Par état : Californie

Aucun résultat
15 novembre 2015 | | 2 commentaires
15/11/2015 | 2 commentaires

C’était presqu’un rêve depuis la première fois qu’on était passés à Palm Springs : dormir au multicolore boutique-hôtel Saguaro. Rénové et re-designé en 2012, cet hôtel fun aux couleurs de l’arc-en-ciel appartient à la chaîne Joie de vivre, qu’on adore. On s’est lancés, trouvant une chambre à une petite centaine de dollars à la fin

14 février 2014 | | 11 commentaires
14/02/2014 | 11 commentaires

On s’en est rendus compte tous seuls, comme des grands, en faisant la planche une nuit étoilée de juillet, dans la piscine du Borrego Springs resort and spa (trop dure la life). Ici, en plein désert (au sens propre comme au figuré, vu que l’été c’est la dead saison ici, c’est d’ailleurs pour ça qu’on n’a

4 janvier 2014 | | 5 commentaires
04/01/2014 | 5 commentaires

Traduites en anglo-espagnol, les Galleta Meadows seraient les plaines des biscottes. Mais c’est d’abord un désert de sculptures. Ma conception (très personnelle évidemment) de ce que doit être l’art : quelque chose qui interpelle et est accessible à tous. Borrego Springs (sorte de néo petit Palm Springs au milieu du désert californien) revendique une colonie d’artistes.

25 janvier 2013 | | 5 commentaires
25/01/2013 | 5 commentaires

A chaque fois, l’histoire est la même… ou presque. Une progression éclair sur le dos d’un gisement. Il y a de l’or, du charbon ou autre… Et puis un jour, il n’y en a plus. La conquête de l’ouest américain a vu la création de villes champignons qui ont été désertées aussi vite qu’elles sont apparues. Les “ghost towns” sont légion et particulièrement dans les états du Southwest. Deux sites les recensent, état par état, en retraçant leur histoire si singulière : ghostowns.com et legendsofamerica.com. Un bon moyen pour en cocher une ou deux sur votre parcours.

01/05/2012 | 2 commentaires

Catalyseur du mouvement hippie dans les sixties, le quartier d’Haight-Ashbury, à San Francisco, en est toujours le porte-étendard : fresques murales, magasins branchouilles, voire complètement louches, art psyché, maisons victoriennes relookées, foultitude de hipsters au mètre carré. Drogues, rock’n’roll (Janis Joplin, Jefferson Airplane, Grateful Dead y ont habité), Summer of Love… Bref, un passage conseillé

06/04/2012 | 3 commentaires

Un gamin dans un magasins de bonbecs. A moitié autiste, à gratter les bacs, tourner, retourner, prendre, reposer. Je réfléchis, j’écoute, j’esquisse un mouvement de popotin, je me ravise, je grogne et j’y retourne. Ça, c’est moi dès que je mets les pieds dans un magasin de disques. Autant dire que j’ai frisé la crise