Pourboire

11 février 2013 | | 7 commentaires
11/02/2013 | 7 commentaires

Ah, le pourboire aux Etats-Unis. Le premier tip (et ouais, on dit tip) est toujours un grand moment. On transpire, les jambes flagellent, les poils se hérissent. A-t-on mis assez ? A-t-on mis trop (ça, on ne saura jamais) ? Allons-nous encore passer pour ces fucking radins de Français ? Il faut dire que souvent, si votre accent vous trahit, vous pouvez gagner, sur la note, un triple surlignage de « service non included » (service non inclus) ou en face de « tip », voire pire (et mon petit coeur a saigné quand c’est arrivé), un tip déjà inclus. Faut les comprendre, les Français ont la réputation, question de culture oblige (radinerie aussi ?), de tiper petit. D’être des « lousy tippers » selon l’expression.