Mathilde, la french touch de Boston

Cette interview, on la voulait depuis longtemps. Et aujourd’hui, nous sommes très contents de vous mettre devant ce questions-réponses avec Mathilde, expat blogueuse qui sévit sur Boston (Massachusetts) depuis quatre ans.

Pourquoi ? Parce que Mathilde (et sa moitié barbue Manu) et nous, ça fait partie de ces drôles de relations, comme seul internet peut en créer. Un lien qui se tisse en quelques tweets, quelques photos, en lisant quelques paragraphes, en scrutant les préférences de chacun. On se rend compte que l’on a des choses en commun (bon, pas le yoga, j’ai du mal à toucher mes doigts de pied), que l’on aime les mêmes endroits, que l’on voyage un peu de la même manière. Bref, qu’on pourrait se faire un p… de roadtrip de dingues.

Mais jamais, jamais, nous n’avons pu nous croiser en roadtrip. Un projet commun qui ne s’est pas fait, quelques ratages pour une semaine d’écart ou 1000 km de distance (une broutille !), notre désertion de l’Est depuis quelques années…

Alors aujourd’hui, nous sommes heureux, tout simplement, d’avoir pu poser quelques questions à Mathilde, « the » référence sur Boston. C’est parti.

 

Boston - charles river

 

Bonjour Mathilde, peux-tu te présenter en quelques mots ?

« Hello ! Je m’appelle Mathilde, j’ai 32 ans, je vis à Boston aux Etats-Unis depuis bientôt 4 ans. En arrivant là-bas, j’ai ouvert un blog, Le Blog de Mathilde (pas très original, mais efficace) pour parler de ma nouvelle vie à l’étranger. Petit à petit, je me suis mise à voyager un peu partout aux Etats-Unis et dans la région de Boston, et j’ai écrit des articles de voyage.
Dans la vie, je suis auteur de livres de voyage et de « lifestyle » et puis j’ai ma petite entreprise de visites guidées en français à Boston depuis maintenant un an. Bref, je suis là pour divertir et inspirer au voyage !

 

Finalement, bloguer, c’était naturel pour toi en arrivant à Boston ?

Mathilde BlogOui, exactement ! C’était presque une nécessité vitale à l’époque ! Quand je suis arrivée à Boston début 2012, j’avais envie de raconter toute cette installation, il y avait très peu de blogs sur le sujet (je ne connaissais que celui de Laetitia à Los Angeles et Amandine à Miami). Dans les trois premiers mois à Boston, j’attendais ma carte d’autorisation de travail, j’avais du temps libre ! Le blog était expérimental, et sans étiquette : escapades, états d’âmes, revue de restos, tout ce qui me passait par la tête était bon pour devenir article de blog.

 

 

 

 

 

On a tous un papier que l’on adore. Quel est le tien ?

J’ai une tendresse particulière pour les articles du début du blog justement, les articles moins connus, qui sont les plus perso et les plus délires, quand j’en relis je me dis que je n’avais aucun filtre… ; celui sur apprendre l’anglais est mon préféré. Il date un peu, maintenant, promis, je parle anglais, mais l’article me fait toujours sourire et je pense que quiconque a voyagé dans un pays anglophone peut s’y retrouver.
Côté article de voyage, j’adore le résumé de notre voyage dans le Colorado et l’Utah, je pense que ça a été mon road trip préféré, celui qui me donne le plus envie de repartir.

 

Colorado rocky-montains-18

 

Après quatre ans à Boston, c’est une ville à vivre ou à visiter ? 

Les deux ! C’est une ville très touristique pour les Américains intéressés par leur histoire, car c’est un haut lieu de la révolution américaine, en plus d’être une ville très charmante. Et puis, c’est aussi la porte de la Nouvelle Angleterre, la région tout autour de Boston.
Boston est aussi une ville agréable à vivre, les gens y viennent pour faire leurs études ou pour bosser dans des grosses boîtes, ou tout simplement car ils sont originaires d’ici et ne se voient plus jamais repartir.
Certes, le coût de la vie est élevé, il fait froid l’hiver, mais c’est la rançon de la gloire pour vivre par ici. J’y suis bien en tout cas !

 

Boston - skywalk-observatory-prudential-tower-boston-1

 

A Boston, il y a des incontournables mais aussi des endroits moins connus que tu adores faire découvrir. Peux-tu nous donner tes trois endroits favoris à Boston ?

J’adore me promener dans Back Bay – un quartier chic, résidentiel et aussi commercial ; j’aime faire du vélo le long de l’Esplanade, et puis sortir du côté de Union square à Somerville. En bonus, c’est un classique, mais j’aime beaucoup le musée des beaux-arts, le MFA, qui a une programmation cinéma sympa.

 

Tu aimes tellement cette ville que tu organises des visites guidées. Comment t’es venue l’idée ? Et comment cela se passe-t-il ?

Boston visite-guideeL’idée m’est venue comme un défi fou, je venais de terminer un long projet d’auteur (c’est mon autre boulot, en freelance) fin septembre 2014. En général les éditeurs me contactent début janvier, j’avais donc 3 mois de « trou ». L’idée des visites guidées m’a semblé être un prolongement naturel du blog : partager mes bons plans, guider les gens de façon décontractée, c’est ce que je faisais déjà sur le blog, restait plus qu’à tout mettre en place en chair et en os… Je me suis donnée un mois pour en apprendre plus sur la ville, créer un circuit qui me plaise et me corresponde, et bien sûr vérifier que tout soit légal.

