ESTA : les Etats-Unis vont durcir les règles

Suite aux évènements de Paris puis à la tuerie de San Bernardino, la Chambre des représentants du Congrès a proposé mardi de durcir les contrôles pour les voyageurs européens et tous ceux bénéficiant de l’exemption de visa. Une loi qui va maintenant devoir passer entre les mains du Sénat, à majorité républicaine (comme le Congrès).

Mais que contient-elle ? Il s’agit de contrôles renforcés dans le cadre du programme d’exemption de visas dont bénéficient 38 pays, dont la France. Valable deux ans et coutant 14 $, l’ESTA, que vous remplissez en ligne (via ce site), est indispensable pour les voyageurs français. Très bonne nouvelle, il n’est pas remis en cause.

 

Capture d’écran 2015-12-11 à 01.38.45

 

La liste noire : Iran, Irak, Syrie et Soudan

En revanche, si vous vous êtes rendus depuis mars 2011 en Irak, en Iran, en Syrie et au Soudan, vous ne pourrez pas bénéficier de l’ESTA comme avant. Vous devrez avoir un entretien préalable dans un consulat américain. Ce qui pourrait compliquer la vie des hommes d’affaires, des journalistes ou des travailleurs humanitaires. Mais également des personnes ayant la double nationalité. Par exemple, un Franco-Iranien, même s’il n’a jamais mis les pieds en Iran, sera concerné.

Autre point de cette loi : le texte rendrait aussi obligatoires à partir d’avril 2016 les passeports électroniques. Pas une révolution, tous les passeports de l’UE délivrés depuis 2009 étant biométriques, avec les informations souhaitées par l’administration US (photo et empreintes de deux doigts).

Il faut désormais attendre le vote du Sénat (date à fixer) pour connaître la version définitive et les premiers éléments sur la mise en place.

 

Source : AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *