Le Los Angeles de La La Land : les lieux de tournage

Avez-vous vu « La La Land » ? Cette comédie musicale de Damien Chazelle, sortie fin 2016 aux Etats-Unis et début 2017 en France a déjà raflé de nombreuses récompenses (presque l’Oscar…) et s’est imposée comme le phénomène de ce début d’année 2017. Du coup, forcément, on a filé au cinéma pour voir les performances d’Emma Stone et de

Deux villes américaines dans le best of 2017 du Lonely Planet

Le célèbre guide de voyages Lonely Planet (l’une de nos références, quand on en prend un) vient de sortir son top 10 des villes à visiter en 2017. Le best-of englobe tout le globe. Et on n’a évidemment pas été surpris de trouver deux villes américaines en bonne place ! L’an dernier, il n’y en

Pourquoi Los Angeles ?

D’où vient le nom de Los Angeles ? Los Angeles, ses plages, son observatoire, son signe Hollywood, ses autoroutes à sept voies, sa 405 toujours bouchée, ses quartiers communautaires géniaux, ses piers, l’activité usante d’Hollywood Blvd… Bref, bref, bref, on adore Los Angeles, sa beauté et ses travers, et on y retournerait bien tout de suite

Skyspace LA : l’observatoire de Los Angeles ouvre le 25 juin

Aux Etats-Unis et dans le monde entier, les plateformes d’observation (observation deck) font un carton, encore plus quand il y a un zeste de sensations fortes. On pense à la Willis Tower (Chicago), à la Stratosphere (Las Vegas) ou au récent One World Observatory (New York). Los Angeles, de son côté, était un peu en retrait à ce niveau

Le football américain de retour à Los Angeles

Voilà 21 ans que les fans angelinos de foot US attendaient ça. Privée d’équipe NFL depuis 1994 et le départ combiné des Rams et des Raiders, Los Angeles va récupérer la franchise des Rams, qui était établie depuis deux décennies à Saint-Louis (Missouri). Le déménagement, souhaité par le propriétaire Stan Kroenke (pour des raisons économiques), a été

Morfale, j’ai mangé sur le Queen Mary

Si on nous avait dit que Michel Sardou et Nicolas Peyrac trouveraient un jour droit de citer sur ce blog, on n’y aurait pas cru. Et pourtant : les deux frenchies ont été inspirés, bien avant nous, par ce paquebot de rêve qu’est le Queen Mary. « Quand je pense à la vieille anglaise qu’on appelait le Queeeeennnn Marrrrryyyy, échouée si loin de ses falaises, sur un quai de Californie. Quand je pense à la vieille anglaise j’envie les épaves englouties. Longs courriers qui cherchaient un rêve et n’ont pas revu leur pays; je ne voudrais pas finir comme elle sur un quai de Californie » (lalalala passage patriotique censuré) et « Le Queen Mary est un hôtel au large de Beverly Hills. et les collines se souviennent des fastes de la dynastie, qui de Garbo jusqu’à Bogie faisaient résonner ses folieeesssss. So far away… from LA… ».

Cimetières : un tourisme qui n’a rien de macabre

Vous le savez bien, lorsqu’on voyage, il y a certains lieux qu’on affectionne et qu’on recherche à chaque étape, avec le plaisir de les comparer. C’est le cas pour les zoos. Mais cette journée de Toussaint est l’occasion de vous avouer qu’on a aussi un petit penchant pour les… cimetières. Pas de panique, rien de macabre : on ne recherche pas particulièrement la compagnie des défunts, c’est plutôt l’occasion de voir la place qui leur est réservée selon les coutumes de chaque pays. Sociologiquement très intéressant. De découvrir parfois des parcs arborés dédiés à la promenade de la taille d’un petit village ou des lieux ouverts à la plus grande fantaisie. C’est drôle de faire le tour d’un cimetière italien où les tombes rivalisent de taille et de splendeur, comme si tout l’argent de la famille était passé dans ces véritables monuments, et a contrario de se balader aux Etats-Unis dans ce qui ressemble à des champs ou des jardins où tout le monde est à la même enseigne, dans des dernières demeures identiques : une simple pierre blanche gravée d’un nom, et dont l’ensemble représente des lignes dignes d’une oeuvre d’art abstrait. Des lieux qui ressemblent d’ailleurs plus à des parcs qu’on visite en voiture (voire avec une carte qui recense les plus illustres « occupants »).

Hollywood : neuf lettres pour une légende

Depuis 1923, c’est la plus grande enseigne publicitaire du monde, neuf lettres de légende perchées à 478 mètres de haut sur une colline et immortalisées dans des centaines de films : « Demolition Man », « Mulholland Drive », « The Artist »… (et bien sûr les Simpson). Plusieurs villes à travers le monde ont osé la reprendre : Pupillin dans le Jura, Meudon, Cullera (Espagne), Antananarivo (Madagascar)… Plusieurs fois menacé par le vieillissement et la pression immobilière, « Hollywood » fêtera l’an prochain, en 2013, ses 90 ans. S’il représente à lui seul le symbole du cinéma et du rêve américain, le panneau, devenu monument (inter)national, a été installé avec une tout autre vocation : la promotion d’un futur programme immobilier sur les collines alentours baptisé « Hollywoodland », qui devait durer un peu plus d’un an.

Sous le soleil de Venice beach

Vu que ce mois d’avril ressemble à s’y méprendre à un mois de novembre, ma moitié me dit hier : « Mets du soleil sur ton blog ». Belle idée. Aujourd’hui, partons alors pour Venice Beach, Los Angeles. Lors de notre visite de la « Cité des Anges » en août 2011, la petite Venise, voulue ainsi par le