Ca a pris dès le début, les participants me trouvaient via le blog ; j’ai affiné le tour au fil des mois, et maintenant j’ai très bientôt un nouveau nom et une compagnie à part du blog. Affaire à suivre !

 

Edit #1 (2/2/16) : Mathilde a lancé son site de visites guidées de Boston en français « Boston, le nez en l’air ».

 

Edit #2 (4/5/16) : et quelques mois après, Mathilde a sorti un ebook hyper complet avec 50 fiches, 50 activités pour découvrir Boston. Son prix : 16,90 $. Vous pouvez le commander ici

 

Boston le nez en l'air ebook-2

 

 

 

Comment définirais-tu l’esprit bostonien en quelques mots ? Comment sont les habitants ?

Le Bostonien est très fier de sa ville, il adore au moins une des équipes de sport (les Red Sox en baseball, les Celtics au basket, les Patriots au football et les Bruins au hockey) ; l’été, le Bostonien part au Cap Cod le week-end (il dit juste le Cap). Il est aussi super sportif (il court par tous les temps) et c’est un lève-tôt ; cela dit, il aime la bière (la Sam Adams ou la Harpoon, produites localement). L’hiver, il râle qu’il faille déneiger devant chez lui, mais s’empresse d’aller skier dans les White Mountains, même par -30°. Les doigts glacés, il se demande alors quand est-ce qu’il va déménager à San Diego en Californie, au soleil, toute l’année. Et puis finalement il reste à Boston, parce que toute sa famille vit ici, qu’il adore ce qu’on y mange, la façon de parler, les coutumes locales.

 

Marthas Vineyard New England

 

Tu profites aussi de tes repos pour aller découvrir l’ouest américain. Si jamais, jamais, jamais tu devais quitter Boston, ce serait pour quel coin ?

Question que je me pose souvent, mais de façon purement théorique ! Comme villes à vivre, j’ai un petit faible pour Seattle, Denver et Austin.

 

Quand tu pars en roadtrip, quelle type de voyageuse es-tu ? Camping/motel ? Urbaine/randonnée ?

Je suis PRO randonnée et camping. Quand je suis en road trip l’été, je n’aime pas trop aller en ville, je réserve ces visites pour des weekends dédiés au fil de l’année. J’aime la solitude du road trip, en voiture mais surtout dans la nature, à randonner et camper.

 

Camping Capitol Reef
Manu, mon mec, est plus road trip pur et dur, il adore rouler, énormément, 10 heures par jour ne lui font pas peur, en écoutant un livre audio ou de la musique, et en s’arrêtant faire des photos sur le bord de la route.

 

 

RattlesnakeQuel est le souvenir le plus kitsch que tu as ramené de roadtrip ?

Une boule à neige (qui est en fait une boule avec du sable) : « serpent à sonnettes », trouvée au musée du serpent à sonnettes d’Albuquerque. Elle vient s’ajouter à ma collection d’autres boules kitsch.

 

Ton prochain roadtrip ? Ou quel prochain roadtrip te fait rêver ?

Question très difficile… je commence à avoir vu du pays : le vrai rêve maintenant ce serait l’Alaska.
La région des Grands Lacs est aussi au programme imaginaire.

 

Et l’endroit où tu retournerais, tout de suite maintenant, pour t’évader ?

Canyonlands, en Utah, parc immense à peine effleuré mais qui m’a fait chavirer !

 

Canyonland

 

 

Le ping-pong de Roadie

Quel est ton plat préféré ? Des nachos au pulled pork et une bière : je suis heureuse. Ou des mac n’ cheese. Du chicken waffle (faut m’arrêter car je suis très junk food).
Moyen de transport favori ? Le vélo !
Sauce Ranch ou sauce Caesar ? Ranch
Plutôt Austin ou Portland ? Austin ! mais je ne suis allée qu’à Portland dans le Maine, que j’aime beaucoup
Yosemite ou Yellowstone ? Yellowstone, pour le plaisir d’être au milieu de nulle part avec des animaux autour
Désert ou côte ? Désert, sans hésitation
Lager, Pilsner, IPA, Amber ? Lager
Californie ou Floride ? Californie !
Baseball, basket ou foot américain ? Football (Go Pats !)
New York ou Los Angeles ? Los Angeles, baby
Pecan Pie ou Cheesecake ? Cheesecake de chez Cheese Fac’
Halloween ou Thanksgiving ? Halloween pour le fun, sans hésitation, quoique le calme de Thanksgiving soit très relaxant…

 

Merci pour tout Mathilde…

 

> Son blog

> Ses visites guidées de Boston

> Pour acheter son ebook (16,90 $)

> Ses réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram

 

7 responses à “Mathilde, la french touch de Boston

  1. Mathilde est INCONTOURNABLE à Boston… Nous avons eu une super balade dans cette ville qui regorge d’anecdotes et de surprises… Que vous soyez comme moi fan de l’Histoire des Etats-Unis ou curieux de culture, de cinéma ou d’art, y compris culinaire, Mathilde vous fera découvrir cette ville agréable, chaleureuse et à taille humaine.
    Je recommande les yeux fermés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *