Morfale, on a fait un repas « Southern Cuisine »

Lors de notre roadtrip sur les routes du Vieux sud américain, on a « fallé in love » (ben oui, ça se dit) avec la cuisine du Sud : des écrevisses, des épices, du poulet frit… On a eu la chance de faire l’expérience d’un repas chez l’habitant où l’on s’est tant régalés qu’on n’avait qu’une obsession au retour : refaire ça à la maison ! On a tenté direct, quelques semaines après notre retour. C’est un peu plus difficile que d’habitude (surtout le poulet, qui nécessite un peu de matériel). Voici notre menu 100% southern (un peu revisité), de l’apéro au dessert :

Coût moyen : 70 euros (pour 4-6 personnes, moins si vous avez déjà les ingrédients de base)

Durée : 3 heures

NB : les accompagnements et le dessert se font à l’avance, le poulet juste avant de le servir.

 

 

 

Repas du Sud des Etats-Unis de A à Z : nos recettes

 

DSC01993

 

 

 

Apéritif : un Julep

DSC01949

 

C’est l’ancêtre (ou un cousin) du mojito. Lorsque notre hôte nous l’a servi (par plus de 40°C), on a d’abord cru que c’était un truc genre citronnade… Mais non, alcoolisé, ça donne beaucoup plus chaud ! C’est très bon et assez léger. Il aurait été inventé par les Perses en 400, puis repris et revisité en Géorgie et en Virginie au XIXe siècle. C’est un cocktail traditionnel du sud des Etats-Unis (et la boisson officielle du derby du Kentucky). Cheers !

 

Les ingrédients (pour 1 verre)

DSC01936

 

  • 6 cl de Bourbon (ou de whisky, trois grosses cuillères à soupe)
  • 2 cl de bitter (angostura) ? (ou de l’eau gazeuse)
  • 4 cuillères à café de sucre en poudre (ou de canne)
  • Feuilles de menthe (fraîche)
  • Glace pilée

 

La recette

DSC01942

 

  • Prendre la menthe, découper les feuilles et les placer au fond d’un verre (verre dit Tumbler ou Collins, plus haut qu’un verre à whisky, ou en métal)
  • Ajouter le sucre et un peu d’eau, ou le sirop du sucre de canne (pour humidifier la menthe)
  • Certains l’écrasent, d’autres laissent juste macérer…
  • Remplir le verre de glace pilée
  • Verser le Bourbon dessus
  • Mélanger
  • Ajouter encore de la glace pilée
  • Finir par 2 gouttes de bitter (ou eau gazeuse)
  • Mélanger à nouveau
  • Décorer le verre d’une paille (il y a débat)

 

On peut aussi le laisser macérer quelques heures au réfrigérateur avant de le servir.

Durée : 5 minutes

Coût moyen : autour de 30 euros (il faut bien acheter le Bourbon !)

 

 

 

LES ACCOMPAGNEMENTS

Gratin de maïs (« southern fried corn »)

DSC01900

 

Les ingrédients (pour un plat à gratin)

  • Maïs (frais en panouilles ou en boîte, 4 ou 2 grosses boîtes)
  • Lardons (deux boîtes ou des tranches de bacon finement découpées)
  • 1 oignon
  • Poivrons (3 couleurs)
  • Crème (épaisse)
  • Sel, poivre
  • Sucre (une pincée)
  • Mélange d’épices cajuns (non obligatoire)

 

La recette

DSC01893

 

  • Préchauffer le four à 180°C
  • Egoutter le maïs en boîte ou faire cuire les panouilles (à la vapeur ou au bain-marie) et ôter les grains
  • Emincer un oignon et la moitié de trois poivrons vert, jaune et rouge (ou entiers si vous aimez la cuisine épicée). Les faire dorer à la poêle. Ajouter les lardons et, si vous le souhaiter, une poignée d’épices type cajun

 

DSC01880

 

  • Ajouter un peu de crème (épaisse) et une cuillère de sucre. Laisser mijoter.
  • Verser la préparation dans un plat à gratin et enfourner une demi-heure au four
  • On peut aussi servir des « collard greens » (du chou cavalier qui ressemble à des haricots une fois cuit mais est dur à trouver en France). Il peut être remplacer par des haricots verts si on veut ajouter un peu de verdure :-)

 

Durée : 30 minutes

Coût moyen : 15 euros

 

DSC01905

 

 

Pain de maïs (« corn bread »)

DSC07924

 

Celui-là on ne l’a pas encore tenté, mais on a prévu de le faire bientôt. Ça ressemble plus à un gâteau qu’à du pain tel qu’on l’imagine. Voici la recette :

Les ingrédients

  • 150 g de farine
  • 150 g de semoule ou farine de maïs
  • 100 g de beurre
  • 2 oeufs
  • 1 cuillère à café de levure
  • 100 g de sucre
  • 200 ml (1 tasse) de lait (babeurre ou fermenté, ou simple allongé avec un peu de citron)
  • Sel

 

La recette

  • Préchauffer le four à 180° C
  • Faire fondre le beurre et le battre avec le sucre et les oeufs, dans un saladier. Ajouter le lait et mélanger
  • Dans un autre récipient, verser les farines, la levure et le sel
  • Mélanger les deux jusqu’à obtenir une pâte homogène
  • Beurrer un moule (à gratin ou gâteau si possible carré, ou des petits individuels), verser le mélange et enfourner pour une grosse demi-heure (vérifier la cuisson en y plongeant un couteau)
  • Une fois refroidi, couper en carrés (d’environ 5 centimètres).

 

Durée : 45 minutes (cuisson comprise)

Coût moyen : 5-10 euros

 

 

 

Le plat : poulet frit du Sud (Southern Fried chicken)

DSC01968

 

Le (vrai) fried chicken est une drogue ! On en a goûté de très très bons. Oubliez la recette des KFC and co, Tout réside dans la panure, qui en fait n’en est pas une, mais plutôt une marinade. On a réalisé la version dite de Nashville : le « hot fried chicken »

 

 

Les ingrédients (pour 4)

DSC01928

 

Pour la viande
  • 1 poulet (ou des blancs, cuisses ou pilons, compter 3 morceaux par personne)
  • Huile de friture (type tournesol, selon la taille de la friteuse)
  • 1 friteuse (ou une poêle à bords hauts)

 

Pour la panure-marinade
  • 1 tasse de lait (ou de babeurre si vous en trouvez)
  • 2 oeufs
  • 1 cuillère de sauce type cajun
  • 2 tasses de farine (à la place de la farine, on peut utiliser de la chapelure traditionnelle)
  • Sel

 

Pour la sauce épicée
  • 1/2 tasse d’huile (type friture, tournesol ou du saindoux)
  • 3 cuillères à café de piment de Cayenne
  • 1 cuillère à café de sucre roux
  • 1/2 cuillère à café de paprika
  • 1/2 cuillère à café d’ail en poudre
  • Sel, poivre

 

Pour la mise en place
  • Gros cornichons aigre-doux
  • Pain de mie (une tranche par morceau)

 

 

La recette

DSC01976

 

 

1. Préparation du poulet

DSC01962

 

  • Si vous avez le temps, une fois le poulet débité (si vous l’avez pris entier), le faire « sécher » au frigo en le recouvrant d’un peu de sel et de poivre. Surtout, le sortir au moins une heure avant de lancer la recette. Pourquoi ? Pour qu’il soit à température ambiante et non agressé lors de la cuisson (il sera moins sec)
  • Préparer la marinade : dans un bol, mélanger le lait, les oeufs et la sauce louisianaise. Dans un autre, mettre la chapelure (ou le mélange de farine et de sel). C’est bien de lancer les deux préparations en même temps (si non, d’abord celle de la sauce épicée).
  • Prendre le poulet et le tremper dans la chapelure puis dans l’autre préparation, puis à nouveau dans la chapelure. Répéter l’opération avec tous les morceaux de poulet
  • Faire chauffer la friteuse à 160 degrés C. Plonger les morceaux de poulet dedans. Environ 15 à 17 minutes pour les blancs de poulet, de 18 à 20 pour les cuisses et manchons. Une fois prêts, les disposer sur un plat recouvert d’essuie-tout ou de papier sulfurisé ou sur une grille, pour les laisser dégorger (un peu)

 

DSC01963

 

2. Préparation de la sauce épicée
  • Dans une casserole, verser l’huile ou le saindoux et ajouter le piment de Cayenne, le sucre, une cuillère à café de sel, le paprika, l’ail et une cuillère à café de poivre. Faire mijoter délicatement pour extraire les arômes. Nous, on avait rajouté une préparation d’épices à barbecue (du Salt Lick, from Texas, of course).

 

3. Préparation des assiettes

DSC01971

 

  • Prendre une assiette et disposer dedans une tranche de pain de mie et quelques tranches de cornichons (taillés en longueur) à côté. Placer le poulet sur le pain de mie. Selon le degré d’épices souhaité, verser la sauce épicée dessus ou badigeonner le poulet avec à l’aide d’un pinceau
  • Servir tout de suite (en profitant des « wowwww » des convives)

 

Durée : 45 minutes

Coût moyen : une trentaine d’euros

 

DSC01989

 

 

 

 

Le dessert : le cobbler à la pêche

DSC03353

 

Ni clafoutis ni crumble (dit « crousti-moelleux), ce gâteau, qu’on trouve un peu partout dans le sud des Etats-Unis, à la pêche ou aux fruits rouges, varie un peu en raison des ingrédients qu’on trouve ici. Mais c’est une tuerie, facile à faire.

 

Les ingrédients

DSC03295

 

  • 6 pêches (ou brugnons, qu’on peut mélanger à une boîte de pêches au sirop)
  • Vanille (gousse, extrait ou sucre vanillé)
  • Zeste de citron (+ orange si on le souhaite, nous on a fait sans)
  • 50 g de sucre roux
  • Gingembre (frais ou en poudre, grosse pincée)
  • 50 g de pignons de pin
  • 100 g de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • 1 pincée de sucre
  • 100 g de beurre (très froid)

 

La recette

DSC03363

 

  • Préchauffer le four fort (au moins 250°C)
  • Couper les pêches (à peu près en quart) et les placer dans un plat allant au four, recouvertes du citron, de la vanille, du gingembre et du sucre. Enfourner 15 minutes, pour créer une sorte de confiture

 

DSC03291

 

  • Pendant ce temps, préparer la garniture, dans un saladier. Ecraser les pignons de pin (ou les mixer, jusqu’à obtenir presque une poudre à grains). Ajouter la farine, le sucre, le seul. Couper le beurre très froid en morceaux et mélanger le tout (à la main) jusqu’à obtenir un mélange qui ressemble à une pâte à crumble. Verser un peu d’eau chaude pour homogénéïser la préparation

 

DSC03311

DSC03317

 

  • Sortir le plat de pêches du four. Faire des sortes de boules avec la pâte et les poser sur les pêches, un peu partout dans le moule

 

DSC03328

 

  • Réenfourner pour une vingtaine de minutes (vérifier régulièrement si le gâteau dore mais ne brûle pas)
  • Sortir le cobbler du four. Les puristes le servent immédiatement, chaud, mais il est aussi très bon quelques heures plus tard

 

Durée : 45 minutes (cuisson comprise)

Coût moyen : 15 euros

 

DSC03365

DSC03360

 

 

Verdict : 4 morfalous !

page-de-fond-rouge.1-2

 

Sans surprise, on attribue un 4 morfalous à ce repas southern. Le poulet, un peu plus laborieux à réaliser que nos recettes « traditionnelles », demande un peu de motivation. Mais si vous tentez le challenge, vous serez fiers et vos invités happy !

 

 

2 responses à “Morfale, on a fait un repas « Southern Cuisine »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *