à faire à Seattle

Forcément, Seattle, comme ça, ça ne dit pas grand chose. Ici, on connaît plus Miami, Los Angeles, San Francisco et bien sûr New York. Les monuments habituels. Pourtant, la grande ville de l’extrémité nord-ouest des Etats-Unis (Alaska exclu), dans l’état de Washington, regorge de gros trésors qu’on a testé, de petits qu’on a déniché. Finalement,

Mont Rainier, la route du Paradis

Il est là, il nous toise. Tout au long de notre séjour à Seattle, sa silhouette imposante, son couvercle blanc immaculé, sortaient du brouillard pour nous rappeler sa présence. A près 90 km de là à vol d’oiseau, le Mont Rainier, stratovolcan (une structure constituée de l’accumulation de coulées de lave), culminant à 4 392 mètres d’altitude, en impose. Forcément, dès que nous avons eu la voiture en mains, l’objectif était d’aller se frotter à ce mastodonte.

Cimetières : un tourisme qui n’a rien de macabre

Vous le savez bien, lorsqu’on voyage, il y a certains lieux qu’on affectionne et qu’on recherche à chaque étape, avec le plaisir de les comparer. C’est le cas pour les zoos. Mais cette journée de Toussaint est l’occasion de vous avouer qu’on a aussi un petit penchant pour les… cimetières. Pas de panique, rien de macabre : on ne recherche pas particulièrement la compagnie des défunts, c’est plutôt l’occasion de voir la place qui leur est réservée selon les coutumes de chaque pays. Sociologiquement très intéressant. De découvrir parfois des parcs arborés dédiés à la promenade de la taille d’un petit village ou des lieux ouverts à la plus grande fantaisie. C’est drôle de faire le tour d’un cimetière italien où les tombes rivalisent de taille et de splendeur, comme si tout l’argent de la famille était passé dans ces véritables monuments, et a contrario de se balader aux Etats-Unis dans ce qui ressemble à des champs ou des jardins où tout le monde est à la même enseigne, dans des dernières demeures identiques : une simple pierre blanche gravée d’un nom, et dont l’ensemble représente des lignes dignes d’une oeuvre d’art abstrait. Des lieux qui ressemblent d’ailleurs plus à des parcs qu’on visite en voiture (voire avec une carte qui recense les plus illustres “occupants”).