Roadtrip Pacifique #3 : Hawaï en live

Au revoir le continent ! Après 25 jours dans les états de Washington et d’Oregon, on a pris un nouvel avion pour survoler le Pacifique et découvrir Hawaii (en anglais), Hawaï (en français) ou Hawai’i (en hawaïen). Une découverte totale pour nous. Puisqu’il nous reste 10 jours de roadtrip, on a dû faire des choix entre les quatre grandes îles. Nous visiterons donc Oahu (Honolulu, Pearl Harbor…) et l’île jardin Kauai.

Vous l’avez compris, après l’ouest et le sud, on a placé ce roadtrip 2017 sous le signe du Pacifique avec 35 jours de voyage et trois états (seulement !) au menu. Mais pas n’importe lesquels. On a attaqué ce voyage avec l’état de Washington, avant de filer en Oregon puis à Hawaii. Retrouvez le programme par ici.

Comme chaque été depuis cinq années maintenant (ouah, ça file), on vous emmène avec nous en live pendant notre roadtrip. C’est du taf mais on aime ça. Et je crois que vous aussi. C’est long, c’est écrit souvent à minuit un coup dans le pif, c’est du ressenti et des conseils bruts. Bref, du live chers Roadies. Rendez-vous ici pour les résumés au jour le jour, sur Facebook pour les comptes-rendus et albums-photos quotidiens mais aussi sur TwitterInstagram et Snapchat (ID : lostinthe-usa), pour du vrai direct. N’hésitez pas à réagir, à partager vos bonnes adresses ou à nous faire coucou, si nos routes sont amenées à se croiser. On vous paiera une IPA.

 

Roadtrip Pacifique #1 : l’état de Washington en live

> Roadtrip Pacifique #2 : l’état d’Oregon en live

 

 

 

Hawaï, étape par étape

Île #1 : Oahu

1. Lost à Honolulu (Oahu) 

IMG_8179

 

22/08/17. Ce matin, réveil à 5 h (aïe) dans notre motel de « luxe » des abords de l’aéroport. On a d’abord filé rendre notre chère Kia Sorento, qui a parfaitement rempli sa mission (merci Carigami et Hertz), avant de rejoindre l’aéroport de Seatac. On était venu en avance, mais tout est finalement allé si vite qu’on s’est retrouvés avec une heure d’avance à l’embarquement ! Petit tip pour les Roadies fumeurs (oui on sait, c’est pas bien) : faites le plein avant, on ne peut pas en acheter au duty-free et elles coûtent très cher (11 dollars en moyenne à l’heure actuelle, sur Hawaï). Parenthèse lexicale : on a choisi d’écrire Hawaï avec les trémas, mais ça s’écrit aussi, à l’américaine, avec deux « i », où à l’hawaïenne, avec une apostrophe. 

 

DSC03970 DSC03987 DSC03996 DSC04046

 

Le vol avec Hawaian Airlines a été correct (6 heures). Bon on a dormi la plupart du temps, d’autant que comme avec la plupart des compagnies américaines, tout est en supplément : films, écouteurs, couvertures, nourriture… On a quand même eu droit à un petit-déj et à un cocktail typique (le koloa, une sorte de punch). On a atterri dans un gros nuage à midi à Honolulu. On a marché des plombes pour récupérer nos bagages, par une chaleur tropicale (95° Fahrenheit, soit 35°C). C’est toujours le parcours du combattant ces transferts d’aéroport, ohlalala. Un shuttle plus tard, on récupérait notre nouveau bolide (une Nissan Rogue grise). Les Hawaïens sont très accueillants; on a dit adieu au « hello » pour apprendre le celèbre « aloha ».

Un peu paumés, on s’est dit qu’il fallait qu’on aille prendre un peu la température de l’île. Dans ces cas-là, quoi de mieux qu’un peu de balade en voiture et un petit frichti ?! C’est ce qu’on a fait, à la Kona Brewing company (leur brasserie-étendard), située à l’est d’Honolulu, dans une marina. Idéal pour se mettre dans le bain. Déjà leur bière est super bonne, mais la petite terrasse, le poisson frais et la musique nous ont tout de suite mis dans l’ambiance. On a déjà l’impression d’être au bout du monde : les oiseaux ressemblent un peu aux nôtres mais avec une petite différence (tourterelles à tête bleue), les montagnes et l’océan sont splendides…

 

DSC04121 DSC04116

 

On continue de longer la côte : la mythique Hanauma bay (réserve naturelle fermée… le mardi donc forcément aujourd’hui) et de superbes plages dont Sandy beach, là où Barack Obama (originaire de la ville) a dispersé les cendres de sa grand-mère… Les flots sont déchaînés, le temps incertain mais ça donne beaucoup de caractère au paysage. Et limite tant mieux, on a bien assez chaud ! On fait un saut dans les jardins du Koko crater, un cratère volcanique qui abrite un jardin botanique aux odeurs délicieuses…

 

IMG_7945 IMG_8036 IMG_8073 IMG_8112

 

Honolulu est réputée pour connaître de gros embouteillages, notamment de 15 heures à 18 heures. Tombant dedans, on va direct au spot coucher de soleil (Magic island). La ville nous fait une bonne impression : certes la skyline est imposante et le centre hyper bétonné, mais les gens ont l’air de se l’approprier. On est loin de Miami beach and co (qu’on craint un peu). Malgré les nuages, le coucher de soleil est collector, avec au premier plan des surfeurs, des pêcheurs de crabes et des locaux qui s’adonnent au yoga (y compris sur paddle !).

 

IMG_8402 IMG_8416 IMG_8609

 

On se rend compte que lorsqu’on est arrivés dans l’état de Washington, il y a 3 semaines, le coucher de soleil avait lieu un peu avant 21 heures; là c’est avant 19 heures. D’ailleurs on a désormais 12 heures de décalage avec l’Europe.

Un peu KO, on s’est dirigés vers notre hôtel : un resort, forcément. L’Outrigger Reef. Généralement on n’est pas trop clients, mais on a voulu tenter. La surprise a été à la hauteur : accueil 10 étoiles (cocktail de bienvenue, orchidée…) et surtout (on ne sait pas ce qu’on a fait, si la réceptionniste a eu un chiant avant ou nous a trouvés sympas) on a été surclassés. On avait pris une belle chambre, on atterrit dans une suite de folie avec deux salles de bain, trois terrasses, un bureau, un salon, un jacuzzi… Un vrai bonheur quand on a sauté du lit à 5 heures pour prendre l’avion. La journée se termine au Duke’s, une institution donnant sur la plage. Super ambiance, guitariste exceptionnel, excellente nourriture. Une adresse à garder.

 

DSC04170 DSC04179 DSC04187 DSC04223
DSC04326 DSC04307

 

 

Notre hébergement : Ocean Outrigger Reef à Waikiki, Honolulu, Oahu (350 $ TTC la nuit, qualité/prix sur 5 : ****). La grande classe. Suite après avoir été surclassés, du très haut niveau. Voir et réserver. Il existe d’autres hébergements à Honolulu, voir ici

Notre resto : Kona Brewing Co à Honolulu  (prix sur 5 : $$$, qualité sur 5 : ****), Duke’s Waikiki à Honolulu  (prix sur 5 : $$$, qualité sur 5 : ****)

 

 

 

2. Lost d’Honolulu à Kaneohe

IMG_0247

 

Mercredi 23/08/17. A Honolulu, on était tellement bien qu’on s’est endormis comme de gros bébés sur nos ordinateurs cette nuit ! On avait eu le temps de mettre le réveil hyper tôt pour assister au lever de soleil depuis notre (tri) terrasse de rêve. D’ailleurs on va changer de rythme : à Hawaï, tout ferme tôt (enfin il n’est pas rare de voir des sites, des musées ou des magasins fermer entre 15 h et 17 h) et le soleil se couche avant 19 heures, donc il faut qu’on soit prêts plus tôt si on veut en voir le maximum.

Le soleil s’est bien levé, sans les gros nuages noirs qu’on avait aperçus hier. On est allés prendre un super petit-déj plein de fruits (goyave, ananas…) et de toasts de couleur (car aux fruits). On trouve pour l’instant les Hawaïens très « healthy » : ils mangent plutôt sainement et on les voit beaucoup faire du sport depuis notre arrivée. Pas trop le temps pour les analyses sociétales, on a fait un tour sur la plage puis repris la voiture pour aller à la découverte d’autres quartiers d’Honolulu.

 

IMG_8805 IMG_8845 DSC04420

 

Cette ville est plutôt sympa : certes il y a des bouchons par endroits, et beaucoup trop de boutiques au gout de certains (lol), mais elle est riche de plein de facettes. Derrière sa skyline futuriste et ses gros resorts, le downtown abrite plein de monuments historiques (Iolani palace, seul témoin de la royauté sur le sol américain, un capitole insolite (pas de traditionnel dôme mais un toit plat), des musées… On trouve en revanche qu’il y a énormément de sans-abris. Le quartier de Chinatown  est très authentique; on y a acheté un lei (le fameux coller hawaïen) pour quelques dollars (et, incroyable pour les Américains, eu une bise : c’est la tradition lorsqu’on met un lei au cou de quelqu’un). C’est aussi là qu’on trouve des temples (bouddhistes et autres), un jardin botanique…

 

IMG_8968 IMG_9082 IMG_9115 IMG_9141 IMG_9193 IMG_9315 IMG_9360

 

On a quitté le coin un peu à regret car on devait être à 13 heures à Pearl Harbor (on avait réservé). La fameuse base navale attaquée par surprise par les Japonais le 7 décembre 1941, marquant l’entrée en guerre des Etats-Unis dans la Seconde Guerre Mondiale. Une offensive immortalisée dans un film un peu chamallow où Ben Affleck est trop beau et que Delphine se repasse plusieurs fois par an en sanglotant au grand dam de JP (lol 2). Il est possible de visiter plusieurs bateaux et musées (il paraît que ça prend la journée); nous on s’était dit qu’on verrait sur place car on voulait surtout venir sur le site et voir le mémorial de l’USS Arizona (cuirassé), toujours sous l’eau et qui sert de tombe aux 1177 marins qui n’ont pas pu le quitter…

Bad news en arrivant (après s’être trompés et avoir failli entrer dans la base militaire voisine): comme cela se produit assez souvent, le national park a interdit la dépose des visiteurs sur le mémorial (lui-même sur l’épave) en raison des conditions météo (trop de vent). On commence par s’asseoir pour visionner un film (très bien fait, avec de superbes vidéo d’archives à la qualité bluffante) avant de monter à bord du bateau qui nous emmène dans le port. Instant émouvant : il y a tant de marins là-dessous.

 

IMG_9436 IMG_9531

 

A la sortie, on était tout cuits; il faut qu’on se réhabitue à ces fortes chaleurs humides. Plusieurs possibilités de programme s’offraient à nous mais en pareil cas, quoi de mieux qu’aller se baigner.! Sans grand espoir (il paraît que c’est toujours blindé et du coup inaccessible), on a rallié Hanauma Bay, une baie préservée dont la plage est régulièrement classée parmi les plus belles des Etats-Unis. Et là surprise : on se gare direct ! La chance semblant avoir retrouvé notre adresse (on touche du bois), ça ne s’est pas arrêté là : la caisse ayant fermé, on y est entrés gratuitement (normalement c’est 7,50 dollars par personne). On a fêté ça avec notre première « shave-ice », une spécialité hawaïenne. Une sorte de grosse boule de glace pilée sur laquelle ils versent des sirops. C’est pas mal (et ça met curieusement pas mal de temps à fondre). On a aussi fait la connaissance d’une nuée de mangoustes (trop mignonnes, et très friandes des poubelles) et aussi d’une colonie de chats dont une portée toute fraîche de chatons trop mignons ! (désolés mais vu qu’on est dans des « pays » très chiens ces temps-ci, ça nous a fait trop plaisir !).

On pensait filer à l’eau mais non : la réserve tient à sensibiliser ses visiteurs, et on a dû assister à une (nouvelle) projection avec des consignes de sécurité pour nous et pour les fonds-marins. Il n’est pas rare que des tortues marines passent par là, ainsi que plein de poissons multicolores. On s’y est enfin lancés. L’eau était bonne mais un peu agitée (on a vu quelques poissons). On est remontés en mini-trolley.

 

IMG_9693 IMG_9793 IMG_9868

IMG_9670

 

Là, nouveau choix à faire : doit-on aller « checker-in » dans notre nouveau resort à une cinquantaine de minutes de là ou pousser encore un peu à Honolulu ? Réponse 2 évidemment. On a voulu tenter l’une des randos qu’on a listées et que nos followers préférés nous ont conseillée : le Koko crater trail. Un trail assez insolite qui consiste à gravir le Koko crater par une montée à pic de marches en bois encadrées par des rails (made in France). Ce serait un bon spot pour voir le coucher de soleil. Un peu avant 18 heures, on a commencé à prendre le sentier. A 18h30 passées, Delphine déclarait forfait (quoi?! avec des petites pattes les marches étaient énooormmmes). JP a continué. A 19 heures, la nuit était tombée et toujours pas de JP. Je suis retournée le chercher toute en panique. Le cortège des gens descendant à la lumière du téléphone ou à la lampe torche était féérique. Mais bon quand même. « Have you seen a man with a t-shirt swing « Todo esta bien ?! ». A 19h45, il était là. Bien fatigué. La virée est chouette, la vue d’en haut exceptionnelle, mais il faut être en peu entraîné pour s’y frotter ! (bons ok des mecs pieds nus et des enfants l’ont fait).

 

DSC04466 IMG_0181 IMG_0212 IMG_0242 IMG_0300

 

Ca y est, nous voilà en direction à notre hôtel. Le Paradise Bay Resort, qui porte bien son nom. On est (encore) accueillis par une bande de chats. Tout est plongé dans le noir. Encore un accueil quatre étoiles, et des prestations hallucinantes (yoga, cours de paddle, virée tortues et raies)… On a soif, faim, la totale… Mais on a l’impression d’en avoir déjà vu tellement ! On va tenter de trouver quelque chose qui se mange à Kanehoe mais on finit avec les sushis du Safeway (en réservant notre luau à Kauai) et un ananas énorme à 69 cents. Oui, 69 cents. Du pur local et un délice. 

 

DSC04530 IMG_0358 DSC04547

 

Notre hébergement : Paradise Bay Resort à Kaneohe, Oahu (225 $ TTC la nuit, qualité/prix sur 5 : ****). Lové dans une baie, un très bel ensemble de plusieurs grands studios, accueil parfait, piscine, prestations au rendez-vous. Voir et réserver. Il existe d’autres hébergements non loin, à Kailua, voir ici

Notre resto : aucun (Safeway)

 

 

 

3. Lost à Honolulu et sur la côte est

IMG_0649

 

24/8/17. Pour le Paradise, c’est vraiment le Paradise au Paradise Bay Resort. Dès qu’on ouvre l’oeil, on n’a qu’une envie : se jeter sur la terrasse pour voir le lagon et en arrière-plan les immenses montagnes qui ne sont pas sans rappeler « Lost, les disparus ». En même temps, cela a été tourné dans le secteur.

 

DSC04570 IMG_0509 IMG_0566

 

Une fois le petit dej sur la terrasse avalé, quelques chats pas trop farouches de la propriété pris en photo, on a pris la route d’Honolulu, à 30 minutes de route. Il fallait refermer le dossier Honolulu avant de prendre la route de la côte est. Nous avons effectué un premier stop devant la statue d’Elvis, qui a fait un retour fracassant dans l’île en 1968, puis fait un peu de shopping au Ala Moana Center, un immense centre commercial en plein coeur de la ville. Il y en a pour tous les goûts avec en plus un immense « food court ». On a craqué pour quelques souvenirs et des chemises et robes… hawaïennes. Attention, ça va piquer les yeux. Et à 13 heures, c’est chant et danse locale. Ambiance garantie.

 

IMG_0671
DSC04645
DSC04651

 

Puis nous sommes retournés voir les plages de Waikiki et notamment la célèbre Kuhio Beach, d’un bleu superbe. A voir juste à côté, une statue de surfer et une de… Gandhi. Malgré la circulation, un peu désespérante, on parvient à retirer de l’argent puis à gagner les hauteurs. Tout d’abord au Punchbowl Cemetery, où repose le grand-père de Barack Obama. La vue sur le centre d’Honolulu est déjà agréable. Mais que dire du Puʻu ʻUalakaʻa State Park : un panorama exceptionnel de l’aéroport à Diamond Head.

 

IMG_1091 IMG_1146 IMG_1183

 

C’était notre dernier regard sur Honolulu pour le moment. Cap à l’est. Nous n’étions pas allés au-delà de Sandy Beach. Alors cette fois : Makapu’u Point pour le point le plus à l’ouest (avec un chouette viewpoint) puis Waimanolo, village typiquement hawaïen avant d’arriver à Kailua. Ici, deux très très belles plages  de la côte : Kailua Beach Park et, plus cachée, Lanikai… le temps de piquer une tête.

 

IMG_1445 IMG_1502

 

Notre hôtel n’est pas très loin et il reste un peu de temps avant le coucher du soleil. On va alors voir un Heiau caché derrière le parking d’un YMCA. Un Heiau, c’est un ancien temple hawaïen. Ils ont été détruits à partir de 1819 quand le roi Kamehameha II  a aboli ce système religieux. Aujourd’hui, il ne reste que des tas de pierres.

 

IMG_1620

 

Pendant une petite balade dans le Kawai Nui « marsh » (marais), notre ventre crie famine. On trouve un restaurant qui nous convient sur Kaneohe, le Haleiwa Joe’s. Les prix sont plutôt costauds mais la qualité est au rendez-vous, Delphine misant sur un morceau magnifique de viande et JP sur un Opah (Lampris) en croûte de sésame. Le tout arrosé d’un cocktail. Un dernier saut dans la piscine de notre hôtel (après une fine négociation avec le concierge pour gratter 15 minutes) et nous pouvons enfin vous écrire ces quelques mots.

 

DSC04686 DSC04711 DSC04717 IMG_1719 DSC04729

 

Demain : la côte est et la côte nord sont au menu

 

Notre hébergement : Paradise Bay Resort à Kaneohe, Oahu (225 $ TTC la nuit, qualité/prix sur 5 : ****). Lové dans une baie, un très bel ensemble de plusieurs grands studios, accueil parfait, piscine, prestations au rendez-vous. Voir et réserver. Il existe d’autres hébergements non loin, à Kailua, voir ici

Notre resto : Haleiwa Joe’s à Kaneohe  (prix sur 5 : $$$$, qualité sur 5 : ****). Pour se faire un plaisir. 

 

 

4. Lost sur la côte est et North Shore

IMG_2177

 

25/8/17. En regardant nos jambes complètement cramées ce soir (rouge fluo ça compte ?!), on se dit que la journée a été bien remplie et… ensoleillée. Tout a commencé au réveil au Paradise Bay Resort à Kaneohe, qui a la très bonne idée de proposer des activités/prestations gratuites. Alors, après le breakfast, on a profité d’un kayak mis à disposition pour explorer les environs, depuis l’océan. Les nuances de bleu, les montagnes ont encore un autre aspect depuis l’eau.

 

DCIM100GOPRO
DSC04802

 

Mais on n’était pas rassasiés. Cours de paddle à 11 heures ? On prend ! Surtout que l’on voulait en faire depuis longtemps. Sous l’oeil bienveillant de notre prof Jacqueline, qui est française mais n’en parle pas un mot, Delphine a une révélation. Le stand-up paddle, c’est sa came. Elle maîtrise malgré les courants. JP, lui, a hérité d’une rame de kayak et doit donc pagayer à genoux. Avant de tenter debout, de tomber, de se relever, de retomber et d’y arriver. Ouf.

 

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO

 

La veille, Lanikai Beach, qui a la réputation d’être une des plus belles au monde, nous avait laissés un peu sur notre faim. Alors, puisque le ciel est bleu, c’est le moment. Et quelle claque ! On vous laisse seuls juges en regardant les photos. JP a le temps de faire un peu snorkeling avant de se faire choper par ce qu’il croit être des mini méduses urticantes.

 

DSC04959 DSC04944 DSC04912 DSC04916 DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO

 

Depuis Kailua, il fallait reprendre le chemin du nord. On passe rapidement au Byodo In temple, réplique d’un temple bouddhiste japonais (et lieu de tournage de la série Lost) puis à Tropical Farm pour acheter une spécialité du coin, des noix de macadamia, et enfin au Kuaola Ranch, une institution du secteur, qui propose des tours guidés et une zipline. La route est de plus en plus jolie et les vagues qui se fracassent sur les rochers viennent même déposer quelques gouttes sur les voitures de passage. Nous, on arrive à Laie, ville mormone, qui abrite le Polynesia Cultural Center et un très joli point de vue, le Laie Point State Wayside.

Cette côte, qu’on dit presque abandonnée (on s’était fait peur en lisant à plein d’endroits qu’il fallait se ravitailler à Kanohe sinon c’était la mort certaine ou pas loin), est belle à en pleurer. Sauvage mais pas déserte : on trouve de tout (magasins, stations…) mais c’est vrai que tout ferme tôt (17 heures).

 

IMG_1924 DSC05013 IMG_2011 IMG_2053 IMG_2144 IMG_2166 IMG_2274

 

C’est pas tout mais on commençait à a voir faim et on avait noté dans notre petit carnet (de longue date) des camions de crevettes installés dans le coin, à Kahuku. On choisit le nôtre, le Romy’s, avec crevettes beurre et ail, et sauce aigre-douce. Dégustation à côté des bassins d’élevage. Yummy.

 

IMG_2326 IMG_2372

 

Après cela, on finit la route qui nous sépare du BackPackers à Haleiwa, notre point de chute du soir. On remarque qu’ici, North Shore et même côte est, c’est tout ou rien. Soit foodtruck, soit restaurant à 40-50$/tête, soit resort de luxe, soit auberge de jeunesse. Et bien là, c’est auberge de jeunesse, sauf qu’on n’est plus tout jeunes.  On a tout juste le temps de capturer le coucher de soleil fabuleux à Laniakea Beach, connue pour ses tortues. Le resto du soir sera le Beach House, avec un délicieux mahi mahi, une salade au homard et un banana split. Un délice. Allez, on retourne jouer les vieux dans notre auberge de jeunesse.

 

DSC05066
IMG_2625
DSC05100
DSC05119

 

Notre hébergement : BackPackers à Haleiwa, Oahu (86 $ TTC la nuit, qualité/prix sur 5 : **). Le BackPackers est l’un des rares logements du secteur sur le North Shore. Une auberge de jeunesse avec des chambres/cabanes et des salles de bain/cuisines partagées. Voir et réserver. Il existe quelques hébergements non loin, dont le Turtle Bay Resort (notre premier choix).

Notre resto : Beach House à Haleiwa  (prix sur 5 : $$$$, qualité sur 5 : ****). Pour se faire encore un plaisir. 

 

 

5. Lost sur le North Shore et retour à Honolulu

DCIM100GOPRO

 

26/08/17. Avec la chaleur et l’envie pressante de lever le camp, on a démarré très tôt ce matin. Quelle merveille de voir le jour se lever sur l’océan… surtout quand il est accompagné de trois gouttes de pluie et donc de notre premier arc-en-ciel, l’emblème de l’état ! On est tout de suite retournés à Laniakea beach, surnommée la plage des tortues, où elles viennent régulièrement s’étendre sur la plage… On n’en avait pas vu hier soir, et on a bien cru que ce serait pareil. Mais non : deux petites tortues nous ont offert un joli show matinal entre les rochers…

 

DSC05193

DSC05136

 

On est ensuite allés à Haleiwa, la « ville ». Surtout pour trouver un masque de plongée à Delphine (notre combiné est trop grand, elle va se noyer!). On s’arrête au Surf’N’Sea, institution de surfeurs. Si on nous avait dit que c’était aussi technique de trouver LE masque ! Après de bons conseils, on repart avec celui de Batman. On pousse un peu le long des jolis magasins colorés (et qui proposent des trucs sympas). On profite de la toute petite file d’attente (c’est rare apparemment) pour aller goûter les produits du roi de la shave ice, Matsumoto (apparemment même Obama y a eu ses quartiers). Rien à voir avec la précédente. La machinerie est bien huilée : une boule de glace ‘eau granitée) recouverte d’une trentaine de sirops au choix voire de haricots rouges et de glace. On tente les classiques : une tropicale et une « rainbow ». C’est délicieux et très bon marché (2,50 dollars l’une); rien ne rafraîchit autant que ça (et on en avait bien besoin, car le soleil tape vraiment !).

 

IMG_2945 IMG_3092

 

Nous sommes parés pour d’autres plages. Et d’abord une plage secrète, très peu connue, avec un accès dissimulé sur une route secondaire entre les villas. On l’avait trouvé il y a quelques mois et une Roadette nous avait rappelé d’y faire un tour. Pour deux raisons. 1/ C’est l’un des lieux de tournage de Lost, le site du crash de l’avion (deux plages ont été utilisées pour cela. 2/ Les tortues aiment bien y venir. Et on n’a pas été déçus. Là, à deux ou trois mètres de nous, une dizaine de tortues font le show et sont ramenées constamment par les vagues. Un spectacle ahurissant. On est restés près d’une heure à les voir évoluer, en prenant un maximum de photos tandis qu’un groupe de Coréens hilarants n’en revenait pas.

 

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO IMG_2822 IMG_3347 IMG_3402IMG_4118 IMG_3936 IMG_3923

IMG_3168

 

Nous n’allions pas quitter le North Shore sans faire du snorkeling. Et pour ça, il y a l’endroit idéal, l’un des plus réputés de toutes les îles : Shark’s Cove. L’endroit est bien plein et on comprend vite pourquoi.Des poissons partout, de toutes les couleurs. Il paraît même que des requins corail viennent parfois faire un coucou.

 

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO

 

Là, à quelque sheures du coucher de soleil, on a dû faire un choix de programme. Le route ne dessine pas une boucle parfaite autour d’Oahu. Il n’y en a pas dans le nord-ouest. La côte ouest se visite en deux fois (à moins de prendre un sentier à pied), au départ du nord et d’Honolulu. On a pris d’abord l’intérieur des terres pour aller à la Dole plantation (la plantation d’ananas dont on connaît la marque depuis qu’on est tout petits !). On peut y faire plein de choses (assez touristiques), mais on s’est contentés d’un tour sur le site, au magasin et à l’intéressant jardin d’ananas du monde (l’occasion de voir en vrai comment ça pousse). On a surtout goûté à la star du lieu : le sorbet à l’ananas, noyé dans du jus… d’ananas (un float). Un délice.

 

IMG_4452 IMG_4472

 

Les paysages changeant à nouveau à chaque kilomètre devant nos yeux, on a accéléré le rythme car on voulait voir un maximum de la côte. On est allés jusqu’au bout du bout au nord-ouest, le départ du Kaena Point Trail, en passant par Waialua puis Mokuleia Beach Park et le Camp Erdman (le camp des autres dans Lost). 

 

IMG_4669 IMG_4711

 

Il nous restait à traverser l’île du nord au sud pour aller voir un secteur moins couru, le sud-ouest. Ici, ce sont surtout les véritables hawaiiens qui vivent. On fait quelques kilomètres puis on décide de s’arrêter pour le coucher de soleil à Turtle Beach, aussi appelée Papaoneone Beach. Encore un beau spécimen (on se répète). C’est la nuit tombée qu’on a rejoint Waikiki et notre hôtel : le Surfjack. Ambiance trendy sympa, piscine collector (c’est écrit « Wish you were here » au fond), chambre mimi… A cette heure, on n’a pas trop le choix, on retourne au Duke’s Waikiki pour clore notre séjour sur Oahu. Demain, Kauai nous attend. Réveil à 6 heures pour prendre l’avion.

 

IMG_4869 IMG_4876 IMG_4894 DSC05389 DSC05396 DSC05422 DSC05439

 

Notre hébergement : SurfJack Hotel & Swimclub à Honolulu, Oahu (205 $ la nuit + taxe et resort fees, qualité/prix sur 5 : ***). Pour cette courte nuit à Waikiki, nous avons voulu réserver dans cet établissement branché un tout petit peu à l’écart du front de mer. Voir et réserver Il existe d’autres hébergements à Honolulu, voir ici

Notre resto : Duke’s Waikiki à Honolulu  (prix sur 5 : $$$, qualité sur 5 : ****)

 

 

Oahu, notre bilan « à chaud »

L’île est beaucoup moins touristique « bling bling » qu’on s’y attendait, notamment Honolulu, sa capitale (bien que l’ambiance soit très différente entre la semaine et le week-end). A Honolulu, où il y a bien plus que les plages, il faut composer avec les bouchons (quasi permanents sur la H1). La circulation est hyper dense, c’est très compliqué de tourner, de faire demi-tour… On y perd vite 5, 10 minutes puis une demi-heure. C’est tout de même, comme on l’avait espéré en préparant notre roadtrip, un bon point de départ pour partir à la découverte de l’archipel. En dehors d’Honolulu, il y a des coins hyper nature à découvrir. On a adoré la côte nord (North Shore) et, à l’Est, le secteur de Kanehoe-Kailua. L’île (comme Kauai d’ailleurs) se prête davantage à poser ses valises à un ou deux endroits (sur 1 semaine), dans un resort avec activités (etc.) et à rayonner depuis. Au nord, nous avons fait l’un des meilleurs snorkelings de notre séjour (Shark’s Cove à Pupukea).

 

 

 

 

Île #2 : Kauai

6. Lost dans le sud de Kauai

IMG_6183

 

 

27/8/17. Bip, bip, bip. Debout à 5h30 ce matin. L’avion pour Kauai est à 9 heures à l’aéroport d’Honolulu mais il nous faut encore ranger des sacs, rendre la voiture et faire tout le tralala à l’aéroport. Du grand classique sans saveur. C’était sans compter le « Scone Gate ». Hier, on demande à la réception de notre hôtel si quelque chose est prévu pour ceux qui quittent l’hôtel tôt. On nous dit que le petit dej est à 6h30 et qu’on pourra au moins attraper du café. Ok. Arrive le moment. JP fait le check out, récupère la voiture pendant que Delphine trouve le stand pour le café et attrape un scone. Là, une nana déboule, course Delphine jusque dans la voiture, en mode tête chercheuse et commence à s’exciter. « Vous avez touché les scones, ils ne sont pas gratuit, faut les payer…« . Genre, on t’a volé un scone, le bien le plus précieux sur terre. Bref, Delphine s’était trompé d’endroit et n’était pas dans la salle du breakfast. Bien blasés par un tel réveil, on n’a pas le courage de répondre à la furie. On lui file quelques bucks pour le scone, dégueulasse soit dit en passant, et on file à l’aéroport. C’est fou comme un petit évènement peut ruiner en deux minutes l’image d’un hôtel. On s’en souviendra et quelques plateformes aussi…

 

DSC05609

 

L’aéroport, le vol (40 minutes), la récupération de la voiture : tout se passe bien. Nous voilà à Kauai, nouveau terrain de jeu pour les prochains jours. Première chose, aller souffler et potasser sur une plage. On se pose à Hanamaulu Beach Park avant d’aller voir le Menehune Fish Pond (ou Alakoko), un bassin (que l’on dit créé par des elfes) à l’intérieur des terres. Toujours pour décompresser, on fait un arrêt à Kalapaki Beach pour manger chez Duke’s. Enfin requinqués, nous sommes prêts à enchaîner.

 

IMG_5107 IMG_5127 IMG_5372

 

L’objectif du jour était de découvrir le Waimea Canyon, le Grand Canyon d’Hawaï. Oui, vous avez bien lu. Et vous savez quoi ? On en est pas loin. cela a des airs de North Rim du Grand Canyon. On fait tous les points de vue (le Waimea Canyon Lookout est le meilleur) en serpentant sur une longue route un peu inégale. Autre arrêt indispensable, le Kalalau Lookout, qui permet d’avoir un premier aperçu de la Napali Coast. D’un autre point de vue, on voit, au loin, Niihau, une autre île hawaïenne. elle appartient entièrement à la famille Robinson (haha) et, hormis quelques rares tours, il est interdit de s’y rendre. On passe aussi par la Kokee Forest et le Kokee Lodge avant de redescendre sur la côte et de prendre nos quartiers au Waiema Plantation Cottages.

 

IMG_5424 IMG_6408 IMG_6418 IMG_6423 IMG_5547 IMG_5606

 

Reste le coucher sur soleil que l’on choisit de faire à Kekaha Beach, l’un des meilleurs spots de l’île pour cela. Spectaculaire encore. Après quelques courses à Hanapepe, on mange à Port Allen, à l’excellente Kauai Brewing Co. A notre retour à Waimea, le ciel est constellé d’étoiles (une particularité de la côte ouest de Kauai). Malgré la fatigue et avant d’écrire ces lignes, nous sortons capturer cela sur la plage. Vivement demain.

 

IMG_5709 IMG_5666 IMG_5772 IMG_5875 IMG_6012
DSC05730 IMG_6180
IMG_6194

 

 

Notre hébergement : Waimea Plantation à Waimea, Kauai (185 $ la nuit + taxe et resort fees, qualité/prix sur 5 : ****). Des cottages avec accès direct à la plage et à une piscine. Les cottages, charmants, sont très bien équipés (frigo, plaques, micro-ondes, table, terrasse…). Voir et réserver.  Il existe d’autres hébergements dans le secteur, particulièrement à Waimea et Poipu, voir ici

Nos restos : Duke’s Kauai à Lihue  (prix sur 5 : $$$, qualité sur 5 : ***), Kauai Brewing Co à Port Allen (prix sur 5 : $$, qualité sur 5 : ****)

 

 

7. Lost dans le sud de Kauai et sur la Napali Coast

IMG_7229

 

28/08/17. Voici une journée un peu particulière et qui sera un peu plus rapide à vous raconter. Primo, on a traîné un peu ce matin. Le besoin de souffler après plusieurs réveils matinaux et un transfert en avion. On a donc doucement émergé de notre ancienne plantation de canne à sucre. On adore cet hébergement et on vous le conseille chaudement.

On avait rendez-vous à 14h à Port Allen, à quelques kilomètres à l’est de là où nous dormons, à Waimea. Il fallait donc faire vite pour profiter un peu du coin. Premier arrêt, Waimea. Cette petite bourgade (joli ciné au passage) fut le point de chute d’un certain James Cook lorsqu’il plaça Hawaii sur la carte. Et oui, car James Cook était explorateur avant de vendre des voyages tout prêts. On retrouve sa statue au centre-ville. A peine plus loin, il y a le Russian Fort. Alors, il ne reste plus que quelques tas de pierres, rappelant que l’île faillit devenir russe, mais l’endroit est joli avec toute cette terre rouge et la vue sur Waimea Bay.

 

IMG_6226 IMG_6293 IMG_6319

 

La ville suivante est Hanapepe, collée à Eleele et à Port Allen. D’abord, Eleele et sa Salt Pond Beach, idéale pour se baigner et à côté d’une des dernières productions locales de sel. Puis, Hanapepe, qui a inspiré le dessin animé »Lilo & Stitch », est une ville charmante avec de nombreux petits magasins, dont la librairie indépendante la plus à l’ouest des US « Talk Story », un marchand de sel et d’épices agréable (Aloha Spice Company), des cadeaux chez JJ Ohana… On y trouve aussi un pont suspendu au-dessus de la rivière, le Swinging Bridge, pour une traversée qui balance pas mal. En continuant un tout petit peu sur Helewili Rd, on tombe alors sur les hectares de caféiers de la Kauai Coffee Co.

 

IMG_6427 IMG_6340 IMG_6530 IMG_6572

 

L’heure avance alors on décide d’aller sur Port Allen. Là, deux curiosités : Glass Beach, qui comme celle de Fort Bragg en Californie, est recouverte de morceaux de verre polis et, juste à côté, un très beau cimetière japonais qui surplombe l’océan, le Mc Bryde Sugar Plantation cemetery.

 

IMG_6656 IMG_6714

 

Nous étions fin prêts pour aller prendre la mer avec Captain Andy’s. Au menu, croisière coucher de soleil  de 4 heures et repas sur la Napali Coast, cette ensemble naturel immense sur la côte ouest de Kauai. Quelques images vous rappelleront des tas de films : Jurassic Park, King King, Pirate des Caraïbes…

Captain Roy à la barre de notre catamaran, avec une trentaine de convives, on a filé vers l’ouest, passant devant Waimea, la base militaire, Polihale SP puis la Napali Coast. Fascinante avec ses grottes, ses cascades, ses petites plages, ses arches (dont la célèbre Honopu Arch) et surtout ses montagnes parfaitement dessinées. Nous faisons un arrêt plus prononcé devant les Cathedrals, le point de vue le plus célèbre. On avait tourné au Ginger Ale depuis le départ, place au cocktail maison, le « Sneaky Tiki’ et au repas, que l’on n’a pas adoré (salade, boeuf, poulet, riz, asperges, cheesecake).

 

IMG_6830 IMG_6947 IMG_7043 IMG_7078 IMG_7151 IMG_7241 IMG_7332 IMG_7353

 

Alors que le soleil descend, Captain Roy reprend le chemin de Port Allen, en musique. Delphine prend la barre et, finalement, nous voyons le soleil plonger dans l’océan au son de « Over the rainbow » du célèbre chanteur hawaiien Israel Kamakawiwoʻole. Parfait. De retour de nuit à Port Allen, nous filons acheter quelques pupus et sushis pour finir la soirée sur la terrasse de notre cottage, avec toujours plus d’amour pour Kauai.

 

IMG_7513 IMG_7484 IMG_7479 IMG_7547

 

Demain : on en termine avec le sud de l’île et on se rajoute l’est

Notre hébergement : Waimea Plantation à Waimea, Kauai (185 $ la nuit + taxe et resort fees, qualité/prix sur 5 : ****). Des cottages avec accès direct à la plage et à une piscine. Les cottages, charmants, sont très bien équipés (frigo, plaques, micro-ondes, table, terrasse…). Voir et réserver.  Il existe d’autres hébergements dans le secteur, particulièrement à Waimea et Poipu, voir ici

Nos restos : aucun (croisière et supermarché – Big Save)

 

 

 

8. Lost de Waimea à Kapaa (sud et est)

IMG_8140

 

29/8/17. Après deux jours à naviguer dans le sud de l’île, nous avons finalement navigué… dans le sud de l’île. Le temps de quitter notre cottage, nous filons sur Waimea pour acheter quelques souvenirs et des t-shirts « Red Dirt » pour JP. Qu’est-ce ? Une institution sur l’île. Ces t-shirts rappellent la couleur de la terre de l’île. En 1992, l’ouragan Iniki ruinent la collection de t-shirts blancs d’un commerçant et leur donnent une couleur poussière. Les « Red Dirt Shirts » étaient nés. On en prend deux avant de se délecter d’une shave icee de chez Jojo’s.

 

IMG_7686 IMG_7563 IMG_7776 IMG_7806

 

Nous avons poursuivi notre route vers l’est et le secteur de Koloa/Poipu, très réputé. Après être passés sous le Tree Tunnel, nous arrivons à Koloa, ancienne plantation de canne à sucre, dont le « Old Sugar Mill », un peu en retrait du centre, est un beau témoignage. Le centre est tout mignon avec ses boutiques colorées. Puis nous filons voir le , nous avions vu une tortue sortir la tête de l’eau. Nous y retournons. Pas de tortues mais le spot est excellent et les surfeurs sont également nombreux un peu plus loin. Nous passons ensuite pas Koloa Landing et Poipu Beach, cette dernière étant très populaire. Poipu, c’est le secteur des resorts et nous n’avons pas envie de nous éterniser.

 

 

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO

IMG_8028 DSC05816 IMG_8275 IMG_8450

 

Lors dela préparation, une plage, Mahalepu, avait attiré notre attention. Une petite route qui part du Grand Hyatt permet d’y accéder. Au début, c’est un plaisir. Puis, la route devient difficile, voire très difficile. Un vrai terrain de cross avec des trous immenses. Finalement, nous parvenons à nous garer et à faire les quelques mètres qui nous séparent du sable. Un seul mot : exceptionnel. La plus belle plage que l’on ait vu depuis notre arrivée à Hawaï. C’est sauvage, désertique… La plage est immense et les coquillages pullulent. C’est aussi un spot de snorkeling reconnu (trop de vent aujourd’hui pour nous). On tombe même sur un phoque moine hawaiien en train de se reposer. Nous prenons le temps d’observer (sans trop s’approcher hein) cette espèce en danger avant de repartir par la doute défoncée.

 

IMG_8927 IMG_9059 IMG_8963 IMG_9141 IMG_9270

 

Il est un peu tard pour aller voir le soleil sur la côte nord, surtout que le temps est couvert. Alors, on s’arrête à Kapaa, notre ville pour deux nuits. Promenade sur le font de mer, check-in puis un repas à l’Olympia Café pour finir la journée. Bonne nuit.

 

DSC05855 IMG_9360 DSC05898 DSC05930

 

Notre hébergement : Coral Reef à Kapaa, Kauai (165 $ la nuit, qualité/prix sur 5 : ***). Un hôtel face à l’océan à Kapaa, grande chambre, vue océan, frigo, micro-ondes. Voir et réserver.  Il existe d’autres hébergements dans le secteur, voir ici

Notre resto : Olympia Cafe à Kapaa (prix sur 5 : $$$, qualité sur 5 : ***)

 

 

9. Lost sur la côte nord de Kauai

IMG_0718

 

30/8/17. Est-ce la fin qui approche doucement mais sûrement où le rythme hawaïen ? Toujours est-il qu’on finit notre périple à Kauai sur les chapeaux de roue (et pas loin des rotules). Ce matin, on s’est levés tôt pour faire tout ce que l’on espérait (le quasi tour de l’île). Après un rapide petit-déj, on est allés faire le plein (la Jeep est gourmande), puis chercher un ukulélé (Delphine en veut absolument un). Le hic, c’est que dans les magasins à touristes, ils sont fabriqués en Chine… mais chez les pros, les premiers prix aussi ! Pour un vrai de vrai, il faut compter un bon millier de dollars… En fait, on aime bien la Chine du coup.

 

DSC05969 IMG_9592 IMG_9721

 

Sur ces entrefaites, on a quitté Kaapa pour le nord de Kauai. Notre objectif du jour : finir le tour de l’île jusqu’à Hanalei, faire un bout du Kalalau trail (qui passe sur la côte Napali) et être avant 18 heures à notre luau, célébration hawaïenne typique, à Wailua. Tout s’est enchaîné très vite, sous un soleil de plomb. D’abord Kealia beach pour un arrêt puis Kilauea Lighthouse pour une vue sublime sur l’océan et des oiseaux par centaine. 

 

IMG_9885 IMG_9817 IMG_0011

 

Ensuite, nous n’avons pas pu résister à la baignade à Anini Beach, tout simplement paradisiaque. Très peu de monde, peu de sable mais de grand arbres pour l’ombre, et une eau parfaitement limpide. Pas un grand spot de snorkeling mais assurément une grande idée pour la baignade. 

 

IMG_9702 DSC06007

DCIM100GOPRO

 

A peine séchés, on arrive ensuite à Princeville. Ici, c’est le secteur des resorts, comme un immense village où ils seraient tous rassemblés, dont le plus chic, le Saint-Regis. Pas trop notre truc mais il faut bien avouer que certains faisaient vraiment très envie. La suite, c’est Hanalei et sa baie spectaculaire, qui a servi de décor au film « The Descendants », avec Georges Clooney (le resto du film est toujours là, c’est le Tahiti Nui). On se contente d’un arrêt sur la jetée, alors des panneaux avertissent que la baignade est déconseillée en raison d’un haut niveau de bactéries. Mais le lieu, avec les montagnes en arrière-plan, donne clairement envie de revenir plus longuement. 

 

IMG_0395 IMG_0484 IMG_0454

 

Après Hanalei, sa vallée et ses champs de taro (les pommes de terre violettes), la route s’enfonce dans la verdure, les ponts à une voie se multiplient et la route devient plus étroite. Au bout, c’est Kee Beach et le départ du Kalalau Trail. Cette rando mythique longe sur 11 miles la Napali Coast. C’est le seul chemin pédestre pour y arriver (et encore, il ne couvre as toute sa longueur). Alors, bien sûr, pris par le temps, on comptait juste faire une petite heure de marche. Et, avec le parking bondé (attention aux panneaux, on a vu plusieurs amendes), et l’humidité, on a fait ça vite et bien. A côté du départ de la marche, il y a la très belle Kee Beach, sympa pour le snorkeling. Bref, on attaque le Kalalau Trail et, très vite, l’humidité nous prend, on grimpe, on grimpe et on arrive aux premières vues, alors que la hélicos tournent au-dessus de nos têtes. Celle sur Kee Beach d’abord puis celles sur la Napali. C’est magnifique et ça donne envie d’en voir beaucoup plus. A noter, le Kalalau Trail est ouvert à tous mis il faut un permis si vous allez au-delà d’Hanakāpīʻai.

 

DCIM100GOPRO IMG_0570 IMG_0752 IMG_0796 IMG_0863

 

Trempés de sueur, on doit rentrer à Wailua. On passe rapidement devant la « dry cave » et la « wet cave » (immanquables si vous passez par-là, elles sont juste au bord de la route) avant de filer à tombeau ouvert à Wailua. On se change en vitesse et nous voilà, tout frais, à 18h05, au Smith Family Garden Luau. Cette fête traditionnelle hawaïenne est ce qu’on appelle un must-do touristique. Il en existe plusieurs sur chaque île et près longue réflexion, on a choisi celui-là (mais impossible de se souvenir pourquoi… #poissonrouge). A 18 heures a lieu la cérémonie Imu, lors de laquelle les Hwaïens déterrent le cochon cuit dans un four enterré (un imu donc). Cela donne ensuite l’excellent Kalua Pork Puis c’est l’heure des cocktails (Mai Tai & co) et du buffet, où l’on peut goûter à de nombreuses spécialités locales. Et avec les Ricains, le buffet, c’est la guerre. Alors on a essayé de bien représenter la France en bouffant comme des gorets…

 

IMG_1172 IMG_1219 IMG_1309 IMG_1348 IMG_1731 DSC06063

 

S’ensuit, vers 20h (faut pas déconner, les Américains ont déjà dépassé leur heure de coucher lol), le spectacle. Pendant un peu plus d’une heure, avec chants, danses, torches enflammées, une troupe retrace les influences hawaïennes. Un bon moment pour notre dernière soirée sur l’île.

 

Demain : back in Seattle

Notre hébergement : Coral Reef à Kapaa, Kauai (165 $ la nuit, qualité/prix sur 5 : ***). Un hôtel face à l’océan à Kapaa, grande chambre, vue océan, frigo, micro-ondes. Voir et réserver.  Il existe d’autres hébergements dans le secteur, voir ici

Notre resto : aucun (repas au luau)

 

 

 

10. Lost de Kauai à Seattle

 

DSC06441

 

31/8/17. Le grand départ. Lever tôt, bagages ok puis on file dans le centre de Kapaa pour une séance de shopping défoulatoire (ukulélé inside…). Direction ensuite l’aéroport de Lihue pour un premier vol jusqu’à Maui puis un deuxième jusqu’à Seattle avec Hawaiian Airlines. Vol très moyen. Les compagnies US sont toujours désarmantes de nullité en termes de services (ça, un plateau repas ?). Sans parler de l’escouade de bébés pleureurs que l’on s’est tapée pendant les 5 heures de vol. Installés dans le quartier de Ballard à Seattle pour écrire ces quelques lignes, on lutte déjà avec le décalage. Il est 4h13 du matin. Demain, on va faire un tour du quartier hype de Ballard (à voir dans le live Washington) avant de reprendre l’avion pour rentrer, cette fois, en France. On a presque hâte de « revivre » ce roadtrip, qu’on a adoré.

 

Notre hébergement : Hotel Ballard à Seattle, Washington (289 $ la nuit, qualité/prix sur 5 : ***). On a un peu craqué notre slip pour notre dernière nuit US en misant sur cet hôtel plein Ballard. Beau, propre, stylé. Voir et réserver.  Pour d’autres hébergements à Seattle, voir ici

Notre resto : aucun (avion et Safeway)

 

DSC06065 DSC06121 DSC06343 DSC06543

 

 

 

Kauai, notre bilan « à chaud »

Cette île mérite vraiment son surnom d’ « île jardin ». Il y a vraiment des coqs et poules partout ! Nous y avons trouvé de magnifiques plages pour profiter et snorkeler (Lawai, Anini, Mahaupelu). Il y a un côté très nature avec le canyon de Waimea, la côte Napali (Kalalau trail) et la Wailua river. Tout ferme encore plus tôt sur cette île-ci : attention côté organisation (une activité genre croisière peut prendre toute une journée). Il y a d’ailleurs beaucoup d’activités possibles (hélicoptères, croisières…). Si on en prévoit, mieux vaut rester 7 jours sur cette île (on a reporté l’hélicoptère pour la prochaine fois). Les villes qu’on a préférées (y compris pour dormir) : Hanapepe, Hanalei, Kapaa…

 

 

 

Roadtrip Pacifique #1 : l’état de Washington en live

> Roadtrip Pacifique #2 : l’état d’Oregon en live

 

 

Ce roadtrip a été préparé avec l’aide de Carigami et Chapka Assurances

17 responses à “Roadtrip Pacifique #3 : Hawaï en live

  1. Hello ! Vous me faites rêver avec votre escapade à Hawaii. Profitez bien de ces derniers jours de vacances. Et puis, en rentrant en France, vous pourrez dire que vous êtes allés là où peu de Français sont allés. L’ouest américain c’est déjà bien, mais Hawaii, c’est un cran au-dessus ! C’est en tout cas toujours un plaisir de vous lire au bureau, entre deux dossiers ;-).

    1. Hello Arnaud,
      Et comment qu’on va profiter ! En fait, on est en train. On est arrivés sur Kauai ce matin et l’île est splendide.
      Merci de nous suivre

  2. Coucou ! Très très jolies photos de la 2e île, qui a l’air plus jolie que la 1e, non ? En vous lisant, j’ai le sentiment qu’il faudrait presque passer deux semaines entières à Hawaii pour bien visiter l’archipel. En tout cas, vous me donnez des idées pour l’été prochain !

    1. Hello Arnaud, Kauai est vraiment différente d’Oahu. Les deux ont des qualités . Ici, c’est très vert, très plage avec en plus la carte canyon de Waimea. On dit généralement qu’il faut une semaine par île pour bien en profiter et il y en a quatre grandes.
      A plus

  3. Et voilà c’est la fin. On aura en tous les cas bien saliver devant vos photos et articles. Hawaï C’était mon rêve avant et encore plus maintenant. Merci merci.

      1. Non pas pour l’année prochaine . Pour nous théoriquement ce sera avec mes enfants et leurs conjoints : Los Angeles. San Diego . Palm springs . Las vegas . San Francisco et retour sur LA par la one . Mais j’espère que 2019 sera mon voyage pour Hawaï mais niveau budget c’est pas gagné car je pars quand même chaque année et que cela coûte quand même assez cher entre les vols et Hotel …….mais un jour peut étre . Bises

        1. C’est clair Didier, c’est à bien calculer. Surtout que les vols varient peu niveau prix et qu’il faut payer les bagages en soute à l’unité (chez Hawaiian en tout cas). A très bientôt

  4. Superbes photos qui donnent envie… De manger une shave ice, de nager avec les tortues, de serrer la paluche d’Elvis, de se baigner dans une eau juste magnifique… Bon retour en France dans la grisaille…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *