Où et quand partir au meilleur prix aux Etats-Unis selon Booking

Quand partir aux Etats-Unis au meilleur prix ? Quel état visiter quand, pour éviter la foule et avoir les meilleurs tarifs quand la météo est la plus favorable ? Voilà des questions que l’on se pose tous et qui ne peuvent malheureusement pas avoir de réponse unique et immuable.

Le célèbre site de réservations d’hôtels Booking.com (que l’on utilise et avec lequel nous sommes partenaires) vient d’y apporter sa réponse en publiant une étude, un calendrier annuel type qui donne les mois les moins chers pour séjourner dans les grandes villes US.

Attention, comme toute étude, elle est à prendre avec des pincettes puisque le moteur de recherche n’a analysé que le prix des chambres d’hôtels, en tenant compte du climat et des événements locaux. Ils sont partis du tarif moyen d’une nuit dans les hébergements 4 étoiles (ce qui veut dire que ceux d’en-dessous suivent la tendance). Par exemple, c’est en février que la nuitée est la moins chère de l’année à Hawaï; mais ça reste un prix élevé, d’une moyenne de 190 euros. C’est 40 % de moins que la semaine du Nouvel An, mais ça reste un budget, dans lequel on ne compte pas les transports (voiture, avion…) ni le coût de la vie sur place. Et les taxes ?

De plus, il manque de nombreuses villes attractives comme Portland, San Diego, Seattle, Austin, Dallas, Miami, Atlanta, Philadelphie…

 

Le calendrier du roadtrip idéal pour le porte-monnaie

Voici donc les résultats, que l’on trouve quand même fort utiles et qui peuvent être un guide pour les amoureux des Etats-Unis, un genre de calendrier idéal du roadtrip (voire un déclencheur de départ !) :

 

InfographieMois

 

 

Janvier à Los Angeles (Californie)

Dans la Cité des Anges californienne, la semaine la moins chère de l’année est celle d’après le 31 décembre et le réveillon. Le prix est de 33 % moins cher que la semaine la plus chère de l’année : 212 dollars la nuit (environ 194 euros). C’est vrai que c’est pas mal, mais manque de pot cette année la météo était loin d’être au rendez-vous. Les hôtels.

 

Février à Honolulu (Hawaï)

Hawaï, le rêve, encore plus en hiver… (puisque là-bas ça ne l’est pas). Chouette, c’est en février que la nuitée est la moins chère dans la capitale. Mais le budget reste élevé : 206 dollars la nuit (190 euros). C’est toujours 40% de moins que la semaine du Nouvel An. Les hôtels.

 

Mars à Flagstaff (Arizona)

Là, on est plus dubitatifs… On adore Flagstaff, une ville étudiante bouillonnante sur la Route 66, porte d’entrée pour plein de choses (Grand Canyon, Sedona, perles de la Mother road…). Mais en mars, il fait moins de 10°C. Pas sûr qu’il n’y ait pas encore de neige. C’est vrai qu’il y aura moins de touristes. La première semaine de mars est en tout cas la moins chère de l’année, avec une nuit à 84 dollars (77 euros), soit 38% de moin qu’au plus cher de l’année. Les hôtels.

 

Avril à Chicago (Illinois)

La nuit à 143 dollars (131 euros), c’est intéressant. C’est en tout cas 54 % de moins qu’au plus cher de l’année. L’hiver se termine et c’est sensé être le moment idéal pour découvrir la ville. Les hôtels.

 

Mai à Fort Lauderdale (Floride)

On adore cette ville de la côte Est de la Floride, hyper festive. Les « winter birds » partis, les prix chutent et sont les plus intéressants en mai, lors de la deuxième semaine. Booking affiche la nuit à 162 dollars (149 euros). Les hôtels.

 

Juin à San Antonio (Texas)

San Antonio, son climat, ses canaux, ses missions fraîchement classées au patrimoine mondial de l’Unesco… C’est en juin que la nuitée est affichée la moins chère : 164 dollars (150 euros), soit 30 % de moins qu’au plus cher de l’année. En plus Austin n’est qu’à une heure de route… (et ce sera plus cher). Les hôtels.

 

Sanantonio

 

Juillet à Boston (Massachussetts)

Ah Boston… Souvent un budget conséquent dans un roadtrip, pour couvrir les environs. Bonne nouvelle pour les vacanciers français de l’été, c’est en juillet que la nuitée est la moins chère. Comptez quand même 265 dollars (243 euros), soit 31% de moins qu’en octobre (384 dollars, 352 euros). Les hôtels.

 

Août à New York (New York)

Autre bonne nouvelle pour les Frenchies : c’est en août que la nuitée est la plus accessible dans la très populaire Grosse pomme.Visez la dernière semaine du mois pour 235 dollars (215 euros), soit 39% de moins qu’en septembre. En plus les concerts de Central park continuent. Les hôtels.

 

Septembre à Orlando (Floride)

La première semaine de septembre affiche la nuitée à 130 dollars (119 euros), soit 40 % de moins qu’au plus fort de la saison touristique. Pas mal pour les familles sur le retour en France, mais Mickey lui, ne baisse pas ses prix… Les hôtels.

 

Octobre à la Nouvelle-Orléans (Louisiane)

Halloween à la Nouvelle-Orléans, en pleine mystique vaudou, ça peut-être pas mal. Ca tombe bien, la dernière semaine d’octobre est identifiée comme la moins chère de l’année, avec des tarifs moyens de 202 dollars (185 euros la nuit). Les hôtels.

 

Nola

 

Novembre à San Francisco (Californie)

Quoi ? Il y a vraiment un moment de l’année où les prix baissent à San Francisco? (même l’immobilier de bureau vient de passer au-dessus de celui de Manhattan!). Pour Booking, il faut viser une petite fenêtre, la semaine qui précède Thanksgiving, le 4e jeudi du mois de novembre. Le tarif moyen de la nuitée est de 202 dollars (185 euros), soit la moitié qu’en haute saison. OMG. En plus le soleil est souvent au rendez-vous. Les hôtels.

 

Décembre à Las Vegas (Nevada)

C’est à peine croyable vu que c’est un peu le moment de rêve pour faire la fête à Las Vegas mais c’est bien vrai : c’est la semaine de Noël et du Nouvel An, la 3e de décembre, qui est la moins chère à Sin City. 84 dollars (77 euros) la nuit en moyenne. De quoi garder du cash pour les machines à sous ! Les hôtels.

 

DSC02871

 

4 responses à “Où et quand partir au meilleur prix aux Etats-Unis selon Booking

  1. Bien sûr que Mickey baisse ses tarifs ! Bien souvent, à cette période, le plan repas est offert ! Et manger gratuitement à Disney c’est une sacrée économie…

  2. J’étais sceptique quant à passer 3 jours à San Francisco en avril… Risque de fog, pluie etc… Et finalement, 3 jours de soleil, pas un nuage à l’horizon, tee-shirt et tropéziennes aux pieds… J’ai même attrapé un méchant coup de soleil à vouloir découvrir les bras. Mais très bon souvenir ! ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